Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > The Deepgate Codex > Scar Night


Scar Night

Tome 1 du cycle : The Deepgate Codex
ISBN : 978-033044476-7
Catégorie : Aucune
Auteur : Alan Campbell

Depuis plus de cent générations, la cité de Deepgate est suspendue par de gigantesques chaînes au-dessus de l’abysse. Dans ces ténèbres, réside selon la légende le dieu Ulcis et son armée de fantômes…
Au-dehors de la cité, c’est le désert sans vie, dominé par un peuple ennemi, si bien que cet accès-là n’est sûr que par le biais d’une flotte patrouillant nuit et jour.
Dill, le dernier de sa lignée, est un ange qui vit sur les hauteurs de la cité, incapable aux yeux de tous de se montrer digne de son héritage… C’est pourtant lui qui va tenter de sauver la cité de la destruction et de la folie d’un traître…

Critique

Par Gillossen, le 04/03/2007

Déjà en circulation depuis quelque temps chez nombre d’éditeurs français, soutenu d’un petit mot sympathique par Scott Lynch lui-même, le premier roman d’Alan Campbell, auteur écossais, a donc déjà réussi à faire parler de lui depuis sa sortie anglaise, et pourrait le faire plus encore.
Bienvenue à Deepgate, une cité pas comme les autres, et dont la faune variée qui grouille en son sein n’est pas sans rappeler Gormenghast. Des lieux envoûtants et secrets, une galerie de personnages tous plus marquants les uns que les autres, des secrets, un univers sans concession, foisonnant, littéralement… Puissance évocatrice des descriptions, sombre réalisme des relations qui se nouent entre des êtres souvent meurtris, envolées et chutes tout aussi passionnées les unes comme les autres… Campbell signe là un roman indéniablement bourré de qualités, littéraires tout d’abord, sur un “simple” plan technique, mais aussi par le biais de son récit, savamment mené, de la première à la dernière page, et n’hésitant pas à se montrer ardu, titillant le lecteur.
Soyons un instant purement pratique, et recommandons tout de même un certain niveau d’anglais. Ce n’est probablement pas le roman le plus adapté pour faire vos débuts dans la lecture en VO !
Et pour en revenir au roman lui-même, qui a de quoi hanter un certain temps votre esprit une fois achevé, que diable pourrait-on bien trouver à redire, afin d’orienter cette critique sous un angle moins favorable ? Le façonnement des personnages, dotés d’une vraie stature, prenant vie au fil des pages avec autant de démesure crasse que la ville qui les rassemble ? Sans doute pas. Des dialogues aiguisés comme une lame de rasoir affûtée entre mille ? Rien à leur reprocher non plus. Et aurait-il fallu réellement exiger que cette fantasy urbaine se montre plus abordable, notamment dans ses premiers chapitres ? Non, un peu d’ambition ne peut qu’être salutaire.
Et une pareille lecture de même !

8.5/10

Discuter de Scar Night sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :