Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Magie noire > Magie noire


Magie noire

Titre VO: Black Arts

Tome 1 du cycle : Magie noire
ISBN : 978-222625509-9
Catégorie : Jeunesse
Auteur : Andrew Prentice
Auteur : Jonathan Weil

Londres. 1592. Les bandits côtoient les sorciers, Jack se découvre d’étranges pouvoirs et met ses talents de pickpocket au service de l’organisation criminelle La Famille. Quand il dérobe la bourse de Nicholas Webb, à la tête des mystérieux Élus, Jack se retrouve entraîné dans une spirale infernale dont il n’a pas idée. Assailli par d’étranges visions rouges, Jack réalise qu’il peut distinguer les humains des démons. Et lorsque Webb assassine la mère de Jack, ils deviennent des ennemis mortels. Une quête de vengeance, mais aussi de vérité commence alors…

Critique

Par Aléthia, le 21/09/2014

Londres au XVIe siècle, de la magie et des démons. Il va sans dire qu’Andrew Prentice et Jonathan Weil ont été ambitieux pour ce premier roman et ils ont eu raison. Magie Noire est une vraie bonne surprise et un très bon roman.
En premier lieu, l’univers du roman est extrêmement bien fouillé et on y rencontre des personnages historiques réels. Magie noire fait donc écho aux romans historiques ou aux romans sociaux comme l’étaient ceux de Charles Dickens pour le XIXe siècle. Une ambiance réaliste imprègne cette histoire et les nombreux détails de la vie quotidienne font de Jack un personnage crédible et attachant.
Une forte empreinte historique, donc, mais pas que. Magie noire est aussi un roman d’aventures et de magie. D’ailleurs, le système de magie est intéressant. Il est partout et pluriel, né avant même la ville de Londres dont le nom est lié à son démon primordial. Ainsi, si certains pratiquent la magie, ils ne font qu’emprunter un pouvoir qui leur vient des démons, un peu comme dans la Trilogie de Bartiméus de Jonathan Stroud.
Entre magie, aventures et histoire, Magie Noire a réellement trouvé un équilibre. C’est une histoire foisonnante et riche, mais sans que cela noie le lecteur. Il y a juste la bonne dose de révélations pour que l’on poursuive la lecture tout en restant véritablement curieux de ce qui va advenir. De la même façon, rien n’est offert au lecteur sur un plateau.
Les personnages sont aussi très réussis. Personne n’est tout blanc ou tout noir et cette absence de manichéisme est bienvenue. On apprend à découvrir les motivations de chacun des personnages et à les apprécier – ou non – pour ce qu’ils sont et non pour les clichés auxquels ils refusent de se conformer. En cela Beth Sharkwell est étonnante et sans aucun doute un personnage marquant.
Magie noire est un roman sombre et âpre mais c’est un excellent roman.  Pour ceux qui tenteraient l’aventure en VO, il faut savoir que la plume est très belle et travaillée, à la façon d’un roman historique, ce qui donne un charme suranné au roman.
Magie noire est un vrai bon roman : un univers sombre, des personnages marquants  et une histoire intéressante. Que demander de plus ?

8.5/10

Discuter de Magie noire sur le forum.



Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :