Vous êtes ici : Page d'accueil > Fantasy > Cycle Romans Fantasy > Tigre et dragon > Li-Mubai, l'épée précieuse


Li-Mubai, l'épée précieuse

Tome 3 du cycle : Tigre et dragon
ISBN : 978-270213883-0
Catégorie : Aucune
Auteur : Wang Dulu

A la fin du XIXe siècle en Chine, dans le district de Nangong, le jeune Li Mubai passe son temps à étudier l’art des lettres mais aussi celui de l’épée auprès du célèbre chevalier Ji Guangjie. La route du jeune homme va croiser celle du vieux garde d’escorte Yu Xiongyuan, l’Aigle aux Ailes de Fer du district de Julu, ainsi que celle de sa ravissante fille Xiulian, redoutable experte dans le maniement des sabres. Résolu à proposer son aide à ses nouveaux amis victimes de la vengeance de la famille He, Li Mubai va bien vite tomber dans les filets de l’amour ; malheureusement, la délicate Xiulian est promise à un autre…

Critique

Par Gillossen, le 01/05/2009

Et nous voilà de retour dans le Monde des Fleuves et des Lacs ! Et, immédiatement, porté par le ton à part de ces aventures picaresques, le lecteur retrouve ses marques en quelques pages à peine.
Cette fois, c’est bien le Li Mubai incarné à l’écran par Chow Yun-Fat dans le film de Ang Lee que l’on retrouve en tant que personnage principal, mais attention ! Nous sommes loin du sage combattant du film, et loin au passage de son scénario. Ce Li Mubai-là est encore un jeune homme cherchant à se bâtir une réputation et qui ne parvient pas toujours à dominer ses émotions, qu’il soit d’ailleurs question d’amour ou de combat avec toute une kyrielle d’adversaires.
Il faut bien admettre que le personnage nous rappelle forcément Petite Grue, même si son caractère se veut un peu moins fantasque et son passé moins chargé. On se prend donc d’autant plus rapidement de sympathie pour lui, ou pour certains seconds rôles, à l’image de Patron Shi, l’aubergiste toujours bien informé.
Pour le reste, l’intrigue joue habilement du mélange de rencontres martiales, de complots ourdis dans l’ombre par des personnalités avides de pouvoir contre un noble chevalier errant, et bien sûr, de romances, toujours présentées avec pudeur et retenue. Certaines réactions, notamment dans le cadre de monologues des uns et des autres, prennent parfois une tournure par trop théâtrale, mais cela fait partie intégrante du style littéraire développé par l’auteur. Et cela ne nous empêche pas de compatir aux malheurs du jeune homme, qui quitte une jeune femme pour en découvrir une autre elle aussi source de malheurs et de conflits (ce qui ne veut pas dire que le roman leur fait porter la responsabilité de ces différents coups du sort).
Rien de bien neuf en Chine donc avec ce troisième tome, mais le tout se révèle très bien agencé en plus de finir sur un véritable cliffhanger – encore que la coupure sonne quelque peu artificielle, à l’image du soin apporté à la traduction (les notes de bas de page paraissent encore plus présentes que précédemment).
Sur le plan de la « fantasy », là aussi, pas de surprise : en dehors de l’emploi du terme de chevalier, qui évidemment se prête également parfaitement à un usage historique, d’allusions à certains dieux et légendes du folklore chinois ou bien sûr aux capacités martiales hors-normes de certains personnages visiblement adeptes du vitalisme, il ne faut pas s’attendre à voir notre héros chasser un véritable dragon pour son déjeuner.
Dynamique et dépaysant à sa manière, voici un tome dans la lignée des précédents, empreints d’une identité chinoise forte.

7.5/10

Discuter de Li-Mubai, l'épée précieuse sur le forum.



Auteur


Dernières critiques

Derniers articles

Plus

Dernières interviews

Plus

Le héros de la semaine

Retrouvez-nous aussi sur :