Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Tolkien à 20 ans


Tolkien à 20 ans

ISBN : 979-103070232-3
Catégorie : Roman connexe
Auteur : Alexandre Sargos

Comment un respectable universitaire d’Oxford a-t-il pu devenir un auteur majeur de la fantasy ?

Quelles tragédies, quelles rencontres, quelles passions ont forgé son caractère et lui ont permis de sublimer la mort dans un récit d’un genre inédit ?

Critique

Par Foradan, le 28/01/2019

Marilyn Monroe, Gustave Flaubert, Nelson Mandela, Maupassant et Johnny Halliday ont une chose en commun avec J.R.R. Tolkien.
Et même deux.
La première, c’est qu’ils et elle ont tous eu vingt ans et sont devenus, chacun dans son domaine, des références.
La seconde, c’est qu’ils et elle (et d’autres) font partie de la collection « à 20 ans, l’aventure de leur jeunesse », bibliographies éditées par le Diable Vauvert avec comme sous-texte : « avant de devenir un classique, il faut être un original ».
Il s’agit donc ici de proposer une biographie de jeunesse, de présenter comment l’écrivain emmagasine des expériences dans sa propre vie pour les utiliser dans ses écrits. Alexandre Sargos met en relation les événements vécus par Tolkien et des correspondances en Terre du Milieu (avec la contrainte du petit format de ne citer qu’un exemple quand on pourrait développer plus longuement) ; l’ouvrage débute avec la découverte des montagnes, car si l’Angleterre peut servir de décor à la campagne des Hobbits, il faut aller jusqu’en Suisse pour trouver de quoi nourrir la mémoire des paysages et des sensations qui donneront naissance aux Monts Brumeux/Montagne de Brume (l’ouvrage est précis sur l’utilisation des deux traductions et sur les sources utilisées).
Rapidement, nous constatons une particularité : bien que biographique, le chapitre suivant commence plusieurs années avant l’escapade alpestre. La présentation est donc thématique, par tranche de vie et la remise en contexte car le monde était bien différent en ce début du XX° siècle.
En effet, une randonnée en montagne en 1911, sans les équipements modernes, c’est plus aventureux qu’un tour en télécabine ; un médicament comme l’insuline n’apparaît qu’en 1921, trop tard pour les diabétiques diagnostiqués en 1904 ; pour avoir une image, c’est l’époque de Mary Poppins et Peter Pan.
Après la montagne et ses inspirations, sa mère et sa famille, c’est la philologie, puis Edith, Earendel et la naissance du Legendarium, le Mordor et la guerre, Gondolin et la mort, voici les lumières sous lesquelles la vie de J.R.R. est examinée.
Pour qui a déjà lu les précédents ouvrages traitant de la biographie et des inspirations de Tolkien, cet ouvrage ne devrait, a priori, apporter aucune révélation fracassante. Par son format court, moins de 170 pages, son choix de s’appuyer sur 7 cadres et de broder sur chacun une toile, l’ouvrage est plus intimiste, plus personnel, donne davantage l’impression d’accompagner le jeune homme dans les heurs et malheurs qui forgent son tempérament et sa créativité.
Ce choix de forme fait de l’ouvrage exactement ce qu’il annonce, un préalable à découvrir les autres ouvrages, tant ceux de l’auteur que ceux destinés à approfondir la connaissance de sa vie et ses œuvres (les ouvrages cités sont des références incontournables) : on y trouvera un John touchant, tellement humain, fragile parfois, déterminé souvent, qui va devenir l’auteur que nous connaissons et continuons à découvrir.

 

 

7.5/10

Discuter de Tolkien à 20 ans sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :