Le forum va prochainement être mis à jour.
Merci de vérifier que l'adresse email renseignée dans votre profil est valide et que vous l'utilisez encore.
Vous pourriez en avoir besoin prochainement ;)

Sondage

Quel est votre tome préféré ?

L'Oeil du Monde
17% - 28
La Grande Chasse
7% - 12
Le Dragon Réincarné
12% - 19
L'Invasion des Ténèbres
9% - 15
Les Feux du ciel
7% - 12
Le Seigneur du Chaos
20% - 32
A Crown of Swords
1% - 2
The Path of Daggers
0% - 0
Winter's Heart
13% - 21
Crossroads of Twilight
1% - 3
Knife of Dreams
1% - 2
The Gathering Storm
5% - 9
Towers of Midnight
0% - 0
A Memory of Light
1% - 3

Total : 158

Dernière édition (10/01/2013 16:32:08)

#1501 30/09/2022 13:09:11

Sans-Visage d'Angmar
Lige
Lieu: Entre Darujhistan et Gondolin
Date d'inscription: 02/01/2019
Messages: 58

Re: La Roue du Temps

S'ren a écrit:

Une jolie critique qui me donne des envies de relecture du cycle smile Pas le temps en ce moment avec les Malazéens... peut être avec la reprise de la série

Moi c'est l'inverse, je reprends les Malazéens (le tome 6 me nargue sur ma bibliothèque depuis un moment) une fois la Roue du Temps terminée !

Bergelmir a écrit:

Suis-je en droit d'espérer que Nynaeve devienne enfin moins insupportable ?
J'ai beau chercher, j'ai du mal à trouver un personnage aussi pénible, pédant, arrogant et hypocrite dans mes lectures whistling

Perso je trouve que ça va mieux à partir du tome 7 (suite à un évènement spécifique  happy ). Et je l’ai trouvé très bien dans le tome 9 par exemple. J’aimais beaucoup le personnage, surtout dans le tome 2, mais c’est vrai que des tomes 3 à 6 Jordan a tendance à grossir le trait la concernant (et surtout dans le tome 5, déjà que je ne suis pas fan de toute la partie ménagerie de ce tome).


Personne, au sein de la Maison des Chaînes, ne sera plein et entier, que ce soit en chair ou en esprit. Regarde-moi, regarde ce personnage brisé, en ruine. Ma maison reflétera ce que tu as sous les yeux. À présent, jette un œil sur le monde qui s'étend au-delà, sur le cauchemar de douleur et d'échec qu'est le domaine mortel. Très bientôt, Gethol, mes fidèles se compteront par légions entières. .

Hors ligne

 

#1502 30/09/2022 14:03:29

S'ren
Elbakinien d'Argent
Lieu: Dans les nuages
Date d'inscription: 21/04/2021
Messages: 481

Re: La Roue du Temps

"Nynaeve, énervée, tira sur sa natte" tongue

C'est le trait qui m'avait le plus agacée chez elle. rolleyes
Dans mes souvenirs, ça se calme sur les derniers tomes, mais je ne sais plus à partir de quand.

@Sans-Visage d'Angmar : bon courage si tu reprends directement le 6 sans tout relire! Bien que ce soit mon tome favori pour le moment.


"Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents " La Horde du Contrevent
"Je suis coureuse de route et chien de guerre" Les seigneurs de Bohen

Hors ligne

 

#1503 30/09/2022 17:00:37

Bergelmir
Archiviste de Tolkien
Lieu: Dans les montagnes
Date d'inscription: 09/01/2019
Messages: 307
Site web

Re: La Roue du Temps

Ouf !

Autre bonne nouvelle, j'attaque le tome qui est apparemment l'un des préférés de la saga lol

Hors ligne

 

#1504 30/09/2022 17:04:07

Sans-Visage d'Angmar
Lige
Lieu: Entre Darujhistan et Gondolin
Date d'inscription: 02/01/2019
Messages: 58

Re: La Roue du Temps

C'est vrai qu'il est très bien le sixième. Mais personnellement, mon préféré (jusqu'à maintenant) demeure le quatrième.


Personne, au sein de la Maison des Chaînes, ne sera plein et entier, que ce soit en chair ou en esprit. Regarde-moi, regarde ce personnage brisé, en ruine. Ma maison reflétera ce que tu as sous les yeux. À présent, jette un œil sur le monde qui s'étend au-delà, sur le cauchemar de douleur et d'échec qu'est le domaine mortel. Très bientôt, Gethol, mes fidèles se compteront par légions entières. .

Hors ligne

 

#1505 30/09/2022 18:24:38

deathness
Apprenti
Date d'inscription: 29/11/2020
Messages: 26

Re: La Roue du Temps

Du coup, il ne reste plus que le livre qui va etre publié en novembre pour cloturer la série ? Ou il y en a encore un autre derrière ?

Dernière modification par deathness (30/09/2022 18:24:51)

Hors ligne

 

#1506 30/09/2022 18:30:54

Tom Ward
Apprenti Épouvanteur
Lieu: Chipenden
Date d'inscription: 17/05/2014
Messages: 1151

Re: La Roue du Temps

deathness a écrit:

Du coup, il ne reste plus que le livre qui va etre publié en novembre pour cloturer la série ? Ou il y en a encore un autre derrière ?

Le 14e est le tout dernier, donc en novembre ce sera officiellement la fin de la série en France (après un bon paquet d'années !).


"J'ai plongé mon regard dans l'obscur,
au cœur même de la noirceur.
Désormais, plus rien ne me fait peur."
                                                          Grimalkin et l'Épouvanteur, de Joseph Delaney

Hors ligne

 

#1507 03/10/2022 13:26:07

Ekimus
Ain Posteur
Lieu: Chez mon chien
Date d'inscription: 17/08/2018
Messages: 507

Re: La Roue du Temps

Bergelmir a écrit:

Suis-je en droit d'espérer que Nynaeve devienne enfin moins insupportable ?
J'ai beau chercher, j'ai du mal à trouver un personnage aussi pénible, pédant, arrogant et hypocrite dans mes lectures whistling

Ah ça, je te rejoins. Mais elle évolue quand même un peu après.


Mettez trois philosophes dans une pièce et vous obtiendrez trois versions différentes d'une même histoire.

Hors ligne

 

#1508 03/10/2022 15:20:08

Bergelmir
Archiviste de Tolkien
Lieu: Dans les montagnes
Date d'inscription: 09/01/2019
Messages: 307
Site web

Re: La Roue du Temps

Excellente nouvelle !

Spoiler:

On dirait que que s'être prise une saucée par Egwene puis une dérouillée par Moghedien lui a fait du bien whistling

Hors ligne

 

#1509 04/10/2022 08:38:26

Ekimus
Ain Posteur
Lieu: Chez mon chien
Date d'inscription: 17/08/2018
Messages: 507

Re: La Roue du Temps

j'insiste sur le un peu wink


Mettez trois philosophes dans une pièce et vous obtiendrez trois versions différentes d'une même histoire.

Hors ligne

 

#1510 07/01/2023 17:05:04

Sans-Visage d'Angmar
Lige
Lieu: Entre Darujhistan et Gondolin
Date d'inscription: 02/01/2019
Messages: 58

Re: La Roue du Temps

Bonne année et meilleurs vœux à tous !

Je n'ai malheureusement pas eu le temps de repasser régulièrement par ici à mesure de ma progression sur le cycle.

Depuis mon dernier passage, j'ai donc lu les tomes 10 (le carrefour du crépuscule), le prologue (nouveau printemps) et le tome 11 (le poignard des rêves).

Concernant le 10.
Pas grand chose à dire malheureusement... Comme toujours avec la Roue du Temps, je ne peux pas dire que j'ai passé un mauvais moment de lecture (après j'ai l'impression d'avoir un haut niveau de tolérance à ce niveau happy ). Mais pour autant, le gros problème de ce tome me semble qu'il ne laisse aucun souvenir une fois refermé. D'être presque totalement vain, tant la plupart des intrigues font du surplace.

Après le final explosif du 9 qui, surtout, faisait réellement progresser le récit général, Jordan choisit de faire l'exact opposé pour le tome 10 : la moitié du volume se passant en parallèle du final de 100 pages du 9. On a donc 400 pages de réactions souvent redondantes et erronées, à un évènement dont on connaît déjà le résultat. Ce changement de point de vue apporte peu et surtout ne méritait certainement pas d'être étiré sur presque 400 pages !
Il y a bien quelques passages intéressants avec Mat et Tuon, ou encore avec Perrin et Egwene. Le problème étant le temps et le nombre de pages qu'il faut à Jordan pour ces quelques petits moments. Et forcément, comme rien n'avance réellement, le livre est surtout rempli des tics/défauts d'écriture de Jordan. Pour ceux qui n'ont pas ma tolérance vis-à-vis du cycle, je peux comprendre que cela peut être assez pénible.
Pour ma part il est, avec le 8, le pire tome du cycle, pour le moment.


J'ai ensuite lu Nouveau Printemps, le soi-disant prologue. J'ai choisi de le lire entre le 10 et le 11 afin de le lire dans l'ordre de parution (ordre qui me paraît toujours préférable).
Eh bien elle aura été rafraîchissante cette (longue) nouvelle. Sans être du niveau des meilleurs tomes du cycle, on y retrouve un Jordan plus en forme. C'est un plaisir de découvrir Lan, Moiraine et Siuane à ce stade de leur vie. D'assister rétrospectivement aux événements qui vont décider de leurs destinés pour les années à venir.
J'ai vraiment beaucoup apprécié la deuxième partie du livre, celle narrant réellement la rencontre entre Lan et Moiraine. À mon sens Jordan trouve vraiment le ton juste. C'est à la fois drôle, touchant et, le plus important, cela permet d'avoir une nouvelle perspective sur la relation entre ces deux personnages.
Et, pour le coup, c'est un cas où je trouve que Jordan utilise habilement l'une de ses marottes : l'opposition/incompréhension homme, femme. J'ai trouvé cela très bien fait, d'autant qu'il combine cela à une incompréhension culturelle, chacun comprenant l'autre de travers du fait qu'il juge ses paroles et actions en fonction des codes propres à sa culture, sans songer que celle de l'autre diffère. Le genre de thèmes pour lesquelles j'apprécie la Fantasy.
Une parenthèse particulièrement plaisante !

Me concernant, à ne surtout pas lire en prologue cependant ! Le plaisir vient aussi du fait d'avoir une nouvelle perspective sur des personnages et événements déjà évoqués lors du cycle.


Et donc le tome 11, le dernier de Jordan.
Voilà un tome qui m'aura fait plaisir ! On y retrouve enfin un Jordan en grande forme.
Le cycle retrouve son sens de l'épique, d'une part. Mais surtout, même dans les évènements purement psychologiques ou à hauteur d'hommes, chaque chapitre propose une progression narrative, est tout simplement plaisant à lire et donne constamment envie de connaître la suite.

Comme si Jordan avait décidé de débloquer d'un coup toutes les intrigues qui faisaient plus ou moins du surplace depuis 4 tomes.

C'est aussi un tome qui ne laisse quasiment aucun personnage de côté. Ils sont tous là, ou presque. Surtout, ils ont tous droit à leur moment.
Et cette fois tout semble en place pour Tarmon Gaidon, pour la conclusion (bon qui va tout de même prendre 3 livres) !

Et c'est bien évidemment touchant de se dire qu'il s'agit du dernier livre de l'auteur, d'autant qu'il se savait condamné. Le désir de pousser l'intrigue aussi loin que possible, avant la fameuse ultime bataille, est palpable. Sans pour autant sacrifier à la cohérence du tome lui-même.
Un très bon tome de la Roue du Temps, qui rappelle ce qui nous a fait aimer le cycle au départ. Triste que Jordan n'ai pas pu achever son cycle, mais ses adieux sont faits avec panache et un réel respect de son histoire et de ses lecteurs.

Très curieux désormais de découvrir la fin de ce cycle sous la plume de Brandon Sanderson (mais, si j'ai bien compris, certains chapitres (les essentiels j'imagine) seraient tout de même de Jordan, qui les aurait écrit à l'avance). Ayant lu et beaucoup apprécié la trilogie Fils des Brumes, mon "à priori" est plutôt positif.

Dernière modification par Sans-Visage d'Angmar (09/01/2023 20:00:36)


Personne, au sein de la Maison des Chaînes, ne sera plein et entier, que ce soit en chair ou en esprit. Regarde-moi, regarde ce personnage brisé, en ruine. Ma maison reflétera ce que tu as sous les yeux. À présent, jette un œil sur le monde qui s'étend au-delà, sur le cauchemar de douleur et d'échec qu'est le domaine mortel. Très bientôt, Gethol, mes fidèles se compteront par légions entières. .

Hors ligne

 

#1511 09/01/2023 09:30:06

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 7520

Re: La Roue du Temps

J'ai justement terminé Knife of Dreams ce week-end, après 2 mois de lecture... Je reste bluffé par les retours sur "Enfin, Jordan fait bouger les choses, beaucoup d'intrigues se concluent, etc.", parce que punaise, il se passe toujours vraiment pas grand chose. Quand je pense que ce devait initialement être l'avant-dernier tome de la série et qu'on n'est même pas encore dans le vif du sujet de la Dernière Bataille !

Ça m'a fait le même effet avec la fin de Winter's Heart qui devait être explosive. Je cherche encore l'explosion. Mais genre réellement, je vois pas quel évènement bouleversant est censé s'être passé, alors que j'ai lu le bouquin. Mais comme Jordan écrit de la même façon molle et monocorde ses descriptions, ses dialogues et ses scènes d'action, on ne se rend jamais compte quand quelque chose d'important ou d'épique se passe.

Mon sentiment en finissant le livre était plus le soulagement d'enfin laisser de côté la plume ultra-lourde de Jordan pour retrouver le style plus punchy de Sanderson pour le sprint final. On verra si ça se passe mieux.


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

#1512 09/01/2023 11:02:42

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 38041
Site web

Re: La Roue du Temps

Merwin Tonnel a écrit:

J

Ça m'a fait le même effet avec la fin de Winter's Heart qui devait être explosive. Je cherche encore l'explosion. Mais genre réellement, je vois pas quel évènement bouleversant est censé s'être passé, alors que j'ai lu le bouquin. Mais comme Jordan écrit de la même façon molle et monocorde ses descriptions, ses dialogues et ses scènes d'action, on ne se rend jamais compte quand quelque chose d'important ou d'épique se passe.

Factuellement, il se passe un gros truc quand même. happy


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#1513 09/01/2023 11:43:10

Akallabeth
At work...
Lieu: Sur mon clavier
Date d'inscription: 26/03/2009
Messages: 3267

Re: La Roue du Temps

J'ai aussi un excellent souvenir de Knife of Dreams ! Et je pense que tout le monde s'accorde a dire que Crosswords of Twilight est l'un des pire (si ce n'est le !).
Dans KoD on a tout de même que

Spoiler:

The Gloden Crane Flies to Tarmon Gai'don et ça c'est la classe ! ;-)


"The Golden Crane flies to Tarmon Gaidon!"

Hors ligne

 

#1514 09/01/2023 14:03:39

durthu
Apothicaire de Gondolin
Lieu: Gondolin
Date d'inscription: 15/12/2011
Messages: 640

Re: La Roue du Temps

J'ai mis plus de 6 mois à finir le tome 11.
C'était "moins pire" que les tomes précédents.
il me reste les 3 derniers tomes de Sanderson qui j'espère vont relancer mon intérêt ...

Hors ligne

 

#1515 09/01/2023 19:49:40

Bergelmir
Archiviste de Tolkien
Lieu: Dans les montagnes
Date d'inscription: 09/01/2019
Messages: 307
Site web

Re: La Roue du Temps

Merwin Tonnel a écrit:

Ça m'a fait le même effet avec la fin de Winter's Heart qui devait être explosive. Je cherche encore l'explosion. Mais genre réellement, je vois pas quel évènement bouleversant est censé s'être passé, alors que j'ai lu le bouquin. Mais comme Jordan écrit de la même façon molle et monocorde ses descriptions, ses dialogues et ses scènes d'action, on ne se rend jamais compte quand quelque chose d'important ou d'épique se passe.

Tout à fait d'accord avec cela. C'est souvent en digérant le récit après lecture que je me rends compte qu'il vient de se passer quelque chose qui, factuellement, était important.
Concrètement, c'est exactement ce qui s'est passé lorsque j'ai terminé la fin du tome 9. C'est en refermant le bouquin que j'ai eu l'impression de prendre conscience de la scène épique qui venait de se dérouler :

Spoiler:

Rand, soutenu par Nynaeve, et tous deux transcendés par les Choedal Kal, a purifié le Saidin alors même que Cadsuane et plusieurs petits groupes de défense le protégeait contre les multiples attaques de plusieurs Rejetés.

Par ailleurs, je viens de commencer le 10ème volume et je suis assez surpris d'avoir enchaîné aussi facilement les tomes 8 et 9 que je vois souvent décriés. A l'instar de l'homme Sans-Visage d'Angmar, je dois avoir un haut-niveau de tolérance avec cette saga, même si cela n'empêche pas de voir les écueils inhérents à l'écriture de R. Jordan (par exemple, cette façon insupportable de "genrer" les personnages et d'opposer en permanence le fonctionnement intellectuel et la compréhension entre les personnages masculins/féminins, franchement...).
Cela dit, malgré la lenteur de l'évolution du récit, je reste sans problème accroché aux bouquins et j'attends avec impatience la suite des évènements donc je ne me plains pas.

D'ailleurs, c'est parti pour le dernier tiers de la saga lol

Hors ligne

 

#1516 10/01/2023 07:22:35

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 7520

Re: La Roue du Temps

Bergelmir a écrit:

Tout à fait d'accord avec cela. C'est souvent en digérant le récit après lecture que je me rends compte qu'il vient de se passer quelque chose qui, factuellement, était important.
Concrètement, c'est exactement ce qui s'est passé lorsque j'ai terminé la fin du tome 9. C'est en refermant le bouquin que j'ai eu l'impression de prendre conscience de la scène épique qui venait de se dérouler :

Spoiler:

Rand, soutenu par Nynaeve, et tous deux transcendés par les Choedal Kal, a purifié le Saidin alors même que Cadsuane et plusieurs petits groupes de défense le protégeait contre les multiples attaques de plusieurs Rejetés.

ohmyohmyohmy

C'était ça la scène renversante qui devait marquer les esprits dans Winter's Heart ? J'ai toujours cru que c'était

Spoiler:

rapport à Mat qui enlève Tuon.

lollol

Pour moi, ce que tu décris, c'était juste la petite aventure du Rand pour l'occuper dans ce tome, tellement ça m'a paru anecdotique. lol Autant dire que l'effet épique n'a pas du tout pris !

Spoiler:

La purification de la saidin me paraissait tellement un passage obligé que ça m'a paru juste une étape de plus, comme le fait que Perrin retrouve Faile, qu'Egwene devienne Amyrlin ou qu'Elayne retrouve son trône.

Rien que ne chamboule tout l'ordre établi des romans quoi happy

Je l'ai déjà dit mais effectivement, le traitement de la dualité permanente homme/femme est fatigante mais ce qui me choque de plus en plus, c'est le traitement par-delà la jambe, voire carrément comique, de situations de domination ou de violence sexuelle.

Spoiler:

Entre Mat qui donne la fessée à une Aes Sedai clairement non-consentante dans une scène traitée de manière très légère, tous les délires avec Mat qui est le toy de Tylin à Ebou Dar, tout le groupe de Faile qui se fait pincer les fesses par leur sauveur (comme c'est drôle !), les punitions des Shaido ou des Aes Sedai envers leurs esclaves et apprentis

, il y a souvent des trucs vraiment très gênants que Jordan n'aborde vraiment pas de la bonne manière.


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

#1517 10/01/2023 07:37:23

S'ren
Elbakinien d'Argent
Lieu: Dans les nuages
Date d'inscription: 21/04/2021
Messages: 481

Re: La Roue du Temps

Merwin Tonnel a écrit:

C'était ça la scène renversante qui devait marquer les esprits dans Winter's Heart ? J'ai toujours cru que c'était

Spoiler:

rapport à Mat qui enlève Tuon.

lollol

Ah bah si, quand même, ça renverse tout le principe sur lequel fonctionne la Roue du temps que

Spoiler:

Les hommes ne peuvent pas utiliser sainement leurs pouvoirs.

Ca change tout un postulat, surtout pour le rapport de force avec les Aes Sedai lol



Merwin Tonnel a écrit:

Je l'ai déjà dit mais effectivement, le traitement de la dualité permanente homme/femme est fatigante mais ce qui me choque de plus en plus, c'est le traitement par-delà la jambe, voire carrément comique, de situations de domination ou de violence sexuelle.

Spoiler:

Entre Mat qui donne la fessée à une Aes Sedai clairement non-consentante dans une scène traitée de manière très légère, tous les délires avec Mat qui est le toy de Tylin à Ebou Dar, tout le groupe de Faile qui se fait pincer les fesses par leur sauveur (comme c'est drôle !), les punitions des Shaido ou des Aes Sedai envers leurs esclaves et apprentis

, il y a souvent des trucs vraiment très gênants que Jordan n'aborde vraiment pas de la bonne manière.

Je n'avais pas vu ces scènes sous cet angle choquant, mais avec le recul et un changement de mon prisme de lecture, effectivement, ce sont des choses gênantes, et qui sont traitées très légèrement. Je ne suis pas certaine que je saurais les relire sans malaise.
Est ce que ce n'est pas dû aussi à "l'époque" d'écriture? Après tout, une bonne partie des parutions s'étale sur les années 90. Je n'ai pas une grande connaissance des écrits Fantasy de la période, cela dit, je ne saurais pas dire si ce sont des poncifs que d'autres auteurs ont utilisé ou pas. neutral


"Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents " La Horde du Contrevent
"Je suis coureuse de route et chien de guerre" Les seigneurs de Bohen

Hors ligne

 

#1518 10/01/2023 10:35:06

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 38041
Site web

Re: La Roue du Temps

C'était ça la scène renversante qui devait marquer les esprits dans Winter's Heart ?

C'est un peu gros là. tongue wink


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#1519 10/01/2023 11:57:37

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 7520

Re: La Roue du Temps

Je suis très sérieux. Ça m'avait fait ça à la fin de Lord of Chaos aussi. En lisant des critiques après lecture, tout le monde parlait de Dumai's Wells. Je cherche encore à comprendre ce que cette scène avait de particulier, j'avais lu ça sans même me rendre compte que c'était censé être épique ou que c'était ce que l'auteur essayait de faire.

Ca change tout un postulat, surtout pour le rapport de force avec les Aes Sedai

Ça change peut-être un postulat pour les personnages, mais pas pour le lecteur. De la même façon, le fait qu'il y ait une

Spoiler:

Black Ajah

, c'est un choc pour les Aes Sedai. Mais dans les deux cas, pour le lecteur, c'est juste un ressort d'intrigues très classique et limite classique dans un récit de ce type.
Ça n'a d'ailleurs pas l'air d'avoir un impact si important que ça dans les tomes suivants. L'invasion Seanchan a par exemple beaucoup plus d'impact et ouvre un grand pan de la saga. La fin de Winter's Heart dont on parle est vite oubliée par les protagonistes qui ont déjà pas mal de choses à régler.


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

Hors ligne

 

#1520 10/01/2023 14:12:43

S'ren
Elbakinien d'Argent
Lieu: Dans les nuages
Date d'inscription: 21/04/2021
Messages: 481

Re: La Roue du Temps

@Merwin ; Dumai's Wells fait partie des moments de WoT qui m'ont le plus marqué lol Et ce alors que j'ai oublié une bonne partie de l'histoire globale et des nombreux rebondissements.

Comme quoi, les perceptions...smile


"Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents " La Horde du Contrevent
"Je suis coureuse de route et chien de guerre" Les seigneurs de Bohen

Hors ligne

 

Pied de page des forums