Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Sur des mers plus ignorées


Sur des mers plus ignorées

Titre VO: On Stranger Tides

ISBN : 978-235294503-1
Catégorie : Aucune
Auteur : Tim Powers (Proposer une Biographie)

Le roman qui a inspiré Pirates des Caraïbes : La Fontaine de Jouvence.

C’est en 1718 que Jack devint un pirate des Caraïbes… Il voguait vers le nouveau Monde quand son navire fut attaqué par des pirates. La capitaine lui proposa de mourir tout de suite … ou de devenir l’un d’entre eux. Le choix fut vite fait ! Il dut rapidement apprendre à manier aussi bien la grand-voile que le sabre d’abordage. Mais c’est pour sauver une belle jeune fille que Jack allait devoir affronter les plus sinistres dangers : magie vaudou, zombies, puissances maléfiques et par-dessus tout le terrible Barbe-Noire, à la recherche de la fabuleuse fontaine de Jouvence…

Critique

Par Gillossen, le 21/05/2011

Profitant des vents favorables, les éditions Bragelonne rééditent aujourd’hui le roman de Tim Powers qui inspira, notamment, Pirates des Caraïbes, la semaine même de la sortie du quatrième volet de la saga cinématographique, qui plus est le plus influencé de tous par ce livre datant des années 80.
Difficile de faire mieux question timing ! Ajoutons à cela une somptueuse couverture signée Didier Graffet qui donne l’impression au lecteur de sentir les embruns lui fouetter le visage avant même d’avoir lu la moindre ligne… Et n’importe quel pirate en herbe parierait son perroquet que l’éditeur tient là un carton assuré. Et, pourtant, la mention de Pirates de Caraïbes aurait de quoi en faire fuir plus d’un, étant synonyme de longs métrages particulièrement mal écrits et beaucoup trop longs.
Mais ce roman n’est pas un Pirates des Caraïbes version papier. Pas plus qu’il n’est un Monkey Island, bien que là encore, les liens paraissent évidents entre l’ouvrage de Tim Powers et la célébrissime série de point’n click de Lucas Arts.
Non. Sur des Mers plus ignorées, déjà publié chez J’ai lu à l’époque, est avant tout un grand roman d’aventure dépaysant, jouant volontiers la carte de l’humour et du farfelu. Si certains lecteurs s’attendaient là à découvrir un roman historique, ils risquent en effet de se sentir rapidement déroutés par les angles et les partis pris choisis par l’auteur.
Le pauvre Chandagnac attire en tout cas immédiatement la sympathie et l’on se prend bien vite à sourire de ses infortunes. Les personnages sont troussés avec faconde et des dialogues plein de verve mettent en valeur une intrigue savamment construite et menée tambour battant, toutes voiles dehors.
Vaudou, zombies, rhum et fontaine de jouvence… C’est fou comme les mêmes ingrédients, au demeurant fort sympathiques et teintés de mystère, peuvent donner d’un côté un roman souvent réjouissant et de l’autre une mixture sur pellicule qui vous pèse sur l’estomac (la faute encore une fois à une surenchère perpétuelle de la part des scénaristes embauchés par Mickey). Pourtant, le but est bien dans les deux cas de nous divertir.
Tim Powers, lui, y excelle, avec qui plus est un réel souci du détail et du travail bien fait, malgré quelques ficelles aussi grosses que des drisses. Quoi qu’il en soit, difficile de ne pas y voir là un roman solide et efficace, dont l’auteur déroule la partition sans fausse note, mais avec une gouaille bienvenue, telle une rengaine de boucanier qui, heureusement, ne se termine par dans une flaque de borborygmes.
Un roman à découvrir ou redécouvrir à l’occasion !

7.0/10

Discuter de Sur des mers plus ignorées sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :