Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Ténébreuse


Ténébreuse

ISBN : 979-103474635-4
Catégorie : Bd
Dessin : Vincent Mallié (Proposer une Biographie)
Auteur/Autrice : Hubert (Proposer une Biographie)

Il était une fois un chevalier déchu et une jolie princesse à délivrer… Méprisé par ses anciens compagnons d’armes pour un crime qui entache à jamais sa réputation, Arzhur erre de tavernes en champs de bataille à la recherche du prochain contrat qui remplira sa bourse. Une nuit, trois mystérieuses vieilles femmes lui proposent le pacte dont rêvent tous les mercenaires : retrouver honneur et fortune en délivrant une fille de roi, retenue captive dans les ruines d’un château abandonné. Malgré la méfiance de son écuyer, Arzhur accepte le marché et livre un combat sans pitié aux monstres qui gardent la princesse. Mais Islen n’est pas la frêle jeune fille en détresse qu’il imaginait sauver…
D’où viennent ses obscurs pouvoirs, que tout le royaume semble redouter ? Quels liens l’unissent aux trois vieilles qui ont payé Arzhur pour la libérer ? Victimes d’un complot dont ils n’ont pas toutes les clés, les jeunes gens s’allient pour reprendre leur destinée en main.

Critique

Par terriblius, le 16/03/2022

Quand deux noms de la BD s’associent pour proposer un dyptique fantasy, forcément, nous autres lecteurs prêtons une oreille ou plutôt un oeil attentif. 
Pourtant, un preux chevalier qui s’en va libérer une princesse enfermé dans un donjon, voilà un scénario vu et revu. Cependant, Arzhur, ledit chevalier est en pleine déchéance, à l’image de la rossée qu’il se prend saoul à la sortie d’une taverne. Alors, lorsque trois vieilles sorcières lui propose une bourse bien pleine en échange de la libération d’Islen, il accepte sans poser de question. Mais la belle recèle bien plus de zones d’ombres qu’on ne le pense et semble peu désireuse de quitter le château noir.
Hubert dévie donc bien vite du chemin tout tracé du conte de fée classique et l’auteur de Peau d’Homme, Prix Imaginales de la bande dessinée des bibliothécaires, mais aussi des Ogre-Dieux, le fait avec sa maîtrise habituelle. En plus de battre en brèche certains stéréotypes, il aborde des thèmes qui lui sont chers : émancipation, conflits familiaux, définition de la monstruosité, poids de l’héritage et du regard des autres ou encore libre-arbitre…
Le tout forme un conte plus sombre que prévu, porté par les superbes dessins de Vincent Mallié. On reconnaîtra sans peine l’illustrateur qui se cache derrière certains albums de la Quête de l’Oiseau du temps ainsi que Le Grand Mort. De son trait aussi précis que fluide, il donne vie une nouvelle fois à un univers en adéquation parfaite avec le récit et tourner les pages est un vrai régal pour les yeux. Mais alors où est le hic ? Il se cache malheureusement avec la disparition tragique du scénariste à l’hiver 2020. 
Quelqu’un acceptera-t-il de reprendre la suite ? Avec quelle matière et quel brio ? Hubert a-t-il a laissé derrière lui la matière pour conclure son œuvre ? Autant de questions pour l’instant sans réponse et qui font qu’on referme ce tome 1 avec regret et en pleurant le talent d’Hubert.

 

 

Discuter de Ténébreuse sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Soutenez l'association

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :