#41 12/10/2004 17:42:58

marvin rouge
bourgmestre fourbe
Lieu: Limoges
Date d'inscription: 09/10/2002
Messages: 921
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

Comme je l'ai achet par hasard, et que c'tait mon premier Gaiman (De bons prsages ne compte pas trop la dedans...), j'ai pas eu la mme impression mitige qu'Ala et Irael.

Et pour Rodia, mon dition Diable Vauvert une couverture dans le bon sens smile


Ne soyez rien ; devenez sans cesse.

Hors ligne

 

#42 12/10/2004 20:13:03

Irael
Lige
Lieu: Savoie
Date d'inscription: 24/07/2004
Messages: 57
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

Oui c'est vrai que c'est pas toujours utile de rechercher une morale sachant que ce n'est pas lu but premier du livre wink .

SPOILER
Pour en revenir la confrontation entre les anciens dieux et les nouveaux dieux, aprs rflexion rolleyes je me dis que finalement ils sont plus proches que je ne le pensais...Par exemple le dieu de la tlvision promet Ombre la clbrit...on pourrait rapprocher a de ce que promettent au berger Paris (mythologie grecque, juste avant la guerre de Troie) les 3 desses et plus particulirement Hra qui lui promet la gloire (ou quelque chose comme a)...
Tout a pour dire que finalement les "dieux" se reposent sur la cupidit des hommes qu'ils soient anciens ou nouveaux.

Hors ligne

 

#43 22/10/2004 01:07:43

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12661
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

00H24 ce soir, j'atteint la table des matires, le livre est fini, et l je m'arrte deux minutes pour me demander ce que j'en pense...

Autant au cours de la lecture je me suis senti mal l'aise devant cette ambiance de fin du monde et ce surnaturel qui se cache derrire une Budweiser (notamment par les coupures de la trame principale avec des "plans extrieurs" qu'on dirait sorti d'autres histoires et arrivs par hasard entre deux (ms)aventures d'Ombre);

autant une fois l'hiver fini, je me suis demand si tout cela n'tait pas qu'une espce de rve.....ou tout cela n'a-t'il vraiment tenu qu' si peu de choses (la pice d'or pas ordinaire autour du coup de Laura, la boisson des Nornes..) et une rflexion sur ce que sont les dieux, peuvent-ils vraiment mourir tant que leur nom est connu? est-ce cela la vraie nature de l'Amrique? le pays, l'homme-bison qui tait l avant tous les autres, finalement, les croyances des amrindiens.

Et finalement, tous ces passages en dehors de la trame principale, hors du temps et de l'espace ne sont l que pour raconter quelques unes des facettes de cet univers en bouleversement, naissance, voyage, mort et survie de ce qui compose une partie du background...

Le rythme est trs particulier, distandu avec des suites d'actions qui semblent autant de fuites en avant, avec des lments qui semblent trangers au reste (autant que peut l'tre une pave sur un lac gel) et les lments se mettent en place pour peu que l'on se souvienne les avoir vu; et connatre assez de mythologies peut aider comprendre nos chers amis ici rassembls: Anansi, Kali, les panthons nordiques et gyptiens, les dmons, lutins, esprits et autres avatars (et le stratagme de Loki et Odin prend corps un choua plus vite).

Au final, c'est un drle de livre; soulag de l'avoir fini, comme si le printemps tait dj arriv (l'ambiance est trs prenante).


Un dernier dtail, destin aux plus jeunes, voire leurs parents: a ne reprsente qu'une infime partie du livre, mais certains passages sont assez...crus, pour ne pas dire vulgaire, on parle sexe et violence sans dtours et j'avoue qu'en abordant certains chapitres avec innocence, j'ai failli en perdre mes globes occulaires tellement j'ai carquill les yeux.. blink

et puis a vitera que vous soyez compltement surpris (pour les parents ) quand votre progniture viendra vous demander: "a veut dire quoi"turgescent"?" huh (j'aurais pu prendre d'autres exemples, mais la dcence a des limites) rougi

Hors ligne

 

#44 22/10/2004 12:36:21

Mirsky
infrquentable
Lieu: Europe
Date d'inscription: 15/07/2002
Messages: 1139
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

Foradan,vendredi 22 octobre 2004, 00:07 a crit:

j'avoue qu'en abordant certains chapitres avec innocence, j'ai failli en perdre mes globes occulaires tellement j'ai carquill les yeux.. blink

Mouarrff MDR lol d'autres Foradan... lol mrgreen


"Les rves taient-ils simplement meilleurs que la ralit? L'imaginaire ternellement plus sduisant?"

