Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#1 28/01/2007 13:00:46

Mirsky
infréquentable
Lieu: Europe
Date d'inscription: 15/07/2002
Messages: 1139
Site web

P.K. Dick

est-ce qu'il ya ici des lecteurs de P.K.Dick ?

voilà un auteur que j'aime beaucoup, toujours surprenant et aux personnages hyper travaillés, souvent le reflet de l'auteur lui-même.

je suis entré dans son oeuvre y a déjà longtemps par "l'oeil dans le ciel" puis "Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?" qui a servi de base au film Blade Runner
j'ai été étonné par "Ubik" qui mérite une relecture, laissé perplexe par  l'uchronie dans l'uchronie dans "le maître du Haut Château"
puis vraiment soufflé par "Substance Mort", une claque...  entre délire schizo et parano, un bouquin d'une descente aux enfers, et d'un cynisme déroutant

si certains qui ont lu "le maître du haut château", dites moi comment vous avez crompris la fin, je suis resté dans le   brouillard huh


"Les rêves étaient-ils simplement meilleurs que la réalité? L'imaginaire éternellement plus séduisant?"

Hors ligne

 

#2 28/01/2007 15:25:48

AJ Styles
Ta'veren
Lieu: St Quentin
Date d'inscription: 04/12/2006
Messages: 224

Re: P.K. Dick

J'ai lu "Le maitre du haut chaeau" y a quelques années, et je ne suis donc pas le seul à avoir été dans la flou à la fin! lol Non, sèrieux, si quelqu'un a tout compris, je suis preneur. (mais faudra que je le relise)
Mais le roman que j'ai préféré de Dick, c'est Ubik. Le suspens de ce livre, jusqu'a la révélation finale m'a laissé pantois.

Hors ligne

 

#3 29/01/2007 20:34:58

Sardequin
Elbakinien d'Argent
Lieu: Aix en Provence.
Date d'inscription: 08/06/2003
Messages: 511
Site web

Re: P.K. Dick

Ah ! La fin du Maître du haut Château !!! Ça fait longtemps que j'ai lu le livre, mais pour moi, ça a été assez clair !

Le monde (parallèle) des personnages (le monde dominé par le Japon et l'Allemagne) n'existe pas ! Mais le notre, celui que nous connaissons n'existe pas non plus ! Peut-être un monde ou l'Angleterre est la puissance dominante existe-t-il ? Mais comme c'est "l'écrivain" qui l'affirme (plus ou moins), on peut aussi en douter ! Bref, rien n'existe et tout existe en fait ! Peut-être un indice, avec le passage quand l'homme d'affaire japonais se retrouve, alors qu'il "contemple" un bijou crée par un des personnage (le nom m'échappe), dans un monde qui semble être le notre. La seule chose d'authentique dans cette histoire, ce sont les bijoux crées, alors que les œuvres d'art sont des contrefaçons ! Si le bijou est vrai, alors le monde perçu à travers lui par l'homme d'affaire japonais est vrai !


Peut-être !  smile

Dernière modification par SARDEQUIN (29/01/2007 20:36:10)


http://j.isola.free.fr/forums/blog.png http://j.isola.free.fr/forums/PriceMinister.png http://j.isola.free.fr/forums/blogsf.png

Hors ligne

 

#4 29/01/2007 21:17:31

darkfriend
Nae'blis
Lieu: Riviera vaudoise (Suisse)
Date d'inscription: 22/05/2003
Messages: 1451
Site web

Re: P.K. Dick

Hm, le maître du Haut Château....!  rolleyes
c'est ZE bouquin qui avait marqué mon père (comme moi, pour le SDA, quoi  wink ) mais c'est vrai qu'on s'y perd....la seule scène dont je me rappelle vraiment c'est justement celle évoquée par Sardequin : le japonais qui voit sa réalité perd pied et foutre le camp.....mais j'étais beaucoup trop jeune pour lire du Dick bien sonné (à peine 13 ans je crois).

Sinon, je recommande chaudement l'oeil dans le ciel, qui flirte avec la Fantasy....c'est un bouquin beaucoup plus "light" avec un thème magnifique qui est, pour ainsi dire  : et si l'on se retrouvait enfermé dans le monde "tel qu'il est perçu" d'un autre?
C'est dingue, dingue, dingue et aussi absolument tordant par moments  big_smile (parce qu'il y a un parano, un fou sectaire et un communiste dans l'équipe alors vous pouvez vous imaginer ce que c'est d'être brusquement balancé dans LEUR univers  wink ). L'oeil dans le ciel c'est aussi une méchante critique du maccarthysme qui sévissait aux States dans les années 50...Un livre fascinant et qui se savoure!
Je crois d'ailleurs qu'il vient d'être réédité, ce qui est plus que mérité  smile .

Bref, un MUST (à mon sens)  smile .

Dernière modification par darkfriend (29/01/2007 21:18:03)


Fra der Kracht der Duken ud der Liga!!

Gaspard de la nuit

Hors ligne

 

#5 31/01/2007 07:16:05

ashes
Barde
Lieu: dans la campagne anglaise
Date d'inscription: 21/05/2003
Messages: 545
Site web

Re: P.K. Dick

Je suis aussi passé au travers du "Maitre du Haut Chateau", ce serait un livre à relire car je crois que comme Darkriend, j'étais un peu jeune.

Par contre "Les androîdes rêvent-ils de moutons electriques" et "Substance MORT" restent deux grands moments. Dick c'est une lecture intelligente mais oppressante et bien sûr complètement hallucinée. Il faut que je lise la nouvelle qui a donné naissance à "Minority report" aussi car je pense qu'il y a beaucoup plus de couches que le tandem Spielberg-Cruise ne nous a laissé à l'écran (même si le film est dans l'ensemble réussi)

C'est noir et cela va souvent loin dans l'analyse de l'esprit humain mais c'est réellement un grand auteur qui est considéré d'ailleurs comme l'un des plus doué de l'après génération "Grand époque SF". D'ailleurs c'est souvent beaucoup plus proche de l'anticipation que de la pure SF spaciale.

Enfin, il parait que Dick a une fascination pour les femmes aux cheveux noirs dans ses romans. Je n'ai pas trouvé cela flagrant mais je n'ai pas lu assez de son oeuvre pour pouvoir prétendre le contraire .

Quoiqu'il en soit tu as attiré mon attention sur ce flirt avec la Fantasy, je voudrais bien lire cela.

Ashes


''I could not do that, Highness. When she married you, you became Prince of the Ravens. To speak your name would lower my eyes forever."
Musenge

Hors ligne

 

#6 31/01/2007 08:28:05

Sardequin
Elbakinien d'Argent
Lieu: Aix en Provence.
Date d'inscription: 08/06/2003
Messages: 511
Site web

Re: P.K. Dick

Philip k Dick est celui qui a montré la part sombre de la SF et de l'Amérique ! Il a été un véritable visionnaire ! Paranoïaque c'est évident. Mais les USA ne sont-ils pas devenus une nation Paranoïaque, comme il l'a écrit dans tous ses romans et nouvelles ? Chez Dick, les lendemains déchantent !

Un bon livre (une biographie) à lire pour mieux comprendre cet auteur : Je suis vivant et vous êtes morts d'Emmanuel Carrère !


http://j.isola.free.fr/forums/blog.png http://j.isola.free.fr/forums/PriceMinister.png http://j.isola.free.fr/forums/blogsf.png

Hors ligne

 

#7 02/02/2007 14:53:54

Mirsky
infréquentable
Lieu: Europe
Date d'inscription: 15/07/2002
Messages: 1139
Site web

Re: P.K. Dick

pour en revenir au Maître du Haut Château,

attention, Spoliers à suivre  smile








ton point de vue intéressant Sardequin, mais je vois les choses sous cet angle :
"la sauterelle pèse lourd" a été écrit en suivant les enseignements du Yi-King (ce qu'on apprend à la fin).
cet état de fait confère au contenu de ce livre un caractère réel indubitable pour les personnages .. soit, mais dans ce cas là, ça nie toute la vraissemblance du récit avant cette fin et ce retournement.
Abendsen et Juiliana se croisent, ils appratiennent donc à la même réalité, sans pourtant être tout à fait dans la même réalité :
les nazis veulent la peau de cet auteur, mais celui-ci vit comme si la menace n'existait pas réellement ; en fait les  2 réalités entrent en contact, sans le faire vraiment...  huh
c'est là que c'est déroutant  ...

à mon sens, la réalité dans laquelle évolue les personnage est bien celle de la défaite des alliés et d'un monde sous la coupe du Reich et du Japon.
Un monde dans lequel les personnages ont adopté un outil (le Yi-King) qui masque leur désespoir et conduit leur existence, jusqu'à modifier leur perception de la réalité...

enfin je crois, je croyais, peut-être, en fait je ne sais plus  sad

la fin laisse cette question de la réalité totalement en suspens, et j'ai bien l'impression qu'il ya autant d'interprétations possibles que de lecteurs  smile


"Les rêves étaient-ils simplement meilleurs que la réalité? L'imaginaire éternellement plus séduisant?"

Hors ligne

 

#8 03/02/2007 11:13:22

Sardequin
Elbakinien d'Argent
Lieu: Aix en Provence.
Date d'inscription: 08/06/2003
Messages: 511
Site web

Re: P.K. Dick

Pas simple en effet ! J'ai relu il y a assez longtemps le Maître du Haut Château, et je reste sur mon impression première, celle de l'irréalité du monde dans lequel vivent les personnages ! Si tu te souviens bien, à un moment, un personnage du livre demande au Yi King qui a gagné la guerre et le Yi-King affirme que les alliés ont gagné la guerre !!!
Si le Yi-King est l'instrument de la vérité, alors le monde dans lequel vive les personnages n'existe pas ! Mais celui de l'écrivain Abendsen n'est pas non plus le même que le notre (celui des lecteurs du livre) big_smile Alors... lequel est vrai ? Seul Dick avait la réponse ! big_smile


http://j.isola.free.fr/forums/blog.png http://j.isola.free.fr/forums/PriceMinister.png http://j.isola.free.fr/forums/blogsf.png

Hors ligne

 

#9 28/05/2011 10:12:40

Eolan
Le Rêveur
Date d'inscription: 14/04/2011
Messages: 834

Re: P.K. Dick

Je vous conseille Souvenir, un recueil de nouvelles de Philip K. Dick, réédité par FolioSF (Janv 2011) précédemment paru chez Denoël/PdF.

http://ecx.images-amazon.com/images/I/518GW080MDL._SL500_AA300_.jpg

On y découvre Rajustement, une nouvelle de 40 pages écrite en 1954, qui a inspiré le film l'Agence.
Malgré son demi-siècle, l'écriture n'a absolument pas vieillie. Les thèmes de la perception de la réalité et de la folie se mêlent afin de nous entrainer à leurs frontières.
Une lecture agréable, rapide et efficace.

On reconnait le génie (ou la folie) des grands auteurs qui nous font vivre leur imaginaire en quelques pages.


Si nous avons chacun un objet et que nous les échangeons, nous avons chacun un objet.
Si nous avons chacun une idée et que nous les échangeons, nous avons chacun deux idées.

Hors ligne

 

#10 23/11/2012 11:57:28

sheon
Apprenti
Date d'inscription: 07/11/2012
Messages: 26

Re: P.K. Dick

Ah, Philip K. Dick... Je n'aurai pas tenu longtemps sur ce forum avant d'aller déterrer un sujet sur cet auteur passionnant. Et tant pis si la discussion date d'il y a 5 ans : le Maître du Haut-Château est une œuvre qui, certes, comporte un certain nombre de longueurs, mais qui passionne néanmoins, ne serait-ce que par les interprétations multiples que l'on peut donner à sa fin.
Pour ma part :

Spoiler:

en avançant dans la lecture du livre, je me suis de plus en plus persuadé que l'histoire elle-même n'était pas la réalité et qu'en fait, les Alliés avaient gagné la guerre. Maintenant, difficile de tirer une conclusion définitive : la fin est laissée ouverte, comme dans tous les récits de PKD. Néanmoins, je dois dire que j'ai trouvé cette fin un peu mal tournée à mon goût : au premier abord, j'ai justement cru qu'elle n'ouvrait aucune réflexion et restait très terre-à-terre.

Pour continuer sur l'auteur en lui-même :
arrow Ubik : simplement un monument. Ce livre est angoissant, dérangeant, prenant, d'un suspense insoutenable. J'ai adoré ! On passe de rebondissement en rebondissement, pour se rendre compte à la fin qu'on n'avait finalement rien deviné du tout tongue Une vraie claque.
arrow Le dieu venu du Centaure : Je classe ce livre juste après Ubik parmi mes lectures de PKD. Là encore, on part d'un univers de départ qui est totalement bouleversé lors de la conclusion. Des péripéties qui s'enchaînent, des fausses pistes et des questions à la pelle... Si vous avez aimé Ubik, vous aimerez le Dieu venu du Centaure.
arrow Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? (aka Blade Runner, hélas désormais uniquement édité sous ce nom, alors que le titre original était bien plus pertinent) : Là où les trois romans précédemment cités (Le Maître du haut-château, Ubik et le Dieu venu du Centaure, suivez un peu !) étaient basé sur la première problématique favorite de PKD, à savoir une réflexion sur ce qu'est la réalité et ce qui ne l'est pas, ce roman est centré sur sa deuxième réflexion de prédilection : la frontière (forcément ténue) entre un humain et un androïde. Pour ceux qui ont vu le film : il est certes très bon (la première et la meilleure adaptation de PKD à l'écran), mais il n'aborde qu'une partie de la problématique du livre. D'ailleurs, concernant le film, il faut préférer voir la "director's cut", plus proche de l'esprit du livre.
arrow Pour finir, je ne peux que recommander cet ouvrage indispensable pour tout amateur de PKD : l'intégrale de ses nouvelles, tome 1 et tome 2. Ce sont ses nouvelles qui m'ont fait apprécier PKD, et je continue de les considérer comme excellentes. Le style est assez lapidaire car, à l'époque, l'auteur était peu connu et vivait de ses publications  dans des magazines de SF. Néanmoins, chacune apporte une idée spécifique, et un retournement de situation final. Mises à part quelques unes (dont celle sur l'avortement, que je trouve atrocement mal ficelée car beaucoup trop directe, là où de mon point de vue la critique via la SF se doit d'être un peu subtile), je les trouve toutes brillantes. Si vous cherchez un cadeau de Noël, bah ne cherchez plus lol

Dernière modification par sheon (23/11/2012 11:58:05)


Lean over the bowl and then take a dive. All of you are dead. I am alive.

Hors ligne

 

#11 23/11/2012 22:15:47

Publivore
Intermittent de la lecture
Lieu: Autre Monde
Date d'inscription: 15/05/2002
Messages: 4841

Re: P.K. Dick

En ce qui concerne les nouvelles, le tome 1 est quasi introuvable, ou bien a des prix déraisonnables. Tant pis pour les retardataires tongue il est bien au chaud dans ma biblio, et je butine régulièrement ce recueil. Ce sera bientôt au tour de son petit frère, qui lui, est toujours dispo !wink

Hors ligne

 

#12 10/07/2013 10:26:06

Zaebas
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 28/04/2008
Messages: 2469

Re: P.K. Dick

Un Dick à paraître en septembre chez Folio avec une illustration de Bastien Lecouffe-Deharme

http://imageshack.us/a/img850/1050/noy3.jpg

Hors ligne

 

#13 10/07/2013 18:14:07

Lorhkan
Deux de tension...
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 28/12/2003
Messages: 665
Site web

Re: P.K. Dick

On sait ce que ça contiendra ? Sans doute un mix de nouvelles, non ?


"Je ne fus bientôt plus qu'une tempête, un torrent de cris, de douleurs, le fracas d'un orage menaçant. J'étais l'oeil d'un cyclone, et une seule idée figeait mon esprit vidé : tout balayer sur mon passage.
Et faire cesser tout cela. Ce terrifiant cauchemar de mort.
Je suis le cartar Tiric Sherna. Donnez moi la paix, ou bien mourez tous."

Thomas Geha, Le Sabre de Sang

Hors ligne

 

#14 11/07/2013 09:01:57

Folio SF
Lige
Date d'inscription: 06/06/2012
Messages: 70

Re: P.K. Dick

Etre humain, c'est... (Human Is)
Visite d'entretien (Service Call)
Marché captif (Captive Market)
La petite boîte noire (The Little Black Box)
Question de méthode (Misadjustment)
Un monde de talents (A World of Talent)
Phobie or not phobie (Recall Mechanism)
A l'image de Yanci (The Mold of Yanci)
Copies non conformes (Pay for the Printer)
Un précieux artefact (Precious Artifact)
Le banlieusard (The Commuter)

Hors ligne

 

#15 11/07/2013 09:23:33

Lorhkan
Deux de tension...
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 28/12/2003
Messages: 665
Site web

Re: P.K. Dick

Merci ! wink


"Je ne fus bientôt plus qu'une tempête, un torrent de cris, de douleurs, le fracas d'un orage menaçant. J'étais l'oeil d'un cyclone, et une seule idée figeait mon esprit vidé : tout balayer sur mon passage.
Et faire cesser tout cela. Ce terrifiant cauchemar de mort.
Je suis le cartar Tiric Sherna. Donnez moi la paix, ou bien mourez tous."

Thomas Geha, Le Sabre de Sang

Hors ligne

 

#16 11/07/2013 14:30:36

Folio SF
Lige
Date d'inscription: 06/06/2012
Messages: 70

Re: P.K. Dick

Mais de rien.

Hors ligne

 

#17 01/08/2013 14:25:02

Rat de bibliothèque
Istar
Date d'inscription: 30/08/2010
Messages: 153

Re: P.K. Dick

Je viens de finir le recueil de nouvelles de PKDick, Total Recall. Il contient quelques-unes des meilleures nouvelles de P K Dick dont rapport minoritaire, souvenirs à vendre (qui a inspirer le film total recall) et plusieurs autres. J'ai vraiment adoré. En plus, c'est beaucoup plus accessible que plusieurs des romans de Philip K Dick, pas besoin d'avoir vécu une psychose pour comprendre haha!

J'ai préféré de beaucoup ses nouvelles à ses romans.

Dernière modification par Rat de bibliothèque (01/08/2013 14:25:37)


------------------------
If there's one thing you can say about mankind ; there's nothing kind about man
-Tom Waits
------------------------

Hors ligne

 

#18 16/01/2015 09:18:20

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 12695
Site web

Re: P.K. Dick

http://io9.com/first-footage-from-phili … 1679806492

L'adaptation d'Amazon du Maître du Haut château...


Ô Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trônes, et sur l'un d'eux tu dois siéger en tant que roi.

Hors ligne

 

#19 17/01/2015 10:08:39

Sardequin
Elbakinien d'Argent
Lieu: Aix en Provence.
Date d'inscription: 08/06/2003
Messages: 511
Site web

Re: P.K. Dick

Ah oui ! Ça peut-être intéressant.

Mais la première image (sur le lien) me semble trop "moderne" par rapport à l’ambiance  du roman.


http://j.isola.free.fr/forums/blog.png http://j.isola.free.fr/forums/PriceMinister.png http://j.isola.free.fr/forums/blogsf.png

Hors ligne

 

#20 18/02/2015 17:11:00

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35353
Site web

Re: P.K. Dick

Le Maître du Haut-Château a reçu le feu vert d'Amazon et il y aura bien une saison complète. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

Pied de page des forums