Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > The Bear and the Nightingale


The Bear and the Nightingale

ISBN : 978-110188593-2
Catégorie : Aucune
Auteur : Arden, Katherine

Au coeur de la Russie sauvage, l’hiver dure la plus grande partie de l’année. Mais Vasilisa n’en a que faire, elle qui passe les nuits d’hiver blotties autour des braises d’un feu avec ses frères et sœurs bien-aimés, en écoutant les contes de fées de sa nounou. Elle aime en particulier l’histoire glaciale de Frost, le démon de l’hiver aux yeux bleus, qui apparaît dans la nuit glaciale pour réclamer des âmes imprudentes. Les Russes sages le craignent, dit sa nourrice, et honorent les esprits de la maison, de la cour et de la forêt qui protègent leurs maisons contre le mal.
Après la mort de la mère de Vasilisa, son père va à Moscou et en revient avec une nouvelle femme. Dévote, citadine, la nouvelle belle-mère de Vasilisa interdit à sa famille d’honorer les esprits domestiques. La famille acquiesce, mais Vasilisa est effrayée, sentant que leurs rituels vont bien au-delà d’une simple tradition.
Et en effet, les cultures commencent à décliner, les créatures maléfiques de la forêt se rapprochent, et le malheur gagne le village. Mais la belle-mère de Vasilisa devient de plus en plus sévère. Vasilisa doit donc défier les personnes qu’elle aime afin de protéger sa famille d’une menace qui semble avoir quitté les contes les plus effrayants pour surgir dans sa vie.

Critique

Par Gillossen, le 02/06/2017

Voilà un roman qui ne pouvait que me plaire… et qui m’a plu. Très bien, on s’arrête là ? Certainement pas ! 
Premeir roman de l’auteure, The Bear and the Nightingale s’est vu immédiatement comparé à la prose d’écrivains du genre comme Neil Gaiman ou Noami Novik. Heureusement, surtout par rapport à la seconde à la production tout de même quelque peu décevante depuis quelques temps, Katherine Arden sait nous proposer sa propre voie et s’impose d’elle. 
Une comparaison plus juste - encore que réductrice - serait bien entendu de parler de contes de fées pour adultes, même si les contes, dans leurs versions non édulcorées, s’adressent bien sûr à tous les publics. Poussé par Vasilisa, une héroïne déterminée et attachante (quoique, pas loin d’être presque trop parfaite), des scènes fortes, une agréable plongée dans les mythes slave et des thèmes bien traités que Arden prend le temps de développer patiemment (notamment tout ce qui touche aux liens familiaux), The Bear and the Nightingale s’avère une bien jolie réussite. 
Le roman n’est peut-être pas immédiatement marquant, ce n’est pas une claque qui vous laissera marqué au fer rouge du sceau de ses mots, mais c’est une lecture qui vous restera en tête un bon moment, au gré de ses images fortes et douces à la fois. Un mot aussi sur l’écriture, subtile et évocatrice à la fois, et qui ne s’interdit pas d’ailleurs d’aborder plusieurs genres, et donc pas seulement de tomber dans le pseudo-conte (on frise parfois… l’horreur !). En tout cas, le lecteur se retrouve vraiment plongé au cœur de ce petit village médiéval et nul doute que vous sentirez le froid vous saisir les extrémités en ouvrant votre exemplaire ou bien en allumant votre liseuse !
The Bear and the Nightingale représente sans aucun doute l’une des bonnes surprises de ce premier semestre 2017 pourtant comme toujours riches en sorties, des deux côté de l’Atlantique d’ailleurs. Mais, comme souvent sur Elbakin.net, nous préférons l’originalité et la qualité d’écriture, deux qualités qui cela dit ne peuvent pas pour autant suffire à dissimuler une mauvaise histoire… ce qui n’est clairement pas le cas ici !
A découvrir. 

7.5/10

Discuter de The Bear and the Nightingale sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :