Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Livre malazéen des glorieux défunts > Midnight Tides


Midnight Tides

Tome 5 du cycle : Le Livre malazéen des glorieux défunts
ISBN : 978-076534882-1
Catégorie : Aucune
Auteur : Steven Erikson

Un affrontement se profile à l’horizon entre les tribus unifiées des Tiste Edur et le Royaume contigu de Lether dont la décadence capitaliste rendrait ses habitants sympathiques s’ils n’avaient pas de visées expansionnistes et esclavagistes.
Nous en venons à connaître les peuples de chaque côté de la barrière : les Tiste Edur sont poussés par un honneur féroce et sont soumis à des coutumes étranges et fascinantes (Steven Erikson est un anthropologue). Mais leur Roi Guerrier est déchiré entre des dieux alliés utilisant un sombre pouvoir alors qu’il recherche un don puissant et décisif d’une autre déité indigne de confiance. Ironiquement, malgré la provocation des braconniers de phoques du Royaume de Lether sur ses côtes, le Roi Guerrier ne recherche pas le conflit direct mais est en quête d’un lieu sûr et caché pour son peuple. Ses alliés surnaturels ont cependant d’autres plans et les tribus en sont bientôt réduites à suivre un terrifiant mais pitoyable nouvel empereur à la guerre.

De manière étrange, une vieille prophétie letherane ambiguë à propos d’un empereur est en train de s’accomplir. Pendant ce temps, ce royaume a ses propres ennemis intérieurs avec un maître des finances complotant la ruine de son pays tout en vivant dans une pauvreté abjecte avec ses serviteurs aux multiples ressources. Des manœuvres complexes couvent à court terme. Les morts marchent à l’air libre - mais c’est chose courante à Lether. Une agitation incessante est décelée dans l’ancien Donjon où la magie noire a longtemps été confinée. Et enfin arrive l’affrontement avec les Tiste Edur où des armes magiques et de destruction massive sont utilisées de part et d’autre.

Critique

Par Belgarion, le 05/02/2005

Après un quatrième tome un cran en dessous des précédents, Midnight Tides réussit à replacer la barre très haut en se concentrant sur la suite des intrigues de House of Chains.
Cependant, si dans le tome 4 la guerre entre Sha’ik et l’Empire s’est terminée dans un bain de sang, les intrigues extra humaines impliquant les Ascendants, les Tiste Andii, les Tiste Edur, les T’lan Imass et le siège de leur pouvoir restaient en suspens.
Steven Erikson y répond de manière magistrale en introduisant plusieurs personnages charismatiques et étonnants qui donnent vie à l’histoire. Leurs points de vue à la morale bien particulière permettent de voir l’intrigue sous tous les angles. Si dans les tomes précédents l’auteur se centrait surtout sur les conflits humains, dans Midnight Tides ce n’est pas le cas et des affrontements débutés des millénaires auparavant trouvent enfin un début de réponse.
Le conflit entre les tribus barbares des Tiste Edur et le royaume des Tiste de lumière du Royaume de Lether est très bien rendu avec la retranscription des points de vue pour chaque camp qui a chacun ses propres défauts très différents, et chacun joue les plans du sinistre Dieu Ravagé.
L’écriture quant à elle est toujours aussi recherchée et se lit d’une traite avec néanmoins quelques passages en anglais difficiles à comprendre, notamment quelques descriptions très poussées.
Pour citer un bémol au récit de Midnight Tides, on relèvera cependant une première partie un peu trop “gonflée” au niveau du nombre de pages, comme si l’auteur voulait en rajouter le plus possible. Au final, près d’une soixantaine de pages auraient pu être supprimées.
L’ensemble est bien ficelé et offre au lecteur un récit épique et exotique entre différentes races ennemies depuis le tout début des âges. J’ai donc une nouvelle fois dévoré ce cinquième tome qui offre une perspective nouvelle et originale au récit du Livre malazéen des glorieux défunts.

8.5/10

Discuter de Midnight Tides sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :