#41 25/08/2003 11:07:17

ashes
Barde
Lieu: dans la campagne anglaise
Date d'inscription: 21/05/2003
Messages: 545
Site web

Re: Lovecraft en Fantasy

Je suis complètement d'accord avec toi: 'Dans l'abime du Temps' est surement l'une de ses meilleures nouvelles.

J'ai eu beaucoup de mal avec LOVECRAFT au début moi aussi mais j'ai insisté et le déclencheur a été cette nouvelle.

J'ai ensuite enchaîné avec 'L'affaire Charles Dexter WARD' et là, j'ai complètement relu ce que j'avais lu et j'ai vu son oeuvre.

Le style n'est pas toujours évident et l'atmosphère plutôt moite, difficile, malsaine. Mais son oeuvre est vraiment de grande qualité et tellement à part.
IL es un peu comme TOLKIEN qui a su s'inventer son propre Monde, sauf que le sien en est tout l'inverse, laid, déprimant, sordide et sans espoir.
IL me rappelle un grand auteur classique Lautréamont et les désopillants 'Chants de Maldoror' où j'avais rarement vu quelqu'un aussi dégouté par la Vie et ressentant à ce point la laideur de l'être humain.

Je vais essayer de me procurer cette autobiographie de LOVECRAFT car c'est intéressant d'en savoir plus sur le Génie de l'Horreur, même si certaines vérités peuvent parfois être répugnantes.

Ashes


''I could not do that, Highness. When she married you, you became Prince of the Ravens. To speak your name would lower my eyes forever."
Musenge

Hors ligne

 

#42 25/08/2003 11:20:22

Corum Jhaelen Irsei
guide
Lieu: Suisse (Neuchâtel)
Date d'inscription: 28/06/2003
Messages: 836

Re: Lovecraft en Fantasy

Je vais essayer de me procurer cette autobiographie de LOVECRAFT

Biographie et non autobiographie wink il existe deux éditions : en poche chez "J'ai lu" (no 5386) ou une version brochée aux éditions du Rocher.

voici l'avis de la FNAC :

Michel Houellebecq, auteur polémique de l'Extension du domaine de la lutte et des Particules élémentaires, l'événement de la rentrée littéraire 1998, découvre Howard Philipps Lovecraft (1890-1937), maître de l'horreur et du fantastique, à l'âge de seize ans. Il se sent étrangement attiré par les récits de Lovecraft. Le manque d'informations sur cet homme l'amène à reconstituer sa vie et la manière dont il a agencé, conçu et légué ses incroyables et "hideux" univers, peuplés de monstres et de mystères. Au centre de ce livre, on trouve l'échec absolu. L'écrivain a si bien raté sa vie que les moindres faits de son existence relèvent de l'exemple. Il faut dire qu'il semble inadapté pour mener dans le monde moderne une existence normale. Tout en contradictions, il abhorre les valeurs de la société, il est aussi sujet à une haine raciale sévère et il finira par vivre en reclus, dormant de jour et travaillant la nuit avec pour seuls contacts les correspondances échangées avec de jeunes écrivains qu'il ne rencontrera jamais. Michel Houellebecq se sert de tous ces éléments pour construire une explication de l'ouvre et de l'homme cohérente et pertinente.

Hors ligne

 

#43 25/08/2003 11:25:56

Candide
Elbakinien d'Or
Lieu: Paris
Date d'inscription: 16/08/2003
Messages: 1687

Re: Lovecraft en Fantasy

Le style n'est pas toujours évident et l'atmosphère plutôt moite, difficile, malsaine. Mais son oeuvre est vraiment de grande qualité et tellement à part.
IL es un peu comme TOLKIEN qui a su s'inventer son propre Monde, sauf que le sien en est tout l'inverse, laid, déprimant, sordide et sans espoir.
IL me rappelle un grand auteur classique Lautréamont et les désopillants 'Chants de Maldoror' où j'avais rarement vu quelqu'un aussi dégouté par la Vie et ressentant à ce point la laideur de l'être humain.

Je pense que c'est la son principal défaut. Le fai t de tout décrire comme quelque chose d'horrible de laid et de sordide est mon effet une bien mauvais manière d'exprimer la l aideur de l'être huamin.
Le fait qu'il n'y ai dans ces romans aucun passage de "beauté" au sens permier du terme ne fait qu'afaiblir à m on avis sa description péjorative du monde.
Sans aucun point de comparaison, on lasse vite le lecteur qui finit par conaitre d'avance chaque ligne du roman. Lovecraft offre une vision unique, fermée a toute interprétation. Mais c'est un avis personnel.

Amicalement.

P.s: je conseillerai de commencer par Dagon qui ml'a fort impressioner styllistiquement.


Aventure, camaraderie, et acier sur acier, les ingrédients légendaires. Hein, Bouh ?
Baldur's Gate

Hors ligne

 

#44 25/08/2003 12:20:04

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33350
Site web

Re: Lovecraft en Fantasy

Bon, je l'ai pourtant rappelé, mais on parle de fantasy ici, donc, de Kadath et assimilés. Alors, qu'on parle de l'auteur, je veux bien, c'est logique. Mais le reste, genre les chiens de Tindalos, ou autres... neutral
Faut-il le rappeler à chaque page ? :?
Personne d'autre n'a lu Kadath ?


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#45 25/08/2003 13:14:14

ashes
Barde
Lieu: dans la campagne anglaise
Date d'inscription: 21/05/2003
Messages: 545
Site web

Re: Lovecraft en Fantasy

Biograhie, exactement et non autobiographie. Je crois que je me suis emballé.

Merci Corum Jaelen Irsei pour cette rectification et pour toutes ces informations. Je vais essayer de me le procurer lors de mon prochain séjour à la Fnac, ou ailleurs...

IL peut y avoir de la Beauté dans la description de la Laideur et c'est en parti de là que vient à mon avis l'un des grands interêts de LOVECRAFT.

Cependant, je sors de cepost pour ne pas faire de HS et peut-être reviendrais-je le jour où j'aurai lu Kadath. wink

Ashes


''I could not do that, Highness. When she married you, you became Prince of the Ravens. To speak your name would lower my eyes forever."
Musenge

Hors ligne

 

#46 03/05/2004 21:30:23

Corum Jhaelen Irsei
guide
Lieu: Suisse (Neuchâtel)
Date d'inscription: 28/06/2003
Messages: 836

Re: Lovecraft en Fantasy

UP! mrgreen je me permets de remonter ce sujet, parce que je viens de relire "Démons et Merveilles" (en poche chez 10/18). En fait ça faisait vraiment très longtemps que je l'avais lu, j'avais déjà été enchanté par ce livre à l'époque. Il s'agit en fait d'une suite de nouvelles, liées les unes aux autres, qui se termine par "la quête onirique de Kadath l'inconnue" (qui est critiquée sur le site : http://www.elbakin.net/fantasy/roman/la … onnue-1009 ).
En bref, c'est un voyage hallucinant dans le monde des rêves, peuplés de créatures effrayantes et superbes, et dont les paysages, les cités, les montagnes sont autant d'émerveillements différents. Lovecraft décrit son monde avec un style précis, riche et chatoyant. On ne s'ennuie à aucun moment et vraiment je conseille à tous de le lire dans l'édition "démons et merveilles", parce que les nouvelles qu'on trouve avant "Kadath" sont vraiments intéressantes et liées avec ce dernier récit justement.

Sinon qqn d'autre connaît démons et merveilles?

Hors ligne

 

#47 04/05/2004 01:16:48

Eolle
Souffleuse de Mots
Lieu: Beaucoup ailleurs...
Date d'inscription: 27/05/2002
Messages: 774

Re: Lovecraft en Fantasy

Candide,lundi 25 août 2003, 10:25 a écrit:

Je pense que c'est la son principal défaut. Le fai t de tout décrire comme quelque chose d'horrible de laid et de sordide est mon effet une bien mauvais manière d'exprimer la l aideur de l'être huamin.
Le fait qu'il n'y ai dans ces romans aucun passage de "beauté" au sens permier du terme ne fait qu'afaiblir à m on avis sa description péjorative du monde.
Sans aucun point de comparaison, on lasse vite le lecteur qui finit par conaitre d'avance chaque ligne du roman. Lovecraft offre une vision unique, fermée a toute interprétation. Mais c'est un avis personnel.

Heu... Juste sur l'auteur en passant par rapport à cette réflexion citée...

Je ne suis pas du tout d'accord, passque justement TOUT lecteur a un point de comparaison : le sien...
Et le monde qu'il révèle est tellement angoissant et affreux qu'il n'y a pas besoin de dire qu'il existe de la beauté... Ses intrigues et ses situations font monter en nous-même une sorte de rejet du monde qu'il décrit... Il n'a pas besoin de nous dire qu'il y a une beauté dans l'homme et un espoir dans l'humanité passque c'est une démarche que nous faisons nous-mêmes en lisantant certaines de ses nouvelles... Comme un spectateur qui se met à mâcher bruyamment du pop corn dans un film trop éprouvant pour se rappeler au monde réel et rassurant.

Que l'on reproche à Lovacraft son style, c'est quelque chose que je peux comprendre... Mais en même temps, c'est une touche très personnelle et distinctive et qui je trouve justement sert bien le thème de ses nouvelles.
Car l'axe qu'il a pris pour décrire la noirceur de son univers, je suis désolée, mais je trouve que narrativement, il est excellent... Et sans partir du principe que "la masse a raison", il y a quand même une reconnaissance du public qui a réussi à rentrer dans son univers qui prouve quand même qu'il n'affaiblit pas tant que ça son propos ! tongue
Quant au fait que ça soit fermé à toute interprétation, là justement, on a un univers tellement ouvert et que l'on connait si mal que toutes les portes de l'interprétation et de l'appropriation de ses nouvelles me paraît béante tellement elle est grande ouverte... Ou alors, je n'ai pas compris ton propos Candide et je m'en excuse... wink

Mais visiblement, Lovecraft n'a pas su toucher ta sensibilité et ton imagination, mais de là à dire qu'il s'y prend mal... wink Après tout, on a tous nos bêtes noires ! mrgreen

Pour en revenir sur Kadath et Démons et merveilles, je ne connaissais pas du tout ces écrits là et je suis bien curieuse de me pencher dessus pour voir ce que ça donne dans un monde différent !! Comme quoi, on peut encore découvrir des trucs chez des auteurs morts !! tongue


"Ne devenez jamais pessimiste. Un pessimiste a plus souvent raison qu'un optimiste, mais l'optimiste s'amuse plus — et aucun des deux ne peut arrêter la marche du monde."R. Heinlein

Hors ligne

 

#48 04/05/2004 19:12:15

narishma
Ta'veren
Lieu: Dans mon lit...en train de lir
Date d'inscription: 07/10/2003
Messages: 200

Re: Lovecraft en Fantasy

Candide,lundi 25 août 2003, 10:25 a écrit:

Le fait qu'il n'y ai dans ces romans aucun passage de "beauté" au sens permier du terme ne fait qu'afaiblir à m on avis sa description péjorative du monde.
Sans aucun point de comparaison, on lasse vite le lecteur qui finit par conaitre d'avance chaque ligne du roman. Lovecraft offre une vision unique, fermée a toute interprétation. Mais c'est un avis personnel.

Je suis pas tout a fait d'accord,il lui arrive de donner une nouvelle un peu plus poetique qui n'est pas noire:comme par exemple"Celephais" ou "la quete d'iranon" Elles ne sont peut-etre pas blanche comme neige,mais je ne pense pas que lovecraft n'offre qu'une seule interpretation.


Heureux l'élève qui comme la rivière suis son cours sans jamais quitter son lit!

Hors ligne

 

#49 04/05/2004 19:59:05

Candide
Elbakinien d'Or
Lieu: Paris
Date d'inscription: 16/08/2003
Messages: 1687

Re: Lovecraft en Fantasy

Mais visiblement, Lovecraft n'a pas su toucher ta sensibilité et ton imagination, mais de là à dire qu'il s'y prend mal...  Après tout, on a tous nos bêtes noires !

Mais j'adore Lovecraft. Je suis d'accord avec certaines choses , mais je pense qu'a force de parfois se vouloir trop glauque, je pense que ça perd de son effet. En fait, la terreur en devient presque banale tant elle est forcée (sans aucune connotation péjorative); sans aucun "rayon de soleil" dans de tels univers, la violence ect devient moins palpable, plus caractéristique de l'univers donc moins choquannte, et forcément moins significative.

Le style de Lovecraft est tout simplement éblouissant, mais sans aller jusqu'a dire que l'univers horrifique de l'homme soit hermétique, je pense que Lovecraft banalise trop certaines choses pour qu'elles aient encore par la suite un sens profond, voire philosophique.

Maintenant, je ne pense pas que la noirceure d'une oeuvre suffit à en faire un chef d'oeuvre; on reproche à beaucoup d'oeuvres leur coté bon enfant, il en est à mon avis de même dans l'autre sens.


Aventure, camaraderie, et acier sur acier, les ingrédients légendaires. Hein, Bouh ?
Baldur's Gate

Hors ligne

 

#50 04/05/2004 20:08:39

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33350
Site web

Re: Lovecraft en Fantasy

Candide,mardi 04 mai 2004, 19:59 a écrit:

sans aucun "rayon de soleil" dans de tels univers,

Justement, il y en a justement, dans Kadath ou plus généralement dans Démons et Merveilles. smile C'est bien de ça qu'on est censé parler ici d'ailleurs. wink

on reproche à beaucoup d'oeuvres leur coté bon enfant, il en est à mon avis de même dans l'autre sens.

Pas faux... smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#51 05/05/2004 09:48:08

Corum Jhaelen Irsei
guide
Lieu: Suisse (Neuchâtel)
Date d'inscription: 28/06/2003
Messages: 836

Re: Lovecraft en Fantasy

Gillossen,mardi 04 mai 2004, 19:08 a écrit:

sans aucun "rayon de soleil" dans de tels univers,[/QUOTE]
Justement, il y en a justement, dans Kadath ou plus généralement dans Démons et Merveilles. smile

Je dirais même qu'il y a autant de description merveilleuses qu'horribles dans Démons et Merveilles (d'où son titre me direz-vous... tongue ). Et c'est justement cette oeuvre qu'il faut lire en premier chez Lovecraft je pense, même si ce n'est pas forcément très représentatif de ses autres écrits. La force de ce livre c'est justement qu'il arrive à mêler étroitement beauté et horreur, c'est même parfois très ambigu, on a parfois l'impression que ces notions se chevauchent.

Hors ligne

 

#52 05/05/2004 14:43:27

Candide
Elbakinien d'Or
Lieu: Paris
Date d'inscription: 16/08/2003
Messages: 1687

Re: Lovecraft en Fantasy

Et c'est justement cette oeuvre qu'il faut lire en premier chez Lovecraft je pense, même si ce n'est pas forcément très représentatif de ses autres écrits.

C'est vrai en effet; voilà pourquoi cette oeuvre est un des mes préférées... Il est si rare de trouver des tels passages chez Lovecraft que cela ne fait qu'améliorer la qualité d'un récit superbement écrit; car je le maintiens et le répète; le style de Lovecraft est peut être un des plus abouti de toute la littérature de l'imaginaire.


Aventure, camaraderie, et acier sur acier, les ingrédients légendaires. Hein, Bouh ?
Baldur's Gate

Hors ligne

 

#53 18/07/2004 11:22:12

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33350
Site web

Re: Lovecraft en Fantasy

Ce matin, France 5 rediffusait l'émission d'un siècle d'écrivain consacrée à Lovecraft ! ohmy Mais pourquoi ne l'ai-je pas vue avant ! dry J'aurais pu l'annoncer... sad


UN SIECLE D'ECRIVAINS

HOWARD PHILLIPS LOVECRAFT (1890-1937)


Série documentaire en 12 épisodes de 52' de Bernard Rapp. Episode écrit par Anne-Louise et Pierre Trividic, réalisé par Patrick Mario Bernard et Pierre Trividic, et coproduit par France 3/Taxi Vidéo Brousse/INA, en association avec la Sept Arte et le Carré Noir (RTBF-Liège), avec la participation du CNC, de la Procirep (Commission Télévision), du ministère de la Culture et de la communication, et le soutien du Programme Media pour l'Union européenne. Production : Laurent Mini et Cati Couteau. Voix off : Jean-Pierre Soussigne et Ben Smith. 1998. (6/12)
Howard Phillips Lovecraft (1890-1937) - Toute marche mystérieuse vers un destin (le cas Lovecraft). Portrait littéraire et biographique de l'écrivain américain Howard Phillips Lovecraft, continuateur et rénovateur de la tradition gothique, maître de la littérature fantastique, ce film se présente comme une tentative de biographie psychique dressée à travers l'oeuvre. Son décor unique est un appartement pauvre et vétuste : peut-être celui, new-yorkais, où Lovecraft vécut les années douloureuses de sa descente aux enfers. Mais c'est peut-être aussi, et surtout, le paysage mental de l'écrivain, un paysage hanté par la peur, ravagé par la douleur de l'échec social et de l'exil intérieur...

Enfin, si certain(e)s l'ont vu, qu'elles ou qu'ils sachent qu'ils peuvent en parler ici. wink


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#54 21/03/2005 16:39:29

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33350
Site web

Re: Lovecraft en Fantasy

Stephen King a écrit la préface de l'édition américaine de l'ouvrage de Houellebecq.

Dans ce texte intitulé «l’Oreiller de Lovecraft», King loue Houellebecq pour son livre, qu’il juge un «modèle de biographie engagée, intime et partisane».

Il devait écrire quelques lignes, il a carrément rendu une dizaine de pages ! ohmy

http://images.amazon.com/images/P/1932416188.01._SCLZZZZZZZ_.jpg

PS : Oh, et une pure carte des Terres du Rêve ! ohmy


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#55 21/03/2005 17:26:59

darkfriend
Nae'blis
Lieu: Riviera vaudoise (Suisse)
Date d'inscription: 22/05/2003
Messages: 1442
Site web

Re: Lovecraft en Fantasy

Tiens, le bouquin a vraiment l'air intéressant! smile . C'est drôle, mais il me semble qu'il y a plus d'essais littéraires ou en tous cas d'études de Lovecraft que pour d'autres auteurs de Fantasy (à part peut-être Tolkien?)....un effet de perspective due à la distance temporelle?

(mais c'est une traduction,non? Il me semble que Houellebecq est un francophone? huh ).


Fra der Kracht der Duken ud der Liga!!

Gaspard de la nuit

Hors ligne

 

#56 22/03/2005 09:11:41

Thys
Maman Poule
Lieu: Clermont-Fd
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 4549
Site web

Re: Lovecraft en Fantasy

il me semble qu'il y a plus d'essais littéraires ou en tous cas d'études de Lovecraft que pour d'autres auteurs

Ca vient peut-être aussi d'une fascination pour cet auteur franchement atypique tant dans ses écrits que dans sa vie, c'est loin d'être "lisse" comme du Tolkien.

Thys


"La mort de tout homme m'amoindrit parce que je fais partie de l'humanité ; c'est pourquoi, ne demande jamais pour qui sonne le glas, il sonne pour toi."

Hors ligne

 

#57 22/03/2005 11:19:58

Corum Jhaelen Irsei
guide
Lieu: Suisse (Neuchâtel)
Date d'inscription: 28/06/2003
Messages: 836

Re: Lovecraft en Fantasy

Moi je pense que Lovecraft est tout simplement un auteur "clé" dans le sens où il a marqué et influencé beaucoup d'autres auteurs, il a en quelque sorte fait avancer la littérature fantastique, comme Tolkien a fait avancer la fantasy par exemple.
Sinon pour répondre à Darkfriend, c'est effectivement une traduction d'un livre français, dont on parle dans ce sujet (voir quelques posts plus haut wink ).
Sinon je suis bien content que ce livre paraisse à l'étranger, c'est vraiment une référence pour les "lovecraftiens", je me maudis parfois de ne pas savoir assez l'anglais, la préface de King doit être très intéressante ohmy

(la carte des rêves est très jolie au passage)

Hors ligne

 

#58 24/03/2005 14:35:19

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33350
Site web

Re: Lovecraft en Fantasy

Oui, c'est sorti depuis 1999... smile

http://images-eu.amazon.com/images/P/2268031829.08.LZZZZZZZ.jpg

Sinon je suis bien content que ce livre paraisse à l'étranger, c'est vraiment une référence pour les "lovecraftiens", je me maudis parfois de ne pas savoir assez l'anglais, la préface de King doit être très intéressante

On peut peut-être imaginer une réédition... Avec un gros bandeau rouge " Préface de Stephen King ", ça devrait bien se vendre. wink

(la carte des rêves est très jolie au passage)

Ah, tout de même, quelqu'un ! wink sad


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#59 24/03/2005 21:28:14

Corum Jhaelen Irsei
guide
Lieu: Suisse (Neuchâtel)
Date d'inscription: 28/06/2003
Messages: 836

Re: Lovecraft en Fantasy

Gillossen,jeudi 24 mars 2005, 14:35 a écrit:

Oui, c'est sorti depuis 1999... smile

Mon édition date de 1991 même wink mais c'est un détail me diras-tu...

D'accord pour le bandeau rouge et la réédition, ce serait très bien, je vais en parler aux éditions du Rocher tongue

Sinon, sans vouloir insister, je suis assez étonné du peu de lecteurs de Démons et Merveilles, et encore plus Kadath, qui est un livre relativement court et vraiment magnifique. De plus c'est l'occasion de découvrir un auteur qui sort un peu des sentiers battus et qui est consideré comme un des pères du fantastique moderne. Bref, lisez Lovecraft smile
Voilà pour le coup de pub...

Sinon je ne résiste pas à vous livrer un court extrait du livre de Houellebecq :

Le XXème siècle restera peut-être comme un âge d'or de la littérature épique et fantastique, une fois que se seront dissipées les brumes morbides des avant-gardes molles. Il a déjà permis l'émergence de Howard, Lovecraft et Tolkien. Trois univers radicalement différents. Trois piliers d'une littérature du rêve, aussi méprisée de la critique qu'elle est plébiscitée par le public.
Cela ne fait rien. La critique finit toujours par reconnaître ses torts; ou, plus exactement, les critiques finissent par mourir, et sont remplacés par d'autres.

Hors ligne

 

#60 31/07/2005 22:09:34

ashes
Barde
Lieu: dans la campagne anglaise
Date d'inscription: 21/05/2003
Messages: 545
Site web

Re: Lovecraft en Fantasy

J'exhume un vieux sujet !

Je visn de finir Kadath et étant un assidu de Lovecraft, je dois avouer que je suis étonné car l'histoire ne finit pas trop mal. Habitué des aventures désespérées, le héros pour une fois s'en sort bien et l'on voit même du soleil dans le très dur et très sans espoir de Lovecraft.

Cette quête est surprenante et la manière dont il la traite, un seul bloc sans souffler donne un rythme innatendu mais logique à ce parcours onnirique. Les rencontres avec des monstres aux noms plus difficile à prononcer les uns que les autres sont littéralement fantastiques et ce voyage jusqu'au bout de son rêve dans un univers effrayant et angoissant permet une lecture palpitante et passionnée. Seul bémol, le peu d'interêt que l'auteur porte à son héros nous rend Carter peu attrayant. On est plus aimanté par ses rencontres et fasciné par les endroits qu'il visite que par ke danger qu'il court.

Ce livre est fort, particuliers dans le monde de Lovecraft, même si l'on retrouve ses points de repère (Ah Nyarlathotep, toujours aussi filou !) et je le recommande ne serait-ce que pour sortir des sentiers archi battus. Maintenant, sommes nous dans de la Fantasy, je me le demande. Mais c'est un autre débat (et j'ai lu le dossier Fantasy, sisi) Après tout tant que la l'oeuvre est réussie...

Je retiendrais une chose aussi, toujours donner un bol de crème aux chats qui traine et "Les Goules sont mes amies" désormais.

Ah oui, faut que je me procure 'Démons et merveilles' aussi. rolleyes

Ashes


''I could not do that, Highness. When she married you, you became Prince of the Ravens. To speak your name would lower my eyes forever."
Musenge

Hors ligne

 

Pied de page des forums