Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Stoneheart > Stoneheart


Stoneheart

Tome 1 du cycle : Stoneheart
ISBN : 978-201201425-1
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Charlie Fletcher (Proposer une Biographie)

Le jour où George brise la statue d’un dragon, il est loin de se douter qu’il a réveillé une épouvantable malédiction. Statues malfaisantes, gargouilles et sculptures inquiétantes prennent vie. Une course-poursuite terrifiante est lancée dans Londres car tous ces êtres maléfiques n’ont plus qu’un seul but : tuer George. Commence alors pour le jeune garçon une quête vertigineuse pour trouver Stoneheart, le Cœur de pierre…

Critique

Par Auryn, le 07/08/2007

Stoneheart, ou Cœur de pierre en français, est le premier livre de l’auteur britannique Charlie Fletcher. L’histoire d’un jeune garçon qui se met à dos les gargouilles et autres « tares » de Londres constitue une assez bonne idée de départ. En effet, la création d’un monde parallèle peuplé de statues vivantes, réservé à quelques initiés, donne une originalité certaine à ce roman de littérature de jeunesse. Ce thème n’y est guère souvent traité.
Le talent de l’auteur réussit à créer une ambiance pesante, parfois même terrifiante pour les plus jeunes. Charlie Fletcher présente son univers de manière recherchée, voire peut-être trop détaillée pour le public visé… Aussi, les (trop ?) abondantes descriptions peuvent décontenancer les lecteurs les moins patients, même si certaines ont l’effet attractif d’un dépliant touristique vantant les délices de la capitale anglaise.
Stoneheart pêche surtout par son récit trop linéaire. En résumé, il s’agit d’une longue course poursuite, agrémentée de quelques rencontres plus ou moins intéressantes. L’action est le maître mot. Évidemment, le livre prend vite des allures de roman initiatique, où le jeune héros apprend dans ses épreuves le courage, l’amitié et l’altruisme…
Les personnages, quant à eux, laissent un goût mitigé : toujours de bonnes idées de départ gâchées par des éléments simplistes et manichéistes. Ainsi, le personnage de l’Artilleur, statue d’un soldat de la Première Guerre Mondiale, que joue le héros au grand cœur, sans défaut ni surprise.
La fin ne rattrape pas les défauts précédemment cités puisque un ensemble non négligeable de questions restent en suspend. Visiblement, tout a été mis en oeuvre pour préparer une suite.
On pourrait également reprocher une stratégie marketing « bidon », qui accroche le lecteur avec le slogan « Sauras-tu résoudre l’énigme ? », alors que la seule véritable énigme se situe à l’extrême début du livre, qu’elle est résolue, et que son niveau de difficulté la plaçait au niveau des lecteurs de CE2…
En résumé, un livre à conseiller à ceux qui préfèrent l’action à la réflexion.

6.0/10

Discuter de Stoneheart sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :