Sondage

Votre préféré ?

Autre(s)
4% - 6
Von Bek
6% - 9
Hawkmoon
14% - 19
Erekosë
8% - 12
Corum
9% - 13
Elric
55% - 75

Total : 134

#1 27/06/2003 00:09:33

Gillo
Invité

Le Champion Eternel

Je rebondis sur ma propre citation pour lancer un nouveau sujet, il faut le faire ! wink

De toutes les sagas de Moorcock mettant en scène le Champion Eternel, - Elric, Hawkmoon, Corum, Erekosë donc - ne trouvez-vous, même si c'est encore là une " oeuvre de jeunesse " que celle-ci est la plus troublante, la plus émouvante ? <br> <br> Imaginez... Vous avez un métier, une famille, une vie... Mais il y a comme un manque, et pourtant, vous savez que vous touchez déjà au bonheur... Et vous vous retrouvez projeté dans un monde dont vous ne connaissez rien, en tant que Champion de l'Humanité, le tout en une nuit, après des semaines d'appels cauchemardesques...

Vraiment, je n'ai jamais été aussi impliqué dans une histoire qu'en cette occasion, peut-être parce que justement, le héros est de " chez nous ".



EDIT : sujet refaçonné globalement autour du concept du Champion Éternel et ses incarnations ! smile

Mise à jour arrow Critique du Champion Eternel et arrow Critique de la série Von Bek par Gillossen

 

#2 27/06/2003 00:09:34

Dagor Aglareb
Apprenti
Lieu: France
Date d'inscription: 24/04/2002
Messages: 38

Re: Le Champion Eternel

J'ai lut Corum, Hawkmoon, Elric sauf Erekose ! Désolé je peut pas répondre... sad

Dagor Aglareb :hat:


Winter's coming...

Hors ligne

 

#3 27/06/2003 00:09:35

sword of ice
Invité

Re: Le Champion Eternel

Je ne me suis pas penché sur Erekosë.

Mais je dois avouer que le cycle d'Elric est une oeuvre importante pour moi.
Elle correspond à mes 'vrais' débuts dans la Fantasy. (je ne compte pas les quantités astronomiques des livres interactifs).

Pour toujours je reste marqué par le destin hors normes de ce personnage qui est une parfaite incarnation de l'anti-héro.

Si Erekosë est tout aussi passionnant, alors je ne manquerais pas d'y gouter wink

 

#4 27/06/2003 00:09:43

Gillo
Invité

Re: Le Champion Eternel

Et pour RESTER dans le SUJET, les 4eme de couverture des trois tomes : <br> <br> "Nous avons besoin de toi. Les Chiens du Mal règnent sur un tiers du monde et la race humaine est épuisée de leur faire la guerre. Viens, Erekosë. Conduis-nous à la victoire. Des Plaines de Glace Fondante aux Montagnes de la Douleur, ils ont planté leur étandard corrompu, et ils arrivent!<br> - Je ne peux pas venir. Je suis enchaîné dans l'Espace et le Temps. Un gouffre nous sépare...<br> - Père, ceci n'est qu'une tombe vide. Même la momie a disparu. Rentrons à Necranal et rassemblons les vivants.<br> - Songe aux serments passés. Tu a juré de revenir, s'il le fallait pour trancher les querelles des hommes. Lève-toi Erekosë! Tu es le ravageur, le Saigneur, l'Enragé. Les cavaliers de la mort t'attendent. Prends leur tête et galope! galope! galope!"<br> Je devins lourd et titubai. La force me parcourut. J'étais devant eux en chair et en os. J'étais leur dieu et j'étais revenu. <br> <br> Il était l'Immortel, le vagabond des univers, voué à combattre indéfiniment la tyranie. Une fois de plus, les voix l'appelèrent et il tomba dans les couloirs de l'éternité...<br> Une autre incarnation. La Terre du Grand Crépuscule. Les bas nuages bruns, le ciel obscur, l'océan triste. Il était Comte des Déserts Blancs, Seigneur de la Forteresse Gelée, Maître de l'Epée Froide...<br> - L'Epée Froide ? Pas l'Epée Froide ?<br> - L'Epée Froide. C'était la fin des temps, voilà tout. La race humaine était condamnée. Pensez aux peaux blafardes, aux appétits malsains, aux horreurs dérisoires. Pensez à l'Evêque Belphig, le dégoûtant Seigneur Spirituel de la cité d'Obsidienne. Alors, l'invasion des Guerriers d'Argent, vous savez...<br> Mais le sang des Guerriers d'Argent, habitants incandescents de la Lune, irait nourrir le Soleil. La Dame au Calice l'avait dit. Alors, Erekosë allait reprendre l'Epée. C'était la seule chose à faire. Il ferait mal et aurait mal. Et son coeur torturé ne connaîtrait pas le repos. <br> <br> Elle portait la Robe de Guerre et la Demi-Epée, celle-là même qui avait tué, disait-on les derniers descendants de la dynastie déchue. Cette jolie jeune femme, comme elle s'était moquée de nous!<br> Je commençai à descendre les marches.<br> - Dis-leur, ma soeur, combien tu les méprises pour avoir cru notre sang apaisé, notre sang qui, pour s'être longtemps contenu, a seulement acquis une intensité sans nom. Tu es prête à livrer passage aux forces du Cauchemar. Régner sur les Six Royaumes, c'est trop peu pour toi. Allons, dis-leur que tu aspires à devenir immortelle, à te hisser au Panthéon des plus noires puissances du Chaos.<br> - Tu peux parler, imposteur! L'homme dont tu as pris l'apparence est mort. Pour le Champion Eternel, quelle gaffe!<br> - Maîtresse, intervint Pharl, ils espèrent avoir l'Epée-Dragon avant nous. Et passer leur propre marché avec l'Archiduc des Enfers.
Mon sourire s'élargit. Ils n'étaient pas près de comprendre.

 

#5 27/06/2003 00:09:44

sword of ice
Invité

Re: Le Champion Eternel

Bon, je vais répondre un peu plus intelligemment.

Ce que j'ai adoré dans le concept du Multivers, c'est le crossover auquel on assiste je ne sais plus à quel moment de la saga des champions éternels.

Mais il me semble que c'est pour défendre Tanelorn.

En tous cas, cette scène où l'on assiste à la rencontre entre tous les champions éternels est vraiment épique.

Je ne me souvient pas si Erekosë y était présent.
Etait-ce le cas ?

Que signifie le fait qu'il soit 'bien de chez nous' ?

 

#6 27/06/2003 00:09:45

Gil galad
Invité

Re: Le Champion Eternel

J'imagine que c'est parce que c'est John Daker, un londonien comme un autre, du moins, au moment où il est appelé. Elric ou Hawkmoon ne change pas "constamment" de monde contrairement à lui. Ils sont quand même intégrer au monde qu'ils côtoient.

 

#7 27/06/2003 00:09:46

Gillossen
Marmiton
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 36235
Site web

Re: Le Champion Eternel

C'est ça, Gil-galad.
Si tu veux, c'est que sa sphère d'origine soit notre Terre, pas le monde de Fantasy où il intervient.


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#8 27/06/2003 00:09:47

Hwi Noree
Etoile Filante
Lieu: Palais de Leto II...
Date d'inscription: 24/04/2002
Messages: 1529
Site web

Re: Le Champion Eternel

C'est certainement l'évocation la plus puissante et la plus aboutie de Moorcock, je trouve. On comprend beaucoup plus facilement ce que c'est, d'être une incarnation du Champion Eternel, surtout lorsqu'il s'agit de l'incarnation par excellence, si je puis dire. wink Parce qu'Erekosë a beau être un héros, ou même des héros, son sort n'a absolument rien d'enviable. sad

Hors ligne

 

#9 27/06/2003 00:09:48

Gillossen
Marmiton
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 36235
Site web

Re: Le Champion Eternel

Cette même multiplicité qui se retrouve à travers le Multivers de Moorcock a cette fois son pendant avec un même homme pour tous les traverser, sans jamais être sûr de trouver un quelconque point de chute stable, arraché à ce qu'il commence à peine à connaître pour découvrir sans cesse de nouveaux horizons, terres de désespoir dont il est le seul étendart.


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#10 27/06/2003 00:09:49

Mazrim Taim le faux Drago
Invité

Re: Le Champion Eternel

C'est bien le forum philosophie & cosmologie ici ? wink

 

#11 27/06/2003 00:09:50

Gillossen
Marmiton
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 36235
Site web

Re: Le Champion Eternel

Mais une chose m'étonne, c'est qu'il n'y ait visiblement pas plus de monde pour connaître ! Le Champion Eternel, c'est pourtant très classique comme lecture de Fantasy...


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#12 27/06/2003 00:09:51

Halbarad
Lige
Lieu: Belgique
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 70
Site web

Re: Le Champion Eternel

Je connais, mais je n'ai jamais lu. Après avoir été emballé par Elric (mais j'avais 14 ans, je ne sais pas s'il survivrait à une nouvelle lecture), j'ai lu Corum, ça a passé, mais après, Hawkmoon m'a méchament déçu(style et personnage trop carrés). Dégouté du Champion Eternel, le Halbarad. Comment se situe Erekose par rapport aux trois autres?

Hors ligne

 

#13 27/06/2003 00:09:52

Gillossen
Marmiton
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 36235
Site web

Re: Le Champion Eternel

Ah, merci de cet intérêt ! smile

Disons que c'est une lecture toute différente, plus profonde, plus réfléchie, sur le concept même de Champion Eternel, puisque comme on le disait plus haut, le " héros " a conscience de sa condition, de sa multiplicité tout en étant unique. Ce qui nous implique plus émotionnellement tout de même que dans Hawkmoon, certes divertissant, mais qui ne va pas plus loin.
Enfin, en ce qui me concerne, j'aime beaucoup aussi, sans doute à cause de cette vision de l'Europe et de la " technologie ".


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#14 27/06/2003 00:09:53

bob rpg
Invité

Re: Le Champion Eternel

Erekosë ne fait pas recette ? Moi je l'aime beaucoup, il a une saveur particulière...je dirais (en extrapolant un peu) que tous les auteurs de fantasy sont des Erekosë qui n'ont pas pu "franchir" la barrière du Multivers, et qui pour exorciser leurs rêveries écrivent.
En tous c'est ce sentiment que j'ai éprouvé en lisant ce cycle.

 

#15 27/06/2003 00:10:21

Gillossen
Marmiton
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 36235
Site web

Re: Le Champion Eternel

Concept intéressant en tous cas... Mais je ne pense pas que tous les auteurs de Fantasy rêvent de vivrent les aventures d'Erekosë, ou évacue en quelque sorte une frustration de ne pas connaître un autre monde, le leur. C'est bien ça que tu voulais dire ? smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#16 27/06/2003 00:10:22

bob rpg
Invité

Re: Le Champion Eternel

A peu près, disons simplement que je ne dis pas que tous les auteurs de fantasy rêvent de vivre de grandes aventures à la Erekosë, mais que néanmoins ils ressentent une sorte de "vide" dans notre monde. Non pas qu'ils y sont forcément malheureux (pas le cliché de l'artiste maudit non ! wink ) mais certains de leurs rêves les poussent vers "autre chose". A moins que la fantasy ne soit que le meilleur moyen qu'ils aient trouvé d'exprimer des choses somme toute universelles, je ne sais pas...dans quel cas de figure te reconnais tu le plus ?

 

#17 27/06/2003 00:10:23

Gillossen
Marmiton
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 36235
Site web

Re: Le Champion Eternel

Oui, tu as raison de le souligner, ça pourrait faire cliché, l'artiste maudit doux rêveur. wink Pour ma part, pour rien au monde, je ne voudrais connaître l'existence d'Erekosë, pas plus que d'Elbakin d'ailleurs, puisque tu me demande directement mon opinion. smile Si j'écris, je ne pense pas que ce soit pour meubler un vide, mais pour créer, tout simplement, pour donner corps à un certain pouvoir d'imagination. J'espère ne pas être trop confus...


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#18 27/06/2003 00:10:26

bob rpg
Invité

Re: Le Champion Eternel

j'aime beaucoup les noms dans hawkmoon. Je les trouve baroques et évocateurs. Et puis Kamarg, Normandia...ça s'explique vu qu'on est en Europe non ? smile

 

#19 27/06/2003 00:10:27

Heimdalr
Novice
Lieu: Paris
Date d'inscription: 03/07/2002
Messages: 13

Re: Le Champion Eternel

En arrivant sur Elbakin, je lisais le cycle d'Elric.
Je ne suis arrivé que récemment aussi sur ce forum que dans le monde de la fantasy.
J'avais bien lu des oeuvres de fantasy avant sans réellement connaître le terme.
J'ai découvert Moorcock. A la fin du cycle d'Elric connu de tous et même soupçonné par le héros, j'étais épuisé par la lecture d'un tel cycle. La fin est grandiose.
Que les gens qui ne l'ont pas lu, n'ayez aucune crainte, je ne révelerai rien.
Je commence maintenant les oeuvres de science-fiction de cet auteur: "La Fin de tous les chants".
Je lirai certainement tous les cycles de cet auteur que j'adore.
Vous m'avez donné encore plus envie de les lire. wink

Hors ligne

 

#20 27/06/2003 00:10:28

Gil galad
Invité

Re: Le Champion Eternel

Le Cycle d'Elric :
Elric des Dragons
La Forteresse de la Perle
Le Navigateur sur les Mers du Destin
Elric le Nécromancien
La Sorcière dormante
L'Epée Noire
Stormbringer


La Quête d'Erekosë :
Le Champion Eternel
Les Guerriers d'Argent
Le Dragon de l'Epée


Les Livres de Corum :
Le Chevalier des Epées
La Reine des Epées
Le Roi des Epées
La Lance et le Taureau
Le Chêne et le Bélier
Le Glaive et l'Etalon


La Légende d'Hawkmoon :
Le Joyau Noir
Le Dieu Fou
L'Epée de l'Aurore
Le Secret des Runes
La Nouvelle Légende d'Hawkmoon
Le Comte Airain
Le Champion de Garathorm
La Quête de Tanelorn

 

Pied de page des forums