Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Vorrh > The Erstwhile


The Erstwhile

Tome 2 du cycle : Vorrh
ISBN : 978-147363638-5
Catégorie : Aucune
Auteur/Autrice : Brian Catling

À Londres et en Allemagne, les êtres étranges se réaniment. Ce sont sont les “Erstwhiles”, les anges qui n’ont pas protégé l’Arbre de la Connaissance, et leur réveil aura des conséquences majeures.
En Afrique, la ville coloniale d’Essenwald est tombé dans le chaos car la main-d’œuvre a disparu dans la Vorrh. Une équipe de spécialistes est envoyée pour les trouver. Dirigés par Ishmael, l’ancien cyclope, ils entrent dans la forêt, mais la Vorrh ne les ramènera pas si facilement. 
Pendant ce temps, un enfant est retrouvé abandonné dans un chalet éloigné. Ses origines sont inconnues, mais elle a des pouvoirs au-delà de sa propre compréhension. 
Une fois de plus, mélangeant réel et imaginaire, The Erstwhile met en scène des personnages historiques tels que William Blake et des lieux tels que le Bedlam Asylum, ainsi que des créations ingénieuses telles que The Kin (une famille de robots), le tout créant un roman inoubliable.

Critique

Par Gillossen, le 01/06/2017

Dire que j’attends ce roman relève de l’euphémisme. Après tout, il s’agit de la “suite” de l’ouvrage que j’avais classé numéro 1 de mon top 10 de l’année 2015 en fantasy. 
Tout comme The Vorrh, The Esrstwhile déconcerte, mais pas pour les mêmes raisons. A vrai dire, derrière ces raisons, se cache tout de même une pointe de déception. Eh oui, car, même en mettant de côté l’effet de surprise, il faut bien avouer que point de claque dans le cas présent. 
Mais tout de même un roman fort consistant, certes. Consistant, ce qui ne veut pas dire facilement intelligible pour autant. En effet, en s’éloignant quelque peu de sa forêt (encore que…), jamais bien loin, l’auteur ne s’affranchit pas de multiplier les pistes tout en refusant toujours de nous donner beaucoup de réponses ou en tout cas d’indices exploitables. Un petit jeu qui risque de lasser une partie du lectorat, qui, au bout d’un moment, aimerait forcément avoir droit tout de même à une quelconque gratification. Toutefois, il s’agit visiblement d’un risque parfaitement assumé par Catling. 
Il jongle avec des concepts audacieux et toujours aussi fascinants, aucun doute là-dessus, mais ceux-ci demeurent parfois obscurs ou à tout le moins, déconcertants. A l’image du premier tome et de tant d’autres romans avant lui, nous n’allons certainement pas nous plaindre de tomber sur une œuvre originale qui n’hésite pas à bousculer son lectorat. Mais le trop est parfois l’ennemi du bien… 
On pense ainsi à des scènes où des personnages s’illustrent par des comportements pas loin d’être abscons (le prêtre…) et qui, pour le moment en tout cas, n’apportent strictement rien à l’histoire, déjà bien assez complexe par ailleurs. 
A lire cette chronique, vous devez avoir l’impression d’une grande déception. Même pas. Mais il faut en tout cas s’attendre à un roman touffu qui ne parvient pas tout à fait à combler nos attentes, sans doute par trop élevées, une dimension à prendre également en compte. Il n’en demeure pas moins un ouvrage à nul autre pareil, dont le propos stimulant saura certainement emporter une bonne partie des lecteurs conquis après l’incroyable et démesuré The Vorrh… mais pas tous. 

8.0/10

Discuter de The Erstwhile sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :