Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Chroniques de Zi > Phelan


Phelan

Tome 1 du cycle : Les Chroniques de Zi
ISBN : 978-209257492-8
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Chabas, Jean-François

Au royaume des Mille Lacs, une sorcière enlève le bébé princier. Elle s’apprête à le dévorer, quand, soudain, l’enfant l’interpelle…
Bien des années après, dans un village, Phelan, un adolescent expert au maniement de l’épée, tombe amoureux fou de la farouche princesse Nara. Il lui a suffi de l’apercevoir, alors qu’elle venait visiter les Mille Lacs depuis son lointain royaume des Trois Vagues. Or le cheval de la princesse s’est emballé et l’a entraînée dans les Monts Jaunes, à la merci de l’Ogre qui y règne… Personne n’est jamais ressorti vivant de ces montagnes.
Mais Phelan ne peut abandonner l’amour de sa vie. Il se met en route pour sauver la princesse, accompagné de son meilleur ami Turi, aux cheveux bleus, dont la force n’a d’égale que la susceptibilité. Avant même d’atteindre les Monts Jaunes, leur route est truffée d’obstacles et de rencontres plus inquiétantes les unes que les autres. Sans compter que, sur leur chemin, plane l’ombre d’une mystérieuse sorcière…

Critique

Par Goldberry, le 30/12/2018

Ouvrage retenu pour la sélection 2018 du prix Elbakin.net en catégorie Jeunesse, le premier tome des Chroniques de Zi avait su retenir notre intérêt, et pas uniquement du fait de sa couverture… saisissante. 
Il s’agit avant tout, à mes yeux, d’une découverte sur le plan d’un univers fantastique se distinguant avant tout par une certaine poésie, permettant aussi de faire parfois passer des faits assez glaçants, ou ouvertement violents, en tant que tels. Il ne faut donc pas s’imaginer un récit versant dans l’horreur pure ou le frisson. Les dangers croisés en cours de route peuvent d’ailleurs en paraître amoindris. Les personnages, comme Phelan, savent se révéler touchants dans leur fêlure, même si leur comportement n’emportera pas toujours l’adhésion de la lectrice ou du lecteur. Mais est-ce bien nécessaire en fin de compte ? 
On sera tout de même plus mitigé sur la nature un peu trop introductive de ce premier tome. On peut estimer que c’est sa fonction première, bien sûr, mais là, c’est quelque chose d’un peu trop marqué, à l’image de la conclusion qui n’en est pas une. On se retrouve vraiment face à une première moitié, puisque le tome 2 est déjà paru. Il faut accepter aussi que la première moitié du roman se révèle particulièrement lente, ce qui pourrait aussi en rebuter certains.
Cet aspect court et décousu ne doit pas nous faire oublier les qualités de l’ouvrage, comme la plume de l’auteur, déjà évoquée, ou même, fait surprenant, une certaine dose d’humour, très visuel, et réussi. On songe notamment à la séquence des petites souris ! Les protagonistes de second plan possèdent quant à eux une certaine épaisseur malgré le faible nombre de pages, comme quoi ce n’est pas incompatible. 
Bref, une découverte, mais avec un goût de trop peu si l’on s’en tient à ce seul premier volume.  

6.5/10

Discuter de Phelan sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :