Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Wicked


Wicked

ISBN : 978-235294477-5
Catégorie : Aucune
Auteur : Gregory Maguire (Proposer une Biographie)

Dans Le Magicien d’Oz, Dorothée triomphe de la méchante sorcière de l’Ouest.
Mais nous n’avions que cette version de l’histoire…

Qui est vraiment cette mystérieuse sorcière ? Est-elle donc si méchante ? Comment a-t-elle hérité de cette terrible réputation ?
Et si c’était elle, la véritable héroïne du monde d’Oz ?
Ouvrez ce livre et vous découvrirez enfin la merveilleuse et terrible vérité. Quels que soient vos souvenirs de ce chef-d’œuvre qu’est Le Magicien d’Oz, vous serez passionné et touché par le destin incroyable de cette femme au courage exceptionnel.
Entrez dans un monde fantastique si riche et si vivant que vous ne verrez plus jamais les contes de la même manière…

Critique

Par Gillossen, le 02/09/2011

Ah, Wicked !
Celles et ceux d’entre vous présents dès les premières années du site du temps de notre mythique top 3 des ventes Amazon.com ont souvent dû être intrigués, tout comme nous, par ce roman loin de faire dans la fantasy épique et qui plus est un roman qui n’était pas signé par une pointure bien connue du genre.
Mais Wicked, c’est bien plus que cela : c’est un roman vendu à des millions d’exemplaires, de fréquentes rumeurs d’adaptations sur petit ou grand écran, une comédie musicale à succès… Bref, un phénomène à part entière loin de rester l’apanage d’un petit cercle de fans. Il faut dire que le Magicien d’Oz, et notamment son adaptation au cinéma remontant à 1939, demeure une œuvre culte pour beaucoup. Et pour une fois, le terme “culte” peut être employé à juste titre.
Dès lors, se lancer dans une préquelle, qui plus est centrée sur le personnage de la Méchante Sorcière de l’Ouest, représente une démarche à la fois osée mais presque logique. En effet, il n’est pas certain que la prime jeunesse de Dorothy au Kansas eût été aussi riche en péripéties et surtout en matière brute à même de soutenir la charpente d’un tel roman.
Car Gregory Maguire ne se contente pas de reprendre un univers qui ne lui appartient pas à l’origine et déjà ô combien exploité qui plus est. Il tisse une véritable histoire, nous livre une véritable réflexion sur le destin, fatalement contrarié, d’une jeune femme tourmentée qui semble condamnée à prendre des coups mais sans jamais oublier de se battre et de faire front, peu importe les obstacles en travers de sa route.
Figure tragique, amère, cynique, Elphaba n’en demeure pas moins malgré tout un personnage attachant, avec ses forces, ses failles et ses faiblesses. Un très joli portrait, certes, mais l’auteur ne se contente pas d’être intimisme et insuffle dans le même temps une nouvelle vie au monde d’Oz, avec un certain talent, qui sait aussi demeurer dans la suggestion (parfois même un peu trop, pourrait-on même dire). Et c’est un univers qu’il connaît bien assurément, et qui devient même souvent miroir de notre propre monde et de ses travers.
Malgré certaines lenteurs, notamment dans la deuxième moitié du roman, avant de basculer vers sa dernière ligne droite ou bien au contraire des évènements parfois survolés - quand il ne s’agit pas de thèmes potentiels à explorer en entier (la nature même du Mal, par exemple…), malgré des personnages parfois inconsistants, l’auteur livre ici un récit convaincant, à défaut donc d’être tout à fait marquant.
On garde souvent de l’univers du Magicien d’Oz une atmosphère enfantine et joyeuse, colorée et rieuse, là encore généralement en se souvenant plus ou moins bien des grandes lignes du roman ou du film de Victor Fleming. Maguire nous démontre, s’il était besoin, que c’est là un monde bien plus dangereux et dur qu’il n’y paraît et que les méchants ne sont pas toujours ceux que l’on croit… Attention au passage, car le roman n’est probablement pas à mettre entre toutes les mains, notamment entre celles encore innocentes de jeunes enfants qui ne connaîtraient que le film justement !
Un mot de plus sur l’édition de Bragelonne, dont les ouvrages un peu spéciaux sont toujours aussi réussis côté confection. Pour le coup, le lecteur ne devrait pas avoir trop de regrets à lâcher 25 euros et non pas 30 d’ailleurs. Au pire, n’hésitez pas à vous le faire offrir, vous ne devriez pas le regretter.

7.5/10

Discuter de Wicked sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :