Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Le Dernier apprenti-sorcier > Lies Sleeping


Lies Sleeping

Tome 7 du cycle : Le Dernier apprenti-sorcier
ISBN : 978-140918699-1
Catégorie : Aucune
Auteur : Ben Aaronovitch

Martin Chorley, alias l’Homme sans visage, recherché pour meurtre, fraude et crimes contre l’humanité, a été démasqué et est à présent en fuite. Peter Grant, désormais inspecteur mais toujours apprenti-sorcier, joue un rôle de premier plan dans la vaste opération de police mise en place pour l’appréhender. Mais alors que l’étau se resserre autour de son adversaire, Peter découvre que Chorley, loin d’en avoir fini avec ses activités criminelles, met au point les derniers détails d’un plan à très long terme. Un plan qui prend sa source dans deux mille sanglantes années d’histoire et pourrait bien mettre Londres à genoux.
Pour sauver sa ville bien-aimée, Peter aura besoin de l’aide de Lesley May, l’ancienne collègue et amie qui, non content de le trahir, a tourné le dos à tout ce à quoi elle donnait l’impression de croire. Pire encore, il pourrait bien avoir à conclure un pacte avec l’agent du chaos connu sous le nom de Mr Punch…

Critique

Par Saffron, le 16/06/2019

Dans l’univers des enquêtes policières fictives, deux écoles s’affrontent, à l’écran comme sur le papier : l’américaine, tout en filatures, en courses-poursuites et en individus entraînés à tirer d’abord et à poser les questions après, et la britannique, plus posée, amatrice de procédures ordonnées et où les armes à feu se font rares. Après six tomes de la seconde, Ben Aaronovitch opère un revirement à 180° vers la seconde, et le moins que l’on puisse dire, c’est que Le Dernier apprenti-sorcier n’y perd pas au change.
Le rythme, qui gagnait déjà en intensité au cours du tome précédent, n’a jamais été aussi effréné que dans ce Lies Sleeping, tout entier consacré à la traque de l’Homme sans visage. Cellule de crise au sein même de la Folie, filatures, courses-poursuites… La police de Londres a jeté toutes ses forces dans la bataille, et côté magie, les sorciers à badge font également des étincelles.
Entre implication marquée des déesses, sorts spectaculaires et incursions de plus en plus fréquentes dans des montes parallèles, il s’agit sans doute ici du tome le plus riche en « weird bollocks »… et en scènes que l’on rêverait de voir adaptées sur le petit écran. L’inspecteur Nightingale, notamment, est au sommet de son art, et on distingue cette fois bel et bien la terreur d’Ettersberg sous le vernis distingué et toujours aussi British.
Si Lies Sleeping marque la fin d’un cycle, il ne marque pas pour autant la fin de l’histoire, et au vu de la chute, les problèmes auquel Peter se trouve régulièrement confronté devraient désormais prendre une toute autre tournure. Étant donnée leur importance dans ce tome, il n’est pas vain d’espérer qu’Abigail et Guleed soient largement mises en avant à l’avenir, ou que la série prenne un tour beaucoup plus scientifique suite à l’apparition du Dr Vaughan.
Dans tous les cas, ce tome riche en tout ouvre un nombre intrigant de possibilités et promet de rebattre les cartes pour la suite.

7.0/10

Discuter de Lies Sleeping sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :