Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Une Cosmologie de monstres


Une Cosmologie de monstres

Titre VO: A Cosmology of Monsters

ISBN : 978-222643904-8
Catégorie : Aucune
Auteur : Hamill, Shaun

« Dans Une Cosmologie de monstres, Shaun Hamill allie brillamment les univers angoissants de H.P. Lovecraft avec l’histoire contemporaine d’une famille menacée de destruction par des forces surnaturelles. Il réussit son coup, parce que ces braves gens pourraient être nos voisins. L’horreur ne fonctionne que lorsque nous nous attachons aux personnes concernées ; nous nous attachons aux Turner, et leurs cauchemars deviennent les nôtres. La prose de Hamill est sobre, tout simplement belle. Voilà à quoi ressemblerait un roman d’horreur signé John Irving. J’ai adoré ce livre, et je pense qu’il vous plaira aussi. »  
Stephen King

La Famille Turner, de Vandergriff (Texas), se tient sur le seuil d’un monde terrifiant dominé par une cosmologie de monstres.Est-ce le leur ou est-ce le nôtre ?

Critique

Par Gillossen, le 21/10/2019

Avec Une Cosmologie de monstres, attention : pas de Grands Anciens en majesté. 
Mais le roman de Shaun Hamill va par ailleurs bien plus loin, dans son étude d’une famille en décrépitude, pour ne pas en décomposition, avec, tout de même, en arrière-plan, une bonne dose de Lovecraft, certes. Et oui, le maître de Providence est loin d’être absent pour autant. Le récit alterne tranches de vie et moments de chair de poule, réussis, mais assez classiques dans leurs mises en scène, à l’image des premiers passages de cet ordre.
Il faut dire que le style de l’auteur, sans fioritures, cherche avant tout l’efficacité. Sans être fade, il ne se distingue pas particulièrement non plus par son sens des dialogues, par exemple. Il est ainsi dommage que la phrase la plus forte de tout le roman soit sans doute la première. Les passages de “bascule” (pour ne pas spoiler) se révèlent plus aboutis, notamment dans leur démesure, mais pas autant que les interactions familiales, ces liens qui sont au cœur même du livre. Pas facile en effet de grandir au sein d’une telle famille, avec bon nombre de secrets, sans parler des siens. 
Dans sa seconde moitié, l’histoire devient même touchante, tout simplement, et beaucoup moins “clinique” dans son étude des sentiments. Nous sommes là face à un Fantastique moins porté sur “l’horreur” qu’un American Elsewhere, et sans doute plus tourné sur un travail d’ambiance, souvent angoissante. Solide, efficace et bien mené, servi par des intentions claires, Une Cosmologie de monstres, s’il n’est peut-être pas aussi “coup de poing” que d’autres titres déjà publiés dans cette collection n’en demeure pas moins une lecture plus qu’appréciable et que l’on recommandera volontiers aux amateurs… de Stephen King. 
Entre autres ! 

8.0/10

Discuter de Une Cosmologie de monstres sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :