Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#1 31/05/2003 18:02:49

Sylvadoc
Full CSS Alchemist
Lieu: Amestris
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 2642
Site web

Critique ! [Le Lion de Macédoine]

Critique de Publivore !

arrow http://www.elbakin.net/fantasy/roman/cy … edoine-335

Avis aux fans de Gemmel! ! smile

Hors ligne

 

#2 31/05/2003 20:26:11

Publivore
Intermittent de la lecture
Lieu: Autre Monde
Date d'inscription: 15/05/2002
Messages: 4895

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

Juste pour préciser que c'était mon premier Gemmel. Cela peut apporter un éclairage différent de savoir que je découvrais complètement son style smile

Hors ligne

 

#3 01/06/2003 03:59:28

Eolle
Souffleuse de Mots
Lieu: Beaucoup ailleurs...
Date d'inscription: 27/05/2002
Messages: 775

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

Je ne connais pas du tout cette série et j'ai lu la critique avec intérêt, mais je me pose une petite question : A quel point c'est de la Fantasy ? Enfin plus précisément, pour ne pas relancer de polémique, quelle est la place de la magie dans cet univers ?

Parce qu'à part le rôle de la prophétesse et peut-être une lecture différente de l'histoire (avec l'intervention du vilain dieu Kadmilos), ça fait quand même très historique...
Ce n'est pas forcément un mal (J'ai lu récemment Le Cercle de Pierre de Diana Gabaldon qui est bcp plus une reconstitution historique qu'un roman historique, et c'était très top ! wink )Juste que je me demandais à quel point la "magie" était présente, vu que c'est quand même l'histoire d'un Général Strategos ! wink

Remarque, c'est vrai que dans les Gemmel que j'ai lu (dans le monde de Légende), la magie reste en retrait, en parallèle du combat des guerriers, bien que présente, mais vraiment en second plan. Elle offre une lecture des évènements, une explication des Forces qui s'affrontent, mais sans agir directement... J'imagine que c'est peut-être sa "personnal touch" big_smile


"Ne devenez jamais pessimiste. Un pessimiste a plus souvent raison qu'un optimiste, mais l'optimiste s'amuse plus — et aucun des deux ne peut arrêter la marche du monde."R. Heinlein

Hors ligne

 

#4 01/06/2003 11:11:03

Publivore
Intermittent de la lecture
Lieu: Autre Monde
Date d'inscription: 15/05/2002
Messages: 4895

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

Je m'attendais un peu à cette remarque, car la première lectrice de la critique me l'a déjà faite... d'où le "Fantasy, bien sûr" des premières lignes de présentation ! wink

Mais pour être plus précis, effectivement, dans le premier tome, la Fantasy se résume aux pouvoirs de Tamis (qui vont plus loin que la divination quand même) et de ses comparses... car elle n'est pas seule.

Par contre, dans les suivants, le côté magie s'affirme beaucoup plus avec :

*ATTENTION PETITS SPOILERS*

- un voyage dans les limbes, du côté des Champs-Elysées (le Paradis grec, je précise au cas où... :? ) et l'arrivée d'un magus dans le deuxième tome
- le passage dans une Grèce parallèle dans le troisième (avec centaures et minotaures entre autres vivant grâce à l'Enchantement)

C'est moins vrai dans le quatrième tome, après le retour en Grèce, sauf pour les deux derniers chapitres.

*FIN DES SPOILERS*

Vous pouvez me croire, après lecture de l'ensemble, il s'agit bien d'un ouvrage qui a sa place sur elbakin.net, ou la magie tient une place importante ! smile

Hors ligne

 

#5 04/06/2003 15:49:22

Gil-galad
Lance Divine
Lieu: Lille
Date d'inscription: 25/04/2002
Messages: 873
Site web

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

Ca donne bien envie en tous cas ! smile En plus, l'occasion de voir, enfin plutôt de lire, du Gemmel en dehors des cadres (Drenai, etc...) qu'il crée. En espérant que ça tourne du coup un peu moins en rond. neutral

Hors ligne

 

#6 06/06/2003 10:45:35

de_profundis
Lige
Lieu: Paris
Date d'inscription: 17/03/2003
Messages: 44

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

En plus, l'occasion de voir, enfin plutôt de lire, du Gemmel en dehors des cadres (Drenai, etc...) qu'il crée.

L'histoire se déroulant hors du contexte moyen ageux / elfes / sorciers / épées /orques est vraiment intéressante, surtout si vous appréciez l'antiquité.
De plus, les descriptions et explications de la vie grecque antique et des forces sunaturelles qui s'opposent sont bien mises en scène. Je ne me suis pas ennuyé une seconde dans cette trilogie qui rebondit sans arrêt. Enfin, on se met bien à la place du personnage grâce au talent de l'auteur. La mise en place et la précision des éléments historiques y est sans doute pour quelque chose.

Pour moi, ça sort vraiment des sentiers battus et c'est du très bon. Si vous en avez l'occasion, allez-y, foncez, vous ne serez pas déçu.
En plus, les convertures des éditions Mnemos (J.Delval) sont vraiment chouettes !
big_smile

Hors ligne

 

#7 12/06/2003 16:42:38

de_profundis
Lige
Lieu: Paris
Date d'inscription: 17/03/2003
Messages: 44

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

En espérant que ça tourne du coup un peu moins en rond.  neutral

Tiens, tu me tends une perche, le reste du Gemmel -cette trilogie mise à part-, vaut-il le coup ?
Je me suis pas mal posé la question après l'avoir lue et je suis finalement parti sur autre chose depuis ...

Hors ligne

 

#8 12/06/2003 17:00:27

tasslehoff
a revu l'écureuil
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 21/10/2002
Messages: 1351
Site web

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

j'ai bien aime les 2 premiers volumes, qui sont interessants et bien ecrits
j'ai commence le 3eme mais j'ai beaucoup moins accroche, surtout a cause de cette histoire de possession, je trouve que la magie est completement inapropriee ici


Aviendha: Now say, "Thank you, Mat."
Elayne: "Thank you." These are strange words you are telling me to say. Is this some spell in The Old Tongue? Have I raised the dead?
Aviendha: You have raised your conscience.
Elayne: My what?

Ce poste est a la memoire de tous ceux qui ont injustement perdu le tournoi.

Vive Lord F.

Hors ligne

 

#9 12/06/2003 17:14:32

de_profundis
Lige
Lieu: Paris
Date d'inscription: 17/03/2003
Messages: 44

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

Ah ?? Pourquoi la magie est-elle inapropriée ? Enfin pourquoi dis tu cela coua wink

Hors ligne

 

#10 12/06/2003 17:22:36

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 36474
Site web

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

En espérant que ça tourne du coup un peu moins en rond.  neutral

Tiens, tu me tends une perche, le reste du Gemmel -cette trilogie mise à part-, vaut-il le coup ?

Pour te faire une idée, ou reposer ta question dans un sujet plus général concernant Gemmell, je te conseille : smile

http://elbakin.suidzer0.org/viewtopic.php?t=1960

et surtout : http://elbakin.suidzer0.org/viewtopic.php?t=2073

Voilà ! smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#11 12/06/2003 18:21:57

Publivore
Intermittent de la lecture
Lieu: Autre Monde
Date d'inscription: 15/05/2002
Messages: 4895

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

j'ai bien aime les 2 premiers volumes, qui sont interessants et bien ecrits
j'ai commence le 3eme mais j'ai beaucoup moins accroche, surtout a cause de cette histoire de possession, je trouve que la magie est completement inapropriee ici

Oui, je te comprends... et la dernière partie (volume 4 en poche = Alexandre adulte) est beaucoup plus hachée que le reste :?

Comme je ne connais pas le découpage Mnémos, j'ajoute quand même que si tu parles également du passage dans le monde de l'Enchantement, je ne te suis plus wink

Hors ligne

 

#12 12/06/2003 18:38:48

tasslehoff
a revu l'écureuil
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 21/10/2002
Messages: 1351
Site web

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

comme j'ai pas encore fini la serie, je ne vois pas de quoi tu parles par monde de l'enchantement
je parlais de cette histoire de possession, et le monde alternatif


Aviendha: Now say, "Thank you, Mat."
Elayne: "Thank you." These are strange words you are telling me to say. Is this some spell in The Old Tongue? Have I raised the dead?
Aviendha: You have raised your conscience.
Elayne: My what?

Ce poste est a la memoire de tous ceux qui ont injustement perdu le tournoi.

Vive Lord F.

Hors ligne

 

#13 09/01/2004 15:51:22

gordianus
Ta'veren
Date d'inscription: 22/11/2003
Messages: 203
Site web

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

je crois que ce que tu appelle monde alternatif est le monde de l'enchantement....

Je trouve

l'histoire de posséssion

reativement logique, étant donné le principe de l'histoire (lutter contre le dieu noir, s'il n'y avait pas Alexandre pour lutter contre lui, il serait déjà maitre du monde, donc, si le dieu noir ne devait pas s'incarner dans le corps d'un homme possédant lui-même une âme (meme si elle est censée etre détruite) il serait invincible, et il n'y aurait plus d'histoire....

@+
Gordianus


"Le travail est la maladie des classes alcooliques." - Oscar Wilde

Hors ligne

 

#14 04/11/2005 10:16:54

Sylvaner
Elbakinien d'Argent
Lieu: Orléans
Date d'inscription: 30/04/2002
Messages: 439
Site web

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

Bonjour !

Petite spéléologie pour ressortir ce sujet ... j'ai lu récemment les deux premiers tomes du Lion de Macédoine, et franchement je trouve que Gemmel maîtrise une histoire et des personnages autrement plus fouillés que dans les deux ou trois romans "Drenaï" que j'ai pu lire !

Au plan historique, c'est irréprochable : on est immergé dans une antiquité très crédible, sans dogmatisme ni excès de pédagogie. La vie dans les cités grecques ne se découvre que parce que des personnages sont confrontés à d'autre coutumes que les leurs, et pas à coup de grandes digressions sociologiques. Même chose pour la mythologie : une tentation évidente pour beaucoup d'auteur aurait pu être de nous en mettre une pleine tête, ici pas du tout : on est dans un monde ou les cultes sont manifestement en perte de vitesse, même s'ils font partie du décor.

Le personnage de Parménion est peut-être un peu trop "Gemmellien" lui-même, surtout après quelques années, mais tout ce qui gravite autour de lui est assez passionnant ! De la stratégie, des duels, le destin ... mais pas seulement pour une fois : on a des subtilités politiques, des rapports homme-femme (et homme-homme big_smile) et un véritable "envers du décor" ou la magie est au premier plan.

Je suis assez emballé, dommage que les messages ci-dessus semblent plus réservés sur les tomes 3 et 4 ...

(P.S. : serait-il possible d'éditer et de réparer le lien sur le premier post ?)


"Tigane, que le souvenir que j'ai de toi soit comme une épée dans mon âme."

Hors ligne

 

#15 30/07/2006 19:56:58

Anarion
Primarque
Lieu: Terra
Date d'inscription: 07/12/2003
Messages: 6347
Site web

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

UP! smile

Après "Les Renégats", "Le Lion de Macédoine" est le second ouvrage de Gemmell que j'ai lu (dévoré dans ce cas précis, à peine trois jours pour les 4 tomes), et que dire, sinon que j'ai adoré, un vrai coup de coeur! smile.
Très peu de temps mort au fil du récit, et l'auteur nous immerge dans la Grèce Antique, c'est extrêmement convaincant, on s'y croit, tout simplement, que ce soit Spartes, Thèbes, La Macédoine,...
Les personnages m'ont vraiment beaucoup plus, malgré leur grand nombre, la plupart ont bénéficié de toute l'attention de Gemmell, que ce soit Parménion (très belle évolution au fil du cycle), Philippe, Alexandre (ouch! ohmy ), Derae, Attalus, etc... Les liens et les relations entre ces différents persos sont très intéressants, et sonnent justes. Le fait aussi de le voir vieillir, et pour cerains de les accompgner jusqu'à la fin, renforce cet attachement que l'on éprouve à leur égard.
Les intrigues politiques, les manoeuvres diplomatiques permettent de bien s'ancrer dans ce monde fascinant et dur.
Mais là où Gemmell fait fort j'ai trouvé, c'est dans tout l'aspect militairo-tactique (je ne sais pas si éxiste dit comme çà tongue ), et il arrie à nous immerger au coeur des batailles. Bref, on sent qu'il est vraiment à l'aise dès que ça bouge, que l'action s'emballe, ce qui semble être sa marque de fabrique.
Le "détournement" historique est vraiment intéressant grâce à l'incursion de la fantasy qui est amenée de manière pertinente, et c'est là que le personnage d'Alexandre prend tout son sens, entre la visite des limbes pour sauver son âme, mais surotut un tome 3 que j'ai beaucoup aimé, avec la visite d'un Grèce parallèle et accompagné du bestiaire mythologique qui va avec (minautores, centaures,...).
Je n'ai pas trouvé de réels défauts au cours de ma lecture, et je ne vois toujours pas pour le moment! tongue

En tout cas, c'est sûr, je vais persévérer avec Gemmell, et je regrette qu'il soit parti si tôt sad


"Un p'tit tour de magie peut-être? Ce crayon, je vais le faire disparaître. TADAAAM!! Il a...dis-pa-ru..."

Hors ligne

 

#16 30/07/2006 20:49:18

Mats Lüdun
Novice
Date d'inscription: 24/07/2006
Messages: 11

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

Le Lion de Macédoinde est une des meilleures oeuvres de Gemmell, bien plus aboutie que nombre de romans du Drenaï. C'est vrai que le dernier tome est moins bon. C'est sûrement à la rupture du rythme. Dans les trois premiers tomes, malgré le nombre de pages, c'est très actif, après ça traîne un peu en longueur.
Ceux qui s'intéressent à l'historie et à la Grèce seront conquis.
Pour la question de l'appartenance à la fantasy, au risque de susciter des clameurs, la magie n'est pas essentielle, même si elle tient bien souvent un rôle très important. D'ailleurs dans l'appellation epic fantasy, c'est l'épique qui est important, et l'on peut avoir de l'épique sans magie. Et comme nous sommes dans un pseudo-passé où l'équilibre du monde est en jeu, on peut le considérer, même sans Tamis, Méduse... comme de la fantasy.
D'ailleurs il y a une interrogation sur les dieux (tout ça est très allégorique d'ailleurs ; le Dieu noir symbolise l'hybris) dans le premier tome si je ne m'abuse ?

Hors ligne

 

#17 30/07/2006 22:22:23

Anarion
Primarque
Lieu: Terra
Date d'inscription: 07/12/2003
Messages: 6347
Site web

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

Mats Lüdun,dimanche 30 juillet 2006, 20:49 a écrit:

la magie n'est pas essentielle, même si elle tient bien souvent un rôle très important.

Ca doit sûrement venir du fait qu'elle est intégrée de manière subtile au récit: elle reste sobre, mais comme tu le souligne, elle tient un grand rôle, ne serait-ce par exemple pour Alexandre smile

C'est vrai que le dernier tome est moins bon.

J'ai surtout été un peu surpris par le brusque changement de Phillipe vis à vis de son "fils" Alexandre, l'animosité qu'il developpe, par les manipulations du fils ainé de Parménion et d'Aida, manque un peu de développement, c'est un peu trop brut.

Ceux qui s'intéressent à l'historie et à la Grèce seront conquis.

J'ai d'ailleurs par moment trouvé que ça se rapproché de la "véracité" que l'on trouve dans les livres de Kay unsure


"Un p'tit tour de magie peut-être? Ce crayon, je vais le faire disparaître. TADAAAM!! Il a...dis-pa-ru..."

Hors ligne

 

#18 16/09/2006 20:14:48

vieil_ours
Elbakinien d'Argent
Lieu: Mons
Date d'inscription: 01/06/2006
Messages: 456

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

Je viens de découvrir Gemmell, et malgré quelques défauts vers la fin de ce cycle, l'auteur est, désormais pour moi , un des auteurs que je vais continuer a découvrir.
L'action est soutenue du début à la fin, il y a très peu de temps mort. On découvre, dans ce cycle, une grèce antique très convainquante. La diplomatie y tient un rôle très important, et lorsque celle-ci ne suffit plus, les armées s'affrontent. Et c'est là que Gemmell nous livre, avec énormément de précision, des batailles épiques digne de ce nom. En effet, l'auteur détaille toute la tactique des grands généraux et l'on est ainsi immergé au coeur même de l'action.
Comme dans les récits antiques, les Dieux ou plutôt, les forces surnaturelles( bien- mal ) livrent un combat, qui influence, l'Histoire des nations et des personnages.
Ces personnages sont le plus souvent éprouvés tout au long des tomes. On apprend à les connaitre, on les voit évoluer. Chaque personnage secondaire est travaillé suffisamment pour permettre au lecteur d'aimer ou pas un personnage.

Voila pour ce qui est des points forts du cycle. Malheuresement, j'ai eu du mal à accrocher au tome 3. J'ai trouvé que la visite du monde parallèle n'allait pas avec l'ambiance des 2 premiers tomes. Dans ceux-ci, on avait affaire à une grèce antique assez réaliste malgré les prétresses,leur magie et le combat bien- mal ( source - Dieu noir). J'ai commencé à décrocher à partir du moment où la magie prenait une plus grande partie dans l'histoire.
sad

Mais je vous rassure, mon avis final de ce livre reste assez positif big_smile


"And finally, I must tell you that this year, the third-floor corridor on the right-hand side is out of bounds to everyone who does not wish to die a very painful death"      Albus Dumbledore

Hors ligne

 

#19 24/09/2006 20:17:54

Lyas
Lige
Date d'inscription: 06/09/2006
Messages: 59

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

Avis très mitigé pour ma part. J'ai trouvé le premier tome excellent, mais à partir du deuxième, c'est vraiment une qualité en dents de scie avant de complètement s'effondrer dans le dernier tome que je trouve raté en totalité. J'ai fini le bouquin y'a deux ans et je ne saurais m'expliquer en détail, mais c'est le souvenir de mes impressions du moment.
Je lui redonnerais peut-être sa chance.

Hors ligne

 

#20 09/03/2007 16:17:58

loba
Mage
Date d'inscription: 09/02/2007
Messages: 81
Site web

Re: Critique ! [Le Lion de Macédoine]

je viens de lire le 1° tome et j'ai vraiment adoré!! gemmell était un conteur né : je me croyais vraiment à Sparte, à courir avec Parménion, à souffrir avec lui, à se battre contre les jeunes qui le dénigrent....
J'ai trouvé qu'il avait su parfaitement mélanger l'histoire antique et la fantasy 
J'ai vraiment été touché par Dérae notamment

Spoiler:

qd elle voit Parménion avec la prostituée et qu'elle demande à perdre la vue

Hors ligne

 

Pied de page des forums