Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

Sondage

Votre préféré ?

Autre(s)
4% - 6
Von Bek
6% - 9
Hawkmoon
14% - 21
Erekosë
8% - 12
Corum
9% - 14
Elric
56% - 79

Total : 141

#521 25/06/2015 16:12:56

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35781
Site web

Re: Le Champion Eternel

Oui, c'est bien ce que j'ai vu. wink


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#522 10/07/2015 22:12:47

Ivy Baggins of Bywater
Préposée aux zappings
Lieu: Suisse
Date d'inscription: 11/12/2004
Messages: 1962

Re: Le Champion Eternel

Pour les intéressé-e-s, la conférence de l'auteur au NIFFF est disponible en ligne:
http://livestream.com/nifff/events/4163482

Hors ligne

 

#523 30/07/2015 23:35:50

Glaurung
Outrepasseur de la tripartition sacerdotale
Date d'inscription: 07/04/2010
Messages: 3859

Re: Le Champion Eternel


Conil. Du latin cuniculus. Lapin.

Hors ligne

 

#524 31/07/2015 09:03:36

Sylvadoc
Full CSS Alchemist
Lieu: Amestris
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 2630
Site web

Re: Le Champion Eternel

Je ne savais pas les Elric si originaux pour qu'il parle ainsi du reste de la littérature... happy Et concernant sa petite pique à Tolkien - on commence à avoir l'habitude avec lui - cela me fait dire qu'il ne l'a pas lu, mal lu ou a oublié comme le disait Fora, parce que s'il y a bien un sentiment omniprésent, au moins dans Le Seigneur des Anneaux, c'est bien celui de la perte irrémédiable ou indicible, de la corruption des choses.

Hors ligne

 

#525 01/08/2015 22:16:58

Councilman Yoda
Géant vert
Lieu: .
Date d'inscription: 09/09/2011
Messages: 707

Re: Le Champion Eternel

Moorcock ne fait pas la pluie ni le beau temps.
Heureusement.

Hors ligne

 

#526 15/11/2015 10:39:05

Dakeyras
Mage
Date d'inscription: 09/08/2007
Messages: 107

Re: Le Champion Eternel

Le mec est réputé pour être un sacré anti-Tolkien chose que je ne comprendrais jamais. On peut ne pas aimer une oeuvre ou un auteur mais dans le cas de Moorcock ça vire carrément dans la haine la plus totale. De plus, il dit parfois (souvent ?) n'importe quoi à propos de Tolkien. A t-il lu les Lettres et le Silmarillion ?  Bref, l'oeuvre de Tolkien a été analysée (et c'est bien dommage finalement car cela tue la magie mais ça permet de ne pas dire n'importe quoi sur une oeuvre et donc , de la connaître en profondeur pour pouvoir en parler correctement) pour qu'on évite de balancer des bêtises. C'est anachronique e pourtant, il existe encore des bougres pour penser que Tolkien était raciste et j'en passe. Alors oui il était catho (et ?) , oui il reconnait lui-même qu'il était finalement peu ouvert d'esprit, il voyageait peu et se contentait de son pays, de ses bouquins et on peut sentir qu'il fantasmait un peu sur le passé de son pays mais son oeuvre est loin d'être manichéenne qu'on on s'attarde à en saisir les subtilités et nuances. Le Bien gagne ? Oui et ? Le mal gagne toujours ici bas ? D'ailleurs, pourquoi l'imaginaire devrait refléter la réalité (d'ailleurs changeante) du monde réel ?

De plus, quand on gratte, Frodon échoue dans sa quête et même si Sauron est défait/détruit, il reste des ennemis au sud et on apprend dans les appendices qu'Aragorn et Eomer iront les combattre plus tard.

On en parle aussi de la suite avortée de Tolkien dans laquelle (de mémoire) des adorateurs de Sauron continuaient les projets de leur défunt maître ?  Le Mal était donc toujours bien présent dans l'esprit de Tolkien.

On en parle aussi des fins douces amères ? Oui ça existe. Et le Seigneur des Anneaux n'y échappe pas. Le bien gagne donc pour un court moment et toute l'oeuvre de Tolkien tire la sonnette d'alarme : le mal est en nous. Boromir, Galadriel, Gandalf, Bilbo , Frodo et même Sam ont subit l'influence de l'Anneau. Si le bien était pur et fort, l'Anneau ne ferait rien à personne (Bombadil est le seul exemple je crois). Denethor est devenu aigri, maussade et haineux  à cause , à la fois du Palantir et des visions envoyées par Sauron et aussi par son histoire, la mort de sa femme, la mort de Boromir etc... Donc non, le mal est partout. Il est même en Comté où les Hobbits se chamaillent parfois pour des broutilles. Rappelons aussi les guerres elfes/nains etc.....

La paix est relative et compliquée en Terre du Milieu avec ou sans Sauron. Le racisme existe en Terre du Milieu, des tensiosn existent donc entre les peuples. Faut-il aussi rappeler la tristesse de la fin avec une communauté dissoute, Frodo qui part à Valinor parce qu'il ne peut pas se remettre de l'influence de l'Anneau et de sa blessure du Nazgul ? On en parle des Ents et des Elfes qui disparaissent de la Terre du Milieu avec un Sylvebarbe qui cherche inlassablement les femmes Ents pour perpétuer l'espèce mais qui a perdu espoir ?

Bref, on pourrait en citer des centaines de subtilités. Alors oui , le SDA, c'est la fantasy à l'ancienne, j'y vois des défauts (à mon sens bien sûr) et je peux tout autant aimer un genre de fantasy très différent (Game of Thrones par exemple). Je trouve cela très dommage d'être anti-quelque chose.

Hors ligne

 

#527 17/11/2015 15:54:39

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35781
Site web

Re: Le Champion Eternel

Il faut voir aussi que je pense que Moorcock en joue beaucoup, surtout dernièrement. On lui a tellement posé la question que bon, il doit en être arrivé à "troller". happy


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#528 04/01/2019 23:13:39

Sans-Visage d'Angmar
Lige
Lieu: Entre Darujhistan et Gondolin
Date d'inscription: 02/01/2019
Messages: 46

Re: Le Champion Eternel

En pleine lecture du cycle d'Elric, je viens d'achever le sixième tome.

Malheureusement, j'ai trouvé que La Revanche de la Rose était un livre particulièrement faible du cycle.
Il en est presque agaçant, tant il semble concentrer les défauts principaux du cycle (pour très peu de ses qualités). En effet, on y retrouve cette impression (parfois latente dans les tomes précédents) que le récit, l'univers où il se déroule et ses personnages, ne sont finalement que des prétextes pour l'auteur afin de développer ses réflexions et concepts vis-à-vis de l'existence, de l'ordre, du chaos et des êtres humains insignifiants qui doivent y faire face.

Lesdites réflexions ne manquent pas forcément d'intérêt, mais elles ne sont jamais incarnées par le récit et ses acteurs. Ce problème a donc provoqué chez moi un ennui poli à mesure des pages, un manque total d'empathie envers la quasi totalité des personnages et l'impossibilité de m'immerger et de croire à l'univers proposé.
D'autant plus que, le récit n'étant qu'un prétexte, il est truffé de deus ex machina, de "transitions" hasardeuses

Spoiler:

les personnages sont régulièrement téléportés dans le temps et l'espace, mais on ressent toujours là-dedans les besoins de l'auteur vis-à-vis de son propos, ce qui rend le procédé assez artificiel, puisque on a souvent l'impression que les personnages sont séparés et se retrouvent quand cela arrange Moorcock

et de personnages qui agissent tel que le récit l'impose (et non en réaction logique, d'après leurs caractérisations), ce qui finit réellement par rendre cette histoire pénible tant les ficelles sont grosses...

Spoiler:

Elric se rappelle pour la énième fois, à la dernière seconde, d'un sort qu'il avait oublié et qui sauve la situation.
Le bad guy immortel coince nos héros, les plaçant face à un choix impossible, où il est immanquablement en situation dominante. Heureusement un mec rentre, le bad guy tourne donc la tête deux secondes pour voir qui c'est (on sait jamais, peut-être son linge propre) et Elric peut le désarmer d'une tape sur la main...

Enfin les idées prometteuses, telle cette nation tsigane, ne sont malheureusement jamais réellement exploitées et développées.

Très certainement le pire tome d'Elric jusqu'à présent, me concernant (heureusement ça reste court, pas sûr que je serai allé au bout sinon).

Mon rapport au cycle d'Elric est plutôt en dent de scie pour le moment. J'ai bien aimé les 4 premier tomes. Il y a presque toujours certains passages, bourrés d'inventivité et d'imagerie ésotérico-psychédélique très 70's, que j'adore (et qui sont franchement rafraichissants). Beaucoup d'idées me plaisent énormément : le personnage d'Elric lui même, son rapport à Stormbringer, Arioch, l'opposition loi/chaos, Tanelorn, le multivers et le champion éternel, ainsi que les rencontres entre ses avatars.
Mais je n'ai cependant aimé aucun tome autant que je m'y attendais en me lançant dans ce cycle. C'est toujours frustrant de ne pas aimer une œuvre autant que l'on se l'était imaginé. Et les tomes 5 (que j'avais déjà trouvé sans plus) et 6 m'ont bien refroidi.

De plus, je regrette vraiment d'avoir lu ce cycle dans l'ordre de l'histoire (tel qu'édité actuellement). C'est désormais trop tard, mais je trouve qu'Elric fait partie des cycles qu'il vaudrait mieux lire dans l'ordre de parution, plutôt que dans l'ordre du cycle/de l'histoire.
Ici, on ressent grandement que cela a été décidé et réaménagé après coup. Il y a vraiment des problèmes de cohérence quand on passe des 3 premiers tomes au 4 (notamment dans la caractérisation d'Elric

Spoiler:

il se maudit dans le tome 3 de provoquer (sans le vouloir) la ruine des hommes qu'il rencontre et avec lesquels il se lie d'amitié, et trahit sans sourciller ses rares amis survivants du tome 3 au début du 4 !

les répétitions de certaines intrigues et idées de manières moins efficaces, etc), mais aussi dans la façon dont des idées novatrices sont par la suite devenues des recettes du cycle (parfois jusqu'à la caricature). Les tomes usant de ces ficelles étant souvent plus tardifs mais, pour certains, placés avant les textes d'origine, fondateurs.
C'est dommage car je trouve que cela dessert ces derniers.

Je pense néanmoins continuer et aller bout. D'autant plus que je sais que les 3 derniers tomes sont constitués des textes d'origines des années 60. Fait sur lequel je place beaucoup d'espoir big_smile
Néanmoins, je ne suis plus aussi sûr de me faire tous les autres cycles des diverses incarnations du champion éternel (ce qui était mon objectif, à la base)...


Tout ce que j'ai retenu, c'est qu'elle prenait son bain dans du lait d'ânesse. C'est marrant, l'Histoire. On devient reine, on règne pendant trente ans, on fait des lois, on déclare des guerres aux gens, et le seul souvenir qu'on laisse, c'est qu'on sentait le yaourt et qu'on s'est fait mordre dans le...

Hors ligne

 

#529 07/01/2019 13:18:15

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35781
Site web

Re: Le Champion Eternel

Sans-Visage d'Angmar a écrit:

Néanmoins, je ne suis plus aussi sûr de me faire tous les autres cycles des diverses incarnations du champion éternel (ce qui était mon objectif, à la base)...

Tu devrais tenter au moins Erekosë ! smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#530 08/01/2019 15:47:05

Sans-Visage d'Angmar
Lige
Lieu: Entre Darujhistan et Gondolin
Date d'inscription: 02/01/2019
Messages: 46

Re: Le Champion Eternel

Merci du conseil smile
C'est d'ailleurs celui qui m'intrigue le plus après Elric.
Mais on va déjà tâcher d'aller au bout des aventures du loup blanc !


Tout ce que j'ai retenu, c'est qu'elle prenait son bain dans du lait d'ânesse. C'est marrant, l'Histoire. On devient reine, on règne pendant trente ans, on fait des lois, on déclare des guerres aux gens, et le seul souvenir qu'on laisse, c'est qu'on sentait le yaourt et qu'on s'est fait mordre dans le...

