Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#81 26/02/2014 08:41:04

Yksin
Cooper
Lieu: Loin
Date d'inscription: 21/08/2012
Messages: 4822
Site web

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

Gillossen a écrit:

Pourquoi galères-tu ? smile

Le style d'écriture de GG Kay me semble un peu trop lisse, les héros ont étrangement tous une classe et un charisme démesurés (c'est le truc qui me choque le plus, tout le monde est beau - ou presque - parmi les protagonistes principaux) et l'histoire est plate (peut-être parce qu'elle ressemble beaucoup trop à la véritable reconquête de nos livres d'histoires).

Il y a aussi un paquet de descriptions qui pour moi ne font que rallonger le récit alors que cela n'a strictement aucun intérêt. Des fois, il faut savoir aller à l'essentiel, mais ça c'est mon avis à moi wink


C’est une forme d’immortalité. La mémoire est une forme d’immortalité. La nuit, quand le vent se tait et que le silence règne sur la plaine de pierre scintillante, je me souviens. Et tous revivent. Les soldats vivent. Et se demandent pourquoi.
En ce moment : Terremer et Poussière Fantôme
Ma bibliothèque

Hors ligne

 

#82 26/02/2014 12:48:22

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35306
Site web

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

L'histoire, plate ?
Le reste peut se discuter, mais là... ohmywink


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#83 26/02/2014 13:13:47

Taraise
Vala
Date d'inscription: 25/02/2013
Messages: 325

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

Oh c'est bizarre Yksin, moi j'ai trouvé que le roman était bien maigrelet question description. Je trouvais justement que le roman allait trop à l'essentiel. Question de goût probablement.
Mais concernant les héros je suis bien d'accord avec toi, ils ont tous une classe et un charisme innés qui m'avaient agacé sur le coup.
Par contre pour l'histoire plate, j'ai un peu de mal à te suivre, par plate tu veux dire sans originalité ?sans rebondissements ? sans atmosphère particulière ?
Parce que pour moi c'est à cause de ces 3 cas là que j'ai finalement beaucoup aimé les Lions d'Al-Rassan tongue

Hors ligne

 

#84 26/02/2014 13:56:36

Yksin
Cooper
Lieu: Loin
Date d'inscription: 21/08/2012
Messages: 4822
Site web

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

J'en suis à la page 310, donc pas encore à la moitié et franchement il n'y a rien qui m'a surpris.

Spoiler:

On sait dès le début que Jehane va être au centre de l'histoire juste parce qu'elle est mignonne (Rodrigo, on t'a grillé, tu la veux dans ta compagnie juste parce qu'elle te plait, avoue ! tongue... Et puis le fait que les persos soient tellement beaux et charismatiques les rend particulièrement prévisibles je trouve.

Par histoire plate j'entends en effet que je vois une ligne soigneusement suivie par l'auteur et que rien ne sort vraiment des sentiers battus. Bon après c'est bel et bien un avis perso et peut-être ne suis-je pas dans un état d'esprit propre à lire ce roman...

Dans tous les cas je vais le finir (parce que je déteste laisser une histoire en suspend) et je donnerai un avis définitif d'ici quelques... semaines ? tongue


C’est une forme d’immortalité. La mémoire est une forme d’immortalité. La nuit, quand le vent se tait et que le silence règne sur la plaine de pierre scintillante, je me souviens. Et tous revivent. Les soldats vivent. Et se demandent pourquoi.
En ce moment : Terremer et Poussière Fantôme
Ma bibliothèque

Hors ligne

 

#85 26/02/2014 20:18:30

indy620
Barbare
Lieu: Beuvry 62
Date d'inscription: 03/11/2013
Messages: 1152

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

Il est vrai que l'histoire n'est pas le exceptionnelle mais le charisme des personnages efface tout le reste !


En cours : Loredan KJ PArker

Hors ligne

 

#86 27/02/2014 08:27:13

Yksin
Cooper
Lieu: Loin
Date d'inscription: 21/08/2012
Messages: 4822
Site web

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

indy620 a écrit:

Il est vrai que l'histoire n'est pas le exceptionnelle mais le charisme des personnages efface tout le reste !

Sauf que là le charisme est clairement exagéré...


C’est une forme d’immortalité. La mémoire est une forme d’immortalité. La nuit, quand le vent se tait et que le silence règne sur la plaine de pierre scintillante, je me souviens. Et tous revivent. Les soldats vivent. Et se demandent pourquoi.
En ce moment : Terremer et Poussière Fantôme
Ma bibliothèque

Hors ligne

 

#87 27/02/2014 09:49:42

Hieronymus
Vala
Date d'inscription: 14/02/2013
Messages: 312

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

Yksin a écrit:

le truc qui me choque le plus, tout le monde est beau - ou presque - parmi les protagonistes principaux

C'est surprenant au début du roman, je te l'accorde. N'oublie pas pour autant qu'un trait de caractère très répandu  (pour ne pas dire le cliché) parmi les espagnols dans la littérature (Astérix en Hispanie pour ne citer que la référence... wink ) est la fiérté (le charisme et l'égo surdimensionné aussi il me semble). En tous cas je me le suis expliqué un peu comme cela. Et puis j'aime aussi les gens lumineux, beaux, forts ... pas que les ténébreux, les louches, les secrets, les "shades of grey", les Fitz, les Corbeau ou autres encapuchés. Ca change un peu, non ? smile


Tout n'est que logique et raison de nos jours. Science. Progrès. Loi de l'hydraulique. Loi de la société, de la dynamique. Loi de ceci, de ça, et de... et caetera.
Nulle place pour les grands cyclopes tripodes des Mers du Sud. Nulle place pour les arbres à courges et les océans de vin.

Hors ligne

 

#88 27/02/2014 12:27:07

Yksin
Cooper
Lieu: Loin
Date d'inscription: 21/08/2012
Messages: 4822
Site web

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

En effet ça change pas mal par rapport à ce que je lis d'habitude. On sait jamais, peut-être que la fin sera géniale et me fera changer d'avis...

Merci pour vos retours en tous cas wink


C’est une forme d’immortalité. La mémoire est une forme d’immortalité. La nuit, quand le vent se tait et que le silence règne sur la plaine de pierre scintillante, je me souviens. Et tous revivent. Les soldats vivent. Et se demandent pourquoi.
En ce moment : Terremer et Poussière Fantôme
Ma bibliothèque

Hors ligne

 

#89 27/02/2014 12:45:15

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35306
Site web

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

Yksin a écrit:

indy620 a écrit:

Il est vrai que l'histoire n'est pas le exceptionnelle mais le charisme des personnages efface tout le reste !

Sauf que là le charisme est clairement exagéré...

Je sais pas, on est tous charismatique ici, non ? whistling


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#90 27/02/2014 12:54:59

Yksin
Cooper
Lieu: Loin
Date d'inscription: 21/08/2012
Messages: 4822
Site web

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

Ouais mais ici c'est limite surréaliste nan ? lol


C’est une forme d’immortalité. La mémoire est une forme d’immortalité. La nuit, quand le vent se tait et que le silence règne sur la plaine de pierre scintillante, je me souviens. Et tous revivent. Les soldats vivent. Et se demandent pourquoi.
En ce moment : Terremer et Poussière Fantôme
Ma bibliothèque

Hors ligne

 

#91 27/02/2014 12:59:11

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35306
Site web

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

Non. cool


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#92 27/02/2014 19:09:04

indy620
Barbare
Lieu: Beuvry 62
Date d'inscription: 03/11/2013
Messages: 1152

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

C'est vrai que le charisme des personnages est clairement mis en avant pour arriver à la confrontation de ces 2 "Géants" qui sont opposés et se respectent à la fois.
Ca me rappelle le duel entre Achille et Hector dans Troie de Gemmell


En cours : Loredan KJ PArker

Hors ligne

 

#93 27/02/2014 20:55:23

Anarion
Primarque
Lieu: Terra
Date d'inscription: 07/12/2003
Messages: 6303
Site web

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

indy620 a écrit:

C'est vrai que le charisme des personnages est clairement mis en avant pour arriver à la confrontation de ces 2 "Géants" qui sont opposés et se respectent à la fois.
Ca me rappelle le duel entre Achille et Hector dans Troie de Gemmell

Le moment mythique du livre à mon sens.


"Un p'tit tour de magie peut-être? Ce crayon, je vais le faire disparaître. TADAAAM!! Il a...dis-pa-ru..."

Hors ligne

 

#94 28/02/2014 07:14:29

indy620
Barbare
Lieu: Beuvry 62
Date d'inscription: 03/11/2013
Messages: 1152

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

Tout à fait d'accord ! Une tension  et un suspense d'enfer jusqu'à la dernière ligne du chapitre où le lecteur se demande :"mais qui" ?


En cours : Loredan KJ PArker

Hors ligne

 

#95 28/02/2014 08:26:54

Yksin
Cooper
Lieu: Loin
Date d'inscription: 21/08/2012
Messages: 4822
Site web

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

On va dire que l'histoire est plus prenante à partir de la 4ème partie... Mais il aura fallu être sacrément patient ! J'ai attendu moins longtemps pour Les Instrumentalités de la Nuit ! tongue


C’est une forme d’immortalité. La mémoire est une forme d’immortalité. La nuit, quand le vent se tait et que le silence règne sur la plaine de pierre scintillante, je me souviens. Et tous revivent. Les soldats vivent. Et se demandent pourquoi.
En ce moment : Terremer et Poussière Fantôme
Ma bibliothèque

Hors ligne

 

#96 28/02/2014 19:13:34

indy620
Barbare
Lieu: Beuvry 62
Date d'inscription: 03/11/2013
Messages: 1152

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

Ca aurait pu etre pire : tu aurais pu n'accrocher qu'à l'épilogue !


En cours : Loredan KJ PArker

Hors ligne

 

#97 23/05/2014 10:48:49

Anassete
Maïa
Lieu: France
Date d'inscription: 05/05/2014
Messages: 253
Site web

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

Je suis en train de le lire, donc mon avis peut encore changer. Mais j'en suis quand même à la moitié.

Si les pages se tournent facilement, l'immersion dans l'histoire c’est autre chose. A chaque fois que j'arrive à me plonger, paf fin de chapitre. Dès qu'un nouveau chapitre commence, à nouveau des tonnes d'informations qui me font blocus et qui me sortent de l'histoire. J'ai l'impression de recommencer un livre dès le début à chaque fois.
Là je vais entamer la 4e partie et j'ai toujours du mal à savoir où est le cœur de l'intrigue : le ballet amoureux ou l'intrigue politique ? J'aurais bien aimé dire les deux, mais j'ai l'impression qu'on reste en surface à chaque fois et que l'auteur essaie de développer les deux en même temps sans que l'un prenne le pas sur l'autre.

Par contre, pas trop de soucis sur le charisme des personnages. Si on enlève toutes les descriptions qui posent l'intrigue, l'action présente est pas mal réduite (toujours jusqu'à la fin de la partie 3). Du coup, il faut relever un peu le caractère des personnages pour qu'ils nous éblouissent. Je pense que l'auteur aurait gagner en traitant le roman en deux livres : l'un pour expliquer le passé et l'autre pour le présent. On aurait eu le temps de digérer toutes les informations, les personnages auraient eu une vraie place par rapport à l'intrigue politique et il y aurait pu avoir plus de tensions.


Bibliothèque : Babelio
Lectures en cours :
- The Golden Fool de Robin Hobb

Hors ligne

 

#98 23/05/2014 11:45:53

Corbeau
Lige
Date d'inscription: 14/01/2014
Messages: 60

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

Hieronymus a écrit:

Yksin a écrit:

le truc qui me choque le plus, tout le monde est beau - ou presque - parmi les protagonistes principaux

C'est surprenant au début du roman, je te l'accorde. N'oublie pas pour autant qu'un trait de caractère très répandu  (pour ne pas dire le cliché) parmi les espagnols dans la littérature (Astérix en Hispanie pour ne citer que la référence... wink ) est la fiérté (le charisme et l'égo surdimensionné aussi il me semble). En tous cas je me le suis expliqué un peu comme cela. Et puis j'aime aussi les gens lumineux, beaux, forts ... pas que les ténébreux, les louches, les secrets, les "shades of grey", les Fitz, les Corbeau ou autres encapuchés. Ca change un peu, non ? smile

Maieuh les Corbeaux c'est très bien :-) Très charismatique tout plein de plumes toussa :-)
J'ai commencé à lire et je trouve que le côté charisme est un peu pénible...

Dernière modification par Corbeau (23/05/2014 11:46:13)

Hors ligne

 

#99 21/07/2014 10:01:38

Daodi
Ta'veren
Date d'inscription: 14/06/2013
Messages: 208

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

Fini hier. Un livre remarquable et d'une puissance folle.

Et je suis admiratif du tout de force de  l'auteur qui construit une oeuvre prenante et forte avec des personnages limpides, charismatique, héroique et sans réelles ambiguités. Les bons sont bons et il n'y a pas vraiment de "méchant" et pourtant le livre n'est pas manichéen. Chapeau.

Hors ligne

 

#100 04/04/2015 14:41:35

K.
Féru de mauvais genres
Lieu: Lisière de Brocéliande.
Date d'inscription: 13/10/2013
Messages: 1541

Re: Critique ! [Les Lions d'Al-Rassan - G.G. Kay]

J'ai terminé ce livre et l'ai beaucoup apprécié. J'ai toujours éprouvé de l'intérêt pour Al-Andalus aussi un ouvrage bien écrit qui s'inspire de l'époque des taifas ne pouvait que me convenir. Il retranscrit bien l'ambiance d'une époque mouvementée sur une terre pleine de contraste. Le fait de s'inspirer de personnages hauts en couleurs comme Rodrigo Diaz de Vivar donne une saveur particulière, propre à ce type d'ouvrage, qui ravit ceux cherchant à reconnaitre les hommes et les villes derrière les noms employés par Kay. Savoir dans quel sens se dirige l'histoire n'est pas sans accentuer une certaine amertume, dès les premières pages, mais les détours qu'emprunte l'auteur tiennent le lecteur en haleine.

Dernière modification par K. (04/04/2015 14:41:51)


Ma bibliothèque en SF et Fantasy

« Cet hiver sera mon dernier. Pourvu que je me baigne dans le sang des Bolton avant de mourir. Je veux le sentir m’éclabousser la face quand ma hache mordra profondément dans un crâne de Bolton. Je veux le lécher sur mes lèvres, et mourir avec ce goût sur ma langue. »
Le Grand Quartaut.

Hors ligne

 

Pied de page des forums