Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Une Tapisserie pour Tolkien


Une Tapisserie pour Tolkien

Titre VO: A Tolkien Tapestry

ISBN : 978-226702224-7
Catégorie : Artbook
Auteur : Cor Blok (Proposer une Biographie)

Découvrant Le Seigneur des Anneaux peu après sa publication, il y a cinquante ans, Cor Blok est tombé sous le charme de l’imaginaire de Tolkien et du souffle épique de son roman. L’ampleur de l’invention et la puissance visuelle du Seigneur des Anneaux ont inspiré le jeune artiste hollandais, qui a peint plus d’une centaine d’illustrations. À la suite de l’exposition d’une partie de ces œuvres à La Haye, en 1961, Rayner Unwin, l’éditeur de J. R. R. Tolkien, a envoyé à celui-ci cinq tableaux de Cor Blok. L’intérêt de Tolkien a été si vif qu’il a souhaité rencontrer l’artiste, correspondre avec lui et lui a même acheté des peintures. Ce cycle de tableaux n’est pas sans rappeler la tapisserie de Bayeux : comme elle, ils racontent une épopée complexe sous une forme apparemment simple ; mais cette simplicité cache une forme puissante et fascinante, qui se révèle au fil des œuvres. Les reproductions en couleur sont ici présentées, la plupart pour la toute première fois, en suivant l’ordre du récit, afin de permettre au lecteur de les découvrir comme le souhaitait l’artiste ; en regard sont proposés des extraits du Seigneur des Anneaux. Dans une introduction détaillée, Cor Blok explique la naissance de ces tableaux, qu’il replace dans le contexte plus général de son œuvre. Originales, surprenantes, convaincantes et tout simplement inoubliables : on comprend ce que J. R. R. Tolkien a pu admirer dans les œuvres de Cor Blok. Rarement un artiste a su saisir l’essence du travail d’un écrivain de manière aussi personnelle ; le style audacieux et expressif qu’il a créé tient une place à part dans le domaine de l’illustration.

Critique

Par Gillossen, le 27/10/2011

Il n’est pas chose aisée d’aborder un tel ouvrage, ne serait-ce que du fait de sa nature même : avant tout recueil d’illustrations, il ne parlera pas à tout le monde. Mais voir arriver en français une parution de ce genre est à saluer : l’effet Seigneur des Anneaux au cinéma est retombé depuis un certain temps maintenant (et Bilbo n’est pas encore là…), Cor Blok n’est pas franchement connu en dehors d’un cercle d’amateurs éclairés et son trait n’est pas des plus abordables. Il faut en effet un petit temps d’adaptation avant de plonger dans sa version de l’univers du Professeur, ne le nions pas.
De fait, on peut saluer la décision des éditions Christian Bourgois de sauter le pas et de tenter ce nouveau pari dans un contexte pas forcément propice, toujours soutenu par un Vincent Ferré en charge ici de la traduction. Car cet ouvrage n’est pas qu’une succession de peintures agrémentées d’un extrait de l’œuvre de J.R.R Tolkien destiné à replacer la reproduction dans son contexte.
Les 50 premières pages de Une Tapisserie pour Tolkien nous livrent le témoignage de Cor Blok, sans fard, qui n’hésite pas à revenir sur le jugement de Tolkien à son égard ou certaines de ses propres réserves. L’artiste est de fait loin d’être toujours très tendre avec lui-même et ses travaux. Des travaux qui ont même été perdus pour certains, malheureusement !
Blok évoque aussi bien ses techniques picturales (inspirées pour l’occasion de l’art barbaruse - attention, ne cherchez pas le pays correspondant sur une carte, il n’apparaîtra pas plus que la Terre du Milieu…), son matériel ou bien encore le contexte de l’époque, avec les années 60. L’auteur semble avoir vécu une histoire parfois compliquée avec le Seigneur des Anneaux notamment, l’histoire de Tolkien prenant vie dans son esprit sans toujours suivre au pied de la lettre le texte originel - voir le traitement du personnage de Gollum chez Blok.
On ne sera pas toujours d’accord avec lui, notamment au sujet de la représentation du “noble et de l’héroïque”, quand l’artiste affirme que ces deux notions ont été confisquées par les dictatures et les comics - à croire que selon lui la seule façon de donner vie à un Aragorn héroïque serait de le dessiner sous stéroïdes… - mais cette plongée dans l’univers et l’histoire de Blok lui-même se révèle des plus intéressantes, bien que pas toujours passionnantes au sens premier du terme (l’auteur faisant preuve d’une certaine distance, souvent bienvenue, certes).
Concernant la partie Tapisserie proprement dite, que dire ? Tout le monde ne serait pas sensible au trait de Cor Blok, à ses couleurs délavées, à cette atmosphère souvent pesante, à sa vision des personnages… Mais c’est un voyage nécessaire (présenté qui plus est de façon chronologique) et qui ne manque pas d’intérêt, le moindre n’étant pas de casser les codes convenus et de proposer à l’amateur des écrits de J.R.R. Tolkien une approche loin de celle d’un Ted Nasmith ou du cinéma de Peter Jackson. Après tout, à chacun de se faire justement sa propre représentation des héros ou des paysages de la Terre du Milieu !
Un ouvrage indispensable ? Dans le cas présent, tout est affaire de curiosité et d’affinité avec le fond comme avec la forme. Mais un ouvrage de qualité, assurément.

8.5/10

Discuter de Une Tapisserie pour Tolkien sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :