#41 18/11/2003 15:19:47

Corum Jhaelen Irsei
guide
Lieu: Suisse (Neuchâtel)
Date d'inscription: 28/06/2003
Messages: 836

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

Ok, désolé Gillo...

Pour relancer un peu le sujet original, je vais donner mon avis sur la question d'esdeo : personnellement je trouve que les langues chez Tolkien contribuent énormément à rendre réaliste la Terre du Milieu, elles donnent une profondeur et une dimension inégalées à son univers.
Evidemment, certains pourront trouver que ça se fait un peu au détriment du rythme, ce que je peux comprendre (l'exemple le plus évident étant le Silmarillion), mais finalement je crois que c'est un détail, compte-tenu de la richesse qu'apporte tout ces détails linguistiques.
Bref, pour moi cela a contribué à rendre l'oeuvre de Tolkien réelle, passionnante, inoubliable...

Hors ligne

 

#42 19/11/2003 15:44:47

Elessar
Novice
Lieu: Au plus près du coeur d'Arda (
Date d'inscription: 17/11/2003
Messages: 12

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

Tout à fait d'accord Corrum,

A la lecture des oeuvres de Tolkien, Il existe toujours en toile de fond une dimension historique, géographique, sociale, politique... qui donne le choix au lecteur d'aller plus loin s'il de désire dans la découverte de ce qui compose la tdm.
Les langues sont sans contestation le facteur le plus poussé de cette civilisation substantielle, qui donne aux plus passionnés matière à tripper.
Pas vrai? lol
Même la prononciation est angélique. Je m'intéresse un peu au quenya en ce moment, et en lisant l'historique de la langue, du parler des haut elfes en Aman au noldorin en passant par le vanyarin, le sararti, le parmalambe ou encore le quenya exilien, on découvre qu'elle évolue en parralléle d'une histoire, de la rencontre de peuples, qu'elle est victime du temps: c'est le socle parfait pour les fondations d'une histoire...


Toujours et encore à la recherche de la Pierre Elfique Et Eärello utùlien. Sinoma maruvan ar Hildinyar tenn'

Hors ligne

 

#43 20/11/2003 10:47:00

Nabotus
Maïa
Lieu: parfois sur net, le plus souve
Date d'inscription: 11/12/2002
Messages: 288
Site web

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

je concidére personellement, comme beaucoup ici, que les langues constituent un élément essentiel à la cohésion de l'univer créé par tolkien, même si moi aussi cela m'a un peu dérouté dans le silmarillion et un peu dans le SDA. Cette profusion de langues aide surtout à donner une "réalité" au récit. pourquoi ? voyagez un peu en europe et vous comprendre ce que ça peu être que la diversité mlinguistique, avec tout plein de gens qui ne se comprennent pas mutuellement...


The road goes ever on and on from the door where it began...

ET puis, un p'tit clic utile wink !

Hors ligne

 

#44 20/11/2003 11:23:16

Elessar
Novice
Lieu: Au plus près du coeur d'Arda (
Date d'inscription: 17/11/2003
Messages: 12

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

Il ne faut pa oublier que Tolkien était avant tout un philologue qui ne parlait pas moins de six langues (à vérifier). Il n'a finalement créé la tdm que pour faire vivre les langues qu'il créait.
Je suis stupéfait de voir la complexité de la grammaire du féanörien (vieux quenya).
Je lisais hier qu'il existait quatre nombres en quenya: le singulier, le pluriel simple, le duel et le pluriel général, que le nom se décline en autant de cas que le latin, ou encore qu'il existe cinq groupes d'accord de l'adjectif ...
Enfin, bref, c'est hallucinant...
C'est vraiment là qu'on regarde les Eldar et leurs descendants d'un autre oeil.

ù-sana onoro yar ainu?


Toujours et encore à la recherche de la Pierre Elfique Et Eärello utùlien. Sinoma maruvan ar Hildinyar tenn'

Hors ligne

 

#45 20/11/2003 11:58:48

Melpa
Apprenti
Lieu: Dans mon pieu
Date d'inscription: 17/11/2003
Messages: 20

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

Sans les langues, le seigneur des anneaux est amputé je trouve. Elles apportent un bg interessant au monde et comme il a été dit, ca fait penser que le monde de tolkien a vraiment un vecu ( pour ceux qui ont pas les autres livres surtout je pense ). Tolkien a reussi à faire vivre ses langues comme ca.

Et puis c'est toujours agréable de lire de l'elfique big_smile


Gni

Hors ligne

 

#46 20/11/2003 15:31:46

Elessar
Novice
Lieu: Au plus près du coeur d'Arda (
Date d'inscription: 17/11/2003
Messages: 12

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

Pour ma part, tant d'exactitude me fait frissonner.
On va jusqu'à se dire dans la folie nocturne: et pourquoi pas?
Toute cette énergie libérée pour amplifier la mystique d'une civilisation-fée, c'est la grande réussite de la dimension linguistique chez Tolkien.
On irait jusqu'à croire qu'il a passé une porte spatio-temporelle avec des manuscrits e qu'il nous raconte son vécu d'un oeil extérieur.

Je me sers donc de ce qu'il a diffusé pour lui rendre honneur dans sa langue:
Nar tiruvantel ar varyuvantel i Valar tielyanna nu vilya! Navaer Beren*!

*il se sentait proche de Beren


Toujours et encore à la recherche de la Pierre Elfique Et Eärello utùlien. Sinoma maruvan ar Hildinyar tenn'

Hors ligne

 

#47 16/01/2007 15:51:20

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12210
Site web

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

Un article sur les techniques d'écriture de Tolkien disponible ici en extraitPour plus de détails, laisssez-moi un MP.

Hors ligne

 

#48 19/01/2007 13:03:36

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33504
Site web

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

Alors, alors ? smile
Certes, ça peut-être plus pointu que la moyenne, mais... smile


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#49 19/01/2007 19:58:56

Falias
Novice
Date d'inscription: 04/01/2007
Messages: 4

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

Je pense que la complexité des langues créés par Tolkien participe pour beaucoup au réalisme des livres puisque le fait qu'on ne comprenne pas tout (à moins de se mettre à fond dedans) laisse une plus grande part de mystère et perso je préfere comme ça.

Sinon j'ai vu quelque part que malgré la passion de Tolkien pour les langues il avait une espèce de francophobie inexplicable dommage pour nous ça nous aurait surement aidé qu'il y ait aussi des influences françaises ou même latines.


Un coeur qui bat, un nez qui flaire, une décision qui tombe, c'est bernard fréderic.
Benoit poelvoorde, Podium

Hors ligne

 

#50 09/02/2007 19:42:24

esdeo
Dresseur de baguette
Date d'inscription: 27/01/2003
Messages: 3807
Site web

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

Je réagis pour dire que j'ai lu ce texte,mais ce genre de théorisation m'ennuie tellement et me semble tellement artificielle et même inutile que j'ai trouvé cela incompréhensible. J'ai l'impression qu'il y a des passages éludés qui ne favorisent pas la compréhension.  huh
Merci pour avoir déniché ce texte toutefois !

Hors ligne

 

#51 17/02/2007 00:01:41

Izareyael
Administratrice
Date d'inscription: 05/02/2006
Messages: 1596
Site web

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

L'article est intéressant mais il est effectivement très technique, théorique et assez artificiel, surtout par exemple dans sa façon de créer une langue ohmy Les langues chez Tolkien sont pour moi ce qui fait en partie le réalisme de son oeuvre et la vraisemblance de son univers, mais encore plus son côté merveilleux puisqu'elles sont "étranges et inconnues", et les présenter de façon aussi simple et superficielle me paraît bien réducteur neutral . L'article peut donc être intéressant pour se faire une idée mais je crois qu'il ne faut pas s'arrêter à cet aspect des choses.
Merci pour les références en tout cas Foradan smile


La peste soit des mousquetaires !

Hors ligne

 

#52 17/02/2007 10:48:14

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12210
Site web

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

Izareyael a écrit:

Merci pour les références en tout cas Foradan smile

De rien, ça fait partie de ma mission de paladin angélique...Et sur ce sujet où je ne me suis pas exprimé, la façon de traiter cet aspect sera toujours trop court; en si peu de pages (mais au moins, ça se lit vite), on aura au mieux un aperçu.

La façon de créer une histoire avec un héros, une quête...ça existait avant, et ça n'est pas spécifique à Tolkien; mais pour ce qui est du langage, c'est "un peu" rapide de donner une méthode pareille quand on pense au boulot monstreux qu'il lui a fallu. Je sais que c'était pas le but et que je n'ai pas lu l'article en entier, mais j'imagine les jeunes écrivains voulant écrire du Tolkien comme certains composent du Mozart. Mais si ça peut donner envie de s'intéresser de plus près à l'écriture, aux langues et à Arda, ce genre d'initiative est sympathique.

Hors ligne

 

#53 14/03/2007 20:05:18

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12210
Site web

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

Et en furetant, j'ai trouvé un site sympa comme tout sur la prononciation des mots et des langues inventés par Tolkien, avec des fichiers sons pour bien comprendre, y compris la voix de Tolkien (pour ceux qui n'ont pas dans leur CD thèque les versions audio lues par JRR et Christopher).
arrow La caverne linguistique de Tolkien

Hors ligne

 

#54 14/03/2007 20:37:42

Kaines
De passage
Lieu: Région parisienne
Date d'inscription: 25/11/2005
Messages: 1866
Site web

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

C'est ce que l'on appelle un site spécialisé (et à la pointe en plus) !
C'est amusant de parcourir les pages en écoutant les versions audios. Si jamais je veux me lancer dans le sindarin, ce sera une bonne base !  smile


« Les soldats vivent et se demandent pourquoi. »
GLEN COOK In La Compagnie Noire, Soldats de pierre.

Hors ligne

 

#55 15/03/2007 12:09:15

Deedlit
Galactic Citizen
Lieu: Loin
Date d'inscription: 23/04/2002
Messages: 2183

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

Il est génial ce site, merci Minou ! big_smile

Il mériterait qu'on le mette dans nos liens non ? wink


"A person needs new experiences. They jar something deep inside, allowing him to grow. Without change, something sleeps inside us, and seldom awakens. The sleeper must awaken." Leto Atreides

Hors ligne

 

#56 04/08/2007 11:17:37

Gillossen
Spécialiste en résurrection
Lieu: Entre deux chapitres
Date d'inscription: 20/04/2002
Messages: 33504
Site web

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre


Can I Interest You In A Comfy London Apartment At 221B Baker St.?

Hors ligne

 

#57 04/08/2007 12:46:36

Foradan
Mollet de plomb
Lieu: Normandie
Date d'inscription: 13/05/2002
Messages: 12210
Site web

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

Comptez pas sur moi pour y aller, je suis pas en vacances, et puis, à un certain niveau, il faut savoir s'arrêter, je parle pas finnois moi.

Hors ligne

 

#58 06/08/2007 08:59:05

Anglin Turcam
Vala
Lieu: Bezons (95)
Date d'inscription: 24/04/2002
Messages: 378
Site web

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

ça fait combien un SEK en euros ? wink
(pour commander la conf' de 2005)

Dernière modification par Anglin Turcam (06/08/2007 08:59:40)


http://chroniqueschantdefer.free.fr/anglin/constructionccf.gif "Mais arrêtez-moi quand vous en aurez assez! La langue des Nains va toujours, quand ils parlent de leur oeuvre."

Hors ligne

 

#59 06/08/2007 17:18:16

Tanis-Rune de Sombrepierr
Capitaine ! Oh mon Capitaine !
Lieu: Entre ici et nulle part
Date d'inscription: 13/03/2003
Messages: 9712
Site web

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

Ouch, au vu du programme de la dernière édition, y a intérêt à être sacrément calé dans les langues imaginées par Tolkien pour y assister ohmy

Tanis


http://virginie.perrien.free.fr/Images/elricsig.jpg

Hors ligne

 

#60 14/08/2007 09:43:31

Brume
Novice
Lieu: Pelargir
Date d'inscription: 13/08/2007
Messages: 12

Re: L'insertion des langues dans l'oeuvre

Ce qu'il y a de bien, avec les langues dans l'univers de JRRT, c'est que les passionnés peuvent les étudier jusqu'à plus soif, et les autres (dont je suis) se contenter d'apprécier les sonorités et l'impression d'authenticité qu'elles apportent sans pour autant se croire obligés d'apprendre à dire "passe-moi le sel" en quenya.

Le foisonnement des langues créées par JRRT, leurs évolutions, leur cohérence avec l'histoire des peuples qui les ont parlées, leur application dans les noms de lieux et de personnages sont pour beaucoup dans la poésie et le charme des livres. Comme disait à peu près JRRT lui-même, même si on ne les maîtrise pas, elles contribuent à donner une impression de profondeur, comme des fenêtres ouvrant sur des montagnes lointaines ; le monde ne se résume pas aux histoires que l'on peut lire, il est riche de récits non encore écrits, d'exploits, de tragédies et d'espoirs vécus qui attendent leur narrateur pour être transmis. D'où l'attente de beaucoup de lecteurs qui, une fois refermé le SdA, veulent en savoir plus sur ces noms mystérieux, comme Gondolin, Numenor ou les chats de la reine Béruthiel... Heureusement, même après avoir lu le Silmarillion, les Contes et légendes inachevés, les 12 tomes des HoME et les Lettres, il reste encore des horizons lointains ...

Hors ligne

 

Pied de page des forums