Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#101 02/10/2016 16:54:34

Dakeyras
Mage
Date d'inscription: 09/08/2007
Messages: 103

Re: Critique ! [L'Epée brisée - Poul Anderson]

J'ai adoré le Silmarillion ! Mais pour moi, c'est incomparable car l’Épée brisée raconte une histoire précise alors que le Silmarillion raconte la création d'un monde avec tout un tas d'histoires différentes. Mais oui je comprends le rapprochement que tu peux faire. Cela dit, l'écriture de Tolkien me plait bien plus et je trouve qu'un peu de mots, il évoque des choses touchantes en profondes. C'est poétique, évocateur donc, merveilleux et beau. Tout l'inverse pour l’Épée brisée (en même temps normal c'est Moorcock alias le gros hater de Tolkien qui n'écrit que pour s'en différencier whistling).

Par contre, bien joué , je n'aurais pas du utiliser le terme "creux". Et oui je sais, le "trop mythologique" devrait s'appliquer à Tolkien mais je ne sais pas, cet auteur me touche bien plus dans son approche de la mythologie.

Hurin j'ai tenu 30 pages à l'époque. Il faut que je retente le coup mais à l'époque, j'avais surtout l'impression de lire un livre d'un descendant Tolkien plutôt que JRR lui même et surtout, le nombre d'infos par pages, de noms etc...m'avait un peu gavé (alors que oui, c'est pareil je crois de mémoire dans le Silmarillion). Sur senscritique j'avais mis 7/10 au roman d'Anderson donc je suis pas un salaud ! big_smiletongue

Dernière modification par Dakeyras (02/10/2016 16:55:45)

Hors ligne

 

#102 06/02/2017 10:19:26

Yksin
Cooper
Lieu: Loin
Date d'inscription: 21/08/2012
Messages: 4822
Site web

Re: Critique ! [L'Epée brisée - Poul Anderson]

Je viens de commencer la lecture de l'Epée Brisée et je suis assez surpris de la préface de Moorcock. J'avoue que je n'ai jamais rien lu de lui mais je ne savais pas qu'il avait une dent contre Tolkien. Je ne savais pas non plus qu'il y avait des clashs entre auteurs de Fantasy... Attention Gillo, peut-être qu'un jour JP Jaworski ou Cédric Ferrand se mettront à parler de toi dans une préface d'un livre de Justine Niogret qui sait ? tongue


C’est une forme d’immortalité. La mémoire est une forme d’immortalité. La nuit, quand le vent se tait et que le silence règne sur la plaine de pierre scintillante, je me souviens. Et tous revivent. Les soldats vivent. Et se demandent pourquoi.
En ce moment : Terremer et Poussière Fantôme
Ma bibliothèque

Hors ligne

 

#103 06/02/2017 10:32:53

Romain d'Huissier
Istar
Lieu: Reims
Date d'inscription: 28/09/2015
Messages: 167
Site web

Re: Critique ! [L'Epée brisée - Poul Anderson]

Ça peut s'expliquer par le fait que Tolkien était un Anglais conservateur et vieux jeu (mais quoi de plus normal pour un homme de sa génération ?) alors que Moorcock appartenait à la mouvance pré-punk des auteurs britanniques.

Hors ligne

 

#104 06/02/2017 11:35:51

Benedick
Adhérent
Date d'inscription: 26/06/2013
Messages: 759

Re: Critique ! [L'Epée brisée - Poul Anderson]

Romain d'Huissier a écrit:

Ça peut s'expliquer par le fait que Tolkien était un Anglais conservateur et vieux jeu (mais quoi de plus normal pour un homme de sa génération ?) alors que Moorcock appartenait à la mouvance pré-punk des auteurs britanniques.

C'est surtout qu'ils n'appartiennent pas à la même génération et qu'il est logique que les jeunes rejettent les valeurs des anciens. Surtout pour faire sa place dans le "game".

C'est un peu comme les animateurs de l'animation japonaise des années 70/80 qui ont rejetaient en bloc l'ancienne génération biberonnée au film de walt disney.

Ou les travaux de Go Nagai / Ishinomori / Takanomori par rapport à ceux de papy Tezuka.

Dernière modification par Benedick (06/02/2017 11:36:15)


Il n'y a rien qui plaise autant, même au plus bourgeois des peuples, que les spectacles des guerres et des violences

Hors ligne

 

#105 08/02/2017 17:09:55

Aion
Chat bibliovore
Date d'inscription: 12/07/2007
Messages: 456

Re: Critique ! [L'Epée brisée - Poul Anderson]

J'ai aussi lu la préface de Moorcock (et me suis arrêté là pour le moment, je suis dans le Chevalier Rouge en parallèle happy), et j'avoue ne pas avoir ressenti le fait qu'il avait une dent contre Tolkien.

Il a simplement écrit que l'épée brisée lui avait fait une telle impression qu'après l'avoir lue, Tolkien ne passait plus. Et il explique aussi pourquoi (notamment le fait que l'épée brisée est un récit plus sombre, plus violent et plus gris, et qu'il le percevait comme un récit post-seconde guerre mondiale là où le récit de Tolkien serait plutôt un récit post-première guerre mondiale).

J'aurais pu écrire la même chose en remplaçant l'épée brisée par Warhammer (les références aux guerres mondiales en moins). Pour autant, je n'ai pas de dent particulière contre Tolkien.

Je n'ai pas d'affinité avec, et je lui préfère d'autres oeuvres, mais cela me semble différent d'avoir une dent. wink

Hors ligne

 

#106 10/02/2017 19:19:38

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35155
Site web

Re: Critique ! [L'Epée brisée - Poul Anderson]

Euh, si, c'est connu que Moorcock n'aime pas (du tout) Tolkien, même s'il en a souvent rajouté. wink
C'est loin d'être la première fois et on en a même régulièrement parlé sur le site/forum d'ailleurs. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#107 10/03/2017 11:47:02

Yksin
Cooper
Lieu: Loin
Date d'inscription: 21/08/2012
Messages: 4822
Site web

Re: Critique ! [L'Epée brisée - Poul Anderson]

J'ai fini de lire l'Epée Brisée et je dois dire que je suis plutôt sceptique. L'histoire est pas mal et, remise dans le contexte (l'année de publication), c'est forcément impressionnant mais...
Bon, les persos sont pas mal, bien que très clichés et j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à eux. C'est sûrement dû à l'écriture de l'auteur (ou la traduction ?) qui est assez froide. Par moment, j'ai même eu l'impression de faire face à un résumé d'une plus grosse œuvre. Et la fin est très (trop) brute.
Pour moi c'est un 6,5/10


C’est une forme d’immortalité. La mémoire est une forme d’immortalité. La nuit, quand le vent se tait et que le silence règne sur la plaine de pierre scintillante, je me souviens. Et tous revivent. Les soldats vivent. Et se demandent pourquoi.
En ce moment : Terremer et Poussière Fantôme
Ma bibliothèque

Hors ligne

 

#108 13/01/2018 17:48:29

almaarea
Trahie par Zaza
Date d'inscription: 18/02/2004
Messages: 4498
Site web

Re: Critique ! [L'Epée brisée - Poul Anderson]

Même retour mi figue mi raisin qu'Yksin.
Je ne suis jamais parvenue à rentrer dans le bouquin, j'ai trouvé l'ensemble à la fois très froid et très brut de décoffrage ce qui fait que malgré leurs déboires je ne suis pas parvenue à m'attacher aux personnages.
Il y a pourtant 2/3 passages très beaux et poétiques mais tout va trop vite et on ne nous offre pas la possibilité de les savourer.
Bref, une vraie déception me concernant sad

Hors ligne

 

#109 13/01/2018 21:16:52

Muhyidin
Maïa
Date d'inscription: 15/08/2006
Messages: 298

Re: Critique ! [L'Epée brisée - Poul Anderson]

Idem je viens de le finir (enfin de le relire je me suis aperçu en cours de lecture que je l'avais déjà lu c'est dire s! ça m'a marqué).
Y'a des bons points mais j'ai l'impression d'un résumé avec tous les ingrédients classiques. Dans le contexte de sortie ça devait être original mais en 2018... Et bien que j'aime Moorcock quand il le place au dessus du SDA ça passe encore moins.

Hors ligne

 

#110 25/10/2018 12:26:58

abysslord
Lige
Date d'inscription: 11/02/2006
Messages: 53

Re: Critique ! [L'Epée brisée - Poul Anderson]

J'adore cette narration, je trouve que ça tend à rendre le récit épique.

Hors ligne

 

Pied de page des forums