Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Éveilleurs > Salicande


Salicande

Tome 1 du cycle : Les Éveilleurs
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Pauline Alphen

Prix Elbakin.net 2010 : meilleur roman français fantasy jeunesse

Claris a 12 ans et vit avec son père, Eben, et son frère jumeau, Jad, dans une vallée reculée et protégée par des montagnes d’accès difficile. Malgré la disparition précoce de leur mère et la mélancolie de leur père, malgré le handicap de son jumeau, Claris est une jeune fille enjouée, téméraire, qui rêve d’aventures. Des aventures comme celles qu’elle lit dans les livres de la tour interdite où s’est réfugié son père depuis la disparition de sa femme, des aventures comme celles que lui lisait sa mère, des aventures comme celles que son jumeau, handicapé, ne peut pas vivre. Mais Claris est persuadée que les aventures n’arrivent jamais aux filles. L’avenir va lui montrer qu’elle ne peut pas se tromper davantage…

Critique

Par Aléthia, le 20/08/2009

Il y a des romans qui parlent directement aux cœurs de leurs lecteurs, Les Éveilleurs est de ceux-là. Avec ce premier roman, Pauline Alphen nous offre un ouvrage magistral, un trésor d’intelligence et de maîtrise. Un livre inoubliable, foisonnant et bien construit où l’on plonge à corps perdu. Dès les premières pages, nous découvrons un univers riche et complexe, le lecteur ne sait alors pas s’il se trouve dans un monde moyenâgeux ou post-apocalyptique. Pourtant on pressent qu’un drame a bouleversé « les Temps d’Avant » ; ce monde qui ressemble tant au nôtre et qui ne survit plus que dans la mémoire des plus âgés. Le livre apporte ainsi toute une réflexion sur le virtuel et notre rapport à la nature, sans pour autant donner des leçons au lecteur. Les Éveilleurs amène à réfléchir et est en cela un peu plus qu’un simple divertissement.
Le roman foisonne également de références littéraires à des classiques de la littérature. S’il peut sembler surprenant, de prime abord, de voir évoquer Harry Potter, les œuvres de Philip Pullman ou celles de Pierre Bottero, ces références sont là pour nous guider dans le monde de Salicande, tout comme elles guident Claris. De plus, ces clins d’œil apportent un regard décalé et intéressant sur les livres qui nous entourent.
Au-delà de la richesse du monde qu’elle a créé, Pauline Alphen donne également vie à une galerie de personnages touchants et attachants mais aussi intelligemment construits. Ici, les personnages ne sont pas facilement identifiables, ils évoluent tout au long du roman et nous surprennent. L’auteur prend d’ailleurs un malin plaisir à brouiller les codes : Claris, vive et active, n’est pas une héroïne sans reproche ; Jad, son jumeau, calme et posé, semble plus intéressé par son monde intérieur. Quant à Jors, il n’est pas uniquement le tyran que l’on veut voir en lui. Les personnages principaux prennent la parole à tour de rôle et on ne peut que s’attacher à eux, rire et pleurer de concert avec eux au fil des pages. Quant au dialogue, ils sont vivants et souvent truculents à l’image des échanges entre Blaise et Chandra.
Les Éveilleurs est un roman que l’on ne peut oublier, un voyage vers un univers unique et passionnant. Pauline Alphen nous a offert un trésor que je ne peux que vous conseiller de découvrir. Un tel roman mérite d’être lu !

9.5/10

Discuter de Salicande sur le forum.