#241 19/09/2010 11:09:44

King Kong
Administrateur
Lieu: Skull Island
Date d'inscription: 07/11/2004
Messages: 2362
Site web

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

http://nsa19.casimages.com/img/2010/09/19/100919111134400881.png

Hors ligne

 

#242 19/09/2010 11:11:35

Albric
ncromancien de sujets
Date d'inscription: 17/05/2007
Messages: 2629

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Rien faire les couvertures franaises ont vachement plus la classe que les couvertures originales...


Magie Brute de Larry Correia : "Non mais srieux, c'est du lourd ce bouquin : une absolue tuerie !" (Navym copyright )

Hors ligne

 

#243 25/10/2010 09:38:48

Albric
ncromancien de sujets
Date d'inscription: 17/05/2007
Messages: 2629

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Cela a l'air quand mme d'tre du lourd cette trilogie du Prince du Nant !
Le 1er tome de cette saga, en plus d'tre affubl d'un couverture assez moyenne par rapport ses suites, est dsormais indisponible chez la plupart des vpcistes...
A-t-on une chance de voir ce 1er tome rdit chez Fleuve Noir dans un souci de confort de lecture ??? calimero

Dernire modification par Albric (25/10/2010 09:39:04)


Magie Brute de Larry Correia : "Non mais srieux, c'est du lourd ce bouquin : une absolue tuerie !" (Navym copyright )

Hors ligne

 

#244 25/10/2010 16:18:35

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 34977
Site web

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Chez Fleuve Noir, non, mais a priori, il est toujours trouvable ! smile
Sinon, tu as le poche, avec une couverture dans la ligne des deux suivants. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#245 07/12/2010 19:48:56

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 7037

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Quelques difficults pour l'auteur !

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/134 … -en-sursis


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

#246 07/12/2010 21:15:33

SA_Avenger
Elbakinien d'Argent
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 24/01/2007
Messages: 481
Site web

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Tin je comprends pas...
Il est reconnu outre atlantique, son travail est ( mes yeux) patant et rafraichissant mais a se vend pas (alors que du T. Goodkind... )
A part racheter ses bouquins en version originale difficile de faire quoi que ce soit son chelle

Hors ligne

 

#247 08/12/2010 13:28:00

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 7037

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Il va vraiment falloir un jour que je lise les deux autres tomes du Prince du Nant. J'avais assez moyennement apprci le premier mais je redonnerai bien sa chance la saga, surtout que j'ai The Judging Eye toujours en attente dans ma bibliothque.

Mais bon, comme en ce moment je baigne dans du Cook et du Erikson et que mes prochaines lectures incluent Kearney et Abercrombie, j'ai peur que les dfauts de Bakker ne soient un peu trop mis en exergue par la comparaison avec des auteurs que je juge suprieurs (sauf Abercrombie, dont je n'ai encore rien lu).


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

#248 08/12/2010 13:48:30

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 34977
Site web

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Mme aux Etats-Unis, je ne suis pas certain que les ventes de ses romans aient jamais t faramineuses. Succs critique, mais d'estime ct ventes. Qui plus est, il n'a pas vraiment occup le terrain depuis... Quelque part, a m'attriste et ce d'autant plus si cela nous prive de bons bouquins, mais cela ne m'tonne qu' moiti.
On pourrait lancer un Bakkerthon, mais bon... wink sad

Mais bon, comme en ce moment je baigne dans du Cook et du Erikson et que mes prochaines lectures incluent Kearney et Abercrombie, j'ai peur que les dfauts de Bakker ne soient un peu trop mis en exergue par la comparaison avec des auteurs que je juge suprieurs (sauf Abercrombie, dont je n'ai encore rien lu).

J'ai du mal concevoir qu'on puisse prfrer Kearney Bakker, donc je serai mal plac pour te conseiller, mais oui, tu devrais t'y remettre un de ces jours. wink


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#249 08/12/2010 15:22:19

SA_Avenger
Elbakinien d'Argent
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 24/01/2007
Messages: 481
Site web

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Gillossen a crit:

J'ai du mal concevoir qu'on puisse prfrer Kearney Bakker, donc je serai mal plac pour te conseiller, mais oui, tu devrais t'y remettre un de ces jours. wink

Idem.

Malgr quelques qualits sur le premier tme j'ai trouv Kearney assez faiblard mais bon malheureusement (pour moi je n'en doute pas) la fantasy manque beaucoup de saveur dernirement et tout ce qui sort du cadre martin, bakker, erikson (et encore pour erikson j'ai vraiment du m'accrocher et passer les deux premiers pour arriver aimer) peine me convaincre (pas encore lu abercrombie cependant) aprs je ne cache pas que je suis un lecteur difficile (par contre une fois convaincu je suis supporter pour longtemps big_smile )

Le premier du prince du nant est trs difficile entrer dedans mais j'avais trouv les personnages vraiment prenants et l'atmosphre riche (je pense surtout Mommem) le deuxime j'avais un peu moins aim parce qu'il est plus remplis de discussions phylosophiques par contre le troisime j'avais t bien choqu quand j'ai ralis que j'tais arriv au bout du bouquin.  Je pense cependant que si on adhre au postulat de dpart Bakker reste un matre dans son genre. Aprs que a se vende ou pas (comme tu dis c'est plus un succs critique que pcunier apparemment) si a pouvais tre accessoire  je ne m'en inquiterai pas mais l si on risque de ne pas avoir la suite (ou alors dans 12 ans) sans parler du respect que j'ai pour l'auteur (rien que lire ses interview je trouve a super intressant) a me chagrine beaucoup.

Dernire modification par SA_Avenger (08/12/2010 15:23:27)

Hors ligne

 

#250 09/12/2010 15:20:07

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 34977
Site web

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Ah, mais, moi aussi !

Comme quoi, tre auteur, c'est un travail comme un autre...


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#251 09/12/2010 18:40:04

John Carter
Episte de Mars
Lieu: Barsoom
Date d'inscription: 03/04/2004
Messages: 2135
Site web

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Et pendant ce temps-l, Paolini... neutral

Hors ligne

 

#252 09/12/2010 20:12:05

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 7037

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Je voudrais pas faire le mchant troll, mais l'avantage de Kearney, outre le fait que j'ai vraiment russi rentrer dans ces univers (pas comme pour Bakker o j'ai t spectateur pendant tout le premier tome), c'est qu'il est capable de faire des personnages crdibles. Certes, il utilise souvent le mme type de personnages, mais ils sont "ralistes". Alors que voir un barbare ou un prostitue se lancer dans des rflexions philosophiques trs pousses et parfois hors-sujet tout bout de champs, j'y crois moyen.
Je trouve par exemple qu'Erikson gre beaucoup mieux "l'intelligence" de ces personnages : Karsa a des rflexions qui peuvent se rvler profondes, mme si souvent assez brutales, mais il les expose toujours de manire simpliste, parce que son ducation fait qu'il ne peut pas les exprimer autrement. Idem pour les nombreux soldats malazens aux origines modestes. Alors qu'au contraire, des personnages millnaires et solitaires (ou presque) comme Icarium seront trs enclins l'introspection et auront des penses un peu plus structures.

L'autre truc, c'est que les rflexions philosophiques de Bakker, elles sont certes trs verbeuses, mais elles ne m'ont pas paru trs pertinentes ou intressantes. C'est sr que a casse un peu l'immersion.


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

#253 10/12/2010 13:22:00

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 34977
Site web

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

C'est vrai, les personnages de 10 000 sont particulirement crdibles (Je sais, je sais, je devrais dvelopper...). smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#254 10/12/2010 13:33:37

SA_Avenger
Elbakinien d'Argent
Lieu: Bruxelles
Date d'inscription: 24/01/2007
Messages: 481
Site web

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Merwin Tonnel a crit:

Je voudrais pas faire le mchant troll, mais l'avantage de Kearney, outre le fait que j'ai vraiment russi rentrer dans ces univers (pas comme pour Bakker o j'ai t spectateur pendant tout le premier tome), c'est qu'il est capable de faire des personnages crdibles. Certes, il utilise souvent le mme type de personnages, mais ils sont "ralistes". Alors que voir un barbare ou un prostitue se lancer dans des rflexions philosophiques trs pousses et parfois hors-sujet tout bout de champs, j'y crois moyen.
Je trouve par exemple qu'Erikson gre beaucoup mieux "l'intelligence" de ces personnages : Karsa a des rflexions qui peuvent se rvler profondes, mme si souvent assez brutales, mais il les expose toujours de manire simpliste, parce que son ducation fait qu'il ne peut pas les exprimer autrement. Idem pour les nombreux soldats malazens aux origines modestes. Alors qu'au contraire, des personnages millnaires et solitaires (ou presque) comme Icarium seront trs enclins l'introspection et auront des penses un peu plus structures.

L'autre truc, c'est que les rflexions philosophiques de Bakker, elles sont certes trs verbeuses, mais elles ne m'ont pas paru trs pertinentes ou intressantes. C'est sr que a casse un peu l'immersion.

C'est marrant car moi je trouve l'inverse. Cd que les personnages de Kearney (en tout cas dans ce que j'ai lu) sont au final des archtypes fantasy classiques (le gentil roi, la mchante prostitue, le hro bourru, la jeune appeure qui frquente les mauvaises personnes, le mage bon, j'en ai pas vu un seul en teinte de gris (corfe est le plus proche)) alors que Bakker montrait des personnages ralistes, qui parfois demandent o ils se trouvent et pourquoi ils font ce qu'ils font. Qui doutent certains jusqu' la folie. Aprs il y'a certes une connotation culturelle qui joue (mais mes yeux c'est un plus de voir qu'une personne pense comme a cause de sa culture).
Et puis certains personnages je trouvais tout simplement bluffant d'intillegence (comme l'empereur) mme s'ils sont parfois sous exploits. Au final les personages les moins attachs la ralit du terrain ce sont les hros mais il y'a une raison cel.

Au niveau d'Erikson il arrive faire certains personnages trs forts de par leurs actes ou la faon dont les autres les regardent mais je trouve qu'ils pensent en gnral peu et que certains se ressemblent beaucoup dans leur faon de ragir tel point que pendant ma lecture je n'arrivais pas faire la diffrence entre certains. Sans parler que certaines actions sont tout simplement incomprhensibles (elles peuvent le devenir plus tard parfois d'autres fois l'excuse semble un peu lgre). Et jusqu'au 3me bouquin l'histoire reste assez convenue (sans grande surprise mes yeux, en fait je trouverais les jardins de la lune assez faibles s'il n'y avait ce ct pique)

Aprs j'ai aim les dissertations philosophiques de Bakker en gnral ( part les longues discussions autour du feu du second tme vu qu'elles concernent principalement le rle d'une femme dans un monde de fantasy hors la plupart des lecteurs connaissent trs bien ce rle donc si a a une valeur pour les personnages a n'en a mes yeux pas beaucoup pour le lecteur) donc videmment a change aussi la vision qu'on peut avoir du livre.

Pour moi Bakker incarne quand mme deux choses en plus: 1) le dsespoir. La seconde apocalypse approche (et ce ct se dveloppe au fil des romans) mais pas seulement, la croisade elle mme a un ct inluctable dsespr o la mort est prsente. La croisade de Bakker m'a plus marqu que la marche de Coltane (erikson) parce qu'au final elle reprsente plus la folie des hommes. (et mme un niveau plus bas, car c'est le dsespoire qui mne la plupart des personnages)
2) la monte en puissance. Les personnages principaux vont monter en puissance, je ne peux pas en dire plus sans spoiler mais je peux dire que cette monte en puissance s'accompagne de sacrifices, souffrances et de folie et de nombreuses erreurs mais surtout d'un ct totalement imprvisible (ou annonceur de terribles choses) et l je pense surtout au final de la trilogie


Si je veux des personnages crdibles et des cliffhangers je pense que j'irai plus vers du martin, si je veux un ct raffraichissant/imaginaire j'irai plus vers du Keyes ou du Williams et si je veux de la baston gigantesque la compagnie noire je me tourne vers Erikson. Bakker est vraiment l pour combler ce ct phylosophique et totalement dsespr de la fantasy o une qute n'a de sens que parce qu'on a pas le choix (soit cause de sa folie, de ses doutes ou des vnements). d'ailleurs je pense que tout comme martin la srie n'aura plus la mme saveur une fois qu'on l'aura lue en entier.

Dernire modification par SA_Avenger (10/12/2010 13:38:10)

Hors ligne

 

#255 15/12/2010 19:10:07

pat5150
Maa
Date d'inscription: 25/01/2006
Messages: 277
Site web

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Je viens de terminer The White-Luck Warrior et je peux vous assurer que Bakker vous rserve beaucoup de surprises...whistling

Patrick

Hors ligne

 

#256 08/03/2011 13:04:59

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 7037

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Un extrait du deuxime tome de la deuxime trilogie, pour ceux qui suivent la srie en VO :

arrow http://fantasyhotlist.blogspot.com/2011 … kkers.html


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

#257 12/03/2011 17:53:05

pat5150
Maa
Date d'inscription: 25/01/2006
Messages: 277
Site web

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Merci pour le lien! smile

Patrick

Hors ligne

 

#258 24/03/2011 09:23:09

Anarion
Primarque
Lieu: Terra
Date d'inscription: 07/12/2003
Messages: 6301
Site web

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Je viens de relire le 1er tome Autrefois les Tenebres avant de m'attaquer aux deux suivants, je crois que j'ai bien fait, je ne me rappelais que trs vaguement de l' histoire tongue
Par contre quelle histoire! C'est vraiment terrible et la galerie de persos (Achamian, Kellus, Esmenet, Conphas, Proyas, Cnaiur, Serwe...) brosse est juste gniale, chacun d'entre eux tant soit attachant, ou tout du moins intressant.
Bref, je me lance dans la suite, d'autant que j'ai pu lire dans la critique que l'ambiance de fin du monde est trs bien rendue smile


"Un p'tit tour de magie peut-tre? Ce crayon, je vais le faire disparatre. TADAAAM!! Il a...dis-pa-ru..."

Hors ligne

 

#259 03/05/2011 17:01:58

Anarion
Primarque
Lieu: Terra
Date d'inscription: 07/12/2003
Messages: 6301
Site web

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Je viens enfin de terminer la trilogie, et waou!!
c'est sombre souhait, les persos sont vraiment attachants (j'avais peur pour Cnaiur qui tait la base celui qui pouvait paraitre "caricatural"), on sent bien qu'ils sont embarqus dans une guerre qui les dpassent, aucun d'entre eux n'est mnags (que ce soit mentalement cause de leur doutes/questions/motivations/sentiments, que physiquement par les alas de la guerre (blessures, maladies,...)
J'ai par contre eu un peu de mal avec Kellus dans le 2e tome, trop parfait, trop puissant, mais la scne avec Serwe c'est du grand art je dois dire.
Au niveau du style faut quand mme parfois s'accrocher, et mme rflchir, j'ai un peu eu le sentiment que c'est une lecture qui se "mrite".
La fin m'a bien plus, j'ai enfin eu le sentiment que Achamian refusait enfin de subir les vnements et de se prendre en main, malgr tout ce que cela implique pour sa propre vie.

J'espre qu'on aura droit un jour la suite, c'est une des meilleurs trilogies que j'ai lu smile


"Un p'tit tour de magie peut-tre? Ce crayon, je vais le faire disparatre. TADAAAM!! Il a...dis-pa-ru..."

Hors ligne

 

#260 04/05/2011 04:54:34

pat5150
Maa
Date d'inscription: 25/01/2006
Messages: 277
Site web

Re: Critique ! [Le Prince du nant - R. Scott Bakker]

Si tu lis en Anglais, The Judging Eye et The White-Luck Warrior sont disponibles! smile

Patrick

Hors ligne

 

Pied de page des forums