Messages privés : les messages privés existants seront tous supprimés lors d'une prochaine mise à jour du forum.
Attention : Aucune sauvegarde ne sera réalisée. Si vous souhaitez conserver vos messages privés merci de les sauvegarder vous-même.

#1 31/07/2021 22:41:42

Tybalt
Elbakinien d'Or
Lieu: France
Date d'inscription: 23/03/2008
Messages: 1800
Site web

[anime] "Miraï, ma petite soeur", de Mamoru Hosoda

Arte va diffuser mercredi 4 août ce film d'animation japonais signé par le réalisateur qui s'est fait connaître avec La Traversée du temps, Summer Wars, Ame et Yuki, les enfants-loups (dont on parlait là) ou encore Le Garçon et la Bête - ces deux derniers relevant franchement de la fantasy (urbaine pour Ame et Yuki, épique pour Le Garçon et la Bête). Le film devrait être alors disponible en visionnage gratuit sur le site de la chaîne pendant quelque temps. Avec Miraï, on est apparemment plutôt du côté du fantastique, mais je ne l'ai pas encore vu.

La présentation sur le site d'Arte :

Un petit garçon jaloux de sa soeur voyage dans le temps sur les traces de son histoire familiale... Entre réalisme et fantastique, un magnifique récit d’apprentissage réalisé par l’un des maîtres de l’animation nippone, Mamoru Hosoda ("Les enfants loups, Ame et Yuki", "Le garçon et la bête").

Posté derrière la fenêtre, Kun, 4 ans, guette l’arrivée de ses parents, de retour de la maternité. D’abord intrigué par sa petite sœur, baptisée Miraï ("l’avenir"), le garçonnet ne tarde pas à vouloir s’en débarrasser. Alors que sa mère est accaparée par le bébé, son père, architecte free-lance, ne trouve plus l’énergie de jouer avec lui, épuisé par son nouveau rôle d’homme au foyer. Terriblement jaloux, Kun tape sa cadette et pique des colères. Lors d’une crise, il voit surgir, sous une forme humaine, le chien de la maison, qui a lui-même souffert de devoir partager l'amour de ses maîtres. C’est le début d’une série d’apparitions : grâce à l’arbre magique du jardin, Kun voyage dans le temps et croise sa sœur adolescente, ses parents enfants, son grand-père au lendemain de la guerre…

Odyssée initiatique

Réalisée par le grand Mamoru Hosoda ("Les enfants loups, Ame et Yuki", "Le garçon et la bête"…), cette merveille d’animation japonaise nous aspire dans le tourbillon émotionnel que traverse son héros enfantin, retranscrit à la fois par la richesse du dessin et le foisonnement imaginatif du récit. Alternant scènes de la vie quotidienne fourmillant de détails réalistes et plongées dans des mondes fantastiques tour à tour enchanteurs et inquiétants, le film chronique avec une remarquable subtilité les chamboulements engendrés par l’agrandissement de la famille. Un film magnifique sur l’enfance et la transmission, baigné de poésie.

Dernière modification par Tybalt (31/07/2021 22:42:25)

Hors ligne

 

#2 01/08/2021 22:44:38

terriblius69
Expert ès calamités
Lieu: Rhône
Date d'inscription: 25/11/2003
Messages: 297

Re: [anime] "Miraï, ma petite soeur", de Mamoru Hosoda

Vu il y a 1 ou 2 ans en DVD, pas trop de souvenirs. Jolis dessins, une histoire qui ne m'a pas marquée, je ne me rappelais même plus qu'il y a avait un voyage dans le temps lol


A touché le fond mais creuse encore.

Hors ligne

 

#3 02/08/2021 13:08:21

John Doe
Loup Solitaire
Lieu: Present Day...Present Time
Date d'inscription: 12/05/2008
Messages: 7534
Site web

Re: [anime] "Miraï, ma petite soeur", de Mamoru Hosoda

Peu de souvenirs également, c'est le film d'Hosoda que j'ai le moins aimé (pas vu ses deux films de franchise).

J'attends beaucoup de Belle, qui est sorti au Japon le mois dernier.


« Better a life like a falling star, brief and bright across the dark, than the long, long waiting of the immortals, loveless and cheerlessly wise »  - The Broken Sword - Poul Anderson               
« Que sommes nous, tous autant que nous sommes, sinon des spectres disparaissant dans la nuit ?» - Le Crépuscule du Dieu Gris - R.E. Howard

Hors ligne

 

#4 02/08/2021 15:20:41

Santino
Cuisine des Mémoires
Lieu: Brookwood
Date d'inscription: 12/03/2007
Messages: 559

Re: [anime] "Miraï, ma petite soeur", de Mamoru Hosoda

Oh misère, j'avais oublié jusqu'à l'existence de ce film... De mon point de vue, il lui manque tout ce qui fait le charme et la profondeur des films de Hosoda, se cantonnant à une mignonnerie un peu facile et un brin crispante.
Peut-être faudrait-il que je le revoie, ceci dit.


The fire fades

Profil Goodreads www.goodreads.com/oyofmidworld

Hors ligne

 

Pied de page des forums