Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Sorcerer Royal > Sorcerer to The Crown


Sorcerer to The Crown

Tome 1 du cycle : Sorcerer Royal
ISBN : 978-042528337-0
Catégorie : Aucune
Auteur : Cho, Zen

Zacharias Wythe vient de recevoir une promotion plutôt inattendue mais surtout non désirée en tant que Sorcier Royal, autrement dit, le chef de la Royal Society of Unnatural Philosophers, ce qui fait de lui le protecteur magique de l’Angleterre et surtout le visage même de la magie anglaise. 
Son travail est déjà assez difficile comme ça d’entrée de jeu, si sa seule tâche était d’identifier et de retrouver la source de la disparition précipitée de la magie sur les terres anglaises. Mais il doit également composer avec toute une ribambelle de vieillards blancs et riches qui ne pensent pas qu’un ancien esclave soit « suffisamment Anglais » pour leur dicter sa loi. Du fait de sa couleur de peau foncée, il est facile pour eux de l’accuser du meurtre de Sir Stephen, son tuteur, mentor, et l’homme qui a acheté sa liberté, dans le but de vouloir prendre sa place. 
Prunella , quant à elle, a bien du mal à comprendre qu’une école pour les filles douées de pouvoirs magiques privilégie ce qui permet aux jeunes femmes d’éradiquer leurs pouvoirs plutôt que de les utiliser. Les réponses au mystère de sa filiation et les trésors cachés de son héritage l’attendent à Londres, mais en tant que femme respectable à la peau brune bien moins respectable en apparence aux yeux des gens, ses possibilités sont limitées. 
Zacharias et elle vont donc essayer de lutter contre des siècles de racisme endémique – sans parler du sexisme, bien entendu – dans le but de prévenir une guerre entre des lamiae malaisiennes, des thaumaturges britanniques racistes, de puissants sorciers français, et les fées.

Critique

Par Gillossen, le 12/10/2015

Certains lecteurs pourraient qualifier à première vue ce roman d’anti Jonathan Strange et M. Norrell, le célèbre livre de Susanna Clarke. 
Si la formule se veut avant tout percutante, elle n’est toutefois pas entièrement fausse. Le seul prologue laisse déjà la place à un certain humour, mais il faut se lancer un peu plus loin dans l’histoire pour bien comprendre que si les problématiques abordées par Zen Cho n’ont foncièrement rien de drôles, son traitement, que ce soit à l’aide des dialogues, du ton un peu feuilletonnant du roman, etc, est beaucoup moins sérieux, voire poussiéreux, diront les mauvaises langues, que chez Clarke. Oui, la magie, c’est important, oui, elle décrit aussi une époque, mais ce n’est pas pour autant pour que le plaisir de lecture brut en pâtisse et que l’on doive forcément avoir envie de s’endormir au bout de 30 pages juste pour l’ambiance. Et rappelons au passage que j’adore Strange et Norrell ; il ne s’agit donc pas de choisir un camp. 
Qui plus est, étant elle-même d’origine malaisienne, l’auteure ajoute une touche de folklore local bienvenu sans que cela sonne faux ou “exotique”. Cette touche à part (en tout cas, moi je connaissais assez mal cette mythologie, même si je ne suis pas un grand fan de vampires) de même que l’ambiance enlevée du roman aide quand même à fermer les yeux sur le fait que l’intrigue principale n’est pas toujours très élaborée concernant tout ce qui touche l’« enquête » proprement dite, il faut bien le reconnaître. 
Mais l’un dans l’autre, les plus surpassent largement les moins une fois arrivé au bout de cette lecture. Zen Cho mène sa barque avec talent du début à la fin, nous accroche, et personnellement le roman m’a parulargement plus ambitieux, réussi et non dénué d’une certain classe d’ailleurs que bien d’autres oeuvrant plus ou moins dans le même registre (19eme, Londres, duo de personnages principaux…), même si, là aussi, comparaison n’est pas raison. Bref, il s’agit même d’un petit coup de cœur.
En tout cas, voilà un roman à vivement recommander si la quatrième de couverture vous parle, évidemment.  

7.5/10

Discuter de Sorcerer to The Crown sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :