Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#21 21/02/2006 14:43:28

Aléa
Fille de la Terre
Lieu: Québec
Date d'inscription: 18/09/2003
Messages: 1770
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Ouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis! big_smile Moi qui me retenais d'acheter la Chanson d'Arbonne pcq sinon je n'aurais plus eu de Kay à lire... rolleyes Je vais pouvoir me jeter dessus en attendant la VF de The last light of the sun! cool


Hey dol, merry dol, ring a dong dillo!

Hors ligne

 

#22 22/02/2006 12:43:23

Lisbei
Lectrice de passage
Lieu: Sud
Date d'inscription: 19/04/2005
Messages: 916
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Pour ceux qui ne veulent pas attendre, vous pouvez commander la VF ici : Kay


Même le soleil se couche

Hors ligne

 

#23 24/02/2006 12:06:19

Sylvaner
Elbakinien d'Argent
Lieu: Orléans
Date d'inscription: 30/04/2002
Messages: 443
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Parfait, cette sortie juste avant l'anniversaire de ma chère et tendre ... il faut savoir qu'historiquement, j'ai réussi à me tirer d'affaire plusieurs fois en lui offrant des romans de GG Kay ... double bonne affaire pour moi ! mrgreen

Je ne veux pas relire la critique pour ne pas trop me rafraîchir la mémoire, mais si je me souviens bien on est toujours en uchronie, avec intervention des traditions Nordiques ou Celtes je crois ... si c'est bien ça, il va falloir faire fort pour rivaliser avec Celtika que je viens de lire !

Mais bon, comme je l'ai déjà dit Kay est un de ces rares auteurs qui ont toute ma confiance ...


"Tigane, que le souvenir que j'ai de toi soit comme une épée dans mon âme."

Hors ligne

 

#24 19/04/2006 09:05:29

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 37667
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Ah, une couv et un titre plus conforme à la VO !

http://images-eu.amazon.com/images/P/2842282426.01.LZZZZZZZ.jpg

C'est pour cette semaine, en théorie ! wink


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#25 19/04/2006 09:07:09

Anarion
Primarque
Lieu: Terra
Date d'inscription: 07/12/2003
Messages: 6467
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Ils ont conserver la couv Vo tant mieux! smile
Je me demande pourquoi le titre avait changé au début...
Enfin, dans mon cas, c'est déjà commandé (il sort demain)! big_smile


"Un p'tit tour de magie peut-être? Ce crayon, je vais le faire disparaître. TADAAAM!! Il a...dis-pa-ru..."

Hors ligne

 

#26 19/04/2006 22:33:19

almaarea
Trahie par Zaza
Date d'inscription: 18/02/2004
Messages: 4498
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Un nouveau Kay en français ! Chouette, chouette, chouette ! big_smile
Je conservais soigneusement dans un coin de ma bibliothèque la Mosaïque de Sarance sachant que c'était le dernier Kay que j'avais à me mettre sous la dent mais avec cette sortie je vais pouvoir me jeter dessus sans complexe en attendant cette alléchante histoire de vikings cool

Hors ligne

 

#27 21/04/2006 11:41:47

Anarion
Primarque
Lieu: Terra
Date d'inscription: 07/12/2003
Messages: 6467
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Je l'ai reçu, et en cadeau, j'ai eu droit à 3 marques-pages reprenant sur une face l'illustration de la couv', et sur l'autre un éventail des cycles paru chez l'éditeur (et ouù est le Ramayana! angry tongue ).
Le temps de finir Elric et je m'y met, le 4eme de couv m'a bien plus smile


"Un p'tit tour de magie peut-être? Ce crayon, je vais le faire disparaître. TADAAAM!! Il a...dis-pa-ru..."

Hors ligne

 

#28 23/04/2006 15:53:49

Aléa
Fille de la Terre
Lieu: Québec
Date d'inscription: 18/09/2003
Messages: 1770
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Le dilemme recommence : maintenant que j'ai fini la chanson d'Arbonne (génial wub), si j'attaque direct ce nouveau Kay je n'aurais plus de livres de lui à me mettre sous la dent pendant un moment... rolleyes tongue Enfin bon, très contente de cette sortie et ce n'est qu'une question de temps avant que je craque! cool


Hey dol, merry dol, ring a dong dillo!

Hors ligne

 

#29 26/04/2006 15:55:52

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 37667
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Bon, pour ne pas oublier qu'on l'avait déjà critiqué, et la sortie elle-même... wink

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/roman/le … soleil-961

Il y a au moins Anarion pour l'avoir déjà commencé. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#30 26/04/2006 18:57:19

Anarion
Primarque
Lieu: Terra
Date d'inscription: 07/12/2003
Messages: 6467
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Je l'ai effectivement commencé (je comptais le finir ce soir, mais y a le match mrgreen ), et j'aime beaucoup, l'ambiance change assez radicalement des Lions ou de la Mosaique, c'est plus "magique". Par contre, je n'ai pas encore croisé un perso de la trempe d'Ammar, Rodrigo, Crispin, ou Alixana, c'est un peu ce qui me "décoit" légèrement pour le moment smile
Je reviens quand je l'ai fini wink


"Un p'tit tour de magie peut-être? Ce crayon, je vais le faire disparaître. TADAAAM!! Il a...dis-pa-ru..."

Hors ligne

 

#31 27/04/2006 22:20:34

Anarion
Primarque
Lieu: Terra
Date d'inscription: 07/12/2003
Messages: 6467
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Ca y est je l'ai fini, et c'est du grand Kay, assurément! cool
On reconnait bien la pête de Kay, avec des personnages très bien construits (que ce soit Alun, Ceinion, Aeldred, Thorkell, Bern, Brynn,...), et des peuplades parfaitements définies et crédibles (Erlings=Vikings, Anglcyn=Anglais, et Cingaels=Gallois).
Son style d'écriture est toujours très fluide, agréable, et même duran les moments où il ne se passe "rien", on est quand même happé par le livre.
L'ambiance est nettement plus magique que celle qu'on rencontre dans les Lions d'Al-Rassan ou la Mosaique de Sarance, peut-être du au fait que l'univers celtique s'y prete plus.

Le seul regret que j'ai (il est bien mince cela dit), c'est que malgré une galerie de persos remarquable, il manque un Rodrigo, un Ammar ou un Crispin. Les persos me sont apparus un poil moins charismatiques, même si sur le plan global, c'est au niveau des autres livres de Kay que j'ai lu.
Va falloir que je finisse par lire Tigane et la Chanson d'Arbonne pour connaitre encore plus l'univers de Kay.

Un très très bon livre en tout cas cool


"Un p'tit tour de magie peut-être? Ce crayon, je vais le faire disparaître. TADAAAM!! Il a...dis-pa-ru..."

Hors ligne

 

#32 29/04/2006 13:03:57

belgarion
Chevalier du Guet
Lieu: Top secret
Date d'inscription: 21/09/2002
Messages: 6068

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Je l'ai commencé hier et pour l'instant je suis très enthousiaste car j'ai tout de suite retrouvé le charme poétique et érudit du style de Guy Gavriel Kay. Le monde anglico-nordique est bien décrit avec un grand luxe de détails et une prose exemplaire. smile
Comme l'a souligné Anarion les personnages s'étoffent petit à petit et sont bien intéressants mais aucun ne m'a marqué pour l'instant comme l'avait fait Ammar. cool


"Les enfants croient que tout est possible,
Les jeunes pensent qu'il leur est possible de tout faire,
Les adultes s'efforcent de faire leur possible,
Les vieux ont l'impression d'avoir couru après l'impossible toute leur vie."  PIerre Bordage, Terra Mater

Hors ligne

 

#33 05/05/2006 19:59:05

belgarion
Chevalier du Guet
Lieu: Top secret
Date d'inscription: 21/09/2002
Messages: 6068

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Après avoir terminé ce très bon livre de Guy Gavriel Kay je ne peux qu'être d'accord avec la critique. C'est du très bon , mais il manque un petit quelque chose, notamment au niveau de l'émotion, pour atteindre le niveau des meilleures réalisations de l'écrivain. De plus, j'avoue ne pas avoir compris toutes les implications de certains gestes, ni certaines pensées des personnages. J'ai ainsi été incappable de réellement cerner Kèndra ou bien Athelbert. cool

Au niveau du cadre global cependant, le souci des détails et la prose explicite je ne peux qu'applaudir une nouvelle fois le travail de recherche accompli. L'histoire de ces trois peuples si différents qui s'entredéchirent mutuellement, l'idée, récurrente chez Kay, de la fin d'un âge, d'une période, et la mélancolie qui s'en suit. Tout est extraordinaire de grandeur. smile

Je reste cependant perplexe quant à la période visée par ce livre. L'idée d'une Angleterre forte alliée au Pays de Galle m'évoque le règne de l'anglo saxon Alfred, qui a été le meilleur chef de guerre anglais pour contrer les invasions nordiques, vers 886. Mais d'un autre côté la référence à Carloman (Charlemagne?) m'évoque plutôt les années 810 alors que l'existence d'une cité nordique de mercenaires indépendants liés entre eux jusqu'à la mort m'évoque l'île de ? où était établit le plus grand et le plus redouté ordre mercenaire viking qui exista plusieurs décennies au milieu du 10ème siècle. D'ailleurs, la référence à un probable roi des erlings qui montait en puissance dans le récit cadrerait bien avec cette période car l'ordre de mercenaires fut exterminé quelques années plus tard par un des plus grands rois norvégiens à la suite d'un pari imprudent. Enfin, cette impression de fin de règne pour les nordiques face à une Angleterre définitivement plus forte qu'eux (et le massacre de l'expédition qui a été relaté dans ce livre) ainsi que la référence au Vogan évoquerait plus les années 1060 avec le massacre en 1066 de la dernière armée vikings dirigée par Harald le sévère face au roi Harold d'Angleterre( qui mourut d'ailleurs un mois plus tard face aux descendants des vikings de Rollon le Marcheur installés en France depuis 911). Je serais donc curieux de savoir si l'auteur visait une période particulière du conflit (comme il l'a fait pour Al Rassan), ou plus généralement une époque globale non clairement définie mais représentative de ces peuples.

Quoi qu'il en soit le résultat est réussi avec toutes les qualités qui font de Guy Gavriel Kay un des plus grands conteurs historiens de ma connaissance. cool


"Les enfants croient que tout est possible,
Les jeunes pensent qu'il leur est possible de tout faire,
Les adultes s'efforcent de faire leur possible,
Les vieux ont l'impression d'avoir couru après l'impossible toute leur vie."  PIerre Bordage, Terra Mater

Hors ligne

 

#34 07/05/2006 16:02:59

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 37667
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

belgarion,vendredi 05 mai 2006, 19:59 a écrit:

C'est du très bon , mais il manque un petit quelque chose, notamment au niveau de l'émotion, pour atteindre le niveau des meilleures réalisations de l'écrivain.

Je constate qu'on dirait que nos avis se rejoignent. La VO n'aura pas donc faussé mon opinion. tongue

Je serais donc curieux de savoir si l'auteur visait une période particulière du conflit (comme il l'a fait pour Al Rassan), ou plus généralement une époque globale non clairement définie mais représentative de ces peuples.

C'est peut-être là qu'il faudrait chercher le pourquoi du comment d'un livre beaucoup plus "magique" que les précédents. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#35 12/05/2006 18:34:38

Vvarden
Maïa
Date d'inscription: 12/12/2005
Messages: 256
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Très bon cru que ce livre même s'il correspond certainement plus à un amalgame géographique et historique qu'à une période précise de l'histoire.

Kay a le talent de mettre en place "peuple et environnement" avec un sens de l'économie littéraire assez impressionnant! Et je le remercie de ne pas écrire des cycles sans fin.

le pourquoi du comment d'un livre beaucoup plus "magique" que les précédents

Ca, c'est le seul le point qui m'a surpris dans le livre, avec une tendance un peu plus prononcée au manichéisme que d'habitude. Facilité? Peu importe, ne boudons pas notre plaisir!

Si quelqu'un veut sortir des ouvrages de ce calibre tous les mois, je suis preneur sans problème. tongue

Hors ligne

 

#36 24/05/2006 13:45:31

Lisbei
Lectrice de passage
Lieu: Sud
Date d'inscription: 19/04/2005
Messages: 916
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Pour moi, pareil : j'ai aimé, certes, mais j'ai eu du mal à y entrer. Donc toujours une réussite, mais avec léger, très léger, bémol. Cependant, sa réflexion sur les relations père-fils, qui sert de fil de trame au roman, m'a bien intéressée.


Même le soleil se couche

Hors ligne

 

#37 10/08/2006 10:37:53

Sylvaner
Elbakinien d'Argent
Lieu: Orléans
Date d'inscription: 30/04/2002
Messages: 443
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Des "bémols" sur ce livre ... vous êtes un peu durs, même si je comprends bien que vous le mesurez à l'aune de Sarance ou d'Al-Rassan, ce qui place la barre très haut.

On a ici affaire à un roman plus court, moins évident dans sa dimension "histoire décalée" (peut-être parce que je connais moins bien cette histoire là) et plus allusif quant aux états d'âme des héros.
Quand on est arabe, espagnol ou byzantin, on s'épanche. Dans le Nord, on se tait ! c'est sans doute pour ça que les motivations des personnages sont plus difficiles à cerner ... ça et le nombre de pages.

Athelbert est difficile à comprendre ... pour le lecteur comme pour ses proches, ainsi peut-être que pour lui-même. Alun est sans doute un des personnages dont on est le plus proche ... et pourtant, quand nous fait-il des confidences ? jamais ! et même Thorkell, dont les actes sont les plus transgressifs par rapport a ce qu'on attend de lui, ne se justifie pas. Des taiseux, tout ça ! moi j'aime assez ... d'un autre côté, les personnages "forts" d'Al-Rassan que certains on tant appréciés consituaient pour moi le seul bémol quant aux Lions, alors ...

A propos des idées fortes, bien sûr il y a les relations familiales, mais je crois surtout que le "thème" directeur est la mort, et en particulier le deuil.

Et dernière chose, Pré aux Clercs nous a offert la 4e de couv la plus mal fichue que j'aie vu depuis longtemps !


"Tigane, que le souvenir que j'ai de toi soit comme une épée dans mon âme."

Hors ligne

 

#38 13/08/2006 11:35:57

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 37667
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Sylvaner,jeudi 10 août 2006, 10:37 a écrit:

Quand on est arabe, espagnol ou byzantin, on s'épanche. Dans le Nord, on se tait ! c'est sans doute pour ça que les motivations des personnages sont plus difficiles à cerner ...

C'est pas faux, c'est même très juste (appliqué au roman), mais c'est peut-être un peu réducteur quant au caractère dépendant de tel ou tel lieu ? smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#39 13/08/2006 14:32:48

Zébulon
Mad man in a blue box
Date d'inscription: 26/04/2002
Messages: 5261
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Moi j'ai au contraire bien aimé smile
L'arrivé des fées m'a un peu surpris, je ne me rappelle pas que le féerique ait un tel role dans ses précédents livres comme al-rassan ou sarantium, alors qu'on est dans le même univers.

Très plaisant smile


I wear a Stetson now. Stetsons are cool.

Hors ligne

 

#40 13/08/2006 16:33:09

Sylvaner
Elbakinien d'Argent
Lieu: Orléans
Date d'inscription: 30/04/2002
Messages: 443
Site web

Re: Critique ! [Le dernier rayon du soleil]

Bien sûr, les goûts et le bon goût se discutent, mais je trouve très juste le côté "pas de sentiments" des Erlings. Chez les Anglcyns, il y a aussi beaucoup de choses dont on ne parle pas, et les Cyngaëls sont finalement les plus "expansifs" ... mais vers la mélancolie. Bien sûr que dans la réalité c'est une caricature, tout les Nordiques ne sont pas des guerriers silencieux et tous les méridionnaux ne parlent pas en permanence. Mais quand même, je crois à cette culture du dit et du non dit, et je trouve que c'est très bien rendu. L'Asharite, d'ailleurs, ne comprend à peu près rien à ce qui se passe ...

Quant aux fées, je pense qu'elles font partie de la culture du Nord justement : c'est une magie spécifique, comme le Taureau dans la méditerranée sarantine. Si après Al-Rassan Kay nous ramène vers le désert, on verra peut-être des djinns !

Enfin, une précision sur la nullité de la 4e de couv' française : je précise que ce n'est pas le résumé présenté sur elbakin, mais bien celui au dos de l'édition française. On s'y trompe à peu près sur tout : la fonction des personnages cités, la situation, et enfin la signification du titre.

(D'ailleurs, j'aime beaucoup la signification du titre - religieuse et géographique ...)


"Tigane, que le souvenir que j'ai de toi soit comme une épée dans mon âme."

Hors ligne

 

Pied de page des forums