Hors ligne

 

#531 09/01/2019 12:31:19

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35781
Site web

Re: Le Champion Eternel

De rien !
Je trouve qu'on en parle tout de même vachement peu d'Elric & co de nos jours, alors que les intégrales chez Pocket par exemple avaient cartonné il n'y a pas si longtemps. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#532 22/01/2019 13:22:09

Aslan
Souverain de Narnia
Lieu: Narnia
Date d'inscription: 19/01/2005
Messages: 12970
Site web

Re: Le Champion Eternel


Ô Homme, dit Aslan, voici Cair Paravel aux quatre trônes, et sur l'un d'eux tu dois siéger en tant que roi.

Hors ligne

 

#533 22/01/2019 15:02:19

Temliw
Elbakinien d'Argent
Lieu: Liège
Date d'inscription: 22/05/2017
Messages: 566

Re: Le Champion Eternel

J'ai lu les deux premiers tomes du cycle d'Elric il y a quelques années et je n'avais vraiment pas accroché. Je ne sais pas comment m'expliquer ; c'est une ambiance qui me plait, j'ai retrouvé l'atmosphère des grands novellistes Howard, C. A. Smith, Lovecraft...  Mais sur la longueur d'un roman.  Et ça, pour moi, c'est pas passé.

Il faudrait que je les relise avec mon background actuel, mais je ne suis pas réellement motivé happy'.

Hors ligne

 

#534 17/06/2019 07:44:24

Zakath Nath
Prisonnière de Zenda
Date d'inscription: 12/01/2006
Messages: 2438
Site web

Re: Le Champion Eternel

Des années après avoir lu Elric des Dragons sans accrocher, j'ai décider de me lancer dans le cycle complet, en recommençant par Elric des Dragons... auquel je n'ai décidément pas trop accrocher, sans trop savoir pourquoi. Ça pourrait venir de l'habitude des cycles longs où tout est amené en amont, alors que là, c'est court avec de l'action non-stop, chaque chapitre amenant un nouveau concept, ou objet magique, mais je n'ai pas vraiment eu ce problème avec les histoires de Conan, par exemple, où l'univers semble aussi se créer un peu au fur et à mesure des aventures du personnage. Peut-être parce qu'au-delà du personnage principal atypique, ça manque pour l'instant de personnages secondaires un peu consistants?

Bref, je continue mais pour l'instant je ne suis pas séduite, ce n'était finalement pas une question de m'y être lancée trop jeune lors de ma première lecture.


http://zakath-nath.joueb.com/images/whosig.jpg

Hors ligne

 

#535 17/06/2019 11:52:22

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35781
Site web

Re: Le Champion Eternel

Peut-être sinon essayer la BD chez Glénat ?
Je trouve qu'elle a bien modernisé le tout, sans trahir l'oeuvre d'origine. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#536 17/06/2019 12:03:31

Zakath Nath
Prisonnière de Zenda
Date d'inscription: 12/01/2006
Messages: 2438
Site web

Re: Le Champion Eternel

J'essaierais à l'occasion smile


http://zakath-nath.joueb.com/images/whosig.jpg

Hors ligne

 

#537 22/03/2020 20:43:53

Eldwyst
Au service de la Dame
Date d'inscription: 23/07/2014
Messages: 810

Re: Le Champion Eternel

Tiens je remonte le sujet, je suis en train de lire le premier tome du cycle (j'ai l'édition Omnibus).
C'est pas mal, mais je trouve le style vraiment lourd, avec des phrases à rallonge pour verser dans le grandiloquent sans vraiment y arriver. Le début est un peu chiant, mais une fois que ça se lance, ça reste prenant !

Hors ligne

 

#538 23/03/2020 12:09:34

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35781
Site web

Re: Le Champion Eternel

Quelle partie du cycle du coup ? smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#539 23/03/2020 15:21:48

Eldwyst
Au service de la Dame
Date d'inscription: 23/07/2014
Messages: 810

Re: Le Champion Eternel

Ah oups, je parle du cycle d'Elric, je me suis dit que j'allais commencer par celui-ci, comme c'est le plus populaire.

Hors ligne

 

#540 23/03/2020 15:37:43

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35781
Site web

Re: Le Champion Eternel

Je pense qu'un petit dépoussiérage de la trad serait intéressant. whistling


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

Pied de page des forums