Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#241 09/01/2012 21:45:12

Nariel
Chasseuresse de dragons
Date d'inscription: 04/12/2010
Messages: 1371
Site web

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

Sûr, ça n'aurait pas été du tout le même...

Hors ligne

 

#242 10/01/2012 05:26:42

Oceliwin
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 08/09/2007
Messages: 1698

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

Merwin Tonnel a écrit:

D'accord avec Zakath, qui m'a devancé sur le coup. Si on enlève le côté verbeux et le rythme très lent, voire indolent, ce n'est plus du tout le même bouquin et il perd en charme à mes yeux. Ceci dit, je comprends que ça puisse déplaire : j'ai recommandé à ma sœur, pensant que ça passerait bien, mais niet, elle s'est ennuyée.

D'accord avec vous sur le fait que ce livre doit rester sur un ton lent pour traduire son ambiance. Mais lent ne veut pas forcément dire ennuyeux pour moi, et c'est ce que j'ai ressenti.

Si je compare avec Sean Russell et son livre Sous les collines voutées, on retrouve cette même lenteur pour une ambiance très similaire : cette vieille Angleterre imprégnée de magie. J'ai adoré, j'ai encore les sensations de ce livre dans la peau.
C'est lent, mais l'écriture m'a apporté tellement de sensations, de ressentis au fil de l'histoire, il fait passer énormément de choses que j'étais transporté dans cette Angleterre et c'était génial. Si vous avez aimer Jonathan Strange & Mr Norrell, essayez le cycle de Sean Russell, ça devrait vous convenir smile

Ici rien, des longueurs point. J'étais spectateur extérieur, et c'est chiant.

Des expériences de lecture différentes smile

Hors ligne

 

#243 10/01/2012 14:53:05

ortie
Apprenti
Lieu: Montpellier
Date d'inscription: 20/12/2011
Messages: 35

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

j'avais abandonné ce livre au bout de 50 pages mais vu ce que je lis ici je risque de retenter. Vous êtes pénbles ma PAL va pas se réduire comme ça !! tongue

Hors ligne

 

#244 10/01/2012 15:46:24

Witch
Wandering
Lieu: In a phone box
Date d'inscription: 25/08/2008
Messages: 7432

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

aussi bien les échanges sur ce fil que sur celui de la Horde me font vivement envie de remonter le topic sur "finir ou s'enfuir"


yeah arrow http://www.editionsduriez.fr/products-p … -de-loups/
Deux nouvelles de cette anthologie ont été nommées au Prix Imaginales 2014 applau

"Some spend so much time trying to fit it into a box that they miss the STORY." Nnedi Okorafor

Hors ligne

 

#245 14/01/2012 14:59:57

Firiel
Dame
Date d'inscription: 15/09/2010
Messages: 270

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

J'ai adoré ce livre. J'ai aimé le style narratif proche du 19e (ce qui m'a fait penser à l'excellent Sans parler du chien de Connie Willis en SF) et la création d'un monde parallèle avec toutes ces notes de bas de page (je suis une fan des notes de bas de page lol).
Je ne suis pas arrivée à décider si je préférais Strange ou Norrell... Mais c'est un autre intérêt du livre que d'éviter le manichéisme.

Hors ligne

 

#246 25/05/2015 08:36:32

Astarthee
Elbakinienne du dimanche
Lieu: Suisse
Date d'inscription: 06/05/2014
Messages: 1253

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

A l'honneur cette semaine :

arrow http://www.elbakin.net/heros/754-vinculus

Dernière modification par Astarthee (25/05/2015 08:36:42)


Si les contes de fées sont plus vrais que vrais, ce n'est pas parce qu'ils disent que les dragons existent mais parce qu'ils disent que les dragons peuvent être vaincus.
GK Chesterton

Hors ligne

 

#247 31/10/2018 23:56:13

Glaurung
Outrepasseur de la tripartition sacerdotale
Date d'inscription: 07/04/2010
Messages: 3859

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

Un jeu de société l'an prochain !
arrow http://www.elbakin.net/fantasy/news/253 … de-plateau


Conil. Du latin cuniculus. Lapin.

Hors ligne

 

#248 01/11/2018 13:33:38

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12929
Site web

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

C'est pas commun ça, je suis curieux de voir le rendu.

Hors ligne

 

#249 01/11/2018 13:42:48

Zakath Nath
Prisonnière de Zenda
Date d'inscription: 12/01/2006
Messages: 2438
Site web

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

Moi de même smile


http://zakath-nath.joueb.com/images/whosig.jpg

Hors ligne

 

#250 01/11/2018 17:08:31

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 7174

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

Un début de réponse pour le rendu :

https://cf.geekdo-images.com/imagepagezoom/img/Dz9LTAGJ_fE24H6rrrWqLsRgdFw=/fit-in/1200x900/filters:no_upscale()/pic4385099.jpg

After centuries of absence, magic has returned to England, but not all are using it for good...

Take on the role of an aspiring magician and start your journey down the path to greatness. Collect rare books, flit between social engagements, and impress your peers with feats of magic. Be careful to strike a balance between your studies and your status, for the gentleman with the thistle-down hair has plans of his own, and it will take all of your strength to stop him.

In Jonathan Strange & Mr Norrell: A Board Game of English Magic, players take on the role of four principle characters from the novel — Jonathan Strange, Mr. Norrell, Miss Redruth, or John Segundus — and travel around England and Europe, attending social engagements and performing feats of magic in the hope of becoming the most celebrated magician of the age.

On their travels they encounter a host of familiar characters, from the jovial Mr. Honeyfoot and beautiful Lady Pole to the extraordinary Stephan Black and the enthusiastic Lord Portishead. All the while, they must build up their magical abilities as the gentleman with the thistle-down hair is weaving his magic in the background and must be stopped for any player to have a chance of claiming victory.


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

#251 05/11/2018 12:10:01

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35788
Site web

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

Arf, je ne suis pas très fan de ces choix de couleur... ohmy


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#252 05/11/2018 18:07:47

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7420
Site web

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

L'éditeur sera Osprey games, pour ce que ça vaut les trois jeux que j'ai d'eux sont très réussis dans leur partie graphique.
Les deux auteurs ont cosigné Battle of the five armies, sorti il y a quatre ans (pas joué).


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#253 07/11/2018 11:42:35

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35788
Site web

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

Merci ! smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#254 12/11/2018 10:37:02

Akallabeth
At work...
Lieu: Sur mon clavier
Date d'inscription: 26/03/2009
Messages: 3101

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

Moui... Je ne sais pas...
J'avoue etre un peu sceptique mais quand même intrigué ! wink
Vu mon amour pour ce livre je ne manquerais pas d'y jeter un coup d’œil !


"The Golden Crane flies to Tarmon Gaidon!"

Hors ligne

 

#255 18/05/2019 21:09:42

Shalmy
Istar
Date d'inscription: 11/08/2018
Messages: 158

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

Décidément... J'espérais vraiment que ce Jonathan Strange et Mr Norrell sauverait mon début d'année en Fantasy après tant de déceptions mais je dois hélas l'ajouter à cette liste.

En fait, je ne comprends pas l'intérêt qu'on peut trouver à ce bouquin. D'accord, Susanna Clarke écrit très bien et JS&MN est un tour de force dans sa conception et son exécution. Mais se donner autant de mal pour un tel résultat, ça me dépasse.

De l'intérêt de lire/écrire Jonathan Strange & Mr Norrell


L'intérêt principal du livre est, selon moi, la description de la société anglaise de l'époque. Ce livre dégage une réelle atmosphère et, même si je ne suis pas spécialiste, le travail de reconstitution de la société de l'époque jusque dans le style d'écriture force l'admiration. Clarke est apparemment comparée à Austen que je n'ai jamais lue mais je fais confiance aux spécialistes là dessus. Perso, le bouquin m'a évoqué Balzac ou Tolstoï dans sa volonté de croquer une époque et ses rapports entre les différents groupes sociaux. Sauf que, à moins d'avoir lu la totalité de la production anglaise dont s'inspire Clarke, quel intérêt y a-t-il a lire une imitatrice écrivant 150-200 ans après les Austen, Brontë, Doyle & Cie ? Même avec la plus extrême rigueur dans son étude, elle ne pourra jamais égalé la connaissance de la période qu'avaient les gens qui y ont vécu.

Et là je parlais de l'intérêt pour le lecteur mais se pose aussi la question de l'intérêt d'écrire ce livre comme un livre de fantasy plutôt que comme un roman historique. Si le but est de réaliser une reconstitution à ce point fidèle de la société anglaise du début du XIXe siècle, pourquoi y inclure de la magie (le goût de l'ésotérisme c'est plutôt fin XIX/début XXe non ?) et ne pas tout simplement écrire un roman historique ?

La magie

D'autant que, en parlant de magie, j'ai trouvé qu'elle se greffait très mal à notre monde, manquait totalement de cohérence et n'apportait rien à l'Histoire (avec un grand H). L'autrice n'ayant pas voulu dévier de l'Histoire réelle (notamment au niveau du déroulement des guerres napoléoniennes) l'action de Norrell et Strange est forcément anecdotique. Et Clarke a beau se cacher derrière le fait que les lords anglais manquent d'imagination ou qu'un gentleman ne peut pas faire certaines choses, ça ne suffit pas à masquer le fait que, pendant les 2/3 du bouquin, la magie pratiquée par Norrell et Strange est un gadget pratiquement inutile.

Quant au fait que la magie existe dans notre monde...  Si les fées sont si puissantes, pourquoi ne gouvernent-elles pas notre monde (elle a bon dos la fainéantise) ? Pourquoi la magie a-t-elle disparue ? Pourquoi, alors qu'à aucun moment on ne nous dit qu'il faut un "pouvoir" pour la pratiquer, n'est-elle pas abondamment utilisée ? Visiblement, il faut juste des "connaissances", choses que tout le monde peut acquérir, même sans savoir lire. Childermass lance des sorts en imitant ce qu'il a vu Norrell faire... Pourquoi est-ce qu'aucun de ces magiciens non-praticiens n'a-t-il pas tenté une seule fois de lancer un sort ? Pourquoi n'y a-t-il pas de magiciens hors d'Angleterre (à cette époque ou dans le passé d'ailleurs) ? Pourquoi prétend-t-on pendant une bonne partie du récit que Strange et Norrell ne sont pas capables de réaliser tel ou tel sort censé être trop difficile alors que Strange téléporte carrément une ville sur un autre continent ? ...

Si l'autrice avait écrit JS&MN avec un autre parti-pris (sous forme de conte plutôt que de roman social par exemple) ces soucis de cohérences n'auraient pas posé problème mais, là, Clarke se sabote elle-même.

Les notes de bas de page

Comme beaucoup, j'ai été dérangé par les notes en bas de page mais pas forcément pour la même raison. Dans l'absolu, avoir une grosse partie d'une page mangée par des notes ne me dérange pas outre mesure. J'ai l'habitude de lire des livres d'histoire et comprend la démarche de l'autrice. Ce qui m'a dérangé c'est que, habituellement, une note de bas de page dans un roman sert à donner un complément d'information "réel" au lecteur, pas des informations sur l'univers. Or là on mélange allègrement les deux. N'étant absolument pas spécialiste du sujet, j'ignorais totalement si l"histoire de la magie relatée par Clarke se basait sur le folkore médiéval anglais ou s'il s'agissait de pures inventions de l'autrice. Peut-être avait-elle lu un jour un conte évoquant un John Uskglass et décidé de broder autour. Ce n'est visiblement pas le cas de la plupart des magiciens et histoires citées dans les notes en bas de page qui sont 100% fictifs mais ce n'était pas le cas de toutes. Parfois, ces notes servaient à donner un complément d'information sur un événement/personnage réel. Le fait de ne jamais savoir et de sentir le besoin, à chaque note (et il y a en a plus de 300 si je me souviens bien) de vérifier sur Internet s'il s'agissait d'une invention de l'autrice ou pas m'a rendu complètement dingue. J'ai arrêté de les lire vers la moitié du bouquin car ça commençait carrément à me mettre de mauvaise humeur.

Les notes de bas de page ne servent pas à ça, d'autant que Jonathan Strange & Mr Norrell n'a pas la prétention d'être un "livre réel" écrit par un personnage de l'univers fictif de Clarke. Il a été écrit par Clarke ce qui enlève tout intérêt "scientifique" à ces notes. Ou alors quelque chose m'a échappé.

Une troisième partie qui sauve le livre

Devant la qualité de l'écriture, j'aurais pu faire l'impasse sur les défauts cités ci-dessus si ce livre n'était pas aussi lent. Il n'y a pratiquement rien à sauver (en terme d'action) dans la première partie, la deuxième (avec les guerres napoléoniennes) était un peu plus dynamique mais trop exaspérante (voir mon avis sur la magie) et seule la troisième et dernière partie m'a un peu réconcilié avec JS&MN puisqu'elle abandonne toute prétention à suivre la grande Histoire pour enfin dérouler sa propre intrigue. Pas trop tôt...

Je n'ai guère éprouvé d'empathie pour les personnages (à part peut-être Stephen et Childermass) ce qui n'a pas aidé à supporter les passages "calmes". Il aura fallu la folie de Strange pour que je m'intéresse enfin à ses agissements et qu'il sorte papy Norrell de sa torpeur.

Conclusion

Quelle étrange expérience que ce Jonathan Strange & Mr Norrell. D'un côté j'en veux un peu à Clarke de ne pas avoir su condenser ce récit beaucoup trop lent mais, d'un autre, aller plus vite aurait probablement privé le livre de son principal intérêt (même s'il ne m'a pas touché) : la reconstitution fidèle de la société anglaise du début du XXe siècle. Susanna Clarke ne manque pas de talent et je comprends pourquoi ce livre a autant d'adeptes mais trop de ses aspects ont eu le don de m'énerver pour que j'en garde un souvenir positif malgré une troisième partie un peu meilleure.

Dernière modification par Shalmy (21/06/2019 18:44:46)

Hors ligne

 

#256 19/05/2019 21:25:52

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7420
Site web

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

Si tu ne l'as pas vu, je te conseille l'adaptation de la BBC, qui est excellente et qui sera peut être plus à ton goût.smile


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#257 20/05/2019 12:16:55

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35788
Site web

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

Je confirme, pourquoi ne pas tenter la série malgré tout, plus "rythmée" ? smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#258 20/05/2019 18:39:28

Shalmy
Istar
Date d'inscription: 11/08/2018
Messages: 158

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

J'y ai pensé mais je ne tiens pas spécialement à me replonger dans cet univers pour le moment. Peut-être l'an prochain quand je lirai le reste de la production de Clarke.

Hors ligne

 

#259 25/05/2019 11:19:27

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7420
Site web

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

J'avais pour le coup adoré la série, alors que le livre m'avait laissé mi figue mi raisin (et notamment la lenteur de la première partie).wink


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#260 21/06/2019 09:17:23

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 7174

Re: Critique ! [Jonathan Strange & Mr Norrell]

Et le jeu semble être sorti en anglais. J'avais pas vu que c'était Ian O'Toole à l'illustration/graphisme. C'est un des grands noms de la conception graphique du moment sur les jeux de société, il bosse notamment pas mal avec Vital Lacerda.


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

Pied de page des forums