Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Livres de la Terre fracturée > The Obelisk Gate


The Obelisk Gate

Tome 2 du cycle : Les Livres de la Terre fracturée
ISBN : 978-031622926-5
Catégorie : Aucune
Auteur : N. K. Jemisin

Voilà comment le monde va prendre fin, pour la dernière fois.

La civilisation disparaît dans une longue et froide nuit. Essun - autrefois Damaya, syénite, et maintenant vengeresse - a trouvé un abri, mais n’a pas trouvé sa fille. Mais elle a trouvé le destructeur du monde, qui lui a fait une demande. Si elle accepte, tout risque de changer.
Loin, sa fille Nassun gagne en puissance - et ses choix briseront le monde.

Critique

Par Gillossen, le 17/09/2016

Ayant beaucoup apprécié The Fifth Season l’été dernier - roman qui a tout récemment décroché un Hugo, qui plus est ! Même si les prix ne font pas tout, loin de là… -, j’attendais logiquement The Obelisk Gate avec une impatience certaine. Las…
Le nouveau roman de N.K. Jemisin n’est pas à la hauteur d’attentes peut-être un tant soit peu exagérées, certes. En fait, après le dynamisme du premier tome, qui ne sacrifiait pourtant en rien ses thèmes de fond, puissants et intenses, cette suite s’avère beaucoup trop… lente ? Ce n’est même pas une question de rythme. Tout paraît figé. Même si l’intrigue se déroule cette fois en grande partie dans un lieu unique, ce n’est pas la seule raison qui peut expliquer ce changement de registre. 
Ce qui aurait pu se révéler fascinant se montre surtout vite pénible et redondant. La tension, les dilemmes moraux, les mystères de cet univers, planent bien sûr toujours en arrière-plan, quand ils n’occupent pas une grande partie de l’action. Mais le traitement choisi par Jemisin, s’il reste une réussite pour ce qui est du personnage de Nassun (qui gagne vraiment en profondeur, impossible de le nier), ne nous surprend pas, alors qu’il s’agissait de l’une des grandes forces du premier volume. 
Il en résulte un roman tout à fait lisible, mais bien tiède. C’est d’autant plus dommage que le roman en tant que tel paraît mieux structuré, avec une narration moins éclatée, tout en nous apportant enfin quelques réponses bienvenues. Mais cet étrange constat qui nous voit par exemple très peu touché par le sort de certains personnages - alors que The Obelisk Gate est bien plus “violent” que son prédécesseur - fait que la déception prédomine largement. 
Nous n’avons plus qu’à espérer que le tome 3 redressera la barre et surtout parviendra à équilibrer réussite formelle et propos de fond. 

6.5/10

Discuter de The Obelisk Gate sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :