Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#61 01/03/2015 11:19:38

Britannia
Milady des mondes imaginaires
Lieu: La voie du magicien
Date d'inscription: 27/09/2014
Messages: 549

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Oui, de toute façon je pense essayer ces autres livres, mais malheureusement ils avaient que celui à la médiathèque donc je les achèterais un jour.


Bibliothèque booknode

"Ceci est une autre histoire qui sera contée une autre fois"

Hors ligne

 

#62 02/03/2015 12:25:35

lambertine
Hobbitte ambrienne
Date d'inscription: 17/09/2002
Messages: 972
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

On s'attend à un récit "nordique" avec ce qu'il faut de rudesse ,alors qu'on se retrouve au final avec un récit plus féérique.

Disons qu'il est plus "celtisant" que "nordique" (quoique les passages "nordiques" sont assez rudes...).

Hors ligne

 

#63 02/03/2015 16:35:45

Nephtys
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 18/08/2014
Messages: 871

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Ce livre, j'le perçois comme une croisière tranquille: je sais pas où je vais mais je m'en fous, je ne suis pas le capitaine tongue
Certains passages déstabilisent plus que d'autres lorsqu'on ne sait plus trop quid de l'action, mais au final ce roman a beaucoup à offrir également en manière de sensibilité.

Les jeunes héros sont peut être un peu plus convenus, mais les personnages vieillissants sont juste un délices. Je n'aurait pas non plus été contre beaucoup plus de chapitres sur la

Spoiler:

jeunesse

d'Aeldred.  Au final Kay reprend des thématiques présentes dans la plupart de ses oeuvres, ce qui n'est pas pour me déplaire avec tout le côté tragique et névrosé que cela apporte à certains persos.

Spoiler:

La réflexion sur la Paternité, sur l'incidence que l'on a en "modelant" un monde et en le léguant à nos enfants... et donc sur l'amour filial et paternel

, quelque chose qui me touchera toujours

Dernière modification par Nephtys (18/08/2015 10:34:25)

Hors ligne

 

#64 18/08/2015 00:30:53

Piou-oi-oi
Invité

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Je l'ai attaqué aujourd'hui et je peux d'ores et déjà dire que GKK vient de gagner un nouveau fan. L'écriture est cependant quelque peu déstabilisante, l'absence de pronoms personnels me frustre un peu mais je m'y habitue relativement vite.

 

#65 22/09/2015 22:31:09

Piou-oi-oi
Invité

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Piou-oi-oi a écrit:

Je l'ai attaqué aujourd'hui et je peux d'ores et déjà dire que GKK vient de gagner un nouveau fan. L'écriture est cependant quelque peu déstabilisante, l'absence de pronoms personnels me frustre un peu mais je m'y habitue relativement vite.

J'avais complétement oublié de revenir dire à quel point ce livre m'avait plus bien que je me suis demandé plus de la moitié du roman où l'auteur cherchait à nous amener. Vraiment une excellente découverte, des personnages plaisants, une histoire crédible et prenante. C'est officiel, GKK à un nouveau fan !

 

#66 19/04/2016 14:27:30

Aion
Chat bibliovore
Date d'inscription: 12/07/2007
Messages: 459

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Et hop, remontée d'un sujet de Kay, et ce n'est pas celui des chevaux célestes, pour une fois! wink

J'ai fini "le dernier rayon du soleil" samedi, et j'en suis sorti aussi enchanté que mélancolique. C'est le genre de livre que l'on ferme comme la porte d'un jardin merveilleux, avec un serrement au coeur.

Pour poser le contexte, c'était mon premier Kay. J'ai avant tout été attiré par une histoire mêlant celtes et hommes du nord, dans une optique mêlant poésie et réalisme.

Ce récit m'a comblé, même si j'ai eu du mal au début. En effet, l'entrée en matière est un peu abrupte, et il est un peu difficile de suivre l'auteur et ses personnages (dont les noms ne restent étrangement pas en mémoire). J'ai même cru à des défauts de traduction dans les premières pages (comme si l'anglais avait été traduit trop littéralement).

Je me suis accroché, grâce à quelques passages aux ambiances bien campées (le passage chez la Volur notamment), et une fois passés les passages d'introduction des différents personnages, ça avançait tout seul.

Et c'est réellement en avançant dans le livre qu'on se rend compte de toute sa richesse, et de toute sa finesse. On découvre alors un récit à la fois poétique et documenté, retranscrivant avec beaucoup d'efficacité les différences culturelles des peuples qu'il évoque, et très intime.

L'histoire des individus, petits et grands, s'entremèle avec l'histoire de leurs peuples, à la manière d'une tapisserie dont chaque fil aurait bénéficié d'une attention spécifique. En effet, l'auteur fait parfois un court focus sur un personnage secondaire, retraçant toute la vie d'un quidam rencontré en une page, en utilisant un procédé qui n'est pas sans me rappeler le film allemand "Lola rennt" de Tom Tykwer. Avec le même résultat : une réflexion constante sur les conséquences du moindre petit acte, un rappel omniprésent que les grandes choses dépendent souvent de détails insignifiants.

Il en ressort un saisissant sentiment de se retrouver devant une oeuvre grandiose, étonnante par sa taille, mais aussi magnifique par sa fragilité.

Ce sentiment est encore renforcé par les forces en présence : mine de rien, c'est le destin de peuples entiers qui change parfois de route au cours du récit, alors que les "gros combats" ne dépassent jamais les 300 combattants, et que la plupart des éléments moteurs du récit impliquent une poignée de personnages seulement, souvent en conversation avec eux-mêmes.

Cette façon de procéder permet de montrer la vérité, souvent simple et ordinaire, qui se cache au coeur des mythes, tout en préservant la part de merveilleux et de poésie avec laqelle s'écrivent les légendes. L'utilisation consciente de l'ironie tragique (le fait de deviner à l'avance ce qui va se passer, car l'auteur donne volontairement un gros indice sur le futur proche) concourt d'ailleurs à créer ce sentiment.

Enfin, une mention spéciale au traitement du surnaturel, qui retranscrit avec beaucoup de fraîcheur la rencontre avec le merveilleux; le traitement tout en délicatesse de la religion; ainsi que la réflexion sur le rôle des femmes dans les sociétés patriarcales.

En bref : un roman magnifique, pour peu que l'on s'accroche au début, que l'on soit sensible à des récits mêlant l'intime et le poétique, et que l'on accepte un traitement un peu inhabituel du récit (davantage axé sur la beauté de l'histoire en tant que telle que sur le suspense quant au devenir des personnages).

Ce livre est un joyau comme j'en découvre rarement (et toujours par hasard), J'ai adoré! smile

Dernière modification par Aion (19/04/2016 14:34:48)

Hors ligne

 

#67 20/04/2016 16:40:32

Akallabeth
At work...
Lieu: Sur mon clavier
Date d'inscription: 26/03/2009
Messages: 3226

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Aion a écrit:

En bref : un roman magnifique, pour peu que l'on s'accroche au début, que l'on soit sensible à des récits mêlant l'intime et le poétique, et que l'on accepte un traitement un peu inhabituel du récit (davantage axé sur la beauté de l'histoire en tant que telle que sur le suspense quant au devenir des personnages).

Ce livre est un joyau comme j'en découvre rarement (et toujours par hasard), J'ai adoré! smile

Tu viens de donner un aperçu extrêmement fiable de tout les livres de Kay post tapisserie ! Si tu as adoré n'en reste pas là ! wink


"The Golden Crane flies to Tarmon Gaidon!"

Hors ligne

 

#68 22/04/2016 11:40:18

Aion
Chat bibliovore
Date d'inscription: 12/07/2007
Messages: 459

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Merci pour ce message plein de passion, Akallabeth! happy

Pour les autres romans de Kay, j'hésite : ce qui m'a attiré dans le dernier rayon de soleil, c'est avant tout le contexte celto-viking des 8-9e siècles (plus que le nom de l'auteur, dont je n'avais lu aucune oeuvre auparavant).

Du coup, j'ai un peu peur d'être déçu par les autres romans, non pas à cause de la plume de Kay, mais à cause du contexte choisi, qui me parlerait moins. Cela dit, les chevaux célestes ont l'air intéressants... Je me pencherai sans doute dessus à l'avenir. smile

Je me demande si je ne me laisserais pas tenter par la tapisserie de Fionovar aussi, un de ces jours! big_smile

Edit : et sinon, votre dernier podcast contribuera peut-être à apaiser certaines de mes craintes, et à me donner le feu sacré qui me fera écumer les boutiques de seconde main pour trouver ce qui n'est plus trouvable en librairie "classique", soit la quasi-intégralité de l'oeuvre de Kay... happy

Dernière modification par Aion (22/04/2016 11:41:58)

Hors ligne

 

#69 22/04/2016 15:02:57

Akallabeth
At work...
Lieu: Sur mon clavier
Date d'inscription: 26/03/2009
Messages: 3226

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Aion a écrit:

Edit : et sinon, votre dernier podcast contribuera peut-être à apaiser certaines de mes craintes, et à me donner le feu sacré qui me fera écumer les boutiques de seconde main pour trouver ce qui n'est plus trouvable en librairie "classique", soit la quasi-intégralité de l'oeuvre de Kay... happy

J'espère bien ! wink
Avant de te lancer dans la Tapisserie de Fionavar sache que c'est le seul Kay qui soit vraiment classique : si c'est ce que tu cherche en ce moment c'est certainement une bonne idée, sinon... écoute le podcast ! tongue


"The Golden Crane flies to Tarmon Gaidon!"

Hors ligne

 

#70 22/04/2016 21:53:05

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7716
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Je dirais même de ne surtout pas lire la Tapisserie, même pour du classique. J'ai le souvenir d'un style très lourd et d'une histoire qui tourne vite en rond, malgré quelques bonnes idées.


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#71 14/06/2017 08:47:38

Aerendhyl
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 27/05/2016
Messages: 629

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Je remonte ce sujet puisque je poursuis mon incursion chez Guy Gavriel Kay avec ce roman.

Toujours la même chose, à chaque fois que je finis l'un de ses livres et que je viens donner mon avis, j'ai l'impression de me répéter encore et encore lol

Comme toujours le contexte joue énormément. Le lieu et l'histoire prenne toujours une place plus importante que les personnages, ça ne change pas même si j'ai trouvé cette sensation moins "nette" que d'habitude. Kay revient souvent sur le destin des personnages, leurs façonnements, leurs désirs alors que je suis plus habitué à voir les personnages servirent uniquement le récit chez lui. Est-ce un défaut ? Du tout puisqu'au final l'ensemble reste très appréciable. On se prend à s'attacher aux personnages pour d'autres raisons que dans ses autres romans.
J'ai énormément apprécié les personnages de Thorkell et d'Althelbert, peut-être justement à cause de cette façon différente de faire ?

Autre changement, et le contexte historique y joue pour beaucoup, la "fantasy" est beaucoup plus présente que dans ses autres oeuvres. Ca change, on ne s'y attend pas forcément et pourtant encore une fois il arrive à nous transporter dans cet univers celto-nordique avec brio.

J'ai apprécié aussi le fait que - bien qu'étant un roman distinct - l'ensemble de son oeuvre s'inscrit dans le même monde. La présence de Jad, les évocations de Sarance

Spoiler:

L'illustre empereur-stratège et les deux mosaïques lol

. Ce rapprochement donne encore plus l'envie de se plonger dans ses autres oeuvres parce qu'on se retrouve au final avec une fresque littéraire assez fidèle avec notre propre histoire.

Ce n'est pas forcément le meilleur de Kay et pourtant - je n'ai pas lu la Tapisserie - je pense que c'est celui qui permet de faire le premier pas dans sa façon si particulière d'écrire et de conter un récit parce que la qualité d'écriture est là mais la sensation d'avoir une magnificence de l'époque, des lieux par le récit plus importante que l'intrigue et les personnages est plus atténué que dans Al-Rassan, la Mosaïque ou encore Arbonne.

Bref, encore une fois c'était une lecture de grande qualité qui conforte mon amour pour cet auteur (même si maintenant j'ai très peur de me lancer dans la lecture de la Tapisserie lol)


Alea Jacta Est.

Hors ligne

 

#72 14/06/2017 16:34:38

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 37691
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Aerendhyl a écrit:

Toujours la même chose, à chaque fois que je finis l'un de ses livres et que je viens donner mon avis, j'ai l'impression de me répéter encore et encore lol

Mais c'est très bien ! wink


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#73 04/09/2017 00:16:41

K.
Féru de mauvais genres
Lieu: Lisière de Brocéliande.
Date d'inscription: 13/10/2013
Messages: 1639

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

La lecture de chaque Guy Gavriel Kay est pour moi un plaisir de tous les instants (ne me parlez pas de la tapisserie, j'en nie farouchement l'existence) et ce dernier rayon du soleil a su m'émouvoir, me ravir et me tenir en haleine. Que demander de plus?
Je ne puis que regretter la difficulté pour se procurer ce livre.


Ma bibliothèque en SF et Fantasy

« Cet hiver sera mon dernier. Pourvu que je me baigne dans le sang des Bolton avant de mourir. Je veux le sentir m’éclabousser la face quand ma hache mordra profondément dans un crâne de Bolton. Je veux le lécher sur mes lèvres, et mourir avec ce goût sur ma langue. »
Le Grand Quartaut.

Hors ligne

 

#74 04/06/2021 11:41:33

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 37691
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Vu sur le Twitter de la maison, réédition le 19 août !

https://nsa40.casimages.com/img/2021/06/04/210604010615781704.jpg


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#75 04/06/2021 11:57:21

Nephtys
Elbakinien d'Or
Date d'inscription: 18/08/2014
Messages: 871

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Ah parfait, de quoi remplacer ma version Pocket ayant une couverture un poil plus kitsch !

Hors ligne

 

#76 04/06/2021 13:00:48

S'ren
Elbakinien d'Argent
Lieu: Dans les nuages
Date d'inscription: 21/04/2021
Messages: 413

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Waouh cette couverture est superbe wub

Hop, un achat de plus pour cet été tongue


"Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents " La Horde du Contrevent
"Je suis coureuse de route et chien de guerre" Les seigneurs de Bohen

Hors ligne

 

#77 04/06/2021 13:49:32

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 7444

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Illustration de Julien Delval si je ne dis pas de connerie. Elle est vraiment magnifique ! J'adore les couleurs.


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

#78 04/06/2021 13:52:59

farrell
Vala
Date d'inscription: 07/01/2014
Messages: 306

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Je suis assez dubitatif sur les dernières couvertures des romans de Guy Gavriel Kay à L'Atalante
Mais celle là est superbe smile


“A reader lives a thousand lives before he dies, The man who never reads lives only one”.  A Dance with Dragons

Dessinatrice de mon avatar : https://www.pinterest.co.uk/apofiss/apofiss/

Hors ligne

 

#79 04/06/2021 14:20:22

Tzeentch
Magique
Date d'inscription: 03/04/2015
Messages: 858

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Merwin Tonnel a écrit:

Illustration de Julien Delval si je ne dis pas de connerie. Elle est vraiment magnifique ! J'adore les couleurs.

C'est bien lui. wink

Hors ligne

 

#80 04/06/2021 21:19:24

terriblius69
Expert ès calamités
Lieu: Rhône
Date d'inscription: 25/11/2003
Messages: 908

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Qu'est-ce qu'elle est belle...

Je crois que je vais me laisser tenter d'autant que le contexte nordique me tente bien et que je n'ai au final pas tant lu d'ouvrages qui en parle. Il ne m'en vient même pas à l'esprit...


A touché le fond mais creuse encore.

Hors ligne

 

Pied de page des forums