Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Les Dossiers Dresden > Masques mortuaires


Masques mortuaires

Titre VO: Death Masks

Tome 5 du cycle : Les Dossiers Dresden
ISBN : 978-235294210-8
Catégorie : Aucune
Auteur : Jim Butcher

Pour une fois, les affaires sont bonnes. Un peu trop même : Harry Dresden, le seul magicien professionnel de Chicago, est carrément débordé. Et voilà que surviennent quelques menus imprévus…
Le champion de la Cour rouge des vampires a décidé de le tuer en duel pour mettre fin à la guerre entre vampires et magiciens. Le suaire de Turin porté disparu, Harry n’est pas le seul à sa recherche : une troupe de démons est aussi sur le coup, et ça ne les dérangerait pas, tant qu’à faire, de prendre l’âme d’Harry au passage. Ah oui ! Murphy lui a aussi demandé d’enquêter sur un mystérieux cadavre retrouvé sans tête ni mains.
Il y a des jours où sortir du lit n’est pas vraiment payant, et ce, quels que soient vos tarifs.

Critique

Par Gillossen, le 17/09/2008

Plus c’est long, plus c’est bon, avec Harry Dresden ! Mais comment fait-il pour se retrouver constamment plongé dans les problèmes ? Mais c’est aussi pour cela que l’on a appris à aimer celui pour qui le qualificatif « cabot » aurait pu être inventé !
Ce cinquième « dossier » ne déroge pas à la règle, malgré une première moitié de roman un peu longuette. Rien de vraiment problématique, d’autant qu’Harry a tout de même beaucoup de choses à encaisser en peu de temps, mais l’on a déjà connu mise en action plus rapide et nerveuse.
Il faut dire que l’univers d’Harry et de son Chicago s’étoffe encore (à croire que le monde magique tourne entièrement autour de lui, malgré une volonté d’internationaliser les conflits), même si de façon moins spectaculaire que dans le tome précédent. Au-delà du background, c’est le retour de Susan qui retiendra l’attention, dans le cadre d’une relation toujours plus compliquée avec Harry. Celle-ci ne manque pas de piquant, mais Jim Butcher sait aussi se faire plus sérieux.
L’introduction d’un mystère autour du Saint-Suaire de Turin pourra décevoir certains, autant par son traitement que par le simple fait de sa présence : les histoires de ce genre, surtout quand on sait très bien et depuis longtemps que le Suaire est un faux, évoquent parfois comme de mauvais thrillers ésotériques.
L’humour est tout de même toujours présent, et le roman possède son lot de passages jouissifs. Mais, l’un dans l’autre, c’est de toute évidence un roman de transition, ce que le peu de réponses claires une fois terminé confirme.
Toujours plaisant, mais nettement moins surprenant que le précédent.

7.0/10

Discuter de Masques mortuaires sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :