Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Lasser, détective des dieux > Mariage à l'égyptienne


Mariage à l'égyptienne

Tome 2 du cycle : Lasser, détective des dieux
ISBN : 979-109064806-7
Catégorie : Aucune
Auteur : Sylvie Miller
Auteur : Philippe Ward

1935, Le Caire.
Enfin ! Jean-Philippe Lasser vient de décrocher le jackpot, l’affaire qui lui vaudra la Une des journaux… ou la rubrique nécrologique. Le mariage inédit qui doit rapprocher dieux grecs et égyptiens risque de prendre une fâcheuse tournure : la future mariée a disparu ! Fugue ? Enlèvement ? Complot ? Si la promise ne réapparaît pas très vite, le vin de noces pourrait bien tourner au vinaigre. Armé de son intuition et de son pur malt, Lasser plonge au cœur des intrigues divines, où mensonge et trahison sont la règle. Le compte à rebours est lancé : le détective des dieux n’a pas le droit à l’erreur, et encore moins de tomber amoureux…

Critique

Par Gillossen, le 24/03/2013

Après de fort sympathiques aventures débutées à l’automne dernier, Jean-Philippe Lasser nous revient pour un deuxième roman et dans le cadre d’une enquête qui s’étire cette fois sur toute la longueur de l’ouvrage.
Si vous aviez apprécié le premier tome, autant dire que celui-ci devrait vous plaire tout autant, si ce n’est plus – si vous avez une préférence pour les enquêtes au long cours, par exemple. La présente formulation est plutôt paresseuse, certes, mais elle n’en est pas moins réaliste : on retrouve en effet les mêmes ingrédients, toujours aussi savoureux : les apartés de Lasser, les seconds rôles, le rythme gentiment soutenu mais sans jamais forcer, un cadre original, des clins d’œil et des bons mots à la pelle…
Les mêmes défauts, aussi : on sait bien que c’est dans la tradition du genre, mais les rencontres entre Lasser et les diverses représentantes de la gent féminine, à commencer par Médée, ont tout de même quelque chose de redondant. On ne peut pas dire que la passion ou l’humour transpire dans ce genre de scènes qui ont un petit côté “passage obligé” et on ne peut pas dire que l’intrigue elle-même y gagne, en tout cas dans un premier temps. Par la suite, un certain pan de l’histoire prend un tour plus sérieux qui fait gagner un peu de profondeur à nos personnages, un apport bienvenu et bien traité.
Rien de bien méchant pour autant. Car quoi qu’il en soit, on se prend vite au jeu, une fois encore. Difficile de ne pas vouloir connaître, tout comme Lasser, les tenants et les aboutissants de l’enlèvement de la future belle-fille d’Isis, d’autant que, du fait de sa longueur, l’enquête nous entraîne au loin, c’est le cas de le dire. Non pas que l’on ait déjà fait le tour de l’Égypte et ses mystères. Mais ce parfum de nouveauté n’est évidemment pas désagréable, de même que l’apparition de nouveaux dieux. 
Et ne parlons même pas de la conclusion du roman, nous offrant de toutes nouvelles perspectives ! Et l’envie immédiate de nous tourner vers un troisième volume, dont on espère évidemment qu’il saura poursuivre le crescendo entamé.

7.0/10

Discuter de Mariage à l'égyptienne sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :