#1 26/06/2003 22:26:07

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33504
Site web

Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

http://images-eu.amazon.com/images/P/2283018404.08.LZZZZZZZ.jpg


C'est le prochain sur ma liste, quelqu'un connait ?


EDIT :

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/roman/cy … defunts-77


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#2 26/06/2003 22:26:08

JacksonFive
Invité

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

Acheté depuis 3 mois. Le début est un peu confus, limite incompréhensible. J'ai donc remis la suite de la lecture à plus tard, c'est à dire après Cornwell (presque fini le 1er tome) et en même temps que Les sept piliers de la sagesse et la fin de l'aube de la Nuit (SF) pas encore parue en VF.
Tu l'auras surement terminé à ce moment là, donc j'attends tes observations avec impatience. smile

 

#3 26/06/2003 22:26:09

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33504
Site web

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

C'est ce que j'ai lu, apparemment, les 100 premières pages sont vraiment ardus, mais ensuite, on ne peut plus décrocher...
L'auteur a passé 6 ans à bosser sur son univers, et 10 romans sont d'ores et déjà prévus, et deux édités à ce jour. 10 ! :eek:


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#4 26/06/2003 22:26:10

Perrin
Ami des Loups
Lieu: GG
Date d'inscription: 24/04/2002
Messages: 1452
Site web

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

10 tomes ?
Oh, ben là, on est prévenu à l'avance au moins ! lol


http://nsa01.casimages.com/img/2008/05/24/0805240745313409994.gif

Hors ligne

 

#5 26/06/2003 22:26:11

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33504
Site web

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

Le pur site !!!

www.malazanempire.com/

:eek:

Mais personne d'autres connaît, vraiment ? rolleyes


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#6 26/06/2003 22:26:12

Boebis
Invité

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

c bizard, l'auteur bosse pendant tout ce temps son univers, et écrit les bouqins après ?

 

#7 26/06/2003 22:26:13

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33504
Site web

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

Ben, ça permet de partir sur une base très solide. Je crois que Jordan a procédé un peu comme ça également.
Qu'est-ce que tu y trouves de si bizarre ?


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#8 26/06/2003 22:26:14

Hwi Noree
Etoile Filante
Lieu: Palais de Leto II...
Date d'inscription: 24/04/2002
Messages: 1529
Site web

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

La couverture est très chouette ! smile
Le site aussi ! smile
Alors j'espère que le livre suit ! wink Si j'ai bien compris, l'auteur en est à 3 sur 10, courage ! wink

Hors ligne

 

#9 26/06/2003 22:26:15

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33504
Site web

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]



In her review of Gardens of the Moon, J.V. Jones suggested that, although she liked the book, it was not an easy read. Do you feel that's a fair criticism, or do you think that readers have had enough brain candy and now should be, or should want to be, challenged in their fantasy reading?
'Not an easy read.' Yeah, true enough. Sure it's a fair criticism. A lot of Gardens was a dismantling of various conventions of the genre. I'm not a fan of blindingly Good heroes versus insipidly stupid Evil bad-guys. The notion of evil for its own sake strikes me as boring -- all these Dark Lords intent on creating wastelands packed with enslaved victims... for what? Granted, the tradition asserts an archetypal juxtaposition and so illuminates the human condition -- I'll swallow that, and even acknowledge that as the source of the genre's universal appeal. But my personal fascination as a writer is with ambivalence and ambiguity. My anthropological back gets raised hackles with simple worlds and simple conflicts. Nothing's simple. Nothing ever was. So Gardens involved a twisting of loyalties, hopefully offering to the reader the choice of to whom to pledge allegiance. Good guys do bad things and bad guys do good things and sometimes things that look good are actually bad. With luck every character comes across as genuine in their uncertainties...

Also, I wanted, with Gardens, a sense that we (as readers) are just stepping into a fully realized history -- we're taking a peek at a slice of events. Some of the criticisms I've read regards landing at a run or floundering for footing at the start are ones I humbly accept. Then a secret part of me rails that if I wanted to write of the Roman Empire do I need to start with the Etruscans? The Greeks? Cro-Magnon Man? Basically, I had to start somewhere.

For all the seriousness of the above, I was simply having fun writing Gardens. All the twists, the duelling perspectives, reversals -- with the character of Kruppe doing my dirty work, subversive-wise. Funny how the most easily written work I've ever done turned out to be the most challenging for readers. Got no explanation for that, I'm afraid.



Now that you've created such a vividly detailed world, and committed to writing a total of 10 books to take place in it, have you already mapped out the direction you want to go? Or is it the case that one book, only once completed, will lead you logically to the next?
I've a pretty good idea of the series arcs leading up to and including the 10th novel, but I'm trying to retain a flexibility for each novel's distinct plot-lines. I suspect if I'd mapped things out down to the last detail the pleasure of writing would vanish. I crave the spontaneity.

Il a déjà toute ma sympathie, ce monsieur ! big_smile On dirait un peu l'anti-Lightstone, alors que le schéma de base ( plusieurs romans dans le même univers mais sans lien entre eux ) est le même...


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#10 26/06/2003 22:26:17

Riddick
Maïa
Date d'inscription: 23/04/2002
Messages: 283
Site web

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

Je ne connais pas du tout, je ne l'ai même pas vu dans une librairie.
En tout cas ça a l'air pas mal. Et puis il a de l'ambition le Steven, 10 tomes!smile Je vais demander à mes libraires préférées.smile


Vous semblez tous avoir tellement peur de moi. D'habitude je prends ça pour un compliment mais c'est pas de moi dont vous devez avoir peur...Richard B.Riddick

Hors ligne

 

#11 26/06/2003 22:26:18

Lyr
Invité

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

Et pourtant...

Le résumé a l'air plus que classique, du genre qui me fait reposer le livre sans remord aucun.
Qu'est-ce que l'histoire a de si bien que cela?

 

#12 26/06/2003 22:26:19

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33504
Site web

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

Je sais pas, je ne l'ai pas commencé... smile Apparemment, ce qui plait beaucoup, c'est que le monde est foisonnant, crédible, profond, etc, et aussi le fait qu'il n'y ait aucun personnage tout blanc, même les " gentils ", un peu comme chez George R.R Martin !


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#13 26/06/2003 22:26:20

Lyr
Invité

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

Tu connais les arguments qui portent... big_smile

 

#14 26/06/2003 22:26:22

Mazrim Taim le faux Drago
Invité

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

Sauf que d'après ce que j'ai lu finalement, chaque roman est censé être indépendant des autres. Donc, ce n'est pas dans le second tome qu'on aura les réponses à ces questions.
Alors, soit le critique a raison, soit c'était trop compliqué pour lui ! smile

 

#15 26/06/2003 22:26:23

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33504
Site web

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

Qu'est-ce que tu entends par " C'est une critique littéraire ", Eyr ?


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#16 26/06/2003 22:26:24

Eyr
Mage
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 27/04/2002
Messages: 81
Site web

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

Bah j'entends par la que c'est a prendre avec des pincettes, comme pour toutes les critiques. On a tous des gouts differents, alors faut mieux se faire une idee par soi-meme. Peut-etre que le critique n'est pas habitué a ce genre de lecture ! Ou peut-etre qu'il n'a pas tout compris comme le suggere Mazrim big_smile

Hors ligne

 

#17 26/06/2003 22:26:25

Zebulon
Mad man in a blue box
Date d'inscription: 26/04/2002
Messages: 5261
Site web

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

Je suis allé jeté un oeil en passant rapidement sur le site
ça a l'air bien fait en effet.
Mais les livres ne me tentent pas pour l'instant


I wear a Stetson now. Stetsons are cool.

Hors ligne

 

#18 26/06/2003 22:26:26

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33504
Site web

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

Commencé, je sens que je vais adorer, je ne sais pas pourquoi... smile Faut dire que j'aime les gros romans ultra-fouillés avec des chapeaux de chapitres soi-disant issus d'antiques prophéties, etc, etc... tongue
Je ne me rappelais pas qu'il était si épais. smile


Bon, voilà, alors commencé ! Et je suis pas trop d'accord avec toi, J5. Certes, c'est confus, mais je ne vois pas ça comme limite incompréhensible, pour preuve, j'ai dévoré les 100 premières pages, sans forcément assimiler toutes les subtilités, mais sans que cela me décourage carrément. smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#19 26/06/2003 22:26:27

Lyr
Invité

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

elle me ferait presque penser à quelqu'un d'autre... smile

Mais je ne l'ai encore vu nul part.

 

#20 26/06/2003 22:27:54

Gil galad
Invité

Re: Critique [Le Livre malazéen des glorieux défunts - Steven Erikson]

C'est une bonne petite citation, le genre à vous mettre tout de suite dans l'ambiance, mais je vois pas à qui ça peut faire penser... smile

 

Pied de page des forums