Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Filles de lune > Naïla de Brume


Naïla de Brume

Tome 1 du cycle : Filles de lune
ISBN : 978-226622325-6
Catégorie : Jeunesse
Auteur/Autrice : Elisabeth Tremblay (Proposer une Biographie)

Naïla vient de perdre son mari et sa fille. Pour oublier son chagrin, elle se réfugie dans la maison de son enfance ou vit sa tante.
Très vite, elle fait une découverte stupéfiante : à qui sont ces livres traitant de sorcellerie et de mondes parallèles ? Quelle est donc cette langue mystérieuse qu’elle est seule à pouvoir déchiffrer ? Qui est vraiment sa tante ? Naïla serait-elle l’héritière d’une lignée maudite ?

 

Critique

Par Dup, le 10/04/2012

En fouinant dans le grenier de sa grand-tante, Tatie Hilda, Naïla va faire une drôle de découverte : une malle contenant des “déguisements” moyen-âgeux, des dizaines de livres traitant de sorcellerie, une dague couverte d’inscriptions bizarres… 
Petit à petit, sa “tatie” va lui faire des révélations encore plus étranges. Naïla serait une descendante de la lignée des Filles de Lune, qui plus est d’une lignée maudite dans un monde parallèle. Une lignée reconnaissable à leurs yeux aux couleurs dissemblables qui leur confèreraient de puissants pouvoirs. Qu’elle est fortement attendue sur cette Terre des Anciens où elle a un grand rôle à jouer. Egalement qu’il existe non pas deux mais sept mondes parallèles en comptant notre Terre appelé Brume.
Et Naïla n’est pas au bout de ses surprises concernant sa famille. Sa mère serait-elle encore vivante dans l’autre contrée ? Son vrai père serait-il de là-bas comme son grand-père l’était ? Mais Naïla n’est pas du genre fonceuse, ses décisions sont mûrement réfléchies. La vie s’est chargée de lui ôter toute frivolité et toute rêverie un tant soit peu fantaisiste…
La première moitié du livre concerne avant tout les révélations en question et se passe donc au Québec. Peu d’action, beaucoup d’hésitations, mais nous faisons ainsi connaissance avec le personnage principal. Et si tante Hilda reste un personnage secondaire, il n’en est pas moins bien creusé et attachant. Va-t’on la recroiser ?
Finalement Naïla se décide à affronter son destin de l’autre côté et chercher les réponses à ses questions. Et c’est cette seconde partie du roman qui va nous faire découvrir un nouveau monde. Un univers très riche que l’on aborde peu à peu, en même temps que Naïla, par petites touches ou parfois brusquement, au fil de ses aventures.
Le rythme change, s’intensifie et Elisabeth Tremblay ferre son lecteur. Des chapitres courts qui alternent entre les mésaventures et les découvertes de Naïla, les actions d’Alexis, cet homme qui est chargé d’être son protecteur (et qui visiblement se serait bien passé de cette obligation !) d’une part, mais aussi les manigances du sinistre Sire de Canac. Le choix de l’alternance dans la narration accélère également la lecture. Les chapitres concernant Naïla sont à la première personne et renforcent l’identification au personnage quand l’auteur prend un peu de recul concernant les autres protagonistes de cette intrigue.
Mais on appréhende à peine ce nouvel univers et son fonctionnement que déjà on est à la fin du volume ! Intense frustration si l’on n’a pas le suivant entre les mains, car on pressent déjà une grande saga riche en magie, en pouvoirs, en sorcellerie. Tous les ingrédients sont là, les bases sont posées et les questions encore bien nombreuses.
Au final, ce premier tome (sur cinq prévus au total) s’avère une lecture en deux temps, qui met en place un univers riche et prometteur, servi par une écriture fluide et agréable. Un premier tome qui invite vraiment le lecteur à poursuivre l’aventure aux côtés de Naïla et de ses alliés visibles… ou invisibles !

 

6.0/10

Discuter de Naïla de Brume sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :