#421 30/08/2017 09:00:03

dwalan
Immortellement mort
Lieu: dans la nuit
Date d'inscription: 11/09/2007
Messages: 5641
Site web

Re: Critique ! [La Tour Sombre - Stephen King]

Rckep a crit:

De toute faon avec cette srie, il faut vraiment passer le tome 1. Il n'a pas grand chose voir avec le reste de la saga. Dans mes souvenirs c'tait tellement dcousu que a en devenait irrel.
...

Ah, ben a me rassure un peu, car j'ai lu (enfin plutt cout) le tome 1 et... et ben j'ai p aim :-( Long, lourd, pas toujours bien comprhensible (ou alors j'suis un peu con, ce qui n'est pas exclure), et surtout, surtout, la fin du tome, il ne s'est toujours rien pass, et j'ai lch un "tout a pour a" de frustation !

Alors continuer une saga en n'ayant pas aim le premier tome ne m'enchantait gure, mais j'entends tellement de louanges que je me dis que je devrais quand mme la lire, du coup vous m'avez donn envie de tenter au mois le 2.


Il est des mystres que lon peut peine imaginer, et que lon ne rsoudra quen partie.
Bram Stoker

Hors ligne

 

#422 30/08/2017 10:12:02

Flykillerman
Diablo Loco
Lieu: Somewhere in Time
Date d'inscription: 27/03/2008
Messages: 1641

Re: Critique ! [La Tour Sombre - Stephen King]

Changement radical pour le tome 2. Tu entres de plein pied dans l'histoire (et tu vas dcouvrir les nouveaux "partenaires" de Roland).


Corton-Charlemagne - Bonnes Mares - Charmes-Chambertin - Btard-Montrachet - Romane-Conti: VIVE LA BOURGOGNE !

Hors ligne

 

#423 30/08/2017 11:52:59

dragonnia
blue jeweled queen
Lieu: en route vers Kelsingra
Date d'inscription: 08/02/2010
Messages: 1916

Re: Critique ! [La Tour Sombre - Stephen King]

Je n'ai pas aim non plus le tome 1.
Autant que je sache, il a crit jeune le tome 1 et a attendu longtemps avant d'crire le suite.
La suite est beaucoup mieux, du moins mon gout.


Birds called to one another, and up above her, she heard the rustling passage of squirrels, monkeys ans other small creatures. Something very like peace settled over her.
The dragon keeper de Robin Hobb

Hors ligne

 

#424 30/08/2017 14:15:23

Nephtys
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 18/08/2014
Messages: 525

Re: Critique ! [La Tour Sombre - Stephen King]

Tome 1 lu
Etrange, long, lourd mais pas forcment inintressant, je vais attendre un peu et entamer la suite. Effectivement, King le rappelle dans sa prface, il avait 19 ans lors de l'criture du Pistolero wink

Hors ligne

 

#425 31/08/2017 08:55:07

dwalan
Immortellement mort
Lieu: dans la nuit
Date d'inscription: 11/09/2007
Messages: 5641
Site web

Re: Critique ! [La Tour Sombre - Stephen King]

Bon, ben du coup vous m'avez vraiment donn envie, je vais donc me prcipiter !


Il est des mystres que lon peut peine imaginer, et que lon ne rsoudra quen partie.
Bram Stoker

Hors ligne

 

#426 07/08/2018 21:46:20

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7091
Site web

Re: Critique ! [La Tour Sombre - Stephen King]

Lu la cl des vents et un peu le mme sentiment que pour the Heart of what was lost de T. Williams, mais en plus ngatif.

Alors dans l'absolu c'est plutt agrable, mais c'est compltement dconnect de l'intrigue gnrale, c'est plus un roman "dans l'univers de la tour sombre" qu'un vritable tome, mme un 0.5, avec seulement

Spoiler:

Roland qui joue un rle rel, le reste du ka-tet faisant de la figuration

Pour reprendre l'article cit par Merwin en 2012 :

Late-breaking mid-series interpolations are almost always a mistake, given that they tend to focus on details that were deemed unnecessary enough to be excluded from the original source material.

C'est compltement a, a fait vraiment scne coupe d'un film parce que pas indispensable. Ou une chute de studio d'un grand album coupe la prod'.

Seule la toute fin apporte un peu d'motion,

Spoiler:

avec les dernires paroles de Gabrielle son fils

, mais l'ensemble a un got de trop peu. Trs dispensable de mon point de vue.neutral


Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise   - The Broken Sword - Poul Anderson               
Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ? - Le Crpuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#427 08/08/2018 07:52:27

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 6965

Re: Critique ! [La Tour Sombre - Stephen King]

C'est sr qu'il faut vraiment le lire comme "un rcit de la Tour Sombre" et pas comme un vrai nouveau tome du cycle cens apporter plein de rponses ou de nouveaux clairages. Je ne crois pas qu'il ait t vendu comme a, mais c'est sr que si tu l'abordes avec cette optique tu en ressors forcment du (ne serait-ce que parce les personnages qu'on adore sont quasiment absents).


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

En ligne

 

#428 08/08/2018 10:00:11

Flykillerman
Diablo Loco
Lieu: Somewhere in Time
Date d'inscription: 27/03/2008
Messages: 1641

Re: Critique ! [La Tour Sombre - Stephen King]

Alors qu'ils arpentent le Sentier du Rayon en direction de Calla Bryn Sturgis, une terrible tempte oblige Roland de Gilead et son ka-tet - Jake, Susannah, Eddie et Ote - s'abriter dans une bourgade abandonne depuis longtemps par ses habitants. Bercs par la lueur des flammes et les hurlements du vent, les quatre compagnons coutent le pistolero lever le voile sur deux pisodes troubles de son pass...


Corton-Charlemagne - Bonnes Mares - Charmes-Chambertin - Btard-Montrachet - Romane-Conti: VIVE LA BOURGOGNE !

Hors ligne

 

#429 08/08/2018 12:38:59

Merwin Tonnel
POYO!!!
Lieu: USDA
Date d'inscription: 26/11/2005
Messages: 6965

Re: Critique ! [La Tour Sombre - Stephen King]

Oui et ?


"Faith is a personal accord between a lone soul and that in which it chooses to believe. In any other guise it is nothing more than a thin coat of sacred paint slapped over politics and the secular lust for power."

Steven Erikson - Forge of Darkness

En ligne

 

#430 08/08/2018 13:32:20

Flykillerman
Diablo Loco
Lieu: Somewhere in Time
Date d'inscription: 27/03/2008
Messages: 1641

Re: Critique ! [La Tour Sombre - Stephen King]

et a va dans ton sens...


Corton-Charlemagne - Bonnes Mares - Charmes-Chambertin - Btard-Montrachet - Romane-Conti: VIVE LA BOURGOGNE !

Hors ligne

 

#431 08/08/2018 15:10:52

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7091
Site web

Re: Critique ! [La Tour Sombre - Stephen King]

C'est surtout que la partie concernant Roland est pour le coup vraiment anecdotique, elle ne m'a rien appris de vraiment intressant sur le personnage (de mon point de vue).

L'autre partie, la cl des vents proprement parler, m'a davantage plu, mais elle ne concerne Roland que trs marginalement.

Mais effectivement, je pense que j'en attendais un peu plus/trop.


Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise   - The Broken Sword - Poul Anderson               
Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ? - Le Crpuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#432 08/09/2019 21:54:23

Guigz
Coach Guigzson
Lieu: Au vestiaire
Date d'inscription: 04/06/2009
Messages: 3038

Re: Critique ! [La Tour Sombre - Stephen King]

Il y a deux ans j'ai lu le 6e tome et je me souviens l'avoir, comme les autres, moyennement apprci.

Je reprends donc lactuellement e dernier tome avec une impression trs trange concernant ma relation avec la Tour Sombre.

En fait plus j'y repense et plus je me dis que j'aurai au final vraiment eu du mal avec cet univers qui est loin d'tre mon prfr. Dans ma tte je me rsume souvent chaque tome comme tant "un peu chiant, hormis le 2e ventuellement".

En fait, je ne peux pas dire que j'apprcie, mais je ne peux pas dire que je n'apprcie pas non plus. J'ai l'impression constante d'tre dans un ternel entre-deux avec cette srie. Peut-tre que ce qui m'aura le plus gn c'est ce ct trop jardinier de l'histoire, savoir que j'ai trs souvent eu l'impression que King insrait avec peu prs n'importe quelle ide qui lui passait par la tte ce moment l.

Mise en situation :

"J'ai rat mon train bordel ! Raaaaaah a me dprime ! Eeeeeh ! Imagine un train mchant dpressif ! Ah ouais bordel c'est trop cool !"

"Sang Dieu Tabitha ! Clint Eastwood est vraiment trop cool dans ce Western ! Eeeeeeeh ! Imagine Clint Eastwood qui poursuit un mec dans un monde o il serait genre un chevalier !"

Bon, je suis fatigu et je commence troller, j'avoue tongue


Ainsi le peuple attendit un hros capable de soulever l'pe sacre et de ramener la paix dans le monde. Aujourd'hui, les derniers sages de la Terre s'accordent pour dire que cette arme qui porte en elle le destin du monde se nomme en ralit : Pnis-de-Guigz"

Ecrit de la main droite par la trs Vnre Mre Wintonelle, scribe royale de la cit-impriale d'Elbakin-Poinete.

Hors ligne

 

#433 08/10/2019 19:38:46

Guigz
Coach Guigzson
Lieu: Au vestiaire
Date d'inscription: 04/06/2009
Messages: 3038

Re: Critique ! [La Tour Sombre - Stephen King]

J'ai fini La Tour Sombre.

Bordel.

J'ai pas aim. sad

J'ai pas aim comme quand un prof n'aime pas voir un lve dou lui rendre un devoir prometteur mais dans lequel celui-ci s'gare parfois totalement. J'ai pas aim comme quand ce prof en question voit que l'lve tente quelque chose sans pour autant rendre une copie qui fasse qu'on s'en relve la nuit.

J'ai pas aim comme quand un prof met un 11/20 un lve dou en somme.

Que dire de ce septime et dernier tome si ce n'est qu'il me semble qu'il incarne lui seul le chaos du jardinier, de l'crivain qui narre sans jamais structurer ? C'est vraiment cette impression qui m'est reste durant l'intgralit de ma lecture.

Rdig sans aucune structure (je l'ai vraiment senti comme a), l'histoire alterne entre des moments gniaux et superbement dcrits

Spoiler:

Le sauvetage de King qui est selon moi le meilleur moment de l'histoire

des moments juste pourris, et dieu sait qu'il y en a

Spoiler:

Tout ce qui va tourner autour de l'inutile Mordred dont l'apport au rcit est vraiment mineur finalement

Et que dire de cette fin ? neutral

Spoiler:

Et que dire de l'apparition du Roi Cramoisi dont on nous parle depuis longtemps et qui apparait et disparait comme dans un mauvais niveau de jeu vido.

Alors certes, on peut se dire que la mise en abime est plutt bien vue et que la toute toute fin est finalement plutt bien logique (et comment conclure autrement quelque part ?), mais il reste finalement une impression de gachis.
J'ai tellement senti durant ces sept tomes qu' peu prs tout pouvait tre mieux racont, avec moins de lenteurs tout en prenant aussi le temps de dvelopper davantage un univers que finalement on apprhende relativement peu quand il s'agit du monde de la Tour Sombre.

En rsum, je suis content d'en avoir enfin termin avec ce cycle. Ce n'est clairement pas une lecture que je recommanderai. Le premier tome est juste trop chiant pour tre une bonne porte d'entre, c'est long, parfois trs long mme et la fin est finalement dcevante (King reconnait d'ailleurs un peu tout a dans sa postface, ce qui me fait lui pardonner un peu le temps que j'ai investi dans son cycle. Faute avoue moiti pardonne comme on dit happy)

Dommage.sad


Ainsi le peuple attendit un hros capable de soulever l'pe sacre et de ramener la paix dans le monde. Aujourd'hui, les derniers sages de la Terre s'accordent pour dire que cette arme qui porte en elle le destin du monde se nomme en ralit : Pnis-de-Guigz"

Ecrit de la main droite par la trs Vnre Mre Wintonelle, scribe royale de la cit-impriale d'Elbakin-Poinete.

Hors ligne

 

Pied de page des forums