Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Romans Fantasy > Miss Pook et les enfants de la lune


Miss Pook et les enfants de la lune

ISBN : 978-224686055-6
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Santini, Bertrand

Paris, 1907…
Miss Pook est une sorcière. Sous l’apparence trompeuse et charmante d’une jeune fille anglaise, elle se fait embaucher comme gouvernante par une riche famille parisienne. Manipulatrice hors pair, Miss Pook a le projet diabolique d’enlever les enfants dont elle a la charge. Sa nouvelle victime se prénomme Elise et Miss Pook parvient à convaincre cette fillette de dix ans de quitter la terre pour vivre avec elle dans son chateau, sur la lune. Elise découvrira bientôt que la lune est une “résidence d’âmes” et fera la rencontre de personnages de légendes tels que le Sphinx, le Faune, un dragon ou des Vampires…

Critique

Par Goldberry, le 04/09/2018

Miss Pook et les enfants de la lune, roman signé Bertrand Santini, aurait vite fait de vous induire en erreur au premier abord. Si l’on se fie à ses premières pages, on pourrait s’imaginer avoir simplement affaire à un ersatz de Mary Poppins, pas forcément désagréable, au contraire, mais n’allant pas chercher plus loin. C’est une première impression trompeuse, car le récit bascule peu à peu avec délice vers quelque chose, disons… de plus… dérangeant ! 
Mais ce n’est pas le moment d’en dire plus justement. Le roman m’a plusieurs fois évoqué une ambiance proche de celle des Désastreuses aventures des Orphelins Baudelaire, notamment à travers ses personnages principaux, du côté des enfants. La Miss Pook qui donne son titre au roman se retrouve bien sûr quant à elle  au centre de l’intrigue, mais elle n’est donc pas seule à s’illustrer en moins de 200 pages. 
Les protagonistes sont dans l’ensemble bien campés et immédiatement à l’aise dans leur rôle, même si, certes, ils sont rares à se montrer vraiment marquants en tant que tels. Mais ce n’est pas non plus le point névralgique du roman, qui se distingue avant tout par ses dialogues enlevés et son rythme souvent échevelé. On ne s’ennuie pas une seconde et le suspense est particulièrement bien géré, et ce de bout en bout. On peut d’ailleurs au passage accorder une mention particulière à la toute fin du roman, qui, toute logique qu’elle soit, n’en demeure pas moins assez frappante, et plus sombre encore qu’on ne l’aurait cru à peine quelques pages plus tôt. 
Miss Pook et les enfants de la lune s’avère mine de rien un roman Jeunesse déroutant à plusieurs reprises, mais c’est aussi pour cela qu’il nous a séduit. Si vous cherchez une gouvernante bien différente de la normale, on vous la recommande chaudement !

8.0/10

Discuter de Miss Pook et les enfants de la lune sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :