Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Rosée de Feu


Rosée de Feu

ISBN : 978-284344100-4
Catégorie : Aucune
Auteur : Xavier Mauméjean

1944. Face à l’avancée des forces américaines dans le Pacifique, le haut-commandement de la Marine impériale japonaise applique une tactique de la dernière chance : engager ses pilotes de dragons dans des attaques suicide.
Très vite, un autre feu du ciel s’abat sur le Soleil Levant. Les superforteresses B-29 lâchent sur les grandes villes des bombes au napalm. Seuls de rares pilotes se révèlent assez courageux ou fous pour les affronter sur leurs dragons de combat…
Trois destinées sont balayées par le souffle de la guerre. Hideo, petit garçon qui vit de l’intérieur la souffrance du Japon. Tatsuo, son grand frère, étudiant recruté dans une escadrille suicide. Enfin le capitaine Obayashi, maître archer qui impose la « stratégie de la mort assurée ».

Critique

Par Gillossen, le 20/12/2010

Balayons tout de suite l’excitation que peut faire naître l’illustration de couverture du roman : il n’est pas question ici d’affrontements épiques en diable avec des dragons à la place d’avions de chasse. Ou du moins, tel n’est pas le propos de l’auteur.
Avec cette uchronie, Xavier Mauméjean nous entraîne au-delà des clichés de la figure du “kamikaze” et de tout un pan de l’histoire du Japon moderne et des fantasmes qui les entourent encore parfois aujourd’hui. L’auteur nous plonge au cœur d’une époque savamment reconstituée qu’il revisite avec talent, en l’enrichissant de sa propre vision.
Et l’on y croit. Les dragons de Rosée de Feu ne sont pas là pour “faire joli”, ne sont pas un ingrédient de plus cherchant à faire basculer le roman dans une fantasy de pacotille à grand spectacle. Pour autant, la stature mythologique de cette créature n’est pas niée ou reniée, au contraire. Elle est parfaitement assumée et intégrée dans un récit fort qui fait la part belle à ses personnages.
En passant de l’un à l’autre justement, on entre plus avant dans une histoire qui sait rester sobre et ne cède jamais à la “dictature lacrymale” que l’on pourrait imaginer aller de pair avec un tel récit. Il faut dire que Mauméjean fait preuve d’une réelle rigueur, sur le fond comme sur la forme. On évite ainsi notamment d’avoir à supporter en cours de lecture le poids de ses recherches, que l’on imagine conséquentes, et dont le résultat se retrouve dispensé avec soin de chapitre en chapitre, au service de l’histoire proprement dite.
Il nous livre là un roman sec, puissant, évocateur de par sa noirceur et son sujet même, en évitant au passage toute faute de goût, ce qui n’était pas couru d’avance. C’est en tout cas le genre de découverte que l’on apprécie tout particulièrement, d’autant plus quand, comme pour votre serviteur, on ne l’avait pas vue venir !
En passant, à l’heure où le livre numérique semble peu à peu prendre son envol, saluons l’offre du Bélial, qui permet pour 2,00 € de plus, de télécharger également la version numérique de ce livre via sa plateforme e-Bélial’.
Au final, au-delà de ces considérations techniques, saluons un ouvrage original et maîtrisé de bout en bout. Une lecture mature et exigeante qui sort assurément de l’ordinaire.

8.0/10

Discuter de Rosée de Feu sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :