#1 27/04/2007 14:30:09

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 11175
Site web

Critique ! [Hellboy]


Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trnes, et sur l'un d'eux tu dois siger en tant que roi.

Hors ligne

 

#2 27/04/2007 16:24:44

John Carter
Episte de Mars
Lieu: Barsoom
Date d'inscription: 03/04/2004
Messages: 2135
Site web

Re: Critique ! [Hellboy]

Allez, je vais me laisser tenter, vu que je suis un grand fan d'Hellboy et du BPRD ! J'espre ne pas tre du, parce que 300 pages de castagne, a passerait mal en roman ! wink

Hors ligne

 

#3 28/04/2007 10:24:13

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33523
Site web

Re: Critique ! [Hellboy]

Eh bien, quel succs pour Hellboy...  neutral

Le dbut de l'intro, peut-tre pour vous allcher :

Prologue

En dpassant la crte, la Bentleytait dj la proie des flammes, et les bords dfoncs du pare-brise avaient noirci sous la morsure du feu. La peinture du capot commenait fondre, des bulles de chaleur clataient par endroits. trois heures du matin, la petite nationale du Vermont tait tout sauf encombre. Faute de lampadaires, seules la lune et la voiture embrase clairaient la nuit. Elle zigzaguait sur la route, puis redressait sa course, ce mange se rptant plusieurs fois.

Il n’y avait personne au volant.

Cela ne signifiait pas que la Bentleytait vide, loin de l, mais le vhicule infernal ne transportait rien d’humain.
Un tentacule massif acheva le pare-brise. Violac, couvert de pustules, il se balana de droite gauche en ttant les autres vitres de la voiture, puis essaya d’touffer les flammes qui s’chappaient du moteur.
D’autres membres dgoulinant de mucus ventrrent les carreaux, ne pouvant tenir l’intrieur de l’habitacle. Il en allait de mme pour la crature laquelle ils appartenaient. La vitre arrire explosa sous l’impulsion d’une chose qui aurait pu tre une queue, un lourd appendice verdtre couvert de barbelures. Elle exsudait des flammes bleutes bien diffrentes de celles du capot.
Une trompe vigoureuse et muscle perfora le toit pour humer l’air la manire d’un fourmilier. Une boursouflure tumfie suivit la colonne de chair en repoussant la tle, avant de se couvrir de petits yeux fivreux.
Dans les entrailles du vhicule, quelque chose meugla. Un cri presque humain. Cela ne pouvait en aucun cas venir de la monstruosit qui tentait de s’extraire de la fournaise. La crature effroyable mit un ululement suraigu suggrant autant la souffrance que le triomphe. Comme la voiture approchait d’un petit restoroute, deux coups de feu, puis un troisime rsonnrent dans la nuit. Leurs chos frapprent les paisses forts encadrant la route, puis plus rien.
Le groin lanc interrompit sa reconnaissance, et le sac obse couvert de globes oculaires explosa en une averse de glaires visqueuses qui attisrent encore plus les flammes, comme sous l’effet d’un jet d’essence.
Dans un bruit de mtal tortur, on arracha la portire du ct passager, et une masse norme fut expulse. On et dit un corps ensanglant. Il percuta la route et roula sur quelques mtres avant de s’arrter. L’individu portait un grand cache-poussire qui commenait prendre feu.
La Bentley continuait sa course vers le restaurant.
Le parachut se roula par terre pour teindre le feu avant de se redresser d’un bond.
— Bon sang ! lcha-t-il en touffant les dernires flammches, maudissant la fois son manteau dtruit et ses ctes douloureuses.
Un terrible fracas retentit, immdiatement suivi par le bruit du verre qui clate sur le bton. L’individu se retourna pour constater que la voiture s’tait enfin arrte, s’enfonant de moiti dans l’tablissement.
Les flammes commenaient se propager.
La chose innommable se dbattait dans le vhicule, hurlant de douleur et de colre alors que ses tentacules s’embrasaient et s’agitaient de moins en moins violemment.
L’ex-passager avana en boitant lgrement vers la cabine tlphonique du parking.
Il tait imposant. Grand et large.
Et rouge.
Sa peau carlate avait l’apparence d’une carapace use et rafistole de nombreuses reprises, pendant des sicles et des sicles. En fait, ce n’tait pas une carapace, c’tait tout simplement sa peau. Ses sabots claquaient sur le bitume, et la queue dpassant de son cache-poussire s’agitait sans jamais toucher le sol. Deux protubrances ornaient son front, moignons de ce qui avait t une sacre paire de cornes. Un bouc, une ombre de poils sur le crne, sur le torse et les jambes, et des favoris noirs comme le jais juraient avec le rouge immacul de son corps.

Un visage terrifiant qui ne s’arrangeait pas avec un sourire.

D’ailleurs, il ne souriait pas, cet instant.
Non, vraiment pas.
Il ouvrit la porte de la cabine et s’y glissa de profil en pliant les genoux. Sa main droite tait norme, dmesure mme pour lui. Elle n’tait pas de chair, mais plutt constitue d’une sorte de pierre ou peut-tre d’une autre matire qui n’avait pas encore de nom. Il prit le combin avec ce battoir et composa un numro. Les oprations dlicates taient rserves la gauche.
— C’est un appel en PCV, dit-il. Malgr son ton presque avenant, il y avait quelque chose d’trange dans sa voix, de froid.
— Dites-leur juste que c’est un appel en PCV du Vermont, insista-t-il, irrit.
Il couta pendant quelques instants.
— Merci, et il attendit de nouveau.
— Tom, ici Hellboy.
En prtant l’oreille aux questions de son suprieur, il grattait machinalement son crne.
— Ouais, ouais, tout est rgl. Mme Crittendon se foutait du chat ou de la Bentley, elle voulait juste qu’on la dbarrasse de la chose. Dommage, c’tait une belle voiture.

Il pencha la tte sur le ct avant de hausser un sourcil la question suivante.
— Tom, puisque je te dis que tout est rgl ! Cette saloperie finit de griller… Qu’est-ce que tu entends par : Elle ne peut pas tre tue par le feu ?

Bon, en tout cas, elle bouge plus d’un poil.

Mais oui, je suis sr.
Alors mme qu’il prononait ces paroles, Hellboy se retourna vers le restoroute.
— Tom, tu peux patienter une minute ? dit-il en lchant le tlphone.
Grce au feu qui illuminait la nuit, il constata que la crature s’tait mise bouger. Elle se rpandait par le trou dans le toit de la Bentley, tentacule aprs tentacule, et commenait se rassembler pour dominer le brasier.
Hellboy voulut sortir son pistolet, mais ne le trouva pas. Un rapide coup d’œil lui fit comprendre qu’il avait d le perdre en teignant son manteau. Pas grave, il tait presque sr d’avoir utilis toutes les balles.
Le monstre infernal glissait le long de la tle en laissant une trane putride. Il semblait plus petit. Peut-tre avait-il laiss une partie de son corps dans le vhicule pour chapper aux flammes. Puisqu’il tait insensible au feu, il pouvait aussi tre fou de rage, et vouloir lui rendre la monnaie de sa pice.
C’tait dj plus crdible.
Hellboy fourrageait dans les sacoches de sa ceinture, puis dans les poches de son cache-poussire. Des charmes, des talismans et un rosaire bnit par le pape Pie XII lui-mme tintrent en touchant le sol. Un ftiche protecteur fabriqu par un prtre de la santeria se planta dans son index.

— Bordel ! siffla-t-il entre ses dents en suant le doigt bless avant de reprendre ses recherches.
Il continua sortir des dizaines d’objets aux pouvoirs de protection. Ils n’taient pas toujours efficaces, et dans ce cas prcis, ils ne suffiraient srement pas.

Sa main gauche saisit quelque chose de dur, de mtallique. Il le sortit. Une lampe torche. Juste aprs, il trouva autre chose… un flingue ! Hellboy mit la chose en joue quand il se rendit compte de ce qu’il tenait.
Un pistolet fuse clairante.
Une efficacit des plus douteuses en l’occurrence.
Il pouvait entendre Tom, le docteur Manning, hurler dans le tlphone. Il ne distinguait pas les phrases, mais selon lui, le docteur voulait savoir si tout allait bien ou si la mission avait au moins t accomplie.
L’effroyable obscnit qu’avait contenue la Bentleytait prsent tombe du coffre, et rampait sur le parking, juste derrire le vhicule carbonis. Ses membres s’tiraient l’aveugle, en tentant vainement de reconnatre les environs. Hellboy sut qu’il avait t repr quand les tentacules cessrent de s’agiter. D’un instant l’autre, la crature allait charger.
— Allez ! hurla-t-il, non pas la crature, mais en raction ses vaines explorations.

Ses doigts touchrent un cube. S’il n’avait pas t en mtal, il aurait pu provenir d’un jeu d’enfant avec les lettres de l’alphabet. Mais il n’tait pas aussi innocent. Un sourire fendit le visage rouge pour s’achever en grimace. Il exhuma le bloc. Un motif circulaire, une lgre dpression en fait, ornait une des faces.

Une charge de thermite, vestige du fiasco en Finlande deux ans auparavant. Parfait. Le feu ne pouvait peut-tre rien contre cette ignominie, mais l’explosion de cette petite bombe ferait l’affaire. Il ne restait plus qu’…
La voiture explosa.
Les flammes avaient atteint le rservoir, et le vhicule avait saut. Un nuage de shrapnels et de morceaux de dmon se dispersa, les vitres de la cabine clatrent et Hellboy dut se protger les yeux avec la main.
Il examina les ruines de la dflagration. Le restaurant avait pris feu prsent. Les fragments de chair du monstre se dissolvaient sur le sol du parking en laissant d’tranges traces de brlure.
Il mit un moment se rappeler son coup de fil interrompu, et claudiqua jusqu’ l’pave de la cabine. Il fut surpris d’entendre le docteur Manning continuer crier dans le combin.
— Du calme, Tom, tout est rgl, donc.
Non, non, cette fois, j’en suis sr. Oui ! Je vous le promets ! Qu’est-ce que vous croyez ? Que j’ai douze ans ou quoi ? Bon, et sinon, c’est quoi cette nouvelle affaire, je croyais que j’allais dimbourg avec les autres ?
En gypte ? Mais qu’est-ce qui se passe dans ce foutu pays ?
Dans le lointain, de nombreuses sirnes se faisaient entendre. Plus prs, cependant, on distinguait le battement rgulier d’un rotor d’hlicoptre.

— D’accord, coutez… non, non, attendez. Quoi ? Ouais, mon taxi est arriv. Vous me direz tout quand je serai de retour au bureau.
Alors que l’appareil se posait, Hellboy courut rcuprer son pistolet. Il le rangea, puis monta l’arrire.
— Doux Jsus ! s’exclama le pilote en regardant le carnage. Rappelle-moi de ne jamais te mettre en rogne…
Hellboy sourit.
— Arrte, Kevin, tu sais bien que je ne suis pas du genre caractriel.
— Oui, oui.
— Pardon ? Et a veut dire quoi, a, bordel ? !


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#4 30/04/2007 21:10:03

Anarion
Primarque
Lieu: Terra
Date d'inscription: 07/12/2003
Messages: 6298
Site web

Re: Critique ! [Hellboy]

Merci pour la critique et pour l'extrait wink

Ca m' tout l'air d'tre sympa, j'essaierai de m'y mettre l'occasion smile


"Un p'tit tour de magie peut-tre? Ce crayon, je vais le faire disparatre. TADAAAM!! Il a...dis-pa-ru..."

Hors ligne

 

#5 03/05/2007 22:38:14

zedd
Marshal
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 12/02/2004
Messages: 1656
Site web

Re: Critique ! [Hellboy]

Pas trop tent malgr une note honorable, et un extrait sympathique!
Trop de choses lire, et pas assez de temps pour le faire!

Zedd

Hors ligne

 

#6 04/05/2007 13:14:50

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33523
Site web

Re: Critique ! [Hellboy]

A noter tout de mme qu'il y a dj plusieurs romans en stock, dont le dernier en date paru en mars dernier aux USA, directement en poche d'ailleurs.

http://ec1.images-amazon.com/images/I/513ox6piV7L._SS500_.jpg


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#7 10/08/2011 14:51:17

King Kong
Administrateur
Lieu: Skull Island
Date d'inscription: 07/11/2004
Messages: 2361
Site web

Re: Critique ! [Hellboy]

Pour le coup, ce ne sont pas les romans...

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/150 … elle-etape

Hors ligne

 

#8 28/03/2012 13:49:20

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 6946
Site web

Re: Critique ! [Hellboy]

C'est du comics dont il est question cette fois :

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/165 … quen-enfer


Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise   - The Broken Sword - Poul Anderson               
Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ? - Le Crpuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#9 20/07/2012 20:45:58

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 6946
Site web

Re: Critique ! [Hellboy]

Je suis en train de lire le comics et c'est une petite (voire une grosse) claque.
Mike Mignola (et ses dessinateurs par la suite) a un univers visuel bien lui et un imaginaire dbordant. Je viens de terminer Darkness Calls/The Wild Hunt et c'est tout bonnement gnial.
Faire de Hellboy un

Spoiler:

descendant de Mordred et donc le dernier survivant du sang des Pendragon

, a a l'air saugrenu dit comme cela, mais c'est entirement cohrent.
Duncan Fegredo a su admirablement assimiler le style de Mignola, lui tant la fois fidle et personnel.
9/10 pour l'ensemble.

Et pour les lecteurs en VO, je conseille l'excellente Library edition. L'objet lui mme est magnifique (Grand Format, papier pais, dos et couvertures toils), avec des pr/postfaces intressantes et plusieurs dizaines de pages de croquis. 5 volumes sortis ce jour :

1) Seed of Destruction et Wake the Devil

http://images.darkhorse.com/covers/300/15/15017.jpg
2) The Chained Coffin and Others et The Right Hand of Doom

http://images.darkhorse.com/covers/300/15/15018.jpg
3) Conqueror Worm and Strange Places

http://images.darkhorse.com/covers/300/15/15349.jpg
4) The Troll Witch and Others et The Crooked Man and Others.

http://images.darkhorse.com/covers/300/17/17236.jpg
5) Darkness Calls et The Wild Hunt

http://images.darkhorse.com/covers/300/18/18149.jpg

Restera un 6me volume paratre (The Bride of Hell and Others et The Storm & The Fury, en principe).

Je vais du coup trs certainement m'intresser la petite soeur d'Hellboy, B.P.R.D..


Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise   - The Broken Sword - Poul Anderson               
Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ? - Le Crpuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#10 23/07/2012 18:27:10

omegaZZell
Ta'veren
Lieu: Dans un livre
Date d'inscription: 18/07/2012
Messages: 202

Re: Critique ! [Hellboy]

Le comics est vraiment norme, j'ai peur d'tre du avec le livre...


Non, Kalten, j'ai dj vu des exemples de ton orthographe. Mauvaise ? lui demanda Darellon. Terrible, mon ami. Il a un jour crit un mot de six lettres et il n'a mme pas russi placer une seule lettre comme il fallait. Certains mots sont difficiles, Vanion. Son propre nom ?

Hors ligne

 

#11 23/07/2012 20:57:11

Gwendal
Lucha Libre Style
Lieu: A l'ouest
Date d'inscription: 10/09/2006
Messages: 2364

Re: Critique ! [Hellboy]

John, au cas o, il y a une srie sur Abe Sapien aussi wink

Dernire modification par Gwendal (23/07/2012 21:00:26)


‎Profil Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=8303

"Si vous n'aimez pas la mer, si vous n'aimez pas la montagne, si vous n'aimez pas la ville. Allez vous faire foutre ! " - A bout de souffle

Hors ligne

 

#12 23/07/2012 21:00:03

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 6946
Site web

Re: Critique ! [Hellboy]

J'avais vu a, deux volumes sortis je crois.
J'attaque d'abord B.P.R.D.... quand ma PAL aura un peu diminu (ou plutt quand elle se sera stabilise !big_smile)


Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise   - The Broken Sword - Poul Anderson               
Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ? - Le Crpuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#13 21/12/2013 09:30:26

Glaurung
Outrepasseur de la tripartition sacerdotale
Date d'inscription: 07/04/2010
Messages: 3532

Re: Critique ! [Hellboy]


Conil. Du latin cuniculus. Lapin.

Hors ligne

 

#14 22/12/2013 15:14:26

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 6946
Site web

Re: Critique ! [Hellboy]

Et sortie d'un artbook pour fter a, d'ailleurs :

Mignola has expanded Hellboy into the most exciting group of books since the early Marvel universe, and his style has influenced art and illustration far beyond the world of comics. Selected finished pieces are shown alongside sketches and raw scans from the last twenty years.

http://images.darkhorse.com/covers/600/24/24471.jpg

Et enfin une date pour la suite de la srie rgulire en TPB (hors arcs post WWII), avec Hellboy in Hell

Spoiler:

After saving the world in The Storm and the Fury but sacrificing himself and Great Britain, Hellboy is dead, cast into Hell, where he finds many familiar faces and a throne that awaits him.

http://images.darkhorse.com/covers/600/18/18652.jpg

J'ai mis le rsum en spoiler, ne pas lire si vous n'avez pas lu Storm & the Fury et Bride of hell.


Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise   - The Broken Sword - Poul Anderson               
Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ? - Le Crpuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#15 01/04/2014 12:58:10

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33523
Site web

Re: Critique ! [Hellboy]

http://nsa34.casimages.com/img/2014/04/01/140401011354874211.jpg


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#16 11/04/2014 13:10:07

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 11175
Site web

Re: Critique ! [Hellboy]

Comme quoi, son retour fait l'actu !

http://www.liberation.fr/livres/2014/04 … fer_994834


Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trnes, et sur l'un d'eux tu dois siger en tant que roi.

Hors ligne

 

#17 11/04/2014 21:21:14

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 6946
Site web

Re: Critique ! [Hellboy]

Bien content de voir un article sur Hellboy, une srie qui mrite vraiment la lecture. l'imaginaire de Mignola est riche, et, que ce soit lui ou ses dessinateurs, dgagent une vraie "personnalit" sur le plan graphique.
Hte de mettre la main sur ce Hellboy in Hell.smile


Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise   - The Broken Sword - Poul Anderson               
Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ? - Le Crpuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#18 18/02/2015 16:51:40

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33523
Site web

Re: Critique ! [Hellboy]

Esprons qu'on ne finisse pas en enfer. wink

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/229 … opre-biere


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#19 23/03/2019 08:34:05

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 11175
Site web

Re: Critique ! [Hellboy]


Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trnes, et sur l'un d'eux tu dois siger en tant que roi.

Hors ligne

 

Pied de page des forums