Hors ligne

 

#45 22/10/2004 13:51:56

Hald
Apprenti
Date d'inscription: 09/08/2004
Messages: 33

Re: Critique ! [American Gods]

Foradan,vendredi 22 octobre 2004, 00:07 a crit:

Un dernier dtail, destin aux plus jeunes, voire leurs parents: a ne reprsente qu'une infime partie du livre, mais certains passages sont assez...crus, pour ne pas dire vulgaire, on parle sexe et violence sans dtours et j'avoue qu'en abordant certains chapitres avec innocence, j'ai failli en perdre mes globes occulaires tellement j'ai carquill les yeux.. blink

et puis a vitera que vous soyez compltement surpris (pour les parents ) quand votre progniture viendra vous demander: "a veut dire quoi"turgescent"?" huh (j'aurais pu prendre d'autres exemples, mais la dcence a des limites) rougi

C'est marrant, mais cet aspect du bouquin ne m'a absolument pas marqu lorsque je l'ai lu. Je n'ai pas le souvenir de ce genre de scnes.
De toutes faons il est d'un abord assez difficile, dur dur de lire a avant 15-16 ans tout de mme non ?

Hors ligne

 

#46 22/10/2004 17:23:50

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12661
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

Hald,vendredi 22 octobre 2004, 13:51 a crit:

C'est marrant, mais cet aspect du bouquin ne m'a absolument pas marqu lorsque je l'ai lu. Je n'ai pas le souvenir de ce genre de scnes.
De toutes faons il est d'un abord assez difficile, dur dur de lire a avant 15-16 ans tout de mme non ?

c'est ce que je voulais dire, c'est plus un bouquin "pour adultes" (des scnes, ben par exemple, celle avec la reine de Sabba et son client, le marchand de saloperie et son djinn, la dcomposition des cadavres en direct..)

Hors ligne

 

#47 22/10/2004 20:23:18

khra
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 17/12/2003
Messages: 430

Re: Critique ! [American Gods]

C'est vrai que a change du ct plutt pudibond de la fantasy, genre littraire o combien de hros sont dcrits rougissant la moindre oeillade d'une demoiselle. Mais cela rend le roman d'autant plus ancr dans la modernit.
Et en plus les 15- 16 ans sont suffisamment dssals pour encaisser des scnes dclares oses de nos jours. Et effectivement, comme le souligne fort justement Hald, je ne pense pas que beaucoup de lecteurs de moins de 15 ans tiendraient la distance sur ce roman


If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.

Hors ligne

 

#48 26/10/2004 09:54:48

marvin rouge
bourgmestre fourbe
Lieu: Limoges
Date d'inscription: 09/10/2002
Messages: 921
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

C'est exactement les impressions que j'ai ressenti lors de ma lecture de ce bouquin, Foradan!
La lecture de ton post me donne franchement envie d'y replonger!

Sinon, pour l'aspect "carr blanc", j'ai trouv American Gods beaucoup moins violent que le Trne de Fer...


Ne soyez rien ; devenez sans cesse.

Hors ligne

 

#49 26/10/2004 12:09:27

Irael
Lige
Lieu: Savoie
Date d'inscription: 24/07/2004
Messages: 57
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

C'est sur que c'est moins violent en ce qui concerne les combats mais on parle plutot de dtails un peu crus dans les descriptions qui necessitent un public "un minimum" averti...

P.S dsol de ne pas donnet d'exemples prcis mais je n'ai pas le livre sous la main sad .

Hors ligne

 

#50 12/11/2004 16:26:30

Guybrush Threepwood
Pirate mrite
Lieu: Monkey Island (Suisse)
Date d'inscription: 26/09/2003
Messages: 1334
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

"Aprs un long livre, un long voyage..."

Cela fait maintenant quelques heures que j'ai termin ce livre, et je suis encore sous le charme - et sous le choc. Quelle oeuvre absolument incroyable ohmy American Gods est sans aucun doute le rcit le plus marquant que j'aie jamais lu ([size=8]aprs A la Croise des Mondes, bien sr wink [/size]).

Si je ne me fais toujours pas la couverture du livre, je dois admettre qu'elle ne peut pas mieux coller au concept de l'histoire. Il n'empche que j'aurais vraiment prfr avoir la couverture anglaise poste prcdemment (celle avec l'clair, bien plus classe et reprsentative de l'ambiance gnrale). Quant au "UN CHEF D'OEUVRE !" marqu en gros sur la couverture, il est plus que mrit.

Certes, le rythme est lent au dpart, mais je ne considre pas a comme un dfaut. Parce que ds les premires pages, on sent que quelque chose de grave va se produire. Quelques mots lchs ici et l ajoutent de la tension dans la lecture.

Contrairement ce qui a t dit dans la critique, je trouve que dans ce roman Gaiman explore plutt bien "la psych de ses personnages". Tout ce que doit endurer Ombre, mais aussi tous les personnages secondaires dcrits dans les rcits parallles. Certains passages sont d'ailleurs particulirement durs et crus. Un peu comme si on recevait une violente claque.

Voici un aspect du livre que j'ai particulirement apprci : sa structure. Je ne sais pas s'il y a un terme prcis pour dsigner ce genre de procd unsure , mais je trouve gnial d'introduire chaque chapitre avec une citation synthtisant en quelque sorte le contenu du chapitre (comme dans Le Miroir d'Ambre en fait smile ). Et puis aussi le fait qu'il y ait des interludes, cela donne une saveur particulire au rcit si j'ose dire.

Mais ce qui m'a le plus marqu, c'est cette vision des Dieux. "Dieu est un rve, un espoir, une femme, ...". Comme le dit Gaiman, la religion n'est aprs tout qu'une mtaphore, un point d'observation. Tout simplement.

American Gods, c'est pour moi un vritable bijou, un coup de matre de la part d'un auteur hors du commun.

"...la journe du lendemain, il n'en doutait pas, serait superbe." wink


Votez pour Elbakin.net, sinon Jack Bauer s'occupera de vous...

Hors ligne

 

#51 17/11/2004 10:48:59

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 34380
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

Avis trs sympathique, Guybrush... smile

A noter que de retour chez lui aprs quelques jours de vadrouille, Neil Gaiman a trouv sur son bureau l'dition poche d'American Gods de J'ai Lu... Et pour l'anecdote, voil son commentaire (site officiel) sur cette couv qui a fait dj pas mal parler d'elle. wink

The mass-market French edition of AMERICAN GODS (it has a very strange cover, showing a super-heroish Thor flying through the rip in a dollar bill).

Oui... Very strange... tongue


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#52 17/11/2004 17:06:01

Guybrush Threepwood
Pirate mrite
Lieu: Monkey Island (Suisse)
Date d'inscription: 26/09/2003
Messages: 1334
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

Ah ben a me "rassure" de savoir que mme l'auteur trouve la couverture trange lol Petite question en passant, comment a se fait qu'il ait reu cette dition de J'ai Lu chez lui ? unsure Je veux dire, c'est un de ces amis ou une personne de sa famille qui voulait lui montrer quel point cette couverture est bizarre ? big_smile


Votez pour Elbakin.net, sinon Jack Bauer s'occupera de vous...

Hors ligne

 

#53 17/11/2004 17:09:55

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 34380
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

Euh, ben, en tant qu'auteur, il doit recevoir ce qu'on publie de lui, quel que soit l'diteur et le pays d'origine. smile Ca me parat tout de mme le minimum de correction. wink Etonnant d'ailleurs qu'il semble dcouvrir la couv tel un lecteur lambda...


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#54 18/11/2004 19:35:37

Findiel
Novice
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 04/11/2004
Messages: 9
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

Bonsoir tous
Je viens de finir American Gods, et trs sincrement, j'ai t vraiment du par le livre. J'attendais un "chef d'oeuvre" (cf l'horrible banderole rouge sur la couve ; c'est toujours mauvais signe ce truc en fait), et j'ai dcouvert un livre assez pesant, l'intrigue nbuleuse (bien que l'clairage final soit interessant) et aux personnages assez peu attachants, avec peu d'intriorit. Le pire a t pour moi la manire dont Gaiman a trait les dieux ; je n'ai pas du tout retrouv l'ironie mordante et les caricatures drolatiques de "De bons prsages". La critique sociale en philigane tait timide, extrmement tnue, et finalement l'ide cardinale du roman, savoir le place du sacr dans la socit amricaine, m'a paru sous-exploite, peine esquisse.
Bon videmment, ca ne veut pas dire que j'ai trouv l'ouvrage ch..., mais sincrement je m'attendais mieux, particulirement avec le flot de louanges qui lui ont t adresses.


C'tait grieure et les tauves glissagiles
Giraient sur la loinde et guiblaient
Les borogauves avaient l'air tout chtristes,
Et fourgars les rathes vociflaient

Hors ligne

 

#55 18/11/2004 20:03:21

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 34380
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

Certains avis sont pour ainsi dire l'exact oppos du tien, quasiment au mot prs, comme quoi, tous les gots, etc... wink American Gods reste pour moi, aprs 3 lectures, un road-movie atypique, avec une faon de voir les dieux pleine de non-dits. smile
Aprs, c'est sr que les appelations utilises par la promo sont double-tranchant, comme toujours...


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#56 18/11/2004 23:27:41

Findiel
Novice
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 04/11/2004
Messages: 9
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

Gillossen,jeudi 18 novembre 2004, 20:03 a crit:

Certains avis sont pour ainsi dire l'exact oppos du tien, quasiment au mot prs, comme quoi, tous les gots, etc... wink American Gods reste pour moi, aprs 3 lectures, un road-movie atypique, avec une faon de voir les dieux pleine de non-dits. smile
Aprs, c'est sr que les appelations utilises par la promo sont double-tranchant, comme toujours...

Bonsoir
Oui, tu as remarqu aussi ?!!! Il y a plein de gens qui ont le mauvais got de n'tre pas en accord avec moi. Ca me laisse vraiment songeur une telle impudence.. big_smile
C'est vrai que a tape dans la ligne des road-movies, avec un charme particulier. Mais qui n'a gure opr sur moi....


C'tait grieure et les tauves glissagiles
Giraient sur la loinde et guiblaient
Les borogauves avaient l'air tout chtristes,
Et fourgars les rathes vociflaient

Hors ligne

 

#57 19/11/2004 11:49:38

a-yin
Apprenti
Date d'inscription: 15/11/2004
Messages: 20
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

Gillossen,mercredi 17 novembre 2004, 17:09 a crit:

Euh, ben, en tant qu'auteur, il doit recevoir ce qu'on publie de lui, quel que soit l'diteur et le pays d'origine. smile Ca me parat tout de mme le minimum de correction. wink Etonnant d'ailleurs qu'il semble dcouvrir la couv tel un lecteur lambda...

mmm... ce que tu dis est logique n'empeche que pour le manga One Piece, Oda a dcouvert l'dition franaise parce qu'il a qqn dans sa famille qui est alle en France faire un voyage du coup elle a achet un volume francais et LA il a dcouvert que c'tait le sens de lecture occidental... et donc Oda a tout fait pour que le volume 16 soit dit en sens de lecture japonais du coup a partir de ce volume on a un autre sens de lecture...


Pour ma part j'ai bien aim American Gods smile un pote m'en avait vant les mrites il y a de ca bien longtemps car il l'avait lu en Anglais. J'avoue qu'au dbut j'tais un peu due et j'avais pas accroch du coup je l'ai rendu et je l'ai ensuite remprunt plus tard pour le relire. Le bouquin avance lentement surtout au dbut puis ensuite j'ai accroch. C'est un bon livre, ce n'est pas l'histoire elle-mme que j'ai aim mais surtout la manire d'crire de Neil Gaiman j'aime beaucoup happy

Enfin, concernant les personnages je ne les trouve pas trs profonds ou attachants mais j'ai tjs l'impression que c'est comme ca pour Gaiman j'avais lu Stardust, le bouquin m'a enchante mais les personnages ne sont pas si profonds quand on s'en rend compte. Il y a tjs une sorte de "vide" du hros dans ses livres. Personnellement ca ne me gne pas du tout. Je suis sur Neverwhere en ce moment et pareil je sens une sorte de "vide" chez Richard, en fait j'ai l'impression que le hros est tjs qqn de trs "banal" ou se considre comme.

Hors ligne

 

#58 23/12/2004 12:19:02

Anarion
Primarque
Lieu: Terra
Date d'inscription: 07/12/2003
Messages: 6300
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

UP

Je viens de finir ce livre, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il ne laisse pas indiffrent: je ne peux pas dire que je n'ai pas aim, mais je n'ai pas ador non plus... unsure

L'hisoire est bien ficele, et la critique des croyances aux USA, mais je dirais aussi dans les pays capitalistes en gnral (j'espre ne pas dire de btises), est trs subtile, mais elle fait mouche. Le reproche que j'aurais faire, c'est que parfois on passe du coq l'ne, et je n'ai pas vu de rapport direct ou indirect avec la trame principale (cela vient peut-tre du fait qu'il m'a fallut du temps pour le lire).

Les persos m'ont sembl corrects, juste ce qu'il faut, mais sans plus (j'ai beaucoup aim Voyageur mrgreen , ou Czernobog), mais Ombre m'a un peu "du". Les persos auraient en effet mrit un traitement plus soign.

Voil, je pense tout de mme que c'est un roman lire, et que je relirai certainement, car mme si je ne le considre pas comme un chef d'oeuvre ou le meilleur livre de Gaiman, la lecture est intressante


"Un p'tit tour de magie peut-tre? Ce crayon, je vais le faire disparatre. TADAAAM!! Il a...dis-pa-ru..."

Hors ligne

 

#59 05/01/2005 15:04:17

Gillossen
Spcialiste en rsurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 34380
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

En ce moment, sur France 5, un documentaire sur " l'Islande, royaume des dieux ", qui aide sans doute mieux comprendre le pourquoi du comment de ce choix pour situer l'pilogue d'American Gods. wink

Et, aprs avoir lu la nouvelle " The Monarch of the Glen ", tire du recueil Legends II, que dire, si ce n'est qu'elle est vraiment trs habile, et que c'est encore une fois une jolie russite pour la part de Gaiman, avec un Ombre sur la route depuis deux ans, et qui arrive en Ecosse, pour une semaine ou un mois... Quelques personnages intriguants, de l'humour, une trs bonne ide qu'on n'vente pas facilement... smile Trs apprciable.
Par contre, Ombre est toujours aussi taiseux, mme si, il me semble qu'il se dcouvre un peu... Enfin, voil, je voulais combattre la tendance de certains messages. tongue


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#60 20/03/2005 18:57:19

John Athan
Mage
Lieu: Genve
Date d'inscription: 14/03/2005
Messages: 75
Site web

Re: Critique ! [American Gods]

Up !

Cela fait un moment que j'ai termin American Gods.
Je le dis d'emble, je fais partie de de ceux qui n'ont pas apprci. Comme beaucoup,l'ont prcis, il y a de nombreux passages vraiment crus et limite vulgaire. Personnellement, ceux-ci m'ont dplu et je les ai trouvs un peu dplacs, mme si ils sont dans le ton de l'ambiance ( je sais, c'est paradoxal). Mais bon, je suis peut-tre un peu jeune pour apprcier la "beaut" de ces passages. rougi
Ce qui m'a surtout agac, ce sont les passages o Ombre satisfait ses besoins naturels... Ces passages nombreux, un brin "scatophilles", sont pour moi inutiles, et allourdissent l'histoire. Cette marque de fabrique de Gaiman est certes raliste, mais est-ce le but d'un roman fantastique ?
Sinon, mon avis est loin d'tre entirement ngatif et j'ai aussi trouv qu'il y avait d'excellents points, dj t cits prcdemment. C'est juste que mon me de pote tongue a t plus touche par l'ambiance ferique d'un Stardust ou d'un Lyonesse que par l'ambiance dure et raliste d'un American Gods.
En bref, un trs bon roman,pas un chef d'oeuvre selon moi,et qui ne m' a pas touch plus que ca....Ma note: 8/10

Si vous voulez lire un Gaiman je vous dconseille de commencer par celui-ci,et vous incite plutt commencer par Stardust.


L'apptit vient en mangeant

Hors ligne

 

Pied de page des forums