Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > The Half-Made World


The Half-Made World

ISBN : 978-076532552-5
Catégorie : Aucune
Auteur : Felix Gilman (Proposer une Biographie)

Le monde n’est pas encore complet.
il y a trente ans, la République Rouge a tenté de le sauver, tenté et échoué. Le monde est maintenant le théâtre d’une guerre entre deux factions que tout oppose. The Line, qui asservit le monde en misant sur l’industrie, et Te Gun, un culte basé sur la violence et la terreur.
Aujourd’hui, le dernier des généraux de la République se trouve dans un asile au bout du monde, littéralement. Mais il possède un secret qui pourrait changer la face de l’Ouest…
Liv, une psychologue, espère guérir l’esprit brisé du général. John Creedmoor, un agent du Gun, compte bien lui voler ce secret. Et pendant ce temps, les forces de The Line sont en marche…

Critique

Par Gillossen, le 16/03/2011

Felix Gilman avait su attirer notre regard il y a quelques années - à défaut d’attirer celui d’un éditeur français… - avec Thunderer et sa suite, apparaissant immédiatement comme une nouvelle voix à suivre dans le domaine mouvant de la new weird.
Aussi étions-nous impatients de le retrouver avec The Half-Made World, un roman sans rapport avec ces deux précédents livres et présenté un peu hâtivement comme une sorte de réinvention du Wild West version fantasy. Dans les faits, nous en sommes plutôt loin, et il ne faut pas s’attendre à une sorte de Deadlands !
Et voilà qui est tant mieux. Car ce roman propose bien plus que cela. Comme avec Thunderer, l’auteur mise sur un monde à part, riche et comme doté et vibrant même d’une vie propre. Un monde en (dé)construction, peuplé de créatures étonnantes - Gilman déclare d’ailleurs que ce sont les monstres (au sens large du terme) qui l’attirent le plus dans le genre - et fascinantes.
Mais l’auteur n’est pas seulement un créateur d’univers. Ses personnages sont denses, profonds, à l’image d’ailleurs de son intrigue proprement dite. Liv Alverhuysen notamment, un protagoniste féminin de premier plan comme on aimerait en voir plus souvent.
Traversé de véritables fulgurances, le roman et ses thématiques sont portés par un véritable souffle, des mirages de frontières, des questionnements qui nous font réfléchir par ailleurs sur notre propre monde, là encore l’une des possibilités offertes par les littératures de l’imaginaire chère au cœur de l’auteur, un monde parfois lui-même bien étrange…
Tout juste pourra-t-on reprocher une conclusion (?) quelque peu abrupte, au point de se révéler frustrante, de même que l’impression de parcourir une histoire si foisonnante que beaucoup d’éléments semblent laissés de côté. Mais voilà qui est bien mince au final quand on songe à la réussite que représente ce roman, qui plus est un très bel objet en tant que tel en grand format.
Décidément, Felix Gilman confirme en tout cas qu’il est bel et bien un nom sur qui compter, et même parier.

8.0/10



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :