Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#41 23/11/2003 15:47:31

Publivore
Intermittent de la lecture
Lieu: Autre Monde
Date d'inscription: 15/05/2002
Messages: 4908

Re: Critique ! [Neverwhere]

Je ne suis pas d'accord quand tu les opposes à ce point, en particulier sur l'atmosphère. Pour moi, le Londres d'en Bas est un peu le Pays des Merveilles des adultes. Car Alice se sent déroutée et souvent menacée tout comme Richard.

Quant au fait que ce ne soit pas volontaire de la part de Gaiman, je me le demande. N'a-t-il pas écrit Coraline, qui pour le coup semble faire référence à Alice... Et il fait un clin d'oeil au chat de Chester et à son sourire dans l'un des derniers chapitres de Neverwhere . (Je précise que je n'ai découvert ce passage qu'après la comparaison que j'avance wink

Hors ligne

 

#42 23/11/2003 15:47:55

Lÿr
Pierre philosophale
Date d'inscription: 28/04/2002
Messages: 1505
Site web

Re: Critique ! [Neverwhere]

Bon, ça y est : vous m'avez donné envie de l'acheter. Je n'ai pas le temps de lire, mais c'est pas grave. Je ferai ça au boulot...

Hors ligne

 

#43 23/11/2003 15:51:34

Candide
Elbakinien d'Or
Lieu: Paris
Date d'inscription: 16/08/2003
Messages: 1687

Re: Critique ! [Neverwhere]

Je ne suis pas d'accord quand tu les opposes à ce point, en particulier sur l'atmosphère. Pour moi, le Londres d'en Bas est un peu le Pays des Merveilles des adultes. Car Alice se sent déroutée et souvent menacée tout comme Richard.

Oui, mais je trouve que l'ambiance est radicalement différente. Je ne saurais pas très bien définir ceci, mais je pense que l'athmosphère de Neverwhere est bien plus "adulte " que celle d'Alice au pays des merveilles...

Maintenant, tu as raison sur certains points (va falloir que je relise les deux livres, ça commence à m'intriguer cette histoire... wink) , mais comparer Neverwhere et Alice me choque tout de même un peu.


Aventure, camaraderie, et acier sur acier, les ingrédients légendaires. Hein, Bouh ?
Baldur's Gate

Hors ligne

 

#44 25/11/2003 15:12:14

Gropoil
Vala
Lieu: itinérant québécois...
Date d'inscription: 09/12/2002
Messages: 309
Site web

Re: Critique ! [Neverwhere]

Je viens de le terminer hier soir et j'ai adore! Tres rafraichissant! smile J'aime le style d'ecriture de Gaiman et son originalite. Les non-sens et les passages incomprehensibles sont parfaits et nous amenent a nous sentir completement dans un autre monde, tout en ayant des tonnes de liens avec le Londres-d'en-haut. Je dois avouer que Richard m'a deplu au debut du livre, mais son evolution tranquille et progressive au travers du roman m'a plu et m'a amene a l'apprecie davantage vers la fin...je crois que c'est sa grande ressemblance par certains cotes de son caractere a Shadow d'American Gods qui m'a derange au debut. Son humour aussi a joue une grande part a me le faire apprecier davantage. J'ai adore la fin du livre et le point que Gaiman demontre en ramenant Richard dans son monde...

Comme Publi, je vois dans Neverwhere une enorme ressemblance a Alice et je suis presque certain que c'est voulu de la part de Neil Gaiman... D'ailleurs dans mon edition (VO poche) a l'endos du livre, il y a une phrase mentionnant la comparaison : "Alice des temps modernes" ou quelque chose comme cela, alors le sachant des le debut, j'ai surveille en lisant le livre et trouve une tonne de ressemblance. Je relis Alice d'ailleurs cette semaine pendant que Neverwhere est frais dans mon esprit. Une chose qui m'a frappe, les gardes du "Earl" m'ont semble presque totalement identiques aux gardes "cartes" de la Reine dans Alice!


"In 2005, the world will pass the trillion-dollar mark in the expenditure, annually, on arms. We're fighting for $50 billion annually for foreign aid for Africa: the military total outstrips human need by 20:1. Can someone please explain to me our contemporary balance of values?"
-Stephen Lewis

Hors ligne

 

#45 26/11/2003 17:43:32

Candide
Elbakinien d'Or
Lieu: Paris
Date d'inscription: 16/08/2003
Messages: 1687

Re: Critique ! [Neverwhere]

En relisant certains passages, c'est vrai que sa se ressemble... wink

Mais ca reste totalement différent pour moi, enfin, je veux dire que je trouve Neverwhere plus abouti, et moins "psychédélique" qu'Alice.


Aventure, camaraderie, et acier sur acier, les ingrédients légendaires. Hein, Bouh ?
Baldur's Gate

Hors ligne

 

#46 13/12/2003 12:27:10

Lÿr
Pierre philosophale
Date d'inscription: 28/04/2002
Messages: 1505
Site web

Re: Critique ! [Neverwhere]

... He bien je dois avouer que je suis un peu déçue. ph34r

Je m'explique : en fait, ça me fait le coup quasiment à chaque fois que je lis du Gaimen; je trouve l'idée excellente mais sa réalisation me laisse un goût amer. Ici, l'idée du Londre d'En Bas est bien sûr très intéressante, même si pas nouvelle, il y a des personnages vraiment intrigants et des scènes de toute beauté. Mais voilà : on en a que des pointillés. J'aurai voulu en savoir un peu plus sur ces baronnies et autres fiefs, l'organisation de ce monde parallèle au nôtre, les peuples qui le hantent et leurs conflits ou autres problèmes apparemment assez importants pour Lord Potico, j'aurai voulu en savoir plus sur le marquis, sur Chasseur, sur les 7 Soeurs, sur Islington et ses motivations etc etc. A l'inverse, les deux assassins, qui reviennent souvent, me lassent au plus haut point tout comme certaines descriptions.
Vous me direz peut-être que c'est style de Gaiman, qu'il suggère, fait dans le mystère et dans le non dit; que cette étourdissante et dépaysante descente est tout à fait ce que ressens Richard. Sans doute. Mais j'aurais préféré 100 pages de plus et avoir quelques réponses, pas toutes (sinon, ce n'est plus drôle) mais quelques unes toutefois...

Au final, il me reste trois ou quatre scènes superbes en tête (Islington dans sa salle aux bougies, Richard sur le quai de métro à la recherche de son troll), et le reste forme une suite de tableaux que je relie plus ou moins et sans réelle passion faute d'implication. J'en suis la première attristée. sad

Hors ligne

 

#47 13/12/2003 14:22:34

Candide
Elbakinien d'Or
Lieu: Paris
Date d'inscription: 16/08/2003
Messages: 1687

Re: Critique ! [Neverwhere]

Je crois que c'est toujours un peu pareil chez Gaiman...

En fait, l'histoire vit en grande partie grâce aux suggestion, au ùmystère, et je toruve que c'ets un énorme cadeau de gaiman que de laisser au lecteur tant de matière à travailler.

Maintenant, il est sur que cela peut en reubter certains... wink


Aventure, camaraderie, et acier sur acier, les ingrédients légendaires. Hein, Bouh ?
Baldur's Gate

Hors ligne

 

#48 13/12/2003 15:46:24

Aléa
Fille de la Terre
Lieu: Québec
Date d'inscription: 18/09/2003
Messages: 1770
Site web

Re: Critique ! [Neverwhere]

Lÿr,samedi 13 décembre 2003, 12:27 a écrit:

Vous me direz peut-être que c'est style de Gaiman, qu'il suggère, fait dans le mystère et dans le non dit; que cette étourdissante et dépaysante descente est tout à fait ce que ressens Richard. Sans doute. Mais j'aurais préféré 100 pages de plus et avoir quelques réponses, pas toutes (sinon, ce n'est plus drôle) mais quelques unes toutefois...

Je comprends ce que tu ressens car c'est exactement ce que j'ai ressenti en finissant les chroniques des crépusculaires mais pourtant chez Gaiman, je n'ai pas eu le sentiment qu'il manquait des informations. Peut-être par ce que son univers est plus tourné vers le fantastique. Gaiman n'a pas cherché à créer un nouveau monde ou une nouvelle époque, et comme c'est un monde parallèle au nôtre et qu'après tout on suit Richard, un gars normal comme nous, ça ne m'a pas géné que Gaiman ne développe pas plus son monde. Mais bon, ça, je pense que ça dépend du caractère de chacun, on ne recherche pas tous les mêmes informations dans chaque oeuvre donc je comprends tout à fait que tu puisses te sentir déçue.


Hey dol, merry dol, ring a dong dillo!

Hors ligne

 

#49 08/01/2004 22:40:17

gazghull
Istar
Lieu: acménia
Date d'inscription: 24/07/2003
Messages: 176

Re: Critique ! [Neverwhere]

Excusez moi de remonté ce sujet, mais je viens de lire Neverwhere, qui est mon premier Gailman ( oui, je sais j'ai honte), et ce fut vraiment une révélation.
J'ai vraiment aimé celivre, tout l'univers qui y est décrit, de manierre à laissé une grande place à l'imaginaire.
J'ai trouvé Richard trés interessant et son évolution tout au long du livre n'a pu que me plaire
J'ai adoré le coté féérique mais à la fois trés sombre de cet ouvrage.
Quant à la comparaison avec alice, elle ne m'a pas vraiment frappé, mais peu etre celle est il du à ma totale inconaissance de ce qui ce passe de l'autre coté du miroir.


gaz
Est sularus Oth mithas

Hors ligne

 

#50 09/01/2004 17:44:26

Publivore
Intermittent de la lecture
Lieu: Autre Monde
Date d'inscription: 15/05/2002
Messages: 4908

Re: Critique ! [Neverwhere]

gazghull,jeudi 08 janvier 2004, 22:40 a écrit:

Quant à la comparaison avec alice, elle ne m'a pas vraiment frappé, mais peu etre celle est il du à ma totale inconaissance de ce qui ce passe de l'autre coté du miroir.

Effectivement, ça ne doit pas aider... tongue

Hors ligne

 

#51 10/01/2004 15:50:44

Eolle
Souffleuse de Mots
Lieu: Beaucoup ailleurs...
Date d'inscription: 27/05/2002
Messages: 775

Re: Critique ! [Neverwhere]

Je me permets de remettre le lien à la présentation du roman Neverwhere de Nail Gaiman ICI car les liens de ce sujet ne s'affichent pas chez moi !!! tongue

Du coup j'ai du faire une recherche par auteur, car figurez-vous que je n'ai pas trouvé l'oeuvre dans la liste des romans de Fantasy proposé sur Elbakin (par auteur oui, par titre non ! wink ). Du coup, s'il y a des curieux comme moi qui veulent en savoir plus, ils trouveront de suite ! smile


"Ne devenez jamais pessimiste. Un pessimiste a plus souvent raison qu'un optimiste, mais l'optimiste s'amuse plus — et aucun des deux ne peut arrêter la marche du monde."R. Heinlein

Hors ligne

 

#52 10/01/2004 16:26:08

Aléa
Fille de la Terre
Lieu: Québec
Date d'inscription: 18/09/2003
Messages: 1770
Site web

Re: Critique ! [Neverwhere]

Du coup j'ai du faire une recherche par auteur, car figurez-vous que je n'ai pas trouvé l'oeuvre dans la liste des romans de Fantasy proposé sur Elbakin (par auteur oui, par titre non !

Bizarre ça... Tu es sûre que tu as bien regardé dans les romans et pas dans les cycles?.... wink (enfin, je dis ça comme ça, hein... rolleyes ) Parce que chez moi, il y figure bien... smile


Hey dol, merry dol, ring a dong dillo!

Hors ligne

 

#53 10/01/2004 17:20:08

Publivore
Intermittent de la lecture
Lieu: Autre Monde
Date d'inscription: 15/05/2002
Messages: 4908

Re: Critique ! [Neverwhere]

Eolle,samedi 10 janvier 2004, 15:50 a écrit:

Je me permets de remettre le lien à la présentation du roman Neverwhere de Nail Gaiman ICI car les liens de ce sujet ne s'affichent pas chez moi !!! tongue

Du coup j'ai du faire une recherche par auteur, car figurez-vous que je n'ai pas trouvé l'oeuvre dans la liste des romans de Fantasy proposé sur Elbakin (par auteur oui, par titre non ! wink ).

Pour ce qui est du lien donné dans le sujet, c'est corrigé : il pointait vers elbakin.net et pas elbakin.net. Je précise car c'est souvent le cas de nombreux sujets, pour lesquels les modifs n'ont pas forcément étaient faites (C'est long et fastidieux ! wink )

Pour ce qui est de la liste sur le site, je pense qu'Aléa a raison... tongue

Hors ligne

 

#54 10/01/2004 17:40:12

Eolle
Souffleuse de Mots
Lieu: Beaucoup ailleurs...
Date d'inscription: 27/05/2002
Messages: 775

Re: Critique ! [Neverwhere]

A.P.M. !!!!!
(Autant Pour moi !!!! tongue Ou A.T.P.M. pour Au Temps Pour Moi !!! big_smile)

Oui, je m'excuse, la critique est bien accessible à partir des oeuvres, j'ai juste regardé que les Cycles !! wink
Mais bon, comme ça le lien est quand même accessible tout de suite... J'essaie de positiver ma boulette alors ne soyez pas trop durs avec moi !!!! rougi


"Ne devenez jamais pessimiste. Un pessimiste a plus souvent raison qu'un optimiste, mais l'optimiste s'amuse plus — et aucun des deux ne peut arrêter la marche du monde."R. Heinlein

Hors ligne

 

#55 07/02/2004 14:04:49

ashes
Barde
Lieu: dans la campagne anglaise
Date d'inscription: 21/05/2003
Messages: 545
Site web

Re: Critique ! [Neverwhere]

J'ai lu 'Neverwhere' récemment, inspiré par Porte qui fut l'héroïne de la semaine. Je rejoins beaucoup de monde en ayant réellement apprecié ce roman, rafraichissant par sa qualité, ses personnages mystérieux et son monde envoutant.
Londres qui est pour moi le personnage principal du livre, est fabuleuse et connaissant bien cette ville, j'ai retrouvé dans une multitude de détails des lieux que je fréquentais ou que j'adorais. GAIMAN a su imprégner son histoire de l'atmosphère particulière de cet endroit en faisant 'éclater' la Magie qui y règne et les multiples questions que l'on se pose lorsque l'on y déambule.
Donner la vie aux noms charmants ou inquiétants des différentes parties de cette ville est quelque chose que je m'amusais à faire souvent (et je suis sûr que je ne susi pas le seul) et de voir cette idée se concrétiser de manière aussi réussie était un réel plaisir.

Les deux méchants sont parfaits et leur classe dans le vice est 'so british', je trouve. Et que dire du Marquis de Carabas absolument fascinant. Le héros est à côté terriblement humain et pour reprendre quelqu'un du forum nous aide à entrer dans ce monde, de par son côté Monsieur Toule Monde. Et la pléïade de personnages secondaires est riche et vraiment variée.

L'histoire en elle même n'est pas fondamentalement importante mais c'est surtout pour la qualité de son 'décor' qu'elle en devient intéressante.

Pour reprendre deux points soulevés, je trouve que le mystère laissé autour de beaucoup de lieux ou de certains personnages est un avantage et rends cette histoire d'autant plus précieuse, laissant au lecteur le droit de s'imaginer une suite, un début, ce qui est le comble d'une lecture à savoir, continuer à faire fonctionner l'imaginaire alors que le dernier mot est lu. Mais je comprends que cela peut parfois ennuyer.

Quand aux clins d'oeil avec Alice, ils sont multiples et variés et le Chat du Cheshire n'est qu'une manière de nous l'assurer.

Un livre rare et précieux, agréable à lire, de par sa finesse et sa subtilité. Une petite merveille en quelque sorte et pour reprendre une expression que j'avais employé dans mon avis sur Alice, un livre OVNI même si son impact est peut-être un peu moindre.

Ashes


''I could not do that, Highness. When she married you, you became Prince of the Ravens. To speak your name would lower my eyes forever."
Musenge

Hors ligne

 

#56 07/02/2004 17:57:30

Aléa
Fille de la Terre
Lieu: Québec
Date d'inscription: 18/09/2003
Messages: 1770
Site web

Re: Critique ! [Neverwhere]

Ah ben ça fait plaisir de lire un avis comme ça! big_smile

C'est vrai que c'est pas tellement l'histoire qui est bien (ça fait 10 min que je cherche à m'en rappeler et je me souviens seulement d'un vague truc avec le père de Porte... Et pourtant c'est vraiment un livre que j'ai adoré!) mais le monde qu'il décrit est absolument enchanteur par le mystère qui s'en dégage. smile

Faudrait vmt que je le relise pcq tous ces clins d'oeil à Alice m'ont complêtement échappés et c'est un peu dommage quand même...


Hey dol, merry dol, ring a dong dillo!

Hors ligne

 

#57 08/02/2004 13:40:35

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 37678
Site web

Re: Critique ! [Neverwhere]

Pour les amateurs, sachez que Neil Gaiman a dit il y a quelques jours que la version cinéma de Neverwhere, avec Jim Henson Productions et son compère Dave McKean serait de nouveau sur les rails... smile Apparemment, ils auraient trouvé un financement...
Il n'y a plus qu'à attendre d'en savoir plus. wink


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#58 08/02/2004 15:15:00

Aléa
Fille de la Terre
Lieu: Québec
Date d'inscription: 18/09/2003
Messages: 1770
Site web

Re: Critique ! [Neverwhere]

Bonne nouvelle ça! smile J'étais pas au courant qu'il y avait un projet de film.

J'ai tout de même un peu du mal à imaginer l'univers de Gaiman en film... Enfin bon, je serai peut-être agréablement surprise...

"serait", apparemment on a le temps avant que ça se développe... Enfin, c'est pas plus mal qu'ils prennent leur temps, ils ont interêt à faire ça bien! Ca me fait tjs peur les adaptations... Mais si Gaiman s'en occupe, c'est bon signe. smile


Hey dol, merry dol, ring a dong dillo!

Hors ligne

 

#59 08/02/2004 19:51:07

Eolle
Souffleuse de Mots
Lieu: Beaucoup ailleurs...
Date d'inscription: 27/05/2002
Messages: 775

Re: Critique ! [Neverwhere]

Je suis justement en train de le lire... J'attendrais d'avoir fini avant de mettre mon idée générale...
En tout cas, jusqu'ici, je trouve qu'en effet un petit paralèlle avec le côté à la fois merveilleux et effrayant d'Alice est plutôt pertinent... wink

Mais pour l'originalité, disons que j'ai fait une association de lectures malheureuse puisque je venais tout juste de finir un roman fantastique de Graham Masterton nommé Les Gardiens de la porte qui parle, devinez de quoi ? De portes dans Londres qui permettent de passer d'une réalité à une autre (Et donc notamment avec cette espèce de péripétie où les éléments familiers se mélangent à des choses beaucoup plus inquiétantes).

Mais bon, venons-en au sujet de mon intervention (je m'égare, je m'égare ! mrgreen )

J'ai cru lire quelque part qu'au début Neverwhere avait été conçu par Neil Gaiman pour être une série télévisée et que déçu par le rendu, il avait décidé d'écrire le livre...
Quelqu'un a-t-il vu cette série ? Est-elle aussi décevante que ça ?


"Ne devenez jamais pessimiste. Un pessimiste a plus souvent raison qu'un optimiste, mais l'optimiste s'amuse plus — et aucun des deux ne peut arrêter la marche du monde."R. Heinlein

Hors ligne

 

#60 15/02/2004 14:07:07

Eolle
Souffleuse de Mots
Lieu: Beaucoup ailleurs...
Date d'inscription: 27/05/2002
Messages: 775

Re: Critique ! [Neverwhere]

Bon ça fait bizarre de s'autorépondre, mais spa grâve !! wink

Je viens de finir Nerverwhere, et maintenant que j'écris ici, j'avoue que je suis un peu surprise que ce livre soit en fait considéré comme de la Fantasy !!! mrgreen C'est vrai qu'on est à la limite du fantastique et de la Fantasy là ! wink (Mais c'est pas grave hien ? C'est juste pour signaler que ce n'est pas de la Fantasy "Classique" ! tongue )

En fait c'est un livre très efficace que Neverwhere ! smile

Le monde qui se crée au fure et à mesure de notre lecture est tout à fait mystérieux, violent, sombre, inquiétant et merveilleux...
Le Londres d'En-Bas s'esquisse plus qu'il ne se dessinne et pour notre plus grand plaisir. Qu'importe que nous ne comprenions ni son architecture ni son organisation en fait. Disons même que son côté inexpliqué fait partie de son charme et lui donne en quelque sorte une crédibilité encore plus grande. Sans compter que dans la mesure où Richard découvre ce monde sans guide, ou enfin avec personne qui ne considère comme utile de prendre le temps de lui expliquer les tenants et les aboutissants de l'histoire, nous plongeons dans cet univers, aussi mal-à l'aise et paumé que lui-même... Et c'est parfait ! wink

Mélange savoureux et inquiétant de mythes et de réalités, avec la zone du Métro comme frontière entre les 2 Mondes, où ce qui pourrait apparaître comme l'Univers des déshérités et des clochards que l'on ne voit même plus se transforme en sorte de féérie avec ses lois cruelles mais nécessaires.

L'idée du marché, du commerce basé sur le troc et les services dus et rendus, les différents clans et créatures, tout cela crée une univers aboslument unique ! wink Et l'on pourrait presque se mettre à croire à un Paris d'En-bas ? (Je resterai vigilante ! mrgreen )

Et la galerie des personnages est extra ! smile Je ne les citerais pas tous, de peur d'en oublier, mais avec quand même une mention speciale au couple de tueurs sadique, Croups et Vandemar !!! tongue

Alors oui, c'est court, mais en fait, suffisant pour stimuler notre propre imagination et combler les vides ! wink En fait Neverwhere "ouvre une porte" en quelque sorte, pour rester dans l'esprit du roman ! tongue

Un petit livre qui ne paie pas de mine mais qui apporte un air rafraichissant ! big_smile

[Petit Edit]

Et Gaiman dit lui-même écrire de la fantasy, donc revenons-en à l'oeuvre elle-même si possible.

[size=8]Et escuzez-moi chef, mais suite à une erreur de manipulation mon message est parti avant que je ne l'aie fini, comme l'indiquait une phrase laissée en suspens... Et donc j'avais en effet d'autres choses à dire sur le sujet ! wink Et je ne veux pas me lancer dans le classement des genres, mais disons que si le sujet n'avait pas existé, je n'aurais pas osé le créer moi-même de peur de faire un hors-sujet !! tongue[/size]


"Ne devenez jamais pessimiste. Un pessimiste a plus souvent raison qu'un optimiste, mais l'optimiste s'amuse plus — et aucun des deux ne peut arrêter la marche du monde."R. Heinlein

Hors ligne

 

Pied de page des forums