Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Club Van Helsing > Tous ne sont pas des monstres


Tous ne sont pas des monstres

Tome 3 du cycle : Le Club Van Helsing
ISBN : 978-284219425-3
Catégorie : Aucune
Auteur : Maud Tabachnik (Proposer une Biographie)

Nathan se refuse à invoquer les terribles puissances qui couvent sous le cimetière juif de Prague. Nathan est un sage. Mais lorsque des émeutes éclatent dans les banlieues de la mégapole, que le gouvernement décrète l’état d’urgence et que son peuple risque une fois encore de payer le prix fort à l’Histoire, le jeune kabbaliste n’hésite plus.
D’autant que les frères ennemis musulmans semblent avoir déchaîné une créature propre à semer le chaos jusque dans les rangs serrés des forces d’intervention. Glaise contre béton, fournaise sur la ville, monstre contre monstre, lorsque les légendes heurtent de plein fouet la modernité, c’est un cocktail Molotov qui embrase la vérité…

Critique

Par Belgarion, le 02/11/2007

Maud Tabachnik avec Tous ne sont pas des monstres nous offre le récit le plus étrange et le plus décalé des quatre premiers romans de la collection lancée par Xavier Mauméjean.
En effet, ici point de combats de testostérone, ni de culture rock, ni de récit hollywoodien, mais plutôt un livre engagé et politique qui a le mérite de nous distraire tout en nous poussant à la réflexion. La trame de fond du roman reprend en effet les évènements des émeutes des banlieues de 2005 poussées à leur extrême avec la séparation violente de deux France par la faute de l’extrémisme et de l’inaction des pouvoirs en place.
Dans le chaos qui s’ensuit, le héros va alors tenter de réveiller le Golem, monstre artificiel créé pour sauver la race juive de l’extinction. Alternant subtilement fantastique, fable politique et perspective à court terme de notre société, le roman de Maud Tabachnik dérange non pas pour son côté horrifique mais par la justesse de certaines de ses analyses.
Cependant, il est dommage que l’auteur n’ait pas fait plutôt la différence entre les extrémistes musulmans et le reste de la population musulmane. De plus, en suivant certains chapitres très oniriques de Nathan, le héros, il n’est pas difficile de se perdre dans la lecture, et le passage au chapitre suivant paraît alors assez abrupt.
Au final, en dépit de quelques défauts, le mélange réel-irréel est très réussi et le lecteur ne s’ennuiera pas avec ce récit contemporain qui verra l’affrontement entre deux cultures symbolisées par deux créatures de légende.

7.0/10

Discuter de Tous ne sont pas des monstres sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :