Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Trilogie d'Axis > Tranchant d'acier


Tranchant d'acier

Titre VO: Battleaxe

Tome 1 du cycle : La Trilogie d'Axis
ISBN : 978-291554934-8
Catégorie : Aucune
Auteur : Sara Douglass

Aux temps anciens, les humains du royaume d’Achar ont chassé les deux autres races, les Interdits, et en ont gardé une haine immémoriale. Depuis ils révèrent le labour et la hache, fondements de leur civilisation, et ils craignent la forêt.
Mais aujourd’hui, un ennemi terrible et insaisissable frappe les terres du nord : des spectres surgis de l’hiver déciment le territoire. Les Interdits seraient-ils de retour ?
Pour contrer la menace, le roi d’Achar dépêche dans le Nord son neveu bâtard : Axis, le Tranchant d’acier, commandant des Haches de guerre. A la tête de ses troupes, Axis doit apporter son aide à l’héritier de la couronne, son demi-frère Borneheld… bien que ces deux-là se détestent.
Mais dès le début du voyage, une prophétie découverte dans un monastère fait exploser les croyances d’Axis à propos des Interdits : les humains devront s’allier aux deux anciennes races exilées pour espérer vaincre les spectres !
Dès lors, à mesure que les troupes approchent de la frontière nord, le rôle dévolu à Axis et à Borneheld dans la prophétie se précise… tandis qu’Axis et la promise de son demi-frère tombent amoureux l’un de l’autre…

Critique

Par Gillossen, le 29/04/2007

Premier roman de Sara Douglass, populaire auteur australienne, Tranchant d’acier nous arrive en cette rentrée 2005, bien soutenu par son éditeur. S’agit-il pour autant d’emblée d’une valeur sûre, dans laquelle investir sans se poser plus de questions ?
Le doute est permis. Car le roman n’a rien de vraiment original à proposer, si ce n’est donc sa plume féminine, chose qui n’est plus si rare que ça. Bien sûr, c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleures soupes - parfois du moins - comme le veut l’adage, mais encore faudrait-il que les ingrédients soient goûteux.
Et là, le tout manque de saveur. Ce qui est dû en grande partie à l’aspect prévisible des choses. Sans aller jusqu’à dire que le lecteur anticipe plusieurs chapitres à l’avance le moindre rebondissement de l’intrigue, il n’y a rien de neuf sous le soleil de Douglass. Que ce soit son héros mystérieux, ou son histoire d’amour impossible, et bien entendu, sa quête, on tourne les pages, bien aidé en cela par des chapitres courts, mais sans flamme. L’héroïne qui place la fidélité au-dessus de tout et se retrouve tentée, son promis évidemment aussi rustre qu’Axis est plein de qualités (mais à l’âme torturée!)…
Le style quant à lui n’a rien de véritablement accrocheur, mais ne souffre pas de défaut majeur. Il demeure en fait très commun, assez banal, quelques piques ironiques et bien vues côtoyant des maladresses de pure forme. Sur ce plan-là comme les autres, Douglass semble manquer de maturité et de personnalité. Dommage que pour l’instant, les choses les plus intéressantes ne soient pas encore très creusées : les Icarii, la Danse des Etoiles, etc.
Un auteur à suivre malgré tout, avec un certain potentiel, mais que l’on ne retrouve pas exploité de façon pleinement convaincante dès maintenant. Il faudra que les deux autres tomes de la trilogie relève largement le niveau pour en faire un indispensable, et l’expérience aidant, on se réservera peut-être pour l’une de ses productions suivantes…
Assez semblables et pouvant lui être comparés, mais beaucoup plus réussis dès le départ, on lui préfèrerait les romans d’Elizabeth Haydon, un (bon) cran au-dessus.

6.5/10

Discuter de Tranchant d'acier sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :