Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Symphonie des siècles > Prophecy - 2


Prophecy - 2

Titre VO: Prophecy

Tome 4 du cycle : La Symphonie des siècles
Partie 2 de " Prophecy"
ISBN : 978-275640027-3
Catégorie : Aucune
Auteur : Elizabeth Haydon

Qui est donc vraiment Ashe ? S’il s’est présenté à Rhapsody et à ses compagnons sous un visage amical, s’il a mis son arc au service de la reconquête et de l’unification des terres Bolgs et servi de guide à la jeune femme lors de son périple jusque dans l’antre du dragon Elynsynos, jamais il ne leur a dévoilé son passé ou ses motivations. C’est à présent chose faite : contraint d’affronter Rhapsody en duel alors qu’elle défendait un homme dont il avait juré la perte, il a enfin abattu ses cartes. Ashe n’est autre que le héros qui portait jadis le nom de Gwydion, laissé pour mort des siècles plus tôt, et qui sert aujourd’hui d’enveloppe corporelle au plus néfaste des démons, le F’dor.
Le Chemin qui sépare Rhapsody et ses compagnons de l’accomplissement de la Prophétie est encore long, mais, secondés par des alliés inattendus, les Trois y voient désormais un peu plus clair dans la tâche qui les attend. Car glorieux ou maudits, tous les destins se croisent un jour ou l’autre au son majestueux de La Symphonie des siècles.

Critique

Par Gillossen, le 01/10/2001

Lorsque l’on réussit un coup de maître comme Rhapsody pour premier roman, on ne peut qu’être attendu au tournant ! C’était donc tout naturellement le cas d’Elizabeth Haydon et de Prophecy. Autant vous le dire tout de suite, l’essai est transformé, bien qu’avec un peu plus de retenue dans l’enthousiasme que pour le premier tome. Non pas que celui-ci soit de qualité inférieure dans son ensemble. Mais il se positionne en tome charnière, et c’est peut-être sa position qui lui donne un petit goût d’inachevé. Une fois la dernière page achevée, le sentiment que l’histoire ne fait qu’une pause est bien plus marqué qu’à la fin du premier opus. Celle-ci est comme précédemment remarquablement bien menée. L’intrigue est construite dans ses moindres détails, et des questions demeurées sans réponse des centaines de pages plus tôt trouveront tout naturellement leurs explications au moment opportun, sans que cela paraisse forcé. Au contraire, on sent bien que tout est pensé pour opérer à l’instant-clé. Mais pour une réponse, vous aurez souvent deux nouvelles questions, densifiant encore le propos. C’est l’un des atouts principaux de l’auteur. Et à plusieurs reprises, le mécanisme du scénario s’effacera derrière l’émotion pure.
De même que certains personnages sont plus en retrait que dans Rhapsody, basé avant tout sur la constitution d’un trio qui se dévoile ici dans sa pleine mesure, pour ce qui est de ses attributions dans le “nouveau monde” où ils ont débarqué. Ce qui n’empêche pas qu’Achmed particulièrement n’occupe plus le devant de la scène, malgré le piment apporté par ses apparitions. Non, celui qui attire la sympathie du lecteur et les regards, c’est le mystérieux Ashe. En voilà un personnage très réussi, et comportant une bonne dose d’originalité ! Toutes ses scènes avec Rhapsody sont tour à tout joyeusement enlevées, ou débordantes d’émotion. Je n’ai pas dit de mélo ou de guimauve, attention ! Cela pourrait… Mais le caractère d’intensité qui les parcourt les maintient toujours au-dessus de la moyenne, malgré les alertes. Pour ce qui est de l’héroïne sur les épaules de laquelle tous les rouages du Temps s’articulent, elle est encore et toujours resplendissante, irradiant tous ceux qui la côtoient à un moment ou à un autre. On suit son parcours avec passion, on tremble avec elle, on rit avec elle, on souffre avec elle. Et son bonheur nous réjouit le cœur, sincèrement. Pour autant, elle n’éteint pas pour autant avec ces principaux compagnons les autres protagonistes de l’histoire. Ce n’est pas le cas, car c’est souvent de tous les autres que surgissent de nouvelles pistes. Et les entremetteurs de l’ombre ne sont pas en reste !
En fin de compte, le seul bémol proviendrait peut-être d’un climax qui arrive loin avant la fin du roman, alors que la menace qui plane sur le monde est par ailleurs habilement distillée tout au long de l’histoire.
En conséquence, la suite nous prépare déjà à la conclusion développée dans le troisième tome, Destiny, et on sent parfois son attention se projeter déjà au-delà. De plus, les 250 premières pages sont l’occasion d’une batterie d’explications dans tous les domaines, qu’on aurait imaginé plus tenues étant donné tout ce qui avait été abordé durant Rhapsody. (Attention au jeu du Qui est qui ? ;-)) Mais c’est sans doute aussi cela le prix d’une histoire complexe, vivante, et ambitieuse.

8.5/10

Discuter de Prophecy - 2 sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :