Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Une Chanson pour Arbonne


Une Chanson pour Arbonne

Titre VO: A Song for Arbonne

ISBN : 978-292214550-2
Catégorie : Aucune
Auteur : Guy Gavriel Kay

Bien qu’ils soient voisins, les pays de l’Arbonne et du Gorhaut semblent aussi différents que le soleil l’est de l’astre de la nuit.
Au sud, les oliviers et les vignes de l’Arbonne s’épanouissent alors que les troubadours célèbrent l’amour courtois, la joie de vivre et la déesse Rian. Au nord, la terre sombre et austère du Gorhaut porte un peuple de farouches guerriers qui ne jurent que par l’épée et adorent Corannos, le dieu mâle.
Gouverné depuis peu par Adémar, roi cruel et mesquin, le Gorhaut est sur le point d’envahir l’Arbonne, affaibli par la lutte intestine de deux de ses principaux ducs, Bertran de Talair et Urté de Miraval, et gouverné par une femme, Cygne Barbentain.
Face à l’armée du Gorhaut soutenue par la colère de Corannos, les chances de l’Arbonne paraissent bien minces. Mais le pays de l’amour courtois est aussi celui de la magie et des passions : Béatrice, la prêtresse aveugle de Rian, son hibou blanc sur l’épaule, et Blaise, un mercenaire du nord venu se mettre au service de l’Arbonne afin de mieux contester l’autorité d’Adémar, pourront peut-être infléchir le cours de la guerre !

Critique

Par Gilthanas, le 21/05/2016

Parmi ses nombreux talents d’écrivain, Guy Gavriel Kay possède l’art de poser dans ses romans une ambiance, une atmosphère qui happe le lecteur des premières aux dernières pages. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’auteur fait avec La chanson d’Arbonne honneur à sa réputation.
Hommage aux ménestrels et aux troubadours de l’Occitanie médiévale, La chanson d’Arbonne est un hymne à la tolérance et au fin’amor, l’amour courtois. Celui-ci est au cœur du récit, tissant entre les personnages des liens qui ne vont cesser de se resserrer. La figure de la femme joue aussi un rôle primordial dans l’intrigue : Guy Gavriel Kay se réapproprie les figurines d’Aliénor d’Aquitaine ou de Marie de Champagne, protectrices et sources d’inspiration des poètes de leur temps, pour nous offrir des personnages comme Cygne de Barbentain ou Ariane de Carenzu, femmes de pouvoir qui gouvernent l’Arbonne. Et les hommes de cette contrée, à l’image de Bertran de Talair ou du ménestrel Aurélien, se révèlent être des hommes d’honneur et d’art.
Difficile de continuer de parler de l’Arbonne sans aborder le cas son voisin du nord, le Gorhaut. Tout semble opposer les deux nations, et leur antagonisme est profond (un dicton de l’Arbonne dit d’ailleurs qu’ils ne connaîtront jamais la paix sous le même soleil). Pays de rudes et valeureux guerriers, le Gorhaut fait peu de cas des femmes contrairement à son voisin, et ne rêve que de le conquérir. Attention cependant : ici point de manichéisme. L’Arbonne, le Gorhaut et leurs habitants ont chacun leurs parts d’ombre et de lumière, comme le découvrira Blaise du Gorhaut, dont la figure fait office de fil conducteur de l’histoire.
Récit fortement empreint de poésie et de musique, La chanson d’Arbonne est parsemé de poèmes nous permettant de mieux appréhender la culture et la mentalité de ce pays. Plongeant le lecteur au cœur de l’Arbonne, de ses coutumes et de son atmosphère, Guy Gavriel Kay réussit le tour de force de rendre l’Arbonne vivante. Si on sait l’auteur avare d’effets « fantastiques », ce qui fait de sa fantasy une œuvre à part, il arrive une fois de plus à nous dépeindre un environnement crédible, vivant, réaliste. Le cœur de l’Arbonne bat à travers les personnages du roman, et le cœur du lecteur bat à l’unisson des leurs. Les liens qui unissent les personnages, qu’ils soient heureux ou malheureux, sont forts, palpables, et on partage aisément leurs joies et leurs peines.
Loin des sentiers battus de la fantasy, Guy Gavriel Kay nous livre ici un roman fort, intense et réussi. On repensera encore longtemps à Bertran, Ariane, Blaise ou Rosala une fois le livre reposé.

8.5/10

Discuter de Une Chanson pour Arbonne sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :