Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Trois oboles pour Charon


Trois oboles pour Charon

ISBN : 978-220711731-6
Catégorie : Aucune
Auteur : Franck Ferric (Proposer une Biographie)

Pour avoir offensé les dieux et refusé d’endurer sa simple vie de mortel, Sisyphe est condamné à perpétuellement subir ce qu’il a cherché à fuir : l’absurdité de l’existence et les vicissitudes de l’Humanité. Rendu amnésique par les mauvais tours de Charon ? le Passeur des Enfers qui lui refuse le repos ?, Sisyphe traverse les âges du monde, auquel il ne comprend rien, fuyant la guerre qui finit toujours par le rattraper, tandis que les dieux s’effacent du ciel et que le sens même de sa malédiction disparaît avec eux.

Le roman arrive en poche chez Folio SF

Critique

Par Gilthanas, le 05/12/2014

S’inspirer de la mythologie grecque pour un roman de Fantasy n’est pas chose nouvelle. Plusieurs auteurs célèbres, comme Gene Wolfe ou David Gemmell dans des registres fort différents, s’y sont essayés avec succès. Franck Ferric se livre à son tour à l’exercice et propose ici un roman fort et original.
En réadaptant le mythe de Sisyphe, il nous fait découvrir le récit d’un homme que les dieux ne veulent pas voir en paix dans la mort, et qui revient à chaque fois après son passage aux Enfers. Sans mémoire, Sisyphe est condamné à traverser des millénaires d’Histoire, se retrouvant toujours au coeur des conflits qui ont émaillé notre monde au fil du temps. Et c’est là sa malédiction : ne pas se souvenir.
Si le récit est centré sur Sisyphe, un autre personnage est présent en contre-poids, comme un fil rouge, seul lien du héros avec son passé : Charon. Le Passeur se pose comme le gardien de Sisyphe, refusant toujours de lui faire passer le Léthée, car ne pouvant payer les trois oboles obligatoires. Sisyphe croise dans son périple de nombreux personnages, qui traversent sa vie comme des étoiles filantes, qu’il oublie aussitôt que la mort le prend. Mais ceux-ci donnent tout son piquant au récit, nous faisant découvrir des morceaux d’Histoire encore trop méconnus.
Le style de l’auteur, qui alterne vivacité et contemplation, permet une immersion totale dans le récit : les phases où Sisyphe est en vie sont rythmées par la guerre, tandis que celles où il se trouve aux Enfers s’avèrent plus tournées vers la réflexion.
D’ailleurs, le livre en lui-même est une réflexion sur la condition de l’homme, sa place sur Terre, et finalement, son insignifiance face au temps qui s’écoule. L’histoire humaine, marquée par la guerre et les conflits, n’est finalement qu’un éternel recommencement.
Malheureusement, le livre n’est pas exempt de défauts, qui, sans être rédhibitoires, n’en sont pas moins présents, notamment des passages qui traînent un peu en longueur, ou une alternance des points de vue dans la narration qui perturbe parfois la compréhension du texte.
Malgré tout, Trois oboles pour Charon reste un très bon roman, original, bien mené, et qui ravira aussi bien les amateurs de Fantasy que ceux d’Histoire. Une très belle découverte !

7.5/10

Discuter de Trois oboles pour Charon sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :