Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > La Maison de la nuit > Marquée


Marquée

Titre VO: Marked

Tome 1 du cycle : La Maison de la nuit
ISBN : 978-226618700-8
Catégorie : Jeunesse
Auteur : P.C. Cast
Auteur : Kristin Cast (Proposer une Biographie)

Dans un monde qui pourrait être le nôtre vit Zoey Redbird, une adolescente presque comme les autres. Un soir après les cours, un jeune homme inquiétant s’approche d’elle. Soudain, il la désigne du doigt et lui dit : « Zoey, ta mort sera ta renaissance, ton destin t’attend à la Maison de la Nuit ». À ces mots, une marque mystérieuse apparaît sur son front. Zoey est terrifiée mais - elle le sait - elle doit intégrer le pensionnat où sont formés les futurs vampires, pour y réussir sa Transformation ou… mourir.

Critique

Par Aléthia, le 18/02/2010

Marquée est un ouvrage qui divisera assurément les lecteurs autant que Twilight en son temps.
Commençons donc par les points négatifs de cet ouvrage. En tout premier lieu, l’héroïne est une Mary-Sue ! Le stéréotype de l’héroïne idéale, sans défaut, qui surpasse toutes les autres. On devine aisément que Zoey est appelée à faire de grandes choses. En fait, c’est à se demander si P. C. Cast n’a pas suivi une liste des qualités et attributs de l’héroïne idéale. Belle ? Check. Intelligente ? Check. Gentille ? Check. Fidèle en amitié ? Check. Des pouvoirs plus développés que ceux de ses petites camarades ? Check. Amoureuse du plus beau gars du lycée ? Check. Problèmes familiaux ? Check. Je crois que l’on a tout. Ce type de personnage peut donc soit susciter l’adhésion d’un lecteur qui va tout de suite s’identifier à Zoey, soit rebuter immédiatement.
C’est un peu la même chose en ce qui concerne son groupe d’amis. Soit on les trouve tout de suite attachants, soit on se demande si l’auteur n’avait pas des quotas à respecter au niveau de la diversité ethnique et des minorités. De plus, le parti pris par l’auteur est somme toute trop manichéen : les gentils sont très gentils et la méchante est un pur concentré de malignité sur pattes mais version blonde à forte poitrine. Une manucure parfaite mais aucune conscience. Malheureusement, un tel méchant perd rapidement toute crédibilité et l’on en vient à attendre sa chute sans plus de conviction.
Le manichéisme de l’auteur se retrouve aussi dans sa vision de la religion. Les partisans du culte de la Déesse sont tous épanouis et beaux. Ils sont en parfaite harmonie avec l’univers. Alors que les partisans de l’ancienne religion sont tous des abrutis finis, des êtres étriqués et hypocrites.
En ce qui concerne l’histoire, on ne peut pas non plus avouer que l’on soit surpris par la tournure que prennent les évènements même si la fin s’organise autour d’un revirement de situation intéressant.  Et pour ceux qui auraient encore un doute sur la tournure que va prendre l’histoire, le titre du second tome, Trahie,  se charge de nous donner le ton ! Il faut aussi savoir que l’intrigue s’articule très souvent autour des problèmes d’adolescents (certes vampires mais ado quand même) de nos héros.
Pourtant, et c’est bien le plus étrange, si l’on arrive à mettre tous ces éléments au second plan, si l’on choisit délibérément de lire ce livre comme une détente bienvenue, on passe un très bon moment. Les pages se tournent et le livre défile. Certaines remarques bien senties des personnages font sourire et réveillent certains souvenirs enfouis avec nos années lycée.
Marquée est un livre étrange qui peut susciter l’adhésion autant que le rejet des lecteurs en fonction des attentes de chacun. Mais ce roman de P. C. Cast est néanmoins parfaitement calibré pour son public cible. Le lecteur peut s’identifier à des personnages de son âge dont il partage les références (quitte à mal vieillir sur le long terme), on rentre rapidement dans l’histoire etc.
À présent le choix est vôtre !

7.0/10

Discuter de Marquée sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :