Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#461 05/01/2018 21:18:38

lefilsdemandrin
Adhérent
Date d'inscription: 23/11/2015
Messages: 36

Re: Critique ! [Ambre, etc...]

Lu pour le groupe de lecture
Fini ! (les vacances c'est bien). C'est un livre court que j'ai lu avec plaisir. Malgré tout un sentiment de frustration s'installe car les personnages sont peu développés. Je pense qu'il faut lire le cycle pour prendre la pleine mesure de l'oeuvre. C'est d'ailleurs ce que je vais faire, ce premier tome m'a mis en appétit. On s'attache aux personnages et aux histoires de famille...
Je recommande !

Hors ligne

 

#462 05/01/2018 21:53:16

Aventurine
Rêveuse d'histoires
Lieu: Dans mon imaginaire
Date d'inscription: 25/06/2014
Messages: 1782
Site web

Re: Critique ! [Ambre, etc...]

Tu as lu le livre à une vitesse ! ohmy J'avais apprécié ma lecture, mais je ne suis pas allée aussi vite !

Je trouve aussi que les personnages étaient peu développés, mais l'ambiance et l'univers assez mystérieux pour m'intéresser. smile


Booknode

« Having one soulmate in this life is enough » The Untamed

Hors ligne

 

#463 15/04/2018 19:16:09

dragonnia
blue jeweled queen
Lieu: en route vers Kelsingra
Date d'inscription: 08/02/2010
Messages: 1992

Re: Critique ! [Ambre, etc...]

Lu (relu) pour le groupe de lecture.  Mieux vaut tard que jamais... J'ai eu un problème pour le retrouver dans ma bibliothèque ! tongue

J'en avais gardé un excellent souvenir : le mystère du début, le voyage entre les ombres...

Pour finir, Corwin m'a un peu agacé au début

Spoiler:

avec sa façon de chercher des renseignements sans en avoir l'air, ou plutôt en essayant d'avoir l'air plus malin que les autres.

J'ai encore une fois aimé le voyage à travers les ombres et les descriptions de paysages extraordinaires.
Ensuite, une simple histoire de guerre un peu décevante avec une liste de décompte des morts...
Et un final qui est pas mal.
C'est un livre court, et j'apprécie aussi les livres couts, mais du coup, cela permet moins de multiples rebondissements et développements.

J'avais lu les trois préquelles, il y a quelques années. J'avais apprécié le premier tome, moins les autres.
Mais je n'ai pas tout aimé non plus dans le cycle de Merlin.
Et donc pour moi, les descendre en flamme n'est pas totalement justifié.
Mais je n'en ai gardé que des impressions générales, et plus de détails précis.


Birds called to one another, and up above her, she heard the rustling passage of squirrels, monkeys ans other small creatures. Something very like peace settled over her.
The dragon keeper de Robin Hobb

Hors ligne

 

#464 18/04/2018 21:49:03

createurdemonde
Novice
Date d'inscription: 28/08/2017
Messages: 5

Re: Critique ! [Ambre, etc...]

Salut, mieux vaut tard que jamais, je donne mon avis sur les Princes d'Ambre. C'est une de mes séries préférées!!!! Grâce à elle, mon imaginaire a vraiment explosé car j'ai compris que tout est possible. On peut tout trouver quelque part en Ombre et de plus, c'est un livre très coloré. Je ne parle pas de la couverture, mais des notions de couleur. Depuis je vois des ciels violets et des soleils verts ou des éléphants roses (non, je n'ai pas bu;) Alors, j'ai préféré la série avec Corwin parce que cela j'ai ressenti une forte connexion avec ce héros. Comme si ses aventures réveillaient un écho de déjà vu en moi. Mais j'aime aussi la suite avec son fils Merlin car on entre plus dans la magie d'Ambre et du Chaos. Seul bémol, à mon sens, avoir introduit la Marelle et le Logrus comme des acteurs antropomorphisés. Il eut mieux valut à mon sens les laisser au-delà des querelles humaines. Mais bon, c'est quand même une chouette série. Je la recommande:Dbig_smilebig_smilebig_smile

Hors ligne

 

#465 18/06/2020 17:01:57

Sans-Visage d'Angmar
Lige
Lieu: Entre Darujhistan et Gondolin
Date d'inscription: 02/01/2019
Messages: 40

Re: Critique ! [Ambre, etc...]

Voilà une très bonne surprise à laquelle je ne m’attendais pas.
Avec Les neuf princes d’Ambre, je pensais avoir une lecture sympathique et récréative, sans prétention mais bien troussée (comme l’un des livres de Mars de Leigh Brackett, par exemple). Un roman de transition entre deux lectures plus grosses.
C’est exactement pour ça que je l’avais pris (venant d’achever le Fléau de King).
Je pensais aussi y trouver de la sf matinée de fantasy ou du space opéra n’ayant réellement de sf que ses apparats technologiques.

Tout faux ! happy
Non seulement c’est à mon sens de la pure fantasy (j’ai vraiment du mal à voir pour le moment en quoi on peut classer cette série en SF) ! Mais surtout, j’ai adoré ce livre, qui s’est révélé pour moi être bien plus qu’un sympathique divertissement !

C’est divertissant, certes. Bourré de péripéties et de rebondissements. D’autant que le principe du narrateur amnésique fonctionne très bien comme moteur pour donner envie de toujours lire une page de plus et de découvrir le fin mot de l’histoire.

Mais c’est surtout bourré d’idées qui, tout en partant dans tous les sens, arrivent à construire un univers cohérent, basé sur des imaginaires pré-existants, tout en étant original (d’autant plus pour un livre qui a 50 ans).
L’idée du tarot familial et des pouvoirs qui y sont associés, la marelle, la façon dont les personnages voyagent à travers les ombres, les personnalités des membres de la famille, sont autant d’éléments qui confèrent à l’ensemble une saveur unique.
J’aime beaucoup l’idée qu’Ambre est le monde originel, dont tous les autres ne sont que les reflets

Spoiler:

(y compris la Terre).

Les personnages, que ce soit Corwin ou ses frères et sœurs sont vraiment l’un des points forts du livre. Pour ainsi dire des divinités, ils se détestent presque tous et sont plus complexes, ambigus et retors les uns que les autres. Zelazny arrive à les différencier dans notre esprit (du moins, ceux que nous croisons), tout en réussissant à nous faire ressentir qu’ils partagent des traits familiaux. La narration à la première personne par Corwin, qui n’hésite pas à faire régulièrement son introspection ou à commenter les faits, est d’ailleurs très bien utilisée à ce niveau.
Le personnage est bourré de contradictions, qu’il assume et interroge, étant tour à tour romantique ou cynique, héroïque ou cruelle et égoïste. Et c’est notamment cette narration, les états d’âme et les considérations de Corwin, qui font tout le sel du livre.

L’univers et ses personnages m’ont aussi pas mal fait penser à Sandman (que j’adore également) et je me demande s’il ne s’agit pas là d’une des inspirations de Neil Gaiman.

Spoiler:

Sur ce premier tome, je retiens tout particulièrement la scène de découverte du tarot, le voyage en voiture à travers les ombres avec Random, la traversée de la Marelle dans Erbma, l’épique bataille de l’escalier menant à Ambre et cette superbe dernière partie que je n’avais vraiment pas vu venir (où Corwin se fait crever les yeux pour être jeter dans un cachot pendant des années), ainsi que ce bel épilogue dans le phare.
Mon seul vrai bémol concerne la longue bataille menant jusqu'à Ambre, un peu trop survolée et à distance à mon goût (du coup c'est un chapitre où l'on s'ennuie un peu, alors que le reste est très bien mené).

Enfin, c’est sans bout de gras, sans pour autant donner la sensation de survoler ni son récit, ni son univers, ni ses personnages.

Un vrai coup de cœur ! D’autant plus plaisant que par surprise.

J’ai d’ailleurs aimé ce premier livre à tel point que j’ai enchaîné directement avec le second que j’avais également dans ma bibliothèque.

Tout aussi bon que le premier, il complexifie encore l’univers

Spoiler:

avec la route noire issue de la malédiction de Corwin, une opposition au chaos rappelant Elric se dessinant

, nous permet de rencontrer d’autres membres mémorables de la famille et met en place ce qui me paraît être l’intrigue/l’enjeu de fond du cycle. Et, là encore, le livre arrive à surprendre dans son déroulé (n’allant pas forcément là où on s’y attendrait).

Maintenant, il faut que je mette la main sur les tomes suivants !big_smile

Dernière modification par Sans-Visage d'Angmar (19/06/2020 14:57:38)


Tout ce que j'ai retenu, c'est qu'elle prenait son bain dans du lait d'ânesse. C'est marrant, l'Histoire. On devient reine, on règne pendant trente ans, on fait des lois, on déclare des guerres aux gens, et le seul souvenir qu'on laisse, c'est qu'on sentait le yaourt et qu'on s'est fait mordre dans le...

Hors ligne

 

#466 19/06/2020 11:55:07

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35353
Site web

Re: Critique ! [Ambre, etc...]

Je n'ai pas relu ni même survolé le présent sujet, mais il y a des gens pour classer Ambre en SF ? huh


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#467 19/06/2020 12:10:23

Nephtys
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 18/08/2014
Messages: 705

Re: Critique ! [Ambre, etc...]

Je suppose que voir "folio sf" sur les couvertures peut porter à confusion quand on ne connait pas du tout le cycle?

Hors ligne

 

#468 19/06/2020 12:14:20

Navym
Elbakinien d'Argent
Date d'inscription: 16/12/2009
Messages: 469

Re: Critique ! [Ambre, etc...]

J'ai eu un doute, j'ai resorti mes vieux tomes individuels FolioSF, mais ils mettent bien leur fameux "cachet de cire" marqué "Fantasy" en couv.

Bravo, maintenant j'ai envie de les relire... smile

Hors ligne

 

#469 19/06/2020 13:13:47

Sans-Visage d'Angmar
Lige
Lieu: Entre Darujhistan et Gondolin
Date d'inscription: 02/01/2019
Messages: 40

Re: Critique ! [Ambre, etc...]

Gillossen a écrit:

Je n'ai pas relu ni même survolé le présent sujet, mais il y a des gens pour classer Ambre en SF ? huh

Me concernant, les premières fois que j'ai entendu parlé du cycle c'est via des articles/listes des incontournables de la SF (par exemple on le trouve dans celle-ci :Les 100 principaux titres de la science-fiction ). Pour ça que j'imaginais un cycle de SF avec des éléments de fantasy. D'autant que je me suis lancé sans avoir lu le quatrième de couverture, ou quoi que ce soit de détaillé.

Et les éditions chez Denoël "présence du futur" (mon édition) et Folio SF (qui n'a ajouté le cachet Fanasy qu'en 2008 pour Ambre) porte en effet certainement à confusion.

Mais je suis d'accord, à la lecture des deux premiers tomes, je me demande comment on peut avoir l'idée de le classer en SF...

Dernière modification par Sans-Visage d'Angmar (19/06/2020 13:17:10)


Tout ce que j'ai retenu, c'est qu'elle prenait son bain dans du lait d'ânesse. C'est marrant, l'Histoire. On devient reine, on règne pendant trente ans, on fait des lois, on déclare des guerres aux gens, et le seul souvenir qu'on laisse, c'est qu'on sentait le yaourt et qu'on s'est fait mordre dans le...

Hors ligne

 

#470 19/06/2020 18:28:20

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7331
Site web

Re: Critique ! [Ambre, etc...]

Sans-Visage d'Angmar a écrit:

Mais je suis d'accord, à la lecture des deux premiers tomes, je me demande comment on peut avoir l'idée de le classer en SF...

Quand on ne veut pas dire qu'on publie de la fantasy !winkwhistling


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#471 22/06/2020 11:14:00

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 35353
Site web

Re: Critique ! [Ambre, etc...]

Ah oui pour Folio SF, mais la collection a toujours publié de la fantasy (il me semble). smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

Pied de page des